Armée française : La cote de cœur


58486_1745061719109674_3630181306635565184_nUn survol du fil des informations, mises en ligne par mes amis sur FaceBook, fait apparaître deux points communs partagés par beaucoup d’entre eux : les Pyrénées et… l’armée française. Pour cette dernière, les uns annoncent être de passage à l’Ecole Militaire de Saint-Cyr/Coëtquidan, les autres partagent une vidéo des marins du Groupe aéronaval saluant le dernier catalpultage opérationnel du Super Étendard Modernisé depuis le Charles de Gaulle. Un autre poste une photo intitulée « Militaire un jour, militaire toujours ». Un autre encore poste un grand merci aux « 34 000 militaires français déployés en opérations ou en missions en France comme à l’étranger ». Bref, l’armée a la « cote de cœur » auprès de (certains) de mes amis, même si pas un n’est militaire. Ils l’écrivent sur leur page FaceBook.

Probablement les autres, ceux qui ne l’expriment pas, pensent de même comme le confirment les sondages publiés, en juillet dernier, sur le blog Opex360.com : Un premier donne 80% des sondés comme ayant une « bonne image des armées » et un second accorde 83% de « confiance dans l’armée ». Il est d’ailleurs probable que ces chiffres aient augmentés depuis les attentats de novembre à Paris.

Quelle administration française peut se targuer d’une telle cote de popularité ? Probablement seulement celles concernant notre sécurité : La Police, les Pompiers. Quant aux autres… En tout cas, ces chiffres montrent bien que les Français sont extrêmement sensibles à la sécurité de leur pays et… à la leur propre.

Le monde devenant de plus en plus « insecure* » (risqué, dangereux), avec une nébuleuse musulmane en ébullition, une présidence Poutine belligérante, une candidature Trump qui pourrait l’être, une Chine de plus en plus présente et une Europe à vau-l’eau, l’armée française a certainement de « beaux jours » devant elle. Mais a-t-elle les moyens pour faire face aux « challenges » qui l’attendent ? Les autorités militaires affirment régulièrement que les armées (terre, air, mer) sont « aux limites de leurs possibilités ». Après avoir stoppé la baisse des effectifs, suite aux attentats de Novembre 2015, faudra-t-il, à l’avenir, veiller à les doter en moyens humains et matériels supplémentaires ? Si oui, cela passera inévitablement par des hausses d’impôts. Ce jour-là, la cote de cœur des armées françaises restera-t-elle toujours aussi forte ?

– par Bernard Boutin

PS : en contre-pied de cette bonne opinion qu’ont les Français de l’armée, il serait intéressant de savoir ce que les militaires pensent de leur armée. Tout est toujours plus rose vu de l’extérieur !

Comments

  1. Michel LACANETTE. says:

     » Si oui, cela passera inévitablement par des hausses d’impôts. »

    Si l’ on continue à penser  » national » cela sera inexorable au même titre comme le dit si bien DS  » cela passera fort logiquement par des réductions de dépenses dans d’autres domaines. » car notre situation financière nationale ne nous permet plus d’ assumer financièrement toutes les missions utiles et inutiles de nos armées.
    De plus, si l’ on ne veut pas se trouver déphasé par rapport aux coûts des équipements modernes, il serait plus que temps de penser à une armée Européenne, pour augmenter
    son efficacité et rentabiliser les investissements de recherche et développement, alors
    qu’ actuellement chacun travaille dans son coin sur le même sujet, pour se rendre compte au final qu’ on arrive au même résultat, mais que rien n’ est compatible et que cela coûte trois fois plus cher. !!!!!!!
    Il serait peut être aussi temps de réfléchir à définir les missions essentielles de défense de notre territoire . Aujourd’ hui nos armées doivent assurer des missions extérieures qui tiennent plus du prestige présidentiel qu’ à de réelles missions régaliennes. Alors que des missions de défenses européennes essentielles devraient être assumées et ne le sont pas, mais surtout ne le seront jamais, si l’ on persiste jouer  » national » et individuel.
    Cela dû au fait que nos armées sont sous la seule coupe du Président ,qui n’ a de plus aucun compte à rendre au parlement. Le seul cas de ce type en Europe, qui nous coûte extrêmement cher !!!!!

  2. BB: « en contre-pied de cette bonne opinion qu’ont les Français de l’armée… »

    mon père était militaire de carrière : né en 14, engagé à seize ans, 24 ans d’active, une blessure pendant la guerre d’Algérie, retraité à 51 ans. Mes soeurs, avec un décalage d’âge (entre elles et moi) d’environ 9 et 13 ans, un frère de 6 ans mon aîné sont partis en écoles militaires faire leurs études, leurs « classes », leur formation professionnelle (2 ans à Mururoa, pour le frangin, quand il y avait encore des essais nucléaires. Il en est revenu FRACASSE).
    Certes, des cahiers manuscrits relatent son (mon père) apprentissage appliqué du cyrillique (il pensait pouvoir travailler à l’ambassade de France, en Russie), il parlait assez bien arabe ( il faisait partie des goumiers). Mais l’ambiance à la maison était loin d’être joyeuse.

     » Bref, l’armée a la « cote de cœur » auprès de (certains) de mes amis, même si pas un n’est militaire. Ils l’écrivent sur leur page FaceBook. »

    Ils l’écrivent sur leur page Facebook…

  3. « Si oui, cela passera inévitablement par des hausses d’impôts »

    BB raisonne donc comme nos politiciens de pacotille …
    Non ! cela passera fort logiquement par des réductions de dépenses dans d’autres domaines.

  4. You’re damn right. Correction made. Thank U.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s