Le Progrès


le-progresPour y avoir du monde il y avait du monde et même du beau monde lors de cette 3ème édition des Idées mènent le Monde made in Pau … avec pour thème Le Progrès afin de battre tambour et voir la foule des curieux faire la queue à chacune des interventions des invités venus spécialement de Paris pour offrir à cette galerie paloise rassemblée là, de quoi lui donner raison de s’être déplacée !

Avec mes camarades auteurs nous étions en rez-de-jardin… attendant pieusement que la même foule, une fois le spectacle fini, daigne se joindre à nous afin de porter un regard sur nos modestes écrits, dont mon dernier roman tout frais sorti pour cette occasion ! 30 000 visiteurs cette année, un réel succès pour ce Salon du Livre où auteurs locaux et éditeurs profitèrent de cette manne descendue tout droit de la ville lumière afin d’en éclairer plus d’un sur ce qui, à leurs yeux, se doit d’être le Progrès !

Avec quelques amis poètes qui nous étions fendus de notre plus belle écriture sur le Progrès, nous nous contentâmes d’une brève lecture face à quelques spectateurs appréciant la poésie et venus nous écouter dans une petite salle de ce rez-de-jardin dont la vue donnait à l’extérieur et sur le bassin ! Certes, ce n’était pas la foule, mais bon, nous étions souriants face à ces quelques gens nous soutenant par quelques applaudissements notre lecture finie ! L’essentiel étant de participer… ce que nous avons fait… heureux toutes et tous d’avoir pu, cette année encore, être présents lors de cet heureux événement, nous mettant à nous, petits auteurs, un chouia de baume au cœur !
Permettez que je partage avec vous cette poésie qui me fut inspirée par ce thème cher au cœur des Palois durant ces quelques jours à présent oubliés !

Le Progrès,

Quel est-il celui-là qui nous permet de progresser… certes nous pouvons y trouver… la i-tech comme l’on dit, toutes les nouvelles technologies, des machines de plus en plus évoluées, tout ce qui sert à nos connaissances faisant barrage à l’indigence ou à la pauvreté…

Mais le progrès peut-il vraiment exister sans cette belle marche en avant nous permettant de vivre heureux et dignement, chacun d’entre nous dans ce monde que certains qualifient de fou… sans avoir à courber l’échine, en vivant de sa passion qui n’a rien de mesquine.
Le progrès, oui, et ne plus avoir à subir les a priori comme les préjugés faisant de quelques-uns parmi nous des mal aimés, des nullités, mis au placard tandis que le monde s’égare se montrant parfois très sévère quand il n’est pas avare… de sentiments  envers autrui, son autre, son fruit… le voilà le progrès, il se tient dans le partage ou encore l’amitié, l’humilité, ou bien encore l’équité et non la versatilité ou l’égoïsme dont se pourvoient bien des êtres narcissiques ou maladroits… les ignorants, ceux-là qui, au plus haut de l’échelle sociale comme au plus bas, considèrent de leurs droits qu’ils sont plus importants que leurs devoirs… Il se trouve là le progrès… il n’y a qu’un geste à faire, un mot à dire de la part de chacun d’entre nous, toutes et tous de bonne volonté, afin de le voir évoluer !

©Samie Louve

Comments

  1. Merci pour ce très beau texte qui provoque en moi la même émotion que la tirade des « Non merci » dans Cyrano de Bergerac.
    J’ai aimé le style poétique qui cache (mal) une amertume perceptible dans chaque phrase.
    J’ai aimé les expressions « vivre heureux et dignement…sans avoir à courber l’échine », « l’équité », « le partage et l’amitié » à la place de « Liberté, Egalité, Fraternité », notre devise nationale, dont les termes sont chaque jour galvaudés et bafoués par ceux-mêmes dont la mission devrait être de les faire respecter.
    J’ai aimé l’humilité avec laquelle vous nous rappelez que, avant d’exiger des autres le respect de ces valeurs pour servir le progrès, « il n’y a qu’un geste à faire, un mot à dire de la part de chacun d’entre nous, toutes et tous de bonne volonté, afin de le voir évoluer ! ».
    Je regrette de n’avoir pas pu faire partie de ces gens qui vous applaudissaient dans votre « rez-de-jardin », mais ce n’est, je l’espère, que partie remise…
    Au plaisir de vous lire de nouveau !

  2. Excellent !
    Mais attentions, les accessoires du progrès (i-phone, i-tecno, i-phone et autres aïe), ce n’est pas le progrès ! C’est la liberté, l’égalité, la fraternité, et on est encore loin d’y être parvenu !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s