Bayrou : agriculteur certainement, jardinier pas du tout !


capture-decran-2016-11-10-a-17-45-35Vendredi 4 novembre, à l’occasion de la collecte des déchets végétaux, un prospectus annonce la fin de la collecte hebdomadaire,  le jour même,  pour 4 mois. Elle devient mensuelle. C’est brutal ! Sans transition. Il y a pourtant « tout plein » de déchets végétaux à évacuer en cette fin d’automne. 

Un petit mot du Président de l’Agglomération, François Bayrou, affirme qu’il s’agit de développer le recyclage et le compostage.

Pour Max Legantvert, mis devant le fait accompli, il ne reste plus qu’à attendre le 16 décembre pour le prochain passage du camion des ordures végétales soit dans 6 semaines. Pas tout à fait mensuel comme rythme !

Et le prospectus de donner quelques pistes : se doter d’une tondeuse qui fait du mulching et planter du gazon rustique !  Voilà qui va faire le bonheur des commerçants : « Bonnes gens, achetez-donc une nouvelle tondeuse et plantez donc un nouveau gazon ». Rien n’est dit pour les déchets des haies et des massifs  ainsi que pour les feuilles mortes (importants à cette époque).

Il est aussi rappelé que les déchetteries sont là pour accueillir les déchets végétaux. Au nom du développement durable, voilà les jardiniers de l’agglomération paloise contraints de prendre leur véhicule pour aller à la déchetterie. Heureusement, le prospectus, ne va pas jusqu’à recommander d’acquérir une remorque pour les déchets. Cela suffit avec la nouvelle tondeuse ! Reste le pensum de rabattre la banquette arrière pour transformer la belle citadine en camionnette « crade ».

Ce que ne sait pas François Bayrou, l’agriculteur, c’est que les jardiniers ne passent pas le tracteur une fois pour toute en automne pour ensuite attendre le printemps pour planter ! Un jardin, c’est de l’entretien permanent et des déchets permanents. Pour Max Legantvert, en dehors de janvier, il sortait le bac marron toutes les semaines.

Aujourd’hui, son bac est plein, il va lui falloir acheter des sacs à ordures végétales pour aller à la déchetterie. Encore une bonne nouvelle pour les commerçants… de l’agglomération.

Bref, les jardiniers de l’agglo paloise sont appelés à multiplier les allers et retours vers les déchetteries pendant 4 mois. Quel bilan carbone pour cette décision ? Il serait intéressant de le savoir. Un passage camion contre une multiplication de passages voiture à la déchetterie. A vos calculettes !

Mais, plus important encore pour les contribuables palois, ce que Monsieur le Président de l’Agglomération ne dit pas, c’est le montant de la baisse des impôts locaux à attendre d’une réduction « draconienne » d’un service qui était bien utile. Car au bout du bout, on a du mal à croire que cette décision n’ait été prise que pour « développer le recyclage et le compostage », il y a sûrement aussi une question de gros sous par derrière.

– par Max Legantvert

En alternative à l’absence de collecte du « bac marron », il est suggéré d’utiliser un composteur…  qui n’a jamais que le volume d’un bac marron. Par de basses températures, combien de temps faut-il  pour que le volume de déchets verts dans le composteur se réduise fortement ???

À propos AltPy Rédacteurs

Le profil rédacteur commun, pour les rédacteurs n'ayant pas un profil wordpress enregistré.

Comments

  1. Helene Lafon says:

    La solution la plus radicale : déménager pour vivre en appartement (avec vue si possible sur l’un des parcs publics de l’agglomération)

  2. Je plussoie totalement. La période automne-hiver est à la limite celle où j’utilise le plus le bac marron de ramassage ! C’est celle où on taille les arbustes et de nombreux arbres, et les déchets correspondants (branchages) ne sont pas compostables. Au contraire au printemps/été je l’utilise moins : on ne taille pas grand-chose à cette époque, et l’herbe de tonte je la mets en tas au fond du jardin où, grâce au climat humide du coin, elle se dégrade rapidement.

    Bref, cette réduction drastique de la collecte en automne-hiver est complètement stupide et à contre-temps. En plus si c’est pour passer une fois par mois autant ne plus passer du tout.

    • Et les sapins de Noël, en janvier…

      • Georges Vallet says:

        Le sapin de Noël?
        D’après internet:
        «on plante en Allemagne de jeunes sapins pour célébrer la naissance du Christ.»

        C’est donc conseillé puisqu’il faut suivre la façon de vivre de nos voisins Allemands puisqu’ils ont moins de chômage que nous!!!!!!

        Cependant, c’est une marque religieuse qu’il faut exhiber avec modération si l’on veut respecter le principe de laïcité.
        Alors, discrétion, pas de sapin dans le container, cela vous ferait repérer!!!!!!

    • Georges Vallet says:

      Je subodore que la levée de boucliers contre cette décision est plus destinée à critiquer le pouvoir en place qu’à développer un réel inconvénient. Si c’est pour critiquer la Mairie, je peux vous aider sans problème mais là, franchement, il faut être réaliste.

      L’automne commence le 22 septembre. Jusqu’à la mi-novembre il y a donc tout le temps, et c’est la bonne période, pour tailler et mettre les branchages dans le container marron; après, si le froid et l’excès d’humidité arrivent, ce n’est pas facile ni conseillé. En hiver(21/12 au 19/3, il est préférable de protéger du froid certaines plantes mais surtout de pas tailler; il faut laisser la végétation et le sol se reposer, le froid tue la vermine.
      La taille de printemps se situe vers mars-avril,les premières tontes, le retournement de la terre, la préparation des cultures se font à cette période, date où le ramassage reprend.

      Quant au broyeur, vous avez sans doute utilisé la même filière pour vous procurer un talle haie et des instruments et produits divers.
      En dehors de toute considération de bac marron, je vous signale que mon fils utilise depuis bientôt dix ans un broyeur Viking, celui que je viens de me procurer, pas chez Leroy Merlin d’ailleurs, aucune panne, juste un aiguisage tous les ans et un nettoyage après chaque travail,utilisable soit pour l’herbe soit pour des branches de haies, un broyat de petite taille compostable soit sur le terrain soit dans un trou avec le reste. Il n’y a vraiment pas intérêt, pour le jardin, de donner ces déchets à la ville! Du bon terreau en perspective.

      Hélène a trouvé une autre solution, déménager pour aller en immeuble; c’est un choix dont la décision n’est pas souhaitée par tous; le monde des idées, actuellement est plus rousseauiste, c’est de cultiver son jardin pour de nombreuses raisons; de plus, la tendance est de transformer la hiérarchie verticale en hiérarchie horizontale, l’inverse donc!!

      • Georges Vallet vendeur chez roi Merlin ?

        Suivant votre logique il faut supprimer tout ramassage des déchets verts et demander aux gens de dorénavant les gérer eux-mêmes. Ce serait certes moins hypocrite que d’instaurer ce ramassage mensuel qui ne rime à rien (à part faire des économies évidemment).

        Quant à vos suppositions sur les motivations de cette râlerie vous pouvez les garder pour vous me concernant.

        Et puisque vous donnez des leçons de jardinage, je vous apprendrai que de nombreux arbres peuvent (ou même doivent) être taillés en hiver. Et aussi que les tailles de conifères ne sont pas très adaptées à faire du terreau.

        • Georges Vallet says:

          « Georges Vallet vendeur chez roi Merlin »
          L’Enchanteur?

          « Suivant votre logique il faut supprimer tout ramassage des déchets verts »
          Absolument pas, mais simplement que la suppression partielle du ramassage de mi-novembre à mi-mars n’est pas une catastrophe!

          Quand aux résineux, vous avez tout à fait raison; on ne broie pas(résine) et cela ne fait pas de terreau. Par contre Gerbeaud précise:
          « Quand tailler une haie de persistant ?
          La première taille des haies de persistant s’effectue classiquement au début du printemps, vers le mois d’avril. Si vous appréciez les repères naturels : basez-vous sur la floraison des poiriers.
          En août, vous taillerez pour la deuxième fois de l’année, particulièrement les conifères. La repousse se fera sans problème avant l’hiver. »
          Aucune utilisation donc du container pendant la période d' »abstinence » de ramassage!

          La taille de fruitiers est conseillée en hiver, c’est vrai, mais, à moins d’avoir une grande surface, les parties coupées ne sont jamais considérables, on peut les stocker dans un coin, le container par exemple, en attendant la mi-mars, ou les broyer.

          • Pour ne pas broyer du noir (laissons cela à Donald Trump), quelques gouttes de Vialatte dans le café:

             » Technique de la veillée de novembre »

            « Voici novembre avec ses flaques brillantes dans les allées d’épicéas qui mènent aux vieux domaines ruraux. Le Grand Meaulnes a passé par là.
            Le chien rentre au logis tout mouillé ; on le pendra à un fil de fer pour le faire sécher, dans le vestibule, au moyen de deux pinces à linge : une pour les deux oreilles, une autre pour la queue ; on le laissera s’égoutter lentement sur un petit tapis jaune citron ; ou vert Nil ; en caoutchouc mousse ; comme on en met dans les salles de bains.
            Semez sans hésiter le brome sans barbes en terre fraîche, le brome gigantesque en terre humide, et, si le coeur vous en dit, la molinie bleuâtre, le dactyle et l’orge distichon ; peut-être la houque molle ou même la houque laineuse. »Le Parfait Jardinier » vous le conseille. Vous en aurez des satisfactions. »

            (l’Almanach des quatre saisons »)

            • Georges Vallet says:

              brome gigantesque, molinie bleuâtre, dactyle et l’orge distichon , la houque molle ou même la houque laineuse.?
              Je ne vous savais pas aussi compétent en botanique! Quelle maîtrise!

              Quant au chien, il devait être en peluche, j’ose l’espérer! Sinon, c’est l’horreur!

          • Pardon, mais avec vos recommandations de s’équiper de broyeurs et Cie, cela revient bien à rendre in fine inutile tout service de collecte des déchets verts. Si d’après vous la « suppression partielle du ramassage de mi-novembre à mi-mars n’est pas une catastrophe » (personne n’a parlé de catastrophe non plus mais bon…), je ne vois pas très bien en quoi la suppression partielle toute l’année ou même la suppression totale serait plus gênante, finalement. Et je soupçonne fort que c’est en fait le but visé à moyen terme.

            Votre suggestion de stocker les branchages dans le bac est très amusante : que croyez-vous que je fais d’habitude ? Sauf que quand on a (par périodes) un bac plein toutes les semaines, ça devient difficile de stocker 4 semaines dans le bac. Par ailleurs en dehors de quelques espèces délicates, de nombreux végétaux peuvent en réalité être taillés n’importe quand dans l’année, et -mon grand regret- ne disposant pas d’un temps libre infini j’ai tendance à le faire quand j’ai le temps et non pas quand notre bon Maire pense qu’il est bon que je le fasse.

            • Georges Vallet says:

              « mon grand regret- ne disposant pas d’un temps libre infini j’ai tendance à le faire quand j’ai le temps et non pas quand notre bon Maire pense qu’il est bon que je le fasse. »

              D’accord, on ne va pas se disputer pour si peu, il y a vraiment plus grave, par exemple le fait que ma fille soit obligée de demander une journée de congé quand elle doit consulter son médecin, aller chez un kiné ou qu’elle a besoin de faire venir un artisan, plombier ou autres, le samedi, seul jour où elle ne travaille pas et peut donc être chez elle.

              • Plus grave que votre fille qui doit prendre des jours, il y a des gens qui n’ont pas toit. Plus grave que les gens qui n’ont pas de toit, il y a des gens qui se font égorger par Daech. C’est sûr qu’on peut toujours trouver plus grave, mais pour tout…

  3. Georges Vallet says:

    Mi novembre à mi mars.
    J’avoue que je n’ai pas trop l’intention, pendant cette période, de mettre le nez dehors.

    Mes haies sont taillées, les parties dures sont parties depuis octobre dans le bac marron, les parties molles dans un trou au fond du jardin, là où j’entasse mes restes végétaux de cuisine ou du jardin ainsi que les feuilles mortes du tilleul du voisin; j’ai ainsi du terreau qui se fait tout seul avec l’aide de mes lombrics; mes tontes de gazon sont réparties à la base des arbres et sur le petit coin potager, mélangées aux feuilles mortes ramassées. Cela fera du compost pour le printemps.
    J’ai même fait l’acquisition d’un broyeur pour récupérer du broyat de haies à mettre sur le sol du jardin potager et d’ornement. Il n’est pas exclu que l’an prochain je n’ai plus besoin du container marron.

  4. J’ai évoqué ce point dans mon précédent article (« Autre économie, le ramassage des déchets verts ne se fera qu’une fois par mois, contre une fois par semaine, de mi-novembre à mi-mars. Donc, entre temps, il faudra mettre une petite remorque à son véhicule et aller gentiment à la déchetterie dont les bennes seront certainement débordantes d’enthousiasme le samedi. »
    Max:  » il va lui falloir acheter des sacs à ordures végétales pour aller à la déchetterie ».
    sac poubelle réutilisable : http://www.weldom.fr/weldom/sac-de-jardin-a-spirale-reutilisable-100-litres.html 10.90 euros.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s