François, roi du Béarn, Emmanuel en marche tous les deux ?

marche-nordiqueJe vois que notre ami François Bayrou, l’illustrissime archange de Bordères, le paysan universitaire fait le buzz sur le présent site.

Monsieur PYC semble avoir moins de succès avec des chroniques pourtant écrites avec application comme Paranoïa qui, il est vrai, parlent du désespoir du monde dominé par les Poutine, les Assad, les Erdogan , et l’inénarrable Donald : le canard président qui tweete encore plus vite qu’il ne dégaine.

Alors pourquoi ne pas revenir dans notre pré carré en faisant un parallèle entre François et Emmanuel .

Évidemment François de Bordères est le roi actuel, maire de la cité et ex-président du Parlement de Navarre ; plusieurs fois candidat à la présidence de la République.

Quant au petit Emmanuel il a de solides attaches en Bigorre.

Ses grands-parents maternels sont originaires de la région de Bagnères-de-Bigorre, où il séjourne occasionnellement. Il affirme que c’est à sa grand-mère, principale de collège, qu’il doit son engagement à gauche.

Ce qui les rapproche et ce qui les différencie :

Globalement on peut les situer au centre avec des valeurs cardinales que sont :
– le social
– l’Europe
– et une dose plus ou moins affichée de libéralisme
– peut-être un fond de catholicisme

Sans oublier une ambition voire une obsession très forte pour le poste de président de la République. Qui sait de celui de l’Europe un jour ?

Mais certainement pas le même centre ;

D’ailleurs Emmanuel ne se situe pas entre la gauche et la droite mais ni à gauche ni à droite. Historiquement François a toujours ou presque fait alliance à droite depuis qu’il faisait cause commune avec les giscardiens. Et même il aurait voté Hollande contre Sarkozy, il est vrai son ennemi intime.

Emmanuel et son joli prénom biblique (d’Emmanuel à Emmanuelle) c’est une fusée venue de nulle part jamais élu mais passé directement au poste, pas tout à fait anodin, de ministre de l’économie. Il est vrai qu’inspecteur des finances il est passé par la banque Rothschild soit le fleuron de la banque d’affaire où, nous dit-on, il fit des merveilles et, subséquemment, gagna beaucoup d’argent. Entre temps de son Amiénois natal il était passé  par Henri 4 et l’ENA.

Un garçon bien sous tout rapport qui joue du piano et même au football et qui obtint un DEA de philosophie.

Un garçon sympathique et plein d’allant qui détonne dans un monde politique un peu gris. Un garçon un peu original qui a épousé sa professeure de français âgée de plus de 20 ans que lui.

Mais surtout un homme jeune ce qui, en France au moins, est une exception. Peut-être un nouveau Giscard un nouveau Kennedy ou un nouvel Obama.

Mais ce qui détonne c’est son programme pour autant qu’au jour d’aujourd’hui il y en ait un. De plus, pas de parti ou même de mouvement en dehors du fantomatique mais peu consistant « En marche » avec un côté, il faut le reconnaître, très bon chic bon genre, très parisien, et très start-up tarte à la crème qui peut énerver.

De plus quel est son programme sur l’écologie, la politique militaire, l’enseignement supérieur ?

On serait heureux de le savoir.

Mais des idées originales comme faire travailler plus les jeunes que les anciens, éventuellement ne pas fixer un âge légal de départ à la retraite. Ou encore supprimer certaines charges sociales sur le travail pour les transférer sur la CSG afin de redonner du pouvoir d’achat aux travailleurs. Au demeurant une vraie mesure sociale disons de gauche.

Et puis des sujets tabous comme le mystérieux libéralisme qu’on peut espérer différent d’un capitalisme exacerbé. On aimerait savoir ce qu’il en est, le cas échéant, avant de glisser un bulletin dans l’urne.

Quant à l’archange on suppose qu’il faut regarder les programmes précédents, ou peut-être, celui d’Alain Juppé qu’il a fortement soutenu. Hélas c’est ce triste Fillon, il y a très longtemps gaulliste social reconverti droite dure, qui est sorti du chapeau .

Mesdames messieurs, Palois et Bigourdans, faites vos jeux la roue est lancée.

Pierre Yves Couderc
Entre Bagnères et Pau

Entre François et Emmanuel
Entre Babeth et Brigitte
le 10/12/2016

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne / 5. Nombre de note :

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *