TAFTA – TTIP


imagesEssayez-donc de poser la question à votre entourage : « Que signifient cet acronyme et ce sigle ?». Peu parmi eux pourront répondre tant les négociations de ce traité se font dans l’opacité et le secret. De quoi s’agit-il ? Qui négocie ? Quelles pourront être les conséquences d’un accord qui n’est pas que commercial ?

Il sera difficile voire impossible d’analyser ici dans le détail le contenu et les conséquences du projet de traité qui est actuellement négocié. Jusqu’alors, c’était le silence, mais le président des États-Unis d’Amérique s’est rendu en Allemagne et il a largement évoqué cette négociation en espérant qu’elle aboutira à un accord le plus rapidement possible. Le sujet est devenu d’une brûlante actualité.

Que signifie l’acronyme TAFTA ? Transatlantic Free Trade Agreement – traité de libre-échange transatlantique.

Que signifie le sigle TTIP ? Transatlantic Trade And investissement Partnership – partenariat transatlantique de commerce et d’investissement.

La négociation qui en réalité a pris naissance le 22 novembre 1990 entre la Communauté européenne et ses 12 États membres et les États-Unis, a donné lieu à une «Déclaration transatlantique». Ce texte a pour objectif de promouvoir les principes de l’économie de marché, de rejeter le protectionnisme et d’étendre, de renforcer et d’ouvrir davantage le système commercial multilatéral.

Actuellement la négociation se fait dans le plus grand secret entre l’union européenne et les Etats-Unis. Le haut fonctionnaire européen chargé de celle-ci se nomme Ignacio Garcia Bercero. Les peuples des 28 Etats membres de l’union européenne (505 millions d’habitants) de même que leurs parlementaires nationaux ont été tenus à l’écart. Il n’y a pas eu jusqu’à maintenant de débat public sur ce sujet.

Le partenariat économique transatlantique vise à intensifier la coopération bilatérale en faveur de l’ouverture des marchés et s’engage à la suppression des entraves dans le commerce et les investissements. Tout est fait pour parvenir à une harmonisation des réglementations et des normes qu’elles soient salariales, sociales, sanitaires, phytosanitaires alimentaires, environnementales, mais aussi l’organisation des marchés publics et la protection des investisseurs à tous les niveaux : national, régional, départemental et local. Contrairement à l’affichage, ce ne sera pas un simple accord de libre-échange.

On peut donc s’interroger. Que vont devenir nos normes comme l’I.G.P. (Indication géographique protégée) A.O.C. et A.O.P. ? Pourra-t-on encore fabriquer des fromages avec du lait cru ? Sera-ton obligé de manger du poulet aux hormones après les avoir arrosés d’eau de javel ? Les O.G.M. seront-ils autorisés sans restriction ? L’exploitation du gaz de schiste sera-t-elle autorisée comme aux U.S.A. ? Le règlement des différends entre les firmes privées et les pouvoirs publics nationaux seront-ils de la seule compétence des tribunaux arbitraux indépendamment des juridictions nationales ?

Beaucoup d’inconnues qui ne peuvent que nous rendre méfiants d’autant que si l’accord est signé, il bénéficiera du principe de « living agreement ». Autrement dit demeurer vivant et être susceptible de modifications ; il comporte actuellement 46 articles.

« Quelque chose doit remplacer les gouvernements, et le pouvoir privé me semble l’entité adéquate pour le faire » (David Rockefeller). C’est ce qu’on appelle la mondialisation néolibérale, elle consiste à déléguer au secteur privé la maîtrise des choix, c’est à dire redéfinir le périmètre de compétence de l’État. Et nous Français, sommes-nous prêts à une révolution de nos usages et traditions ?

Pau, le 27 avril 2016
par Joël Braud

Crédit photo : Jour de colère

Bibliographie : Le grand marché transatlantique – La menace sur les peuples d’Europe de Raoul Marc Jennar – Editions Cap Bear (mars 2014). Raoul Marc Jennar est docteur en science politique, spécialiste des relation internationales, des questions européennes et du droit de l’Organisation Mondiale du Commerce.

Pétition : https://secure.avaaz.org/fr/stop_ttip_fr_loc/?akXjEkb

Comments

  1. Georges Vallet says:

    Information:
    SudOuest, 2 mai: Vers un TaftaLeaks.
    L’ONG Greenpeace publiera sur Internet ce matin les documents représentant les 2/3 du texte de traité à l’ouverture du 13ème cycle du traité Tafta(documents récupérés par Greenpeace Pays-Bas). Ce sont 248 pages de documents confidentiels du projet d’accord TTIP.
    Pour Greenpeace ces pages confirment les menaces sur la santé, l’environnement et le climat.

  2. Joël Braud says:
    • Michel LACANETTE. says:

      Une fois de plus les Américains sont sympas….., pour nous soumettre à leur dictat.
      Pour s’ empoisonner on n’ a pas besoin d’ eux, l’ Europe a d’ aussi bons spécialistes, on le vit suffisamment tous les jours.

  3. HenriIV 3/4 says:

    Je crois malheureusement Mr Braud que vous êtes trop instruit pour le citoyen lambda.
    Vous élevez trop le niveau sur des sujets de cette complexité!
    Pour beaucoup TAFTA doit être un joueur de rugby Samoan ou Tongien jouant à la Section.
    Pour d’ autres(élus notamment: encore plus grave!!!), le libre échangisme se résume aux Bains du Gave.

    • Georges Vallet says:

      « Je crois malheureusement Mr Braud que vous êtes trop instruit pour le citoyen lambda. »

      L’intérêt justement d’A@P est que chacun, dans son domaine de connaissance, informe, explique, analyse, les sujets qui ne sont pas toujours maîtrisés par certains lecteurs afin de faire ressortir, en argumentant, les intérêts et dangers qui peuvent résulter de certains comportements. Il est capital pour l’avenir de l’Europe, de la France et de Pau(domaine agroalimentaire), que le contenu de ce traité soit abordé.
      Le débat contradictoire, normalement argumenté lui aussi, doit permettre à chacun de se faire une opinion éclairée.

      • Henri 3 voulait dire que les lecteurs de AltPy n’avaient pas le niveau intellectuel requis pour discuter du TAFTA, sauf s’il s’agit d’une étoffe de soie.
        On ne peut que le remercier d’avoir l’obligeance de nous éclairer sur nos capacités et de nous consacrer un peu de son temps précieux.

      • HenriIV 3/4 says:

        A&P fait le BOULOT que ne font pas les JOURNALISTES LOCAUX!!!!

        • Henri 3, je sais que vous êtes occupé à des tâches plus essentielles mais vous pourriez sans doute constater par vous mêmes que Sud Ouest a consacré de nombreux articles au TAFTA.

          • HenriIV 3/4 says:

            « je sais que vous êtes occupé à des tâches plus essentielles  »
            C’est pourquoi heureusement que vous TOUS privilégiez A&P à l’ Université du Temps Libre!
            Votre rôle est essentiel!
            Concernant TAFTA, je n’ ai pas encore rencontré (hormis vous)une seule personne connaissant seulement le Terme!
            Concernant Sud Ouest,et ses articles, je suis moi même abonné et j’ en reconnais l’.utilité au niveau de la mixité Local et Régional!
            Pour les articles Internationaux, Sud Ouest n’est pas ma priorité!

  4. Michel LACANETTE. says:

    « Le partenariat économique transatlantique vise à intensifier la coopération bilatérale en faveur de l’ouverture des marchés »
    Mais surtout, touche pas aux marchés publics américains. Il y a quelques années AIRBUS avait remporté le marché des avions ravitailleurs en vol de l’ armée américaine.
    Dans un premier temps, ils se sont réfugiés derrière des histoires d’ équivalence de normes, voyant qu’ AIRBUS répondez favorablement à ces demandes, il ont tiré le rideau et en suivant véto du secret défense.!!!!!!!
    Nos amis américains aiment bien la concurrence, mais lorsque elle est déloyale en leur faveur et surtout s’ ils la font subir outrageusement aux autres.
    A part ça, ils sont très sympa …..

  5. L’émission « C dans l’air » traitait du sujet ce soir. L’impression que j’en ai dégagée (je n’ai pas tout suivi en continu, mais la presse par ailleurs y consacre quelques articles) est simple : ce n’est pas près de se conclure ! Autant Trump que Clinton semblent contre, pour des raisons qui finalement se rejoignent (protectionnisme, répercutions négatives sur les alliances Canada, Mexique, US, déjà en ligne, dont le libre échange devait générer des milliers, millions d’emplois, de bénéfices -gagnant gagnant) etc. Mais bon, je dois y être pour quelque chose : mon mauvais caractère de français qui doute de tout, va tout faire culbuter !

  6. Beaucoup d’informations sur le sujet sur le site de l’EU
    Des infos générales, mais détaillées :
    http://ec.europa.eu/france/news/focus/ttip_fr.htm

    Le détail des rapports et le point sur les différents round de négociation :
    http://ec.europa.eu/trade/policy/in-focus/ttip/index_fr.htm

    Ceci dit on restera libre de déguster un bon Bourgogne ou un poulet javélisé, c’est déjà le cas maintenant… et les Etats Unis sont un tout petit exportateur…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s