Le chômage,….l’apprentissage,… Et Les « binômes professionnels »


images A deux, en Binôme , ……on est toujours plus,….FORTS 

Depuis trop longtemps déjà, les Jeunes paient un lourd tribut à la Société matérialiste dans laquelle nous vivons. Et ce, pour de multiple raisons, dont nous Adultes, sommes responsables ! Aujourd’’hui, presque tous les Jeunes sans qualification, sont au Chômage ! Et en plus, …… comme pour couronner ce constat aberrant, il y a le ‘refus’ de la part des Entreprises, d’’embaucher, et même de conserver, du Personnel, âgé de plus de 50 ans ! Il nous faut impérativement Innover ! Alors INNOVONS !…….

La Création des « Binômes Professionnels ».

Le principe en est simple, il consiste à associer en Entreprise, lors d’’une embauche, un Senior’, qualifié et expérimenté avec un ‘Junior’, sans qualification ou sans expérience désirant apprendre un métier. Parce que, pour les Jeunes aujourd’’hui, c’est la quadrature du cercle ! Les entreprises ne veulent pas les embaucher parce qu’’ils n’ont pas d’expérience, alors qu’’ils ne peuvent acquérir de l’’expérience, que si on les embauche,….au moins une fois !

On comprend dés lors, que seule une association binominale de ce genre, peut permettre le transfert du savoir-faire et des compétences, des Anciens vers les Jeunes ! C’est d’’ailleurs ce principe d’’apprentissage, oral, manuel et aussi intellectuel, qui depuis l’’aube des temps a fait progresser l’’Espèce Humaine.

Enseignants et Parents, la ‘fuite en Avant.’

En effet, en Occident, nous sommes lancés dans une folle ‘fuite en avant’ de la formation intellectuelle. Pour une grosse poignée de Terriens qui caracolent en tête des connaissances pointues du moment, des milliards d’’autres restent sur le bord du chemin ! Car l’’enseignement, trop théorique, trop abstrait, que l’’on privilégie depuis des décennies, dans les Pays dits évolués, rebutent des milliers, sinon des millions de Jeunes, aux « intellects pratiques et concrets» ! De ces Jeunes, qui en ont vite, « ras le bol de l’’école » !

De plus, les absurdes ambitions des Parents ou des Professeurs, n’’aboutissent presque toujours qu’’à amener ces ‘Etudiants forcés’, à des ‘situations d’’échec scolaire’, qui les marqueront pour la vie ! Il faut pourtant comprendre, que ‘l’’intelligence pratique’, qui est souvent du ‘bon sens’, vaut bien ‘l’’intelligence théorique’, qui est souvent ’vide de sens’ ! Nous connaissons tous de ces gens, super-instruits, qui sont incapables de bien gérer leur vie !

Oui mais, et la Culture générale alors ?

Contrairement à ce que certains pourraient penser, il n’’y aucun souci à se faire pour ces Jeunes ‘manuels’ à ‘l’’intellect pratique’, sur le plan de la culture générale. Dés que leur métier les aura révélés, et qu’’ils gagneront bien leur vie, ces Hommes pourront pendant toute leur existence, grâce à la ‘Formation Continue’, parfaire leurs connaissances et s’’élever dans la hiérarchie sociale ! En effet, cette formation permanente leur permettra, s’’ils en éprouvent le besoin bien sûr, d’’apprendre toutes les disciplines qu’’ils souhaiteront.

Et ce, avec l’’atout formidable, d’’apprendre avec une sacrée efficience, car ces formations n’’auront pas été ‘forcées’, mais au contraire,…..désirées et choisies de façon délibérée ! Ceci n’est pas une vue de l’’esprit, car les exemples abondent d’’autodidactes qui, ayant des choses à dire, sont devenues des écrivains d’’une maturité exceptionnelle !

La Formation et l’’Education en Osmose.

Rien de plus normal si l’’on y réfléchit,…. la vie d’’un ‘Binôme’ se déroulant en Entreprise, sur le tas, comme l’’on dit, lieu où se vivent les efforts, les joies et les peines du travail, génère en effet, des relations privilégiées et parfois intenses entre ses acteurs : ….

D’’abord pour les Juniors. Leur insertion dans le milieu de l’’Entreprise, qu’’ils redoutent quelque peu, sera largement facilitée par les conseils et la protection d’’un Homme d’’expérience. Un Homme mûr, que bien souvent ils écouteront mieux que leur Père. Car ces Jeunes, marginalisés par leur milieu, leur teint, leur rue ou leur banlieue, doivent faire, au-delà de leur formation au métier, leur apprentissage de la vie ! Ce sera un rôle capital, que devra jouer le Maître envers son Disciple. C’’est ainsi que, par une éthique et des valeurs morales retrouvées et,……surtout acceptées, il y a de fortes chances pour que ces Jeunes, se réconcilient avec la vie sociétale. Car, résoudre le problème du chômage des Jeunes, c’est en grande partie résoudre les problèmes de la jeunesse ! Et qu’’on le veuille ou non, seuls les «Binômes Professionnels», pourront sortir nos Filles et nos Garçons de la rue et leur apporter un horizon, autre que celui de l’’oisiveté, de la délinquance ou de la drogue.

Ensuite pour les Seniors. Les B.P. leurs permettront de finir en beauté leur carrière professionnelle. Quoi de plus beau en effet, pour un Homme dont le métier a constitué une part importante de sa vie, de transmettre à son Elève,…….. son savoir-faire et son expérience, et peut-être aussi,….ses espoirs, ou ses ambitions manquées ! Et cerise sur le gâteau, le fait même, pour un ‘Ancien’, qui est à l’’aube de sa retraite, de transmettre son flambeau à un ‘Jeune’ qui lui, est à l’aube de sa carrière, peut valoriser et illuminer toute une fin de vie !

Le Binôme, sera l’’Apprentissage à la Française.

Chez nos voisins Allemands, l’’Apprentissage est devenu une institution totalement intégrée dans la vie sociétale, et les Jeunes sont fiers d’être ‘Apprentis’ en Entreprise ! Avec les « Binômes Professionnels », nous pourrions certainement faire mieux, car le grand intérêt des « binômes » est d’’instaurer le « tutorat personnalisé ». Jusqu’’à présent, les Jeunes sont confiés, dans les meilleurs des cas, à des Tuteurs de dépannage, qui ayant leur propre travail à fournir, négligent très souvent la formation de leur Apprenti. Avec les ‘B.P’, chaque jeune Apprenti aura son Tuteur personnel. Ce transfert de ‘Maître à Disciple’, préfigurera le « compagnonnage des temps modernes », qui allant dans le sens d’une formation réellement personnalisée, sur les plans, professionnel, intellectuel, civique et moral, répondrait parfaitement aux besoins d’’intégration sociale de nombreux Jeunes d’’aujourd’’hui ! Parce que la mise en place de ces ‘Binômes’, devrait également, en plus de l’’apprentissage des métiers, favoriser l’’épanouissement de leur personnalité et la réussite de leur vie d’’Adulte ! Ceci grâce au ‘Dynamisme’ des Juniors, …. tempéré par la ‘Sagesse’ des Seniors » !

L’’avènement d’une NOUVELLE SOCIÉTÉ.

Et il ne fait aucun doute, que ces nouveaux modes de management des Hommes dans les Entreprises, s’étendront progressivement dans la vie sociétale ! Un nouvel art de vivre généré par un nouvel ‘Esprit collaboratif’ doit naître, pour assurer enfin le ‘développement ‘durable’, et aussi ‘soutenable’, de l’’Humanité. En ce moment même, où le Monde va mal, où le Monde entier se cherche, où la France elle-même, s’’enfonce dans un marasme sans nom,…. et où plus personne ne sait où se trouve le bien et le mal,….la mise en place sur Terre, d’’une ‘plate-forme collaborative’, ne peut-être que salutaire !

Avec l’’émergence de cette nouvelle philosophie, dites ‘collaborative’, nous sommes certainement à l’’aube d’un formidable changement de civilisation :

« La Civilisation,….. du vivre et du travailler ensemble »

Raymond MONEDI

Octobre 2012

À propos AltPy Rédacteurs

Le profil rédacteur commun, pour les rédacteurs n'ayant pas un profil wordpress enregistré.

Comments

  1. Larouture says:

    La compétence « sénior » est loin d’être simple.
    D’abord un jeune a des motivations, des attentes et une expérience, même s’il n’a pas de qualification. Un sénior, même qualifié et expérimenté, est conditionné par son âge. Il aura des détracteurs dans l’entreprise et n’aura pas forcément intégré toutes les innovations. Un jeune ressentira tout cela dès le premier jour.
    M. Hollande avait mis cette idée de binôme dans sa campagne des présidentielles. Il me semble qu’il n’en reste pas grand chose.

  2. Bonne réflexion Monsieur Monédi.
    Pourtant il y a (et il risque d’y avoir encore longtemps) un opposant en travers de ces formations: l’Education Nationale. Ayant été au CA d’un de nos lycées palois pendant des années j’ai constaté (parfois) une opposition sectaire contre des formations qualifiantes existant hors de l’Education nationale, au prétexte que le jeune ‘pouvait prétendre intellectuellement à mieux’.
    Que ce soit l’apprentissage, la formation en alternance ou les approches  »troisième voie » de compagnonnage, l’EN et ses syndicats font trop peu (en vérité: c’est souvent dissuasion et dénigrement ) pour permettre à des jeunes de trouver une formation pratique qui leur donne les clés d’un métier.

    • De quelles formation hors EN voulez-vous parler ? Les formations en apprentissage/alternance ne sont pas hors EN puisque que les intéressés passent une partie non négligeable de leur temps au lycée.

      • Contribuables palois says:

        Comme les formations dispensées par les chambres des métiers ou les branches professionnelles. Sans négliger l’Afpa, les Cci et les régions.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s