Cheminement doux, addition salée !


OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Depuis plus de trente ans, la route de Bordeaux entre Serres-Castet et l’hippodrome détient le record départemental de la fréquentation, et donc des bouchons avec plus de 30 000 véhicules/jour. Et depuis plus de trente ans, malgré la présence de réservations foncières pour un indispensable doublement, rien n’est fait.

Nos élus du Conseil Départemental étalent tous les jours leur incompétence aux yeux des trente mille usagers (et leurs passagers) qui empruntent tous les jours ce parcours. On peut d’ailleurs se demander jusqu’où on peut aller dans les brimades aux automobilistes et aux contribuables avant que ceux ci se révoltent…

Cette incompétence du Conseil Départemental, en charge de la RD 834 est d’autant plus scandaleuse que pour de basses raisons que j’ai eu l’occasion de dénoncer ils ont lancé le projet du « Hauban de Sauvagnon » totalement inutile et qui porte une très grave et irrémédiable atteinte à l’une des plus riche plaine agricole de France. On espère que la situation financière calamiteuse du Conseil Départemental l’incitera a supprimer ce honteux projet.

En attendant, les automobilistes continueront aux heures de pointe a pratiquer un « cheminement doux », au pas, entre Serres-Castet et Pau.

« Hauban de Sauvagnon : en quête d’inutilité publique » (Alt Paloise du 21/02/2011)

 » En quête d’utilité publique : suite »   (Alt Paloise du 7/03/2011)

Mais ce qui nous occupe aujourd’hui est le giratoire sur cette RD 834, croisement vers l’aéroport, Serres-Castet et Montardon. Ceux qui fréquentent ces voies ont pu apercevoir sur ce giratoire des travaux en vue de réaliser une circulation pour piétons. Personnellement je fréquente ce giratoire quatre fois par jour, je n’y ai jamais vu aucun piéton. On peut dire par contre qu’on y voit des dizaines de milliers de véhicules à l’arrêt en attente de trouver un créneau pour pénétrer sur le giratoire.

Mais la nouvelle et abracadabrantesque Communauté des Communes des Luy en Béarn dispose de moyens financiers considérables puisqu’elle n’hésite pas a aménager ce giratoire pour des piétons inexistants. C’est la « sécurisation des cheminements doux »…

Est-ce que le lieu incite à la promenade et à la rêverie ? On peut en douter, sauf si on aime les particules fines du diesel ou les effluves d’essence imbrûlée, le tout dans le vrombissement des moteurs… Par contre un examen du parcours montre que ce nouveau chemin de promenade relie la maison de l’Intercommunalité des Luys en Béarn aux restaurants proches situés sur le giratoire… (On notera au passage la situation « centrale » du siège de cette intercommunalité, à quelques centaines de mètres de la limite communale paloise…)

Et le panneau des travaux indique un coût exorbitant de plus de 416 000 euros !!! Est ce justifié ?

Une route totalement inutile que veut construire le Conseil Départemental, un cheminement doux pour des piétons absents, par la Communauté de Communes, quand je vous dit qu’il n’y a aucun problème financier dans les collectivités territoriales !

Daniel Sango

Ci dessous : le cheminement autour du giratoire (avec une seule voiture dans le giratoire, exploit un dimanche après midi) et vers le siège de la Communauté des Communes ( photo de droite)

Comments

  1. Bravo, monsieur Sango, vous avez trouvé votre chemin de Damas. Continuez à analyser avec la même lucidité les autres dossiers de désenclavement de Pau et du Béarn.

    • HenriIV 3/4 says:

      Retenez Addition salée!!!!
      Le Béarn va de nouveau rentrer dans l’Histoire:il va devenir le modèle de la 6éme République!!!!
      J’ en connais 1 qui en bave déjà!
      Et pour l’ Iconomique… même Habib commence à pleurer…..

  2. Réponse à Larouture, et complément

    Concernant la circulation au nord de Pau il est absolument évident que le doublement est et sera indispensable. Et faire un hauban qui va de Sauvagnon a Lescar n’apportera strictement rien puisque ceux qui l’emprunteront ne participent pas au bouchon actuel.
    Ce flux, le plus important sur une deux voies dans les PA est dû au cumul de :
    – le flux des véhicules venant du nord (Bordeaux)
    – les villes de la première couronne Serres Castet Montardon Sauvagnon
    – l’activité de la zone d’activité (employés et clients, plus de 4000 emplois)
    – l’activité de l’aéroport
    Et ces personnes veulent :
    soit traverser Pau par la Nord/Sud
    Soit aller vers le centre ville
    soit aller vers l’Est par la rocade.
    On voit bien là que ce hauban ne sert strictement à rien.
    Par contre le doublement par le prolongement de la Nord/Sud permet de répartir efficacement les flux.

    De toute façon il faudra un jour ou l’autre faire ce doublement, de la même façon qu’il faudra doubler le sentier périphérique ridicule qui fait le tour de l’agglo en y disposant les indispensables parkings relais vers les transports en commun.

    Et plus on retarde, plus ce sera difficile pour des raisons de foncier.

    Mais c’est plus facile de dépenser des dizaines de millions d’euro dans le stade du Hameau, outil professionnel d’une entreprise privée ou dans les innombrables et inutiles salles de spectacle, ou …etc
    Pourquoi faut il qu’en Béarn nous ayons les élus les plus stupides de France ?

    • Georges Vallet says:

      « Mais c’est plus facile de dépenser des dizaines de millions d’euro dans le stade du Hameau, outil professionnel d’une entreprise privée ou dans les innombrables et inutiles salles de spectacle, ou …etc »

      Opinion partagée.

      « Pourquoi faut il qu’en Béarn nous ayons les élus les plus stupides de France ? »

      Opinion qui reste à prouver!!!
      En cherchant bien, dans un classement basé sur « la stupidité », je pense que certains font mieux!

  3. HenriIV 3/4 says:

    Vous parlez de modèle de développement économique….
    N’oubliez pas que la valorisation de nos acteurs dimensionnels s’appuie sur une Charte Ethique de premier plan!
    Pau et l’ Agglo, encore en friche, ont sans doute tout à y gagner… contrairement à certains de leurs voisins qui en récupèreront les cendres…

  4. Larouture says:

    Les travaux sur le giratoire de la RD 834 que vous dénoncez me semblent liés à l’aménagement de tout l’ensemble qui va vers l’aéroport.
    Il s’agit d’une zone qui se veut multifonctionnelle, bien desservie par tous les transports. Bref, une réalisation exemplaire du développement durable avec, en perspective, la transformation de la RD 834 en boulevard urbain ; le Hauban étant vu comme une déviation, c’est-à-dire comme un nouveau boulevard périphérique en attendant, sans doute, le retour du projet de Hauban Est qui rejoindra Berlanne…
    Bref, une ville nouvelle qui est déjà reconnue dans le SCoT comme centralité principale du Grand Pau. C’est-à-dire un gâchis.

    Je note d’ailleurs que ce modèle de développement de zones d’activités est appliqué à Thèze/Miossens, Garlin ou encore Eurolacq II sous couvert de « développement économique » (comme si s’occuper d’économie n’intégrait pas son développement).
    En fait tout cela est d’abord du développement de la filière immobilière d’entreprise subventionné par la collectivité. Une version actualisée des « ateliers nationaux » de la IIe République.
    En attendant, M. Mimiague déroule tranquillement ses projets pendant que ses collègues de Lescar ou de Lons doivent justifier leurs propres projets (Oxylane ou Alinéa) dans le cadre de l’Agglo.

    Concernant la congestion de la RD834 je serais moins critique (*) . Avant la création de nouvelles voies, d’autres solutions devraient d’abord être envisagées. Ainsi je rappellerais la première des dix solutions listée par l’urbaniste J-P Orfeuil il y a plus de 10 ans :
    « — ne rien faire, en faisant confiance aux capacités d’adaptation de chacun. Ces capacités sont toujours beaucoup plus grandes qu’on ne le croit. Les automobilistes peuvent s ‘adapter en changeant leur niveau de confort (climatisation, radio, téléphone portable, etc.) et en changeant leurs horaires pour leurs déplacements “ obligés ” (éviter les pointes), en regroupant leurs activités “ autour ” d’un même déplacement.
    Le système urbain s’adapte : certains employeurs vont se déconcentrer, certains ménages vont vivre plus à l’extérieur des villes, l’urbanisation se diffuse vers les zones moins congestionnées.
    On peut considérer cette évolution comme non souhaitable, on ne peut que constater que c’est la forme d’adaptation la plus répandue en France, en Europe et aux États-Unis. —»
    Je me doute bien que cette solution ne vous conviendra pas…
    Toutefois je pense qu’elle ne déplairait pas à M. Bayrou ou M. Brin, ne serait-ce que pour laisser M. Mimiague se débrouiller puisqu’il le veut ainsi.

    (*) : Ce matin, je suis allé à Pau par la RD 945 à 07H. J’ai effectué tout le trajet en feu de croisement depuis le lieu-dit « Poteau de Lannes ». Au retour, à 8h30, j’ai croisé une file ininterrompue de voitures jusqu’à Mazerolles. Certes la circulation était fluide mais ça fait du monde. J’imagine que la situation est la même sur toutes les radiales qui vont sur Pau.
    Aussi raisonner en accroissement de la surface de voirie qui converge vers Pau ne me parait pas être la solution, en tout cas une solution unique et suffisante.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s