L’union fait la farce


IMGP5920Dans un article récent (« le développement économique à échelle locale »), monsieur Larouture cite nombre de ZAC et autres zones d’activités sans évoquer pour autant la nouvelle zone créée à Soumoulou, la ZAC Pyrénées Est Béarn, d’une surface de 12 hectares (tranche 1…). C’est normal. Bien qu’actuellement totalement inoccupé, ce vaste espace risque, en effet, d’avoir une destination tout à fait différente de celle pour laquelle il a été aménagé.

La raison en est la suivante :

Soumoulou se trouve grosso modo au centre du triangle Pau Tarbes Lourdes, à une distance d’environ 15 km de chaque cité. Son emplacement est donc stratégique dès lors qu’un regroupement administratif, avec mise en commun des fonctionnaires et équipements territoriaux, informatique, matériels roulants et personnels, peut être envisagé afin de réduire les coûts de chacune des trois villes au grand dam de maître Sango, à qui cette éventualité avait échappé.

En effet, pourquoi ne pas réaliser ce qui est déjà fait au Brésil (Brasilia), en Malaisie (Putrajaya), en Birmanie (Naypyidaw), en Cote d’Ivoire (Yamoussoukro), au Nigeria (Abuja), aux îles Palaos (Melekeok) ? Imaginez cette entité et ouvrez les portes du rêve français !

Des bâtiments tout neufs à cent mètres d’une autoroute peu fréquentée, deux aéroports joignables en vingt minutes, aux destinations multiples et internationales, des lignes de bus efficaces reliant les trois cités en moins d’une demi-heure, des routes parfaitement entretenues avec vues splendides sur les montagnes (par beau temps) . N’est-ce pas épatant ?

Imaginons un nouveau Capitole, voire une vaste maison Blanche dressée au centre des terrains à lotir , où nos trois maires auraient leur bureau avec, au rez-de chaussée, un genre de GIE (groupement d’intérêt économique) regroupant les différents services administratifs (les secteurs plus sensibles comme l’urbanisme et l’informatique se trouvant au sous-sol, afin d’éviter toute attaque de missiles basques ou gersois).

Imaginons que de temps en temps, par la fenêtre du lotissement, nous regardions en agitant de petits drapeaux bleu-blanc-rouge le cortège des voitures officielles passer, Gérard Trémège et François Bayrou en covoiturage vers l’aéroport d’Ossun (Paris, Rome, Londres, Milan, Bruxelles), ou de Pau Pyrénées (Paris, Lyon, Marseille, Marrakech), pendant que Josette Bourdeu est déjà dans l’avion ( à noter que le parking est gratuit, ce qui ne coûte rien aux contribuables) qui va s’envoler, pour une entrevue avec le pape, afin de préparer sa prochaine venue dans la cité mariale.

Imaginons un redimensionnement de l’Ousse le transformant en canal, alimenté par le lac du Gabas, et permettant le fret du maïs par péniche de Soumoulou aux silos de Lescar, ainsi que le transport de passagers de Pontacq à la gare de Pau. (A noter qu’une liaison fluviale existe déjà entre Lourdes et Pau -gare). Et que dire de l’activité démultipliée que connaîtra la commune centre, les cinq cents repas servis quotidiennement au restaurant des Glycines, propriété du maire, la création d’un collège (faisant la nique aux pontacquais) regroupant les enfants des fonctionnaires, d’une crèche (faisant la nique aux noustysiens), d’un vaste parking de covoiturage (faisant la nique aux palois), d’un EHPAD (pour faire la nique aux jeunes), sans compter les lotissements et autres HLM nécessaires à loger les employés, ETAM, cadres, ouvriers, notaires, prêtres et nonnes, médecins et infirmières libérales, danseuses professionnelles de la Marina, devenu le plus grand dancing du sud de la France, gendarmes, vétérinaires, artisans, chômeurs, scrutateurs électoraux, bref tout ce monde qui tire la langue dès qu’on lui promet un monde meilleur à peu de frais. (les agriculteurs étant exclus de la liste, car trop peu représentatifs -2 sur la commune-).

Ainsi, avec du simple bon sens et beaucoup d’angélisme pourrait s’envisager notre futur commun, Béarnais et Bigourdans unis dans un seul et profitable combat, celui de lutter contre le gaspillage et d’unir nos efforts pour y parvenir, au-delà des limites territoriales obsolètes. Mais ce n’est pas demain la veille !

-par AK Pô
28 11 2015
Ptcq

NB : les intercommunalités, je n’y comprends rien !
je lis dans la Presse que :
-Pontacq (Ousse-Gabas) veut rejoindre la communauté du pays de Morlaàs (25 km, Nay 12km)
-Barzun (à 2 km de Pontacq) la communauté du pays de Nay
-Nay veut bien Assat et Narcastet, mais pas « Ousse-Gabas »
-Asson veut se rattacher à « Ousse-Gabas »

Quel mic mac !

Comments

  1. Larouture says:

    Vous avez donc rappelé avec brio l’existence de la zone de Soumoulou, ouverte par la Communauté de Communes.
    Elle est commercialisée par la Société d’Economie Mixte « SEPA »
    http://www.sepadour.fr/commercialisation/item/37-zac-pyr%C3%A9n%C3%A9es-est-b%C3%A9arn
    Bureau de la SEPA :
    Jean-Yves LALANNE, Président Directeur Général ; Maire de Billère, Vice-président de la Communauté d’Agglomération Pau-Pyrénées,
    Jean-Marie BERGERET-TERCQ, Vice-président ; Maire d’Artix, Vice-président de la Communauté de Communes de Lacq Orthez,
    Marc CABANE, Vice-Président, Conseiller départemental de Pau-2, Adjoint au Maire de Pau, Conseiller communautaire de la Communauté d’Agglomération Pau-Pyrénées,
    Marie-Pierre CABANNE, Vice-présidente, Conseillère départementale des Vallées de l’Ousse et du Lagoin, Conseillère Régionale d’Aquitaine,
    Daniel DUFAU, Vice-président, Conseiller municipal délégué d’Anglet,
    Jean-Pierre MIRANDE, Vice-Président, Conseiller départemental de Montagne Basque, Maire de Garindein,
    Nicolas PATRIARCHE, Vice-président, Vice-président de la Communauté d’Agglomération Pau-Pyrénées, Maire de Lons, Conseiller départemental Lescar, Gave et Terres du Pont Long
    Michel SOROSTE, Vice-président, Adjoint au Maire de Bayonne délégué à l’Agglomération Côte Basque Adour.

    Mais des investisseurs privés opèrent également sur l’agglomération paloise comme le rappelle régulièrement La République.
    Ainsi au Nord Est de Pau, DPG filiale de la banque Pouyanne, impulse une nouvelle zone (Projet Polaris) sur 2,3 ha (cf. La Rep de 01/12)
    A Bizanos, DPG a développé un centre commercial qu’il aurait voulu présenter comme un retail park.
    Sur Pau Est, Immochan la filiale immobilières d’Auchan accroit son domaine foncier.
    Agest, un indépendant local, veut créer une petite zone commerciale autour de ses activités.
    A Lons, J-L Nicolas associé au Gilbert Guignard, groupe de BTP et Construction basé à Ceaulmont dans l’Indre, proposent d’installer à la place des anciens abattoirs un complexe commercial adossé à l’enseigne Alinea (filiale d’Auchan);
    A Lescar, le groupe Oxylane (Décathlon et filiale à 51% d’Auchan) cherche à créer une nouvelle zone commerciale.

    Comment tout cela cohabite et se rémunère ? J’aimerais bien comprendre.

  2. HenriIV 3/4 says:

    Lorsque je parle Démarche de Progrès, elle est dédiée à Alternatives Atlantique Pyrénées..La seule pour moi qui a un intéret dans mon écosystème Partagé!!!!
    Que le CD64 ou BAP(conseil d’ administration) se rassure!!!!

  3. HenriIV 3/4 says:

    Ma femme non plus ne pensait pas … l’ oPINion devient saVOIR?
    Et aux Consultations….
    Vous êtes excellents..
    Confirmation de notre communauté de………………… PROGRES!!!!
    Beaux rêves et bonne nuit.

  4. monsieur Karouge

    comme vous êtes naïf et peu au fait des projets de Soumoulou.pourtant un peu votre fief

    Il s’agit pourtant d(u projet limpide.L’agrandissement du club pour les plus de 35 ans .la marina pour laquelle 12 hectares paraissent bien faibles.Et pour fournir les jacuzzi et les bains moussants au moins un canal à grand gabarit Et puis uzein pas trop loin el les autoroutes venues de Bordeaux et de Toulouse pour déverser les noctambules.

    Im s’agir de monter la plus grande boite d’Europe pour tous ceux qui ont dépassé la prime jeunesse.
    dans la silver économie une mine d’or un concept fabuleux entre Bayonne Toulouse Pau et Tarbes …avec un teasing d’enfer pour abuser les citadines:

    l y avait là Anna et Kristeen sa sœur jumelle que personne n’arrivait à distinguer .D’autant qu’il était exceptionnel de les voir ensemble. .Il y avait aussi Jean-martin Susbielle et Jérôme de Kréville . Tout deux ,ragaillardis par cette ambiance provinciale et champêtre, où toutefois ,l’été,comme dans les landes aquitaines, l’odeur de la forêt surpassait celle des prairies de fauche .Une odeur dont tous les ruraux français ont le bonheur de savoir qu’elle est le plus délicieux accompagnement des retours des boites improbables perdues au fond des campagnes. Quand s’éveille l’aurore aux doigts de rose et que ,sur ses propres vêtements, flotte en suspension, le parfum enivrant des femmes enlacées du whisky bon marché et du tabac pas encore refroidi.

    Eh puis l’archange de Bordères et son compère trémèges pourraient venir s’y encanailler pour la cause du développement économique.
    quelques arbrisseaux quelques landes à Moutons de ce pays largement abimé par les caisses à savon comme les meubles Thou seraient sacrifiés.
    En ces temps d’attentats et de cop 21 certainement un détail..

    • HenriIV 3/4 says:

      Mrs Alternatives Atlantique Pyréneés
      Attention!
      Votre nez se rapproche de vos yeux….
      Déclin ou Progrès ????

  5. Larouture says:

    Vous avez décrit en quelques belles phrases toute l’absurdité d’un système que je me suis escrimé à dénoncer avec une approche que je voulais globale et rationnelle.
    J’ai retrouvé que la construction de cette zone s‘était aussi soldée par la destruction de la maison « Le Temple », ancien lieu de culte protestant et, lors de l’occupation, domicile d’un agent de la Gestapo qui fut enlevé par des résistants. Le « progrès linéaire» tend à effacer non seulement les espaces naturels et agricoles mais aussi la mémoire.

    • HenriIV 3/4 says:

      Heureusement qu’on traverse l’Histoire en chansons et en rires pour le bien de notre si beau Pays France
      Encore une fois on cherchera à éduquer et intérésser le futur de nos Enfants…
      Vive Notre CULTURE!!!!
      Affront à l’ avenir de la part de nos Educateurs du Pays de Béarn!!!!
      Pour ma part, il ne me reste plus qu’ à consoler la signification de mon chemin, place
      Clémenceau!!!
      En Moocs les Agrégés du passé!!!!

  6. HenriIV 3/4 says:

    Et en plus en multi-langues
    Quelle Richesse!!!!

  7. HenriIV 3/4 says:

    Bonsoir,
    Je prend 1 Paysan Basque, Béarnais, Bigourdan, Gersois et Landais et on vous fait le schéma en 10 secondes.
    Mes amis de Bordeaux et Toulouse sont généreux avec moi mais il n’ont pas besoin de nous.
    Et je vous donne les noms s’il le faut!!!
    Par contre, préférez vous bunkariser…..

  8. Il existe deux méthodes pour organiser la décentralisation française. Celle des Maires de France et celle d’AK Pô et ce qui est incroyable c’est qu’au bout du compte le résultat est le même !

    « les intercommunalités, je n’y comprends rien ! » Eux non plus …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s