Le rejet des politiques


imgresLa percée historique du Front National au premier tour des élections régionales ne repose pas vraiment sur des convictions ou une adhésion de la part des électeurs mais comporte un message pourtant très clair que tous les politiques seraient bien inspirés de prendre en compte.

La responsabilité des partis politiques est évidente, leur comportement fait d’oppositions, d’arrangements en sous-main et autre compromis place le curseur du changement non pas du côté des électeurs mais de leur côté.

Rappelons les chiffres des élections régionales (reconstitués sur les trois régions de l’Aquitaine)

Participation : 49,09%
PS                      en 2010 : 46,52 %                                en 2015 : 30,39%
Droite               en 2010 : 32,00%                                 en 2015 : 27,19%
FN                     en 2010 : 8,02%                                    en 2015 : 23,23%

Alors, changement, remise en cause, renouvellement, révolution, sursaut, bouleversement, reconstruction, les mots sont nombreux pour faire comprendre aux politiques qu’ils sont disqualifiés et qu’ils doivent absolument se ressaisir.

Mais que veulent alors signifier les électeurs ? A les entendre les motifs de leur mécontentement peuvent être listés ainsi :

  • Le débat ne se situe pas au niveau des idées ni des convictions.

  • Que ce soit la droite ou la gauche cela ne change rien à la gestion du pays.

  • Le chômage continue de progresser.

  • Ils sont incapables de maîtriser les dépenses.

  • Les impôts (comme le chômage) persistent à augmenter.

  • Les magouilles, les arrangements entre amis n’ont jamais été aussi connus (Voir le tribunal arbitral pour Tapie et autres nominations de complaisance).

  • Ils sont incapables de mettre en place les réformes promises. Les départements qui devaient disparaître sont maintenus. Avec la création des présidents délégués dans les régions, l’administration de celles-ci sera identique à ce qu’elle était auparavant. Le nombre des communes ne sera pas réduit. Le mille-feuille s’épaissit quand il devrait diminuer.

  • Ils se servent. Une des premières décisions, votée à l’unanimité des conseillers régionaux lors de la dernière mandature a été d’augmenter de 18% leurs indemnités au prétexte que la population était plus importante.* A combien se montera la prochaine augmentation car cette fois-ci la population va être encore plus importante ?

  • Dans les circonstances les plus dramatiques, ils se couvrent de ridicule en affichant leur désunion. Comme si ce drame constituait seulement une occasion de bénéficier d’une tribune.

  • La dette du pays ne cesse de progresser.

  • Ils s’opposent au cumul des mandats et font tout pour ne pas s’y soumettre.

  • Ils sont incapables de mettre un terme aux honteuses et gigantesques rémunérations des grands patrons.

  • La classe politique est incapable de se renouveler.

  • Ils refusent le non renouvellement des mandats.

  • La transparence n’est pas effective.

  • Le mode de scrutin des régionales est incompréhensible et de nature à décourager le citoyen.

Cette liste n’a pas la prétention d’être exhaustive, elle comporte les griefs qui sont le plus souvent formulés par les électeurs lors des enquêtes des médias.

Le message devrait être entendu. L’électeur sait très bien ce qu’il fait et le choix des élections régionales pour manifester son mécontentement n’est pas un hasard. En effet les compétences de cette instance ne sont  pas de nature à modifier le quotidien de chacun et apparaît, de ce fait, comme de moindre conséquence.

Le coup de semonce est cette fois-ci particulièrement violent. Les politiques devraient enfin comprendre. Il est très probable que le second tour de ces régionales sera bien différent du premier. Nous verrons.

Pau, le 8 décembre 2015
par Joël Braud

*Dix huit pour cent – 21 février 2013 – Alternatives Paloises

Comments

  1. Il me semble que vous avez oublié, dans votre liste, un facteur majeur de vote FN: « la criminalité et les incivilités ». Je rajouterai même « les femmes voilées ».

  2. Joël Braud says:

    Information, ce soir 9 décembre, TNS Sofres fait paraître deux sondages pour le second tour :
    Nord Pas-de-Calais, Marine Le Pen battue par Xavier Bertrand 53% contre 47%
    PACA, Marion Maréchal Le Pen battu par Estrosi 54% à 46%
    Quand je vous disais que le second tour de régionales serait bien différent du premier.
    Les électeurs aiment faire passer des messages forts. Mais les politiciens, politicards et autres du milieu feront juste semblant de comprendre.

    • ne vous fiez pas aux sondages ! de toute façon, entre Bertrand et Estrosi, il n’y a aucune illusion à se faire. Ils sont bien à droite, comme mon bras est d’honneur !

      • Joël Braud says:

        Tout à fait exact mon cher Karouge ! Ce qui fait le contenu de mon article est le comportement des électeurs. Le nombre des abstentionnistes sera inférieur au second tour à celui du premier tour, preuve que leur message sera modifié. Actuellement il y a de longues files devant les commissariats pour établir des votes par procuration. Il est très probable par ailleurs que les électeurs qui se sont prononcés au premier tour modifient leur vote dimanche prochain. Ce vote n’est pas un vote de conviction ou d’adhésion à une politique mais un vote qui contient une mise en garde, un coup de semonce en quelque sorte.
        Les politiques seront-ils capables de recevoir et comprendre le message ?

    • JB: »Information, ce soir 9 décembre, TNS Sofres fait paraître deux sondages pour le second tour :
      Nord Pas-de-Calais, Marine Le Pen battue par Xavier Bertrand 53% contre 47%
      PACA, Marion Maréchal Le Pen battu par Estrosi 54% à 46% »
      Sans doute, à mon avis, mais la prochaine fois, attention…

  3. Le tocsin a sonné en 2002 ; depuis, à l’ouest rien de nouveau. Nous avons vécu Chirac, Sarkozy, et aujourd’hui Hollande. Les casseroles des deux premiers se soldent, grâce aux meilleurs avocats, par des non-lieux (Bettencourt, Khadafi, Bygmalion, Tapie, Karachi…). Les scandales se succèdent sous Hollande (Cahuzac, Morelle, Lamdaoui…). L’opinion publique, emmenée par les médias (les guignols de canal+ notamment? Canteloup sur TF1, etc), prennent peu à peu les politiques pour…des guignols.
    Les réformes sous Hollande à peine édictées font demi-tour (écotaxe), ou sont malmenées (et mal menées) : justice, mariage pour tous,etc, voire incompréhensibles : réforme territoriale (son application), pacte de responsabilité et de solidarité,, etc.
    Là-dessus, viennent les évènements de 2015. Le terrorisme au coeur de la capitale. Les médias, cette troisième force, en fait des tonnes, créant un processus de peur, un facteur supplémentaire de rejet de l’étranger, qui plus est basané. Durant des semaines, sur tous les journaux, toutes les radios, apparaissent les visages et autres images des terroristes, Daesh devient le terme le plus usité des radios télés, et le peuple est gavé de commentaires d’experts, de politiques, de conseillers de tout poil (qui sortent à l’occasion leur dernier bouquin sur le plateau télé).
    Alors nos térébrants adeptes de « je suis partout », ancien journal d’extrême droite, filent leur toile: le terrorisme est partout, tremblez, craignez, ayez peur même de votre ombre judéo chrétienne ! nous sommes là ! nous dresserons des remparts, une ligne Maginot gardée nuit et jour par de vaillants soldats payés en francs français, nous bouterons les étrangers hors de France et instillerons la culture patriotique, blanche, avec messe obligatoire le dimanche et Jeanne d’Arc remplacera Marianne. Et ceux qui ne seront pas d’accord seront envoyés dans des camps de travail, aux champs, à Cayenne. Plus de chômage, de précarité, d’allocs aux fainéants, plus de journaux d’investigation, de critiques, de culture universelle,un parti unique fait pour des gens uniques : les cons .Alléluia !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s