Rififi au Buisson.


buissonUne lettre datée du 19 septembre nous est parvenue le……19 octobre dans nos boîtes aux lettres. Elle nous informait de la décision prise par M. le Maire de supprimer tous les arbres qui bordent les avenues du Buisson, Ginot et Beaumont au motif qu’ils sont en mauvaise santé, et en fin de vie , ce qui n’est pas faux, mais pas pour la totalité.

Il était dit aussi que les trous seraient rebouchés et les trottoirs remis en état .. Et ils en ont bien besoin. Ce soir même vient de se terminer une réunion du comité de quartier à laquelle assistaient 30 personnes. Oui c’est peu ! L’essentiel de la discussion a porté sur le devenir des Prunus et des Cerisiers du Japon . Si nous avons été d’accord pour convenir qu’il fallait les arracher vu leur état, nous avons aussi été d’accord pour qu’ils soient remplacés par d’autres moins grands, genre Lilas d’Inde ( Lagerstroemia india) par exemple, et qu’ils soient mieux soignés que leur prédécesseurs.

Mais les trottoirs ne seraient pas remis en état ! Seuls les trous laissés par arbres arrachés seraient rebouchés !!!!

Las ! nos interlocuteurs n’étaient là que pour nous faire entériner la décision, mais ça n’a pas marché. Nous avons des AVENUES et comme chacun le sait, une avenue est une rue bordée d’arbres. Sans arbres ce n’est plus une avenue.

Et ce sont ces arbres qui font, entre-autres, le charme de notre quartier : LE BUISSON et nous ne voulons pas que ça change. Quant aux motifs invoqués, nouvelles normes, sécurité pour les handicapés etc… Il doit y avoir de solutions ou de dérogations.

Nous en sommes restés là. Les arbres seront-ils arrachés dés le 26 /10 comme prévu ? Et replantés quand ?

Monsieur le maire la balle est dans votre camp. Mais nous avons, aussi, abordé la question de l’entretien de la rivière l’Ousse qui en 2014 a inondé nos caves, garages et autres.

Par Jack Fagot-Barraly

Crédit photos : W-D².Michou-Productions

À propos AltPy Rédacteurs

Le profil rédacteur commun, pour les rédacteurs n'ayant pas un profil wordpress enregistré.

Comments

  1. Jack Fagot-Barraly says:

    Battre le fer tant qu’il est chaud ! Nous avions demandé a Mr le Maire de surseoir a sa décision de nous raser tous nos arbres . Il l’a fait ,en nous promettant une concertation sur le sujet . Attendons . Mais en attendant voyons un peu . Les équipes municipales changent . C’est la démocratie . Mais les équipes administratives ,techniques et autres restent en place ! Alors ? Elles disposent ,je pense, d’une certaine liberté d’action .Pas besoin d’attendre que le ou la Maire donne l’ordre de remplacer les arbres malades .
    Il doit y avoir, au domaine de Sers ,un responsable a qui incombe cette tâche . C’est a lui et son personnel de savoir où et quand intervenir . Pourquoi cela ne s’est-il pas fait ? il y a quelque chose qui cloche dans ce service . La maladie des arbres ne date pas d’hier .

    • Si il y a trop régulièrement des arbres malades et/ou à abattre sur un secteur, il est normal que les services fassent remonter l’info avant d’agir.

  2. Jack Fagot-Barraly says:

    Ce que nous proposons n’a rien d’insurmontable et de ruineux pour la ville . Il faut abattre les arbres malades ,conserver ceux qui sont en bonne santé et en replanter d’autres . Mais il est vrai que la solution ,mise en pratique il y a longtemps ,était la plus logique on replante un arbre quand on n’en a abattu un . C’est ce qui s’appelle de l’entretien et cela vaut mieux que de tout abattre et tout replanter car dans 20 ou 30 ans il faudra recommencer et ça coûtera bien plus cher

  3. Joël Braud says:

    Bravo au groupe de riverains du quartier du Buisson. Belle détermination. vous avez pu être entendus, vous avez su agir en groupe. Les élus doivent en tirer les leçons, la démocratie existe et le respect des électeurs s’impose.

  4. Jack Fagot-Barraly says:

    Et ce n’est pas tout !! Il est prévu de faire un mauvais sort aux sequoias qui se trouvent au bas du funiculaire…..Ils doivent gêner la vue sur les montagnes depuis la mairie !!

  5. Hotoctone says:

    Habitant aussi le quartier, depuis longtemps le mauvais état des cerisiers du Japon m’avait frappé. La plupart ont le tronc côté ouest très dégradé, avec l’écorce fissurée ou disparue sur toute la hauteur. Probablement l’effet de la pluie qui nous vient de l’ouest. Je m’attendais dont à ce que l’on nous propose de changer d’espèce d’arbre plutôt que de tout raser. C’est vrai que le prétexte était tout trouvé pour faire disparaître les arbres de l’avenue.

  6. J’habite ce quartier. Il ne faut évidemment pas être dupe, la motivation essentielle derrière ce genre de décision ce sont les économies d’entretien.

    Certains arguments avancés dans la lettre sont d’ailleurs de parfaite mauvaise foi :

    — la soit-disant gêne pour les piétons avec poussettes ou fauteuils roulants, vu que les arbres réduisent la largeur utilisable des trottoirs. Mais en fait les arbres sont alignés avec d’autres éléments de mobilier urbain, comme les lampadaires et panneaux de signalisation : pour être cohérent il faudrait abattre aussi ces derniers ! En fait les quelques endroits où la largeur des trottoirs est insuffisante c’est là où il y a des boîtiers de rue pour la distribution du câble ou de la fibre optique : il suffirait d’enlever les quelques arbres qui sont au niveau de ces boîtiers, sans toucher aux autres.
    — la soit-disant mauvaise qualité des sols, soit-disant responsable de la mauvaise santé des arbres. Sauf que dans les jardins des maisons poussent de superbes arbres dans exactement le même sol
    — les interventions sur les réseaux de distribution enterrés (gaz/eau/électricité) qui abîment à chaque fois les systèmes racinaires des arbres : certes, mais c’est un arguments que l’on pourrait utiliser partout en ville, et il faudrait donc enlever tous les arbres en ville

    A côté de ça il y a néanmoins des arguments un peu plus valables :

    — le mauvais état sanitaire d’une grande partie des arbres (dû à l’âge ?)
    — les branches sont en permanence heurtées par les bus (la ligne P23 passe par là) qui passent au ras des trottoirs lors des croisements
    — il s’agit d’un quartier pavillonnaire dans lequel pratiquement toutes les maisons ont du côté rue un jardin avec végétation diverse (fleurs, arbustes, arbres…). On n’est pas dans le cas d’un quartier d’immeubles où les arbres de la rue seraient l’unique élément de verdure.

    Bien sûr on regrettera la spectaculaire floraison printanière des prunus, mais faut-il nécessairement crier au scandale ?

  7. C’est tout le charme d’un quartier qui va disparaître en s’envolant sur un tapis de pétales roses. La nostalgie est pour demain.

  8. Jack Fagot-Barraly says:

    Suite …le Buisson , Ce qui est le plus navrant dans cette histoire c’est que Mr Bayrou ne cesse de nous répéter qu’il veut de la verdure partout a Pau ,que la ville soit fleurie ,conviviale où les Palois aimeraient se retrouver sous les frondaisons et là sous des prétextes fallacieux il supprime et refuse de remplacer plus de 500 arbres . Où est la cohérence je vous le demande !

    Mais voilà , pour moi , la vraie raison : 500 arbres en moins plus besoin de les entretenir ,d’enlever les mauvaises herbes autour des pieds de les élaguer (encore qu’il y a plus de 10 ans que ça n’a pas été fait) . Plus besoin de ramasser les feuilles mortes ou les fleurs fanées ,ça en fait des économies de main d’œuvre tout ça !! Et des services rendus auxquels nous avions droit ça fait » pschitt  » !! Les trottoirs vont rester en mauvais état et les personnes âgées ou handicapées qui les utilisent ne pourront plus s’accrocher aux branches …il n’y en aura plus .
    Nous voulons nos arbres ce sont eux qui contribuent a l’attrait du quartier et le mettent en valeur . Nous seront intransigeants .

  9. A Lons, l’avenue du Tonkin a été très mal reconfigurée juste à « l’abattage » de ses arbres, remplacés par du vilain bitume et une bande cyclable « nulle ».
    « Ne lâchez rien » comme diraient les syndicalistes…

    • Jack Fagot-Barraly says:

      Hier soir (Dimanche )réunis devant le stade nautique ,nous avons décidé de nous retrouver sur les lieux du « Massacre a la tronçonneuse » ce lundi et de nous opposer a l’abattage de TOUS les arbres comme c’était prévu et pour cela nous voulions nous mettre devant un arbre en bonne santé et le protéger . Tous les ouvriers ,a qui le travail avait été commandé (tout le matériel était là , camions grappins etc..) étaient bien embarrassés et nous les comprenions et je crois que c’était réciproque Mais il fallait marquer le coup . Ce fut fait
      Nous avons finalement obtenu la visite de Mr BRIN a défaut de Mr Bayrou . La rencontre a duré deux heures et fut assez houleuse . En effet Mr Brin voulait tout raser . Cela avait été décidé en conseil municipal sans concertation aucune !!!
      Nous lui avons dit a maintes reprises que nous étions d’accord pour abattre les arbres en mauvaise santé . Pas les autres . C’est clair non ?

      Finalement , nous avons convenu que des essais de dessouchage seraient entrepris vendredi 30 octobre . Pourquoi ? Parce que les services techniques craignent d’avoir des surprises avec les réseaux qui pourraient se trouver sous les souches . Nous les comprenons . Et nous comprenons aussi qu’il eut été plus facile de couper la arbres un peu plus bas qu’a ras du sol et de reboucher a » l’JIMQUOI ? »et le tour était joué ! Eh bien non ,au Buisson ça ne marche pas comme ça !
      Quand ce travail sera fait ,et nous y veillerons, une réunion aura lieu au cours de laquelle avec la municipalité et les services des espaces verts nous bâtirons un plan d’abattage et surtout de PLANTATIONS NOUVELLES . Depuis sa création ,en 1926 le quartier du Buisson a toujours été arboré et ceux qui l’ont ,de leurs mains, bâtit ,savaient faire et nos maisons , qui datent de cette époque ,sont encore debout, et résistent, même aux crues de l’Ousse . Nous sommes bien déterminés et sereins .

      • Helene Lafon says:

        Bravo pour votre détermination ! Les arbres qui bordent les rues et les parcs et jardins de la ville sont un bien public. C’est un domaine où le citoyen a son mot à dire. Au Conseil Municipal et à son Maire de décider d’un plan de remplacement pour éviter d’avoir à tout couper un jour ou l’autre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s