Si tous les saints dont Sainte Rita, pouvaient se donner la main


loup attenteIl se trouve parfois que l’actualité alimente ma spiritualité … aussi permettez-moi d’offrir à votre lecture, ce texte, qui, s’il n’est pas de haute stature, du moins, je l’espère, ne heurtera pas votre posture attenante à l’au-delà ! Merci !

Je mentirai en disant que je suis athée, mon esprit se tournant vers l’amour, lui dont le fruit cueilli à l’arbre de vies se goûte un peu chaque jour, fut-il interdit ou qu’un ver vient dénaturer nous empêchant de le déguster … je mentirai aussi en disant que je n’ai pas été troublée par ce qui est arrivé à l’église Sainte Rita, d’une part parce que j’ai une profonde estime pour les saintes, bien que n’en ayant jamais croisé de ma vie, moi-même l’étant si peu, ensuite parce que ce petit sanctuaire, recueillant les prières, ouvrait sa porte aux animaux afin de bénir leurs petites âmes de sacres ornementaux.

Cette mise au point faite, il m’apparaît divin que les saints entourés de leurs auras, de même Sainte Rita dans toute sa hauteur et bien au-delà ne soient aucunement contrariés si en lieu et place de cette chapelle, elle que le diocèse a installé dans les oubliettes, y soit bâtis des logements sociaux où seront abrités en même temps que les familles déshéritées, les petits compagnons de vie à qui d’une certaine manière, ces dernières feront la charité première. Etant bien entendu que le ciel rendra aux propriétaires de ces lieux saints et pour argent comptant ces bienfaits qu’en leur âme et conscience ils auront offerts tel un sacrifice… dont le bénéfice sera certes non négligeable, mais considéré telle une offrande au regard de la demande envers des êtres méritant un petit coin de paradis après avoir connu l’enfer sur terre … n’est-ce pas l’essentiel au regard du Ciel ?

Et tout cela au risque de déplaire aux fidèles ouailles dont je comprends parfaitement qu’ils rouscaillent jusqu’à mettre la pagaille dans ce haut lieu d’où ils furent congédiés, du moins le jugent-ils, de façon peu orthodoxe ou arbitraire par des forces de l’ordre appelées à le faire, en n’y mettant pas toujours la manière !

Hélas n’est pas saint qui veut, surtout en de si hauts lieux … qui sait à force de prières …

Ménager la chèvre et le chou … sans éveiller les susceptibilités … et n’avoir rien à imposer, si ce n’est le respect.
Bien à vous.

Samie Louve.

Comments

  1. j’adore … merci karouge 🙂

  2. Un inédit de Jazz in Marciac en 1927 (remastérisé en 1955, à Berlin):

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s