AltPy voir : la corde au cou des franciscains de la rue des Cordeliers


IMGP6928Après un petit tour mignonnet du centre ville, cet article convie les lecteurs à constater la peste qui sévit actuellement rue des Cordeliers, et les invite  à réfléchir sur la mort des commerces du centre semi-piétonnier, situation qui s’accentue un peu partout, en périphérie du strict hyper centre. En parallèle, les zones commerciales germent tous azimuts et se répandent sur des territoires agricoles d’une manière presque dantesque, depuis maintenant une quinzaine d’années.  Il s’agit ici de photos prises ce jour (28 01 2016) rue des Cordeliers, rue refaite très récemment (moins de trois mois).  Pourquoi cette dèche ? (idem rue Carnot et d’autres secteurs urbains du centre ville) Pour quelles raisons une rue commerçante (Joffre) expose-t-elle un certain dynamisme et, à deux pas, la sinistrose sévit-elle ? Comment peut-on expliquer ce type de phénomène? Pau est peut-être une ville « asthmatique », qui ne respire pas malgré des possibilités énormes ?

Can you repeat your question, please ?

NB: les décos des boutiques en rade sont réalisées par l’atelier ambulant, qui espère avoir bientôt un local sur le palais des Pyrénées.

-par AK Pô

28 01 2016

Ptcq

Comments

  1. Léon 64 says:

    Un des problèmes de notre centre ville est que le bâti est généralement de mauvaise qualité (hormis le boulevard des Pyrénées). Mauvaise qualité architecturale (c’est à dire moche !) mauvaise qualité environnementale (passoires thermiques) mauvaise qualité de distribution des pièces d’habitation (beaucoup de galeries sur cour), le tout mal entretenu. Comment voulez vous séduire des résidents avec ça ?

  2. Belphégor says:

    Pourquoi Pau perd autant d’habitants ?
    J’ai un vécu pour me permettre de faire un constat.
    Plus la voiture prend de place dans la vie quotidienne, plus Pau perd des habitants…
    Un grand nombre de foyers possèdent aujourd’hui deux voitures…
    Difficile pour les nouveaux arrivant en Béarn de trouver sur Pau des appartements en location avec deux garages ! Alors ils s’en vont en périphérie…
    Et puis aussi, combien d’immeubles à l’abandon ?
    Le phénomène ne se ressent pas qu’à Pau…
    A quand une véritable politique fiscale d’incitation à la reconquête des centres villes…?
    Il est aussi urgent de stopper le grignotage des terres agricoles par l’immobilier…
    Il faudrait cibler les différentes incitations fiscales pour l’immobilier, uniquement pour la rénovation de l’immobilier dans le centre des villes, avec la création de parking attenants.

    • Combien ai-je rencontré d’habitants du CV dont le but était de « se barrer le plus tôt possible » mais qui n’arrivaient pas à trouver preneur pour leur appartement…
      Immeubles anciens mal insonorisés, incivilités exaspérantes dans les parties communes, personnes « bruyantes et odorantes », des rues qui ne sont pas rénovées, pour la plupart d’entre elles. La nuit et le jour par rapport à un pavillon de banlieue tranquille, fonctionnel, avec jardin…
      La ville est à transformer. Mais pour cela, il faut de véritables dirigeants politiques responsables… Je crois que l’on en est très loin et que ça fait longtemps qu’il n’y en a pas eu.

  3. Bon, moi je vais à vélo, je ne suis pas la seule, je veux des parkings pour vélo avec abris..

  4. Larouture says:

    A 20h30 : 68 commentaires suite à l’article de La République sur la défaite à Toulouse. Le score atteint pour Frédérique Espagnac (article site la République du 14/01/2016) est largement dépassé en moins d’un journée.
    Si on considère de telles réactions comme un sondage, on peut comprendre pourquoi le sport pro fait l’objet de tant de largesses de la part des élus. Les citoyens sont bien éveillés… La rénovation du Centre Ville attendra.

    • Emile64 says:

      Il est difficile de qualifier la section paloise d’équipe « pro » quand on examine ses résultats… Disons qu’il s’agit d’une équipe de village qui bénéficie de moyens « pro » grâce à la capacité de M. Bayrou de jeter l’argent des contribuables par la fenêtre.

  5. C’est bien vrai, le « no parking est une légende »:
    -certains commerçants de la rue Louis Barthou se garent devant leurs magasins
    -un parking privatisé a été créé en face de la gare, au stadium
    -il y a le parking Verdun
    -le parking Clémenceau est souvent chargé, mais pas celui de la République..
    Tout ça est très cohérent, on va habiter hors de la ville,mais on a besoin de se garer.
    On quitte la ville , qui se « Paupérise », mais on s’inscrit à Pau sur les listes électorales.
    La ville perd des habitants , mais pas ses électeurs…

  6. +1 pour la photo « Lune déménage galerie marchande d’Intermarché à Serres Castet ».
    Pourquoi aller habiter ou ouvrir un commerce rue des Cordeliers ? Pour rien…
    Il existe pourtant des villes de taille moyenne dont les centres sont beaucoup plus dynamiques (Le Puy en Velay par exemple). Tiens, au passage, je note que le Puy en Velay ne dispose pas d’équipe de sport pro de renom, ni de Grand Prix, ni de Stade de Kayak top niveau… Il y a un facteur touristique, mais est-il vraiment supérieur à celui de Pau ? De plus, cette ville est bien plus « enclavée » que Pau !

    • Larouture says:

      Il est vrai que le maire du Puy en V. est très rétrograde…
      Mais je me suis amusé, il a quelques mois, à parcourir le PLU du Puy en Velay. Même si le Puy en Velay est plus petit que Pau, c’est très intéressant, notamment en comparant avec le Béarn.
      C’est ce que je retrouve dans votre commentaire.

  7. Bravo pour ce reportage qui m’en rappellent d’autres. Le choc des photos. Terrible reportage.
    Mais voilà Pau, depuis un plus haut à 85.000 habitants est retombé à 75.000… sans oublier le « No Parking, no business ».
    La priorité me semble être de regagner de la population en ville mais voilà, le Sport accapare tant et tant des rares deniers publics.

    • Si on compte 10 M€ par an qui aurait pu être transférés du sport pro et des frais de fonctionnement de la mairie vers la rénovation du centre-ville et de la ville, sur 40 ans et que mes calculs sont bons, ça fait 400 M€… Avec un chiffre de 20 M€ par an, ça fait un total de 800 M€ sur 40 ans… de manque d’investissement pour la rénovation de la ville, d’où le résultat global et général de la ville et de son centre-ville.

    • Larouture says:

      « « No Parking, no business ». Ce constat n’est pas nouveau. Il a même été au cœur de la dernière campagne des élections municipales.
      La priorité me semble être de regagner de la population en ville —» Cette prise de conscience me parait assez récente.
      Mais ne sont-elles pas antinomiques ?
      Il faudra lever ces ambiguïtés pour que l’aménagement du centre ait une chance d’être prioritaire par rapport au sport.

      • Cette politique de priorité du sport pro par rapport à la rénovation de la ville (ou plutôt transformation en ville verte du XXIème siècle) est quand même GROTESQUE et LAMENTABLE.

      • Sauf que à Pau le « no parking » c’est une légende. Tenace, mais légende quand même. Quand je vais au centre-ville en voiture, je n’ai quasiment jamais de problème pour me garer. Il n’y que dans les périodes d’affluence genre courses de Noël et soldes que le parking est un problème, mais c’est le cas dans beaucoup de villes.

    • Il est certain que Pau vit au dessus de ses moyens en terme de sport pro (et autres en n’oubliant pas que c’est l’agglo qui casque : rugby basket hand ball, stade d’eaux vives, Grand Prix automobile, etc…)
      Mais la plus grande gabegie se situe dans le domaine de la culture où le budget est beaucoup, mais vraiment beaucoup plus important (entre 5 et 10 fois, j’envisage de l’évaluer, mais c’est extrêmement complexe)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s