Pau – Les Galeries Lafayette brulent : Vont-elles continuer leurs activités ?


IMG_0129Dans la nuit de lundi 4 à mardi 5 avril, le feu a pris sous les toits des Galeries Lafayette, place Clemenceau et s’est propagé. Selon France-Bleu, les trois quart de la toiture seraient effondrés et les planchers en bois des différents niveaux sont gorgés d’eau.

Conséquences immédiates : chômage technique pour une quarantaine de salariés, stock de marchandise invendable car soit humide soit imprégné de l’odeur acre du feu et surtout impossibilité de réouvrir pendant le long mois.

Combien de temps pour remettre sur les rails un tel bâtiment ? Probablement plus d’un an.

La « bonne question » subsidiaire : Les Galeries Lafayette vont-elles réouvrir ? La direction ne va-t-elle pas profiter de cet incendie pour ne pas reconduire l’exploitation ?

S’agissant d’une petite unité du groupe Galeries Lafayette, sa rentabilité n’est peut-être pas au rendez-vous. Gageons que les mois à venir vont voir la question du futur des Galeries se poser en d’autres termes que ceux de la simple reconstruction.

Un petit parcours sur le net, permet de voir que les Galeries Lafayette ont fermé, en 2015, à Lille, à Thiais dans le centre commercial Belle Epine (Val-de-Marne).

A Béziers, les Galeries Lafayette, qui devaient être fermées, ont été sauvées in-extremis par une chaine locale qui a signé un contrat d’affiliation avec le groupe Galeries Lafayette. Quatre autres unités en France fonctionnent sur le même principe : Menton, Langon, Rennes et Perpignan.

A lire le cas de Béziers, ville où les Galeries Lafayette avaient 43 salariés, un effectif similaire à Pau. C’est : ICI

Un long feuilleton à rebondissements démarre pour les Galeries Lafayette paloise. Le sens du relationnel de François Bayrou ne sera pas inutile.

– par Bernard Boutin

PS : Ce matin, autour des Galeries Lafayette, des palois avaient la « larme à l’oeil ».

Comments

  1. Larouture says:

    Je doute que les galeries Lafayette à Pau soient très rentables. Je me demande toute fois si la valeur foncière du lieu n’autorise pas un fonctionnement commercial au ralenti.

  2. Echo64 says:

    Si jamais les Galeries Lafayette, coeur du Centre Ville, décident de mettre la clé sous la porte, ce sera un Centre Ville réservé à la promenade. « Waterloo morne plaine! » Combien de commerces fermés! De Centre Bosquet à la dérive! De Galerie Joffre…Je ne vois pas beaucoup de solution.

  3. 4 jours après l’incendie, les infos vont dans le sens de la réouverture. Bonne nouvelle pour le coeur de ville : http://www.sudouest.fr/2016/04/08/galeries-lafayette-a-pau-les-salaries-rassures-2325443-4344.php

  4. Emile says:

    Dans la Rep ce matin, après que le journaliste ait rencontré des représentants de l’enseigne:

    « D’autant que le magasin palois, l’un des 55 du groupe Galeries Lafayette, revendiquerait l’une des meilleures progressions de chiffre d’affaires ces derniers mois. Pas question donc pour la marque, qui a rationalisé son réseau l’an passé, de tirer le rideau sur la scène commerciale béarnaise. »

    Inutile donc de mettre le feu au lac avec des titres accrocheurs!

    • Gaston Féru says:

      Comment résister à la tentation de faire un article sans avoir aucune info ?

      • « A chacun sa vérité » si vous permettez les uns et les autres…

        On nous répète que le commerce palois va mal. Le groupe GL ferme des unités en France et à l’étranger sur des critères de rentabilité. On voit qu’une concurrence nouvelle, en la matière MONOPRIX, va ouvrir place Clemenceau. Ceci n’est pas anodin. Bref, il est permis de se poser la question, vu l’environnement décrit, si le magasin qui vient de bruler va ouvrir à nouveau.

        J’ajouterai que, vu les sommes à engager pour relancer le magasin, la décision de rouvrir le magasin par GL, en toute logique, ne devrait être prise qu’après une analyse des chiffres, à froid, par un « comité de direction » de GL.

        J’ai entendu dire que le magasin, après écriture de mon sujet, était celui qui en France avait les plus forts chiffres de croissance. Il faut absolument s’en féliciter et se poser en suivant la question : Qu’en est-il réellement de la santé du commerce palois alors que l’on nous rabâche sans arrêt qu’il va mal.

        Oui, j’ai fais un titre accrocheur. Pourquoi pas ?

  5. avec la concurrence que va créer Monoprix le risque de fermeture définitive est hélàs plausible ;
    http://france3-regions.francetvinfo.fr/aquitaine/pyrenees-atlantiques/un-monoprix-au-centre-ville-de-pau-810593.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s