L’argent des émirats


aimant-argentahaha … quel est-il celui-là qui brûle les doigts de certains de nos politiciens accrocs à ce précieux bien, lui dont les parures, d’ors et d’argent ou encore très seyants, telles des chaussures ou autres Rolex séduisent de nombreuses gens parmi des élus ou les ex au plus haut de notre échelle sociale où siègent des seigneurs gouvernants, faisant de l’argent le seul, le vrai pouvoir, celui omnipotent !

L’argent, celui de la puissance où se vautre l’opulence, tandis qu’en face de ces messieurs-dames règne de trop nombreuses carences sur des êtres démunis et/ou en errance !

Etre « arrosés » mais arrosés par cette matière première qu’est l’argent, la finance à outrance dans les différents ministères et au sein de leurs gouvernements, en voilà une riche idée à la source de leurs doux plaisirs sur cette terre pour ces profiteurs jouissant de valeurs enrichissant leur solide atmosphère tandis que le pauvre hère se désespère, se nourrissant des vaines complaisances de la part de ceux-là dont le métier surévalué par certaines présidences est au service de l’argent frais quand il ne quémande pas une malsaine distribution d’abondance de la part de généreux donateurs vivant loin de France.

L’argent, autorité souveraine pour de trop nombreuses gens … l’argent glorifié par des petits et des grands, dans des gouvernements devenus les serviteurs le plus souvent conscients de cette espèce sonnante et trébuchante … aurifère, de couleur noire ou jaune … ou bien encore immobilière ou de toute matière qui est monnayable mais surtout profitable, pourvu qu’elle résonne dans les têtes ou les testostérones de personnes avides d’honneurs et de toute puissance … l’argent de tous ces possesseurs, influencés, dominateurs ou serviles prestataires sous l’emprise de ce qui clinque et rend gourmand … l’argent qui s’éparpille et se vend au plus offrant … de Kioto à Wall-street à la City de Londres ou la Bourse de Paris où il s’effrite, dans chaque banque de tous pays où sa valeur est hypothétique entraînant avec lui désordres et prières dans quelques foyers ayant quelque peu économisé … des cris déshumanisés sur les places boursières, qui sait demain, peut-être la misère, la décadence pour des populations affamées à qui on fait la nique et que l’on prend pour des pions … l’argent qui corrompt, spolie et vainc, déshumanise et rompt les liens les plus précieux de notre solidarité … l’argent, qui divise, passionne, criminalise, les armes au poing, dépopularise, aide à la guerre contre son prochain … l’argent, peuplant les cerveaux de chimères, de grandeurs éphémères dont on ne retient rien, si ce n’est qu’il est austère, rigide et froid et que l’on ne doit pas en être fier comme quelques-uns le croient … et pourtant … il est là, corrupteur, lui dont les faveurs s’adressent aux détrousseurs sans foi ni loi dans nos diverses sociétés où hélas il est largement prouvé que loin devant l’humain, seul l’argent est devenu ROI.

Bien à vous.

Samie Louve

Comments

  1. Jack Fagot-Barraly says:

    A les entendre on croirait bien ….qu’il n’y a qu’eux qui nous sortiront du marasme dans lequel TOUS je dit bien TOUS nous ont plongés . Mais quelle que soit le nouveau ou la nouvelle Président (e) de la République et du Gouvernement mis en place ,malgré toutes les promesses électorales , les difficultés qui sont les nôtres aujourd’hui seront toujours là
    et pour longtemps . Alors comment faire ? Peut-être faudrait -il associer d’un peu plus prés les Citoyens que nous sommes aux grandes décisions qui engagent notre Pays , notre avenir car il me semble, que nous sommes arrivés a un moment où la politique est devenue trop complexe pour être confiée toute entière a des politiciens de carrière

    • Mon pauvre JFB, quand certains diront oui d’autres diront non. Jamais par méchanceté, mais toujours par intérêt, pas pécuniaire, mais simplement parce que la plèbe ne se mélange pas au bien pensant, à celui qui fait oeuvre de charité le fait savoir et s’en enorgueillit. Comme dans dans la banlieue les petits cons sont prêts à se faire fondre entre les barreaux pour s’en sortir dès qu’ils rentreront dans leur cité : les uns sont généreux par voie de presse les autres sont condamnés par la pression.

       » Peut-être faudrait -il associer d’un peu plus prés les Citoyens que nous sommes aux grandes décisions qui engagent notre Pays ,  »

      Croyez vous que cela ne créerait pas plus de différences que d’assentiments? Regardez ce qui se passe dans les petites villes du coin, les moindres communes : une opposition quasi systématique aux projets, des reproches, des querelles intestines. Associer les citoyens aux décisions c’est, à l’heure actuelle (tant que les problèmes graves et sérieux ne nous tombent pas dessus : les fuites de Golfech, la pollution de Lacq etc, pour rester « local ») ..

      Le plus grand danger que nous ayons en commun a redouter, c’est que nous croyons tout savoir et que nous souffrons d’un mal non encore dIagnostiqué : l’Information. Elle est pourtant la source multiple de nos incompréhensions.

  2. Bon, maintenant ça suffit ! Dehors les riches pétés de tunes ! Restons entre nous les pauvres !

  3. Moi, les Emir, je les aime plutôt gitans, à la sauce Kusturica !

  4. Jack Fagot-Barraly says:

    L’argent ne fait pas le bonheur …mais il y contribue dit l’adage . Mais quand l’on voit ce que certains, qui en ont beaucoup ,trop même, se permettent de dire ou de faire c’est tout bonnement odieux et en écrivant ça je pense , bien sûr a la campagne des présidentielles aux Etats-Unis et au citoyen Trump .Milliardaire il peut tout se permettre et mener une campagne au ras des pâquerettes . Cela n’est pas digne d’un pays comme les Etats-Unis . C’est lamentable mais avec de l’argent ,beaucoup d’argent on peux de s’offrir le luxe d’être LAMENTABLE et sur ce seul critère Trump serait largement élu

    • et oui … et nous sommes dans une situation charnière … les uns distribuant leurs Faveurs sous toutes les formes afin d’asseoir leur odieux pouvoirs et les autres … à côté … qui meurent … cela ne date hélas pas d’aujourd’hui et à ce propos nous faisons un grand pas en arrière hélas et à tout point de vue Jack Jack Fagot-Barraly … merci pour votre commentaire !

    • Georges Vallet says:

      Jack
      « C’est lamentable mais avec de l’argent ,beaucoup d’argent on peut s’offrir le luxe d’être LAMENTABLE »
      Ne croyez-vous pas qu’avec moins d’argent peut-être (et encore?,) nos primaires et nos campagnes présidentielles ne sont pas lamentables aussi. Quelle pitié de voir ces ventes aux enchères avec ces avides de pouvoir et d’ego alignés les uns à coté des autres, en quête d’acheteurs de leur hypocrisie!
      Et, à l’audition des audiences, le théâtre fait recette et les médias sont ravis.

      • et comme jesuis d’accord avec vous Georges Vallet … cela en devient pitoyable … voire exécrable … merci pour le commentaire.

      • Henri IV 3/4 says:

        Encore une très bonne analyse de GV:
        Comme le disait très bien un jeune LR l ‘autre jour, une tête nouvelle dans ce « baisodrome » est quasiment sûre de passer.
        Macron l’ a trés bien compris sauf que cela ne suffit pas( et en plus il est comptable de son bilan).
        Mieux vaut une gueule cabossée qu’ une belle gueule et en plus Mieux vaut être que paraître(sauf lorsque on est RESPONSABLE!!!!)

  5. oui … vive l’or dur Daniel Sango … 🙂 et tant pis si c’est un mauvais jeu de mots … !

  6. Après cette logorrhée indigeste, je suis convaincu, à bas l’argent, vive l’or !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s