Régionales : La foire d’empoigne

0
(0)

les-pieds-nickeles-n-30--les-pieds-nickeles-en-pleine-bagarre-165013  Les élections de liste sont une falsification de la démocratie, ce n’est pas nouveau, et les péripéties préparatoires aux régionales de décembre le démontrent avec éclat.

Les élections de liste sont le régal des partis politiques. Elles permettent aux partis de désigner qui sera élu, qui le sera peut être, et qui fera office de potiche.

Les candidats éligibles ou limite n’en ont rien à faire des électeurs, ni même du programme politique (toujours inexistant et vous n’en saurez pas plus…). Vous ne les verrez pas venir vous le présenter, tout au plus une parade devant leurs fans dans les dernières semaines. Ensuite vous ne verrez plus jamais ces élus et vous saurez encore moins ce qu’ils font et qui permet de justifier leur salaire très élevé si on le rapporte à l’heure de présence. La seule chose qui les intéresse c’est la position qu’ils occuperont sur la liste : élus ou pas. Inutile de dire la foire d’empoigne qui en résulte dans les couloirs des partis !

La situation de la liste de droite dans les Pyrénées Atlantique est en ce sens caricaturale (« Régionales : La liste de droite patine toujours » Sud Ouest du 7/10/2015).

On ne sait pourquoi, les états majors se sont mis d’accord sur une tête de liste : Monique Sémavoine. Proche de Bayrou puisque ancienne salariée assistante du député, placée à la Mairie de Mazères Lezons, elle fait partie de ces politiques qui n’ont jamais connu le monde du travail, la vraie vie comme dit Enrico Letta ( « La politique selon Letta » AP du 5/10/2015).

Ce qui est étonnant, c’est que Sud Ouest n’ait pas titré : « Mme Sémavoine est élue Conseillère Régionale, derrière c’est plus compliqué … » En effet elle est élue depuis quelques semaines et rentrera ainsi dans la catégorie des cumulards.

Et c’est ensuite derrière, pour les places éligibles que la guerre a fait rage. Et ne cherchez pas dans cette foire d’empoigne des arguments basés sur les compétences de tel ou tel, sur la disponibilité, les idées, ou le programme. Non le spectacle est pitoyable. C’est la lutte pour obtenir la rente d’environ 2700 euros par mois et tous les coups sont permis. De la motion et conférence de presse des Républicains locaux ou la démission de Charles Pelanne à l’UDI, et tout ce que l’on ne sait pas qui est encore moins beau…

Au final c’est une brochette de cumulards, pseudo politiciens professionnels qui sont élus : Sémavoine (MoDem) Oxibar (LR) Durruty (LR) Veunac (MoDem) Saint Pée (MoDem) Aguerre (DVD).

Et ne cherchez pas parmi ces nouveaux Conseillers Régionaux aujourd’hui élus un brillant entrepreneur ayant fait ses preuves dans la société civile qui aurait apporté une vraie vision concernant le développement économique, objectif majeur de la Région ou la formation professionnelle.

Rappelons aussi ce scandale parmi les scandales, ils seront plus de 180 Conseillers Régionaux, presque le double du sénat américain à bénéficier des largesses des contribuables pour la seule nouvelle Région Aquitaine ! Grotesque, honteux.

Et vous voudriez que les citoyens aient une bonne image des ces politiciens de pacotille qui dans leur majorité sont prêts à tout pour assurer la poursuite de leur rente ?

Les partis politiques français sont complètement dépassés, déconnectés de la société et de la vraie vie, obsolètes.

Mais ce qui est aussi triste, c’est que les media locaux rapportent ces sordides magouilles internes sans état d’âme, sans s’indigner, comme si le débat démocratique d’idées c’était cela…

Quand les citoyens cocus s’éveilleront…

par Daniel Sango

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *