Une primaire pour rien.


imgresC’est ce qu’il faut retenir des récentes déclarations de M. BAYROU qui, depuis longtemps, voue à M. SARKOZY, une haine tenace. Il est vrai que le tempérament de ce dernier a de quoi irriter les gens de caractère.
Mais comment comprendre que M. BAYROU  serait candidat à l’élection présidentielle si la primaire auto-qualifiée    » de la droite et du centre  » désignait l’ancien président de la république pour les représenter en 2017 ?
Les électeurs doivent se poser diverses questions sur son positionnement.
En premier lieu, pourquoi,  alors que cette primaire à pour but de parvenir à une candidature unique  » de la droite et du centre « , M. BAYROU ne s’y soumet-il pas pour y représenter  » le centre « ? Crainte de l’échec ? Désintérêt ?
Son abstention est d’autant moins compréhensible qu’à ce jour, aucun centriste ne participe à la primaire et que pour soutenir  M.JUPPE,  M BAYROU devrait en principe lui apporter sa voix et donc y voter .
En second lieu, comment comprendre que M.BAYROU accepterait de ne pas se présenter à la présidentielle si son favori est désigné alors qu’il combattrait par contre  M. SARKOZY ?
Ce serait là un bel exemple de déni de démocratie ! Oui à la primaire, non à son vainqueur !
Les moins naïfs comprendront qu’en échange de son soutien chaleureux au maire de Bordeaux, ce dernier a dû réserver Matignon au maire de Pau qui obtiendrait là son bâton de maréchal à défaut d’entrer à l’Elysée.
Mais, et c’est là l’essentiel. Si M. BAYROU était  candidat en même temps que M. SARKOZY, son seul objectif serait d’éliminer celui-ci  pour le second tour car M. BAYROU sait très bien qu’il ne peut, quant à lui, franchir le premier obstacle.
Les conséquences d’une telle stratégie seraient alors suicidaires pour « la droite et le centre « .
En effet, si la qualification de Madame LE PEN pour le second tour semble acquise, la présence  de M. BAYROU au premier tour risquerait d’entraîner l’élimination de M. SARKOZY   et par contrecoup la qualification d’un candidat de  » gauche  » qui aurait de grandes chances de l’emporter au regard de la position que le camp  » de la droite et du centre  » adopte contre les candidats frontistes lorsqu’ils se retrouvent en concurrence avec des candidats  » de gauche ».
Une fois de plus, on ne sait dans quel camp situer le maire de Pau.
Beaucoup de Palois se demandent sans doute pourquoi les membres du conseil municipal et plus spécialement les élus  » républicains  » ne dénoncent pas sa stratégie. Seule la reconnaissance qu’ils lui doivent de veiller aux intérêts de la cité peut l’expliquer. Ils ne peuvent être tenus au silence au nom d’une solidarité qui se limite à l’application du programme qui fut accepté par l’électorat.

Pierre ESPOSITO
Ancien bâtonnier du barreau de PAU.

Crédit image « Lopinion.fr »

À propos AltPy Rédacteurs

Le profil rédacteur commun, pour les rédacteurs n'ayant pas un profil wordpress enregistré.

Comments

  1. Je cite Henri Gaino. Ce personnage ne m’intéresse pas, mais ce qui suit me semble bien exprimé.
    « [La primaire] aura été le théâtre depuis des mois de toutes les petites manoeuvres, les petits calculs de la vieille politique politicienne, avec son lot habituel de pressions, d’intimidations, de manipulations, d’échanges de bons procédés ».
    « L’objectif poursuivi est pleinement atteint: verrouiller le système pour préserver l’entre-soi de quelques notables de la politique ».

  2. Martin Jean-Michel says:

    Je suis un peu effaré des différents commentaires qui font le suivisme de Pierre ESPOSITO. Pensez-vous que les 80 candidats actuels sont dans le coup ?
    Croyez-vous que ces 80 candidats ont une réelle conscience du travail nécessaire qui devrait rénover le système politique français ? Savez-vous qu’être candidat, c’est d’abord se créer une niche économique ?
    A la date d’aujourd’hui si nous voulons enfin ne plus subir cette politique politicienne qui n’aboutit à rien, ni pour les Français, ni pour les Européens, le seul homme expérimenté et suffisamment volontaire pour changer, excusez-moi, mais c’est François BAYROU.
    Dans cette perspective, il est le seul dans le coup !!!!

  3. Larouture says:

    « Les moins naïfs comprendront qu’en échange de son soutien chaleureux au maire de Bordeaux, ce dernier a dû réserver Matignon au maire de Pau— » Cf. M. Esposito
    M. Juppé, s’il est élu Président de la République, ne choisira pas M. Bayrou comme Premier Ministre.
    Pour passer le cap des primaires, M. Juppé doit trouver des alliés de poids qui font autorité à l’UMP. Le meilleur d’entre eux(…) aura le poste de Premier Ministre. Il faut bien neutraliser l’influence de M. Baroin qui a déjà choisi M. Sarkozy.
    Sinon, il perdra les primaires.

    « Si M. BAYROU était candidat en même temps que M. SARKOZY, son seul objectif serait d’éliminer celui-ci pour le second tour —» Cf. M. Esposito
    Vu les divisions à, gauche, l’objectif d’éliminer M. Sarkozy pour le second tour me paraît peu probable. Par contre proposer une vision de rassemblement de la Société face à la vision de M. Sarkozy d’accentuer les clivages me paraît honorable.
    D’autre part, si on se réfère à M. Houellebecq et à son livre « soumission », Mme Le Pen pourrait tout aussi bien trouver avantage à choisir M. Bayrou comme Premier Ministre…

    « — l’autre candidat folklorique à la Présidence (décidément dans la région on les collectionne —». Cf.M. Sango.
    Oui. Et c’est grotesque.
    La motivation principale de M. Lassalle paraît être son anti-« Juppéisme ». Comme M. Baroin d’ailleurs.

  4. Esposito says:

    Coluche faisait plus sérieux que ces comiques. Il a laissé son nom à une oeuvre noble. Qu’en sera-t-il d’eux?

  5. Francois Bayrou fait partie de ces politiciens professionnels n’ayant jamais travaillé et qui ont nagé dans la politique politicienne, les calculs pour être ré élus et assurer sa survie médiatique.
    Effectivement sa position est incompréhensible et désespérante car on parle quand même d’une élection présidentielle !
    On aurait donc le choix entre Bayrou premier ministre ou Mélenchon (ou Le Pen) président ! Quelle calamité !
    Mais le poids de Bayrou est surestimé et les français sauront éviter ces deux catastrophes!

    D’ailleurs l’autre candidat folklorique à la Présidence (décidément dans la région on les collectionne …) l’inénarrable Jean Lassalle déclarait ce matin sur Bleu Béarn « Bayrou n’est plus dans le coup ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s