La loi des aires


imagesVous attendez peut-être de lire un article passionnant sur les réseaux de gangsters qui sévissent sur les aires d’autoroutes. Vous allez êtes déçus car je vais évoquer la troisième des lois de Kepler, celle dont on ne se souvient jamais.

Pourtant ces lois régissent le mouvement des planètes et elles ont été observées par Kepler avant que Newton en fournisse une explication théorique. Les deux premières décrivent les trajectoires des planètes, des ellipses dont un foyer se trouve au soleil. La troisième lie la vitesse de passage de la planète à sa distance au soleil, de sorte que l’aire du triangle de sommet le soleil et dont la base est le segment parcouru par la planète dans un (court) intervalle de temps donné reste constante. Ce qui signifie que la planète va moins vite lorsqu’elle se trouve éloignée.

Cela m’amène à établir une analogie avec l’information. Celle qui nous touche de près a un poids et un impact bien plus grands que celle qui vient de loin. A l’appui de mon idée, je voulais faire des mesures précises sur un grand journal du soir qui se veut un éclairage sur le monde. Il ne consacrait qu’un tout petit entrefilet à un attentat au Pakistan, à moins que ce soit au Bangla Desh ou aux Philippines et toute une page à Yves Bonnefoy en pages intérieures et une grande photo à la une. Loin de moi l’intention de diminuer l’intérêt de la disparition du poète et traducteur. Mais le premier fait me semble avoir une portée plus grande, non pas par le nombre de victimes, hélas fort élevé, que par l’indice qu’il donne de la portée du terrorisme et du fanatisme. Un autre exemple concerne l’affichage sur les murs des villages du monde méditerranéen : on y trouve en bonne place les avis de décès des personnes du coin. C’est normal : de telles affichettes invitent à une cérémonie et un défilé auxquels on pourra participer. La ligne ou le comportement de tel ou tel groupe parlementaire, à des centaines de kilomètres, semble avoir moins d’importance, même si une décision est susceptible de modifier la vie des habitants.

Cette comparaison me semble éclairer un débat qui a eu lieu cet été au sein de l’équipe des rédacteurs d’Alternatives-Pyrénées. Plusieurs membres préconisaient l’abandon d’articles consacrés à des commentaires ne concernant pas notre région. Cela réjouissait l’auteur de ces lignes qui avait bien autre chose à faire que de continuer à commenter des faits dépassant notre pré carré. Il s’est donc tu. Puis il a constaté que plusieurs articles prenaient place dans un cadre hexagonal ou encore plus vaste. Alors il reprendra la direction de son clavier. Pour épingler tel ou tel fait, ou souligner tel phénomène social ou économique qui pourrait ne pas être sans conséquences pour notre territoire.

Prenez le sujet de l’aviation. Passez sur le fait que l’US Air Force ait soutenu pendant plusieurs années un projet d’avion propulsé par un réacteur nucléaire. Il a finalement été abandonné. On peut considérer que c’est heureux pour le pauvre quidam qui se serait trouvé sous lui en cas d’avarie et qui n’aurait été pour rien, ni dans la décision, ni dans la catastrophe. Dans un autre registre, on peut se demander s’il est normal que le coût des taxis à l’arrivée et au départ atteigne le prix du billet pour un vol intérieur et parfois le dépasse s’il s’agit d’un prix d’appel. On peut aussi se demander s’il est sage pour la planète de privilégier ce mode de déplacement pour de courtes distances alors que le train permet d’approcher le centre-ville de Paris de bien des capitales régionales en autant de temps. On peut aussi s’intéresser à des phénomènes nouveaux, comme le développement du marché de l’occasion dans le domaine de l’aéronautique. A cet égard on pourra lire avec intérêt l’enquête des Echos des 24 et 25 juin sur l’entreprise Tarmac Aerosave installée à Teruel et près de Tarbes. Elle a déjà reçu 370 avions et valorise 90% de la masse de l’avion. L’enjeu est important puisque l’on estime que c’est 12.000 avions qui devront être démantelés d’ici vingt ans dans le monde.

Bien d’autres sujets mériteraient de l’attention. Par exemple le développement économique et démographique de l’Afrique. Il pourrait représenter des opportunités importantes pour les entreprises et les emplois de notre région, car ce n’est pas si fréquent de voir des taux de développement à deux chiffres pour des entreprises.
Et ce continent qui va atteindre un milliard d’habitants n’est pas aussi loin…que nos planètes familières.

 Par Paul Itaulog

À propos AltPy Rédacteurs

Le profil rédacteur commun, pour les rédacteurs n'ayant pas un profil wordpress enregistré.

Comments

  1. Cette comparaison me semble éclairer un débat qui a eu lieu cet été au sein de l’équipe des rédacteurs d’Alternatives-Pyrénées. Plusieurs membres préconisaient l’abandon d’articles consacrés à des commentaires ne concernant pas notre région.

    C’est tout à fait faux, personne n’a préconisé cela.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s