Quelle équipe !


melenchon-et-les-siensLa campagne des présidentielles a commencé. Elle va se caractériser par une montée des extrêmes (Le Pen et Mélenchon), enfin pas trop j’espère, il est donc important de bien lire, aussi, les programmes de ces deux partis qui pourraient, s’ils étaient au pouvoir, couler la France.

Informé de la sortie du premier livre programmatique de Mélenchon, « L’Avenir en commun », j’ai parcouru son site Internet pour un premier contact avant d’acheter l’ouvrage.

Et mon premier choc est venu de la rubrique  » l’équipe du programme » qui présente les participants à la rédaction. 19 personnes jeunes puisque toutes ayant moins de 40 ans, sauf l’incontournable Jacques Généreux, et des professions que l’on qualifiera, d’intellectuelles :

Maître de Conférences des Universités
Maîtresse de Conférences de Droit Public
Etudiante à Sciences Po
Statisticien Docteur en Economie
Etudiante en Droit Public et Sociologie
Doctorant en Droit Constitutionnel
Docteur en Droit, Fonctionnaire Territorial
Haut Fonctionnaire
Etudiant en Ecole d’Ingénieur Agronome
Ingénieur Agronome investie dans la vie Associative
Doctorant en sociologie
Employée par le Groupe parlementaire « La Gauche Unie » au parlement européen
Fonctionnaire dans le Domaine de la Justice (ENA)
Enseignante des Sciences Politiques
Fonctionnaire dans la Culture (ENA)
Maître de Conférence (Agrégée de SVT)
Doctorant en Sciences Sociales
Etudiant à Sciences Po
Etudiante à l’Institut d’Etudes Politiques

Il y a de quoi être étonné ! Pour un parti qui veut faire le bonheur du peuple, aucune personne ayant connu la vraie vie !

Aucun travailleur, comme dirait la gauche ! (On comprend que les caciques du PC aient quelques réticences…)

Et ne parlons pas des ouvriers commerçants, agriculteurs ou chômeurs, incapables bien sûr de savoir et de rédiger ce qui est bon pour eux…

Ca commence vraiment mal, pour quelqu’un qui veut donner la parole au peuple …

Il ne faudra pas s’étonner si son programme hors sol représente les délires d’enfants gâtés déconnectés du réel.

La suite après la lecture de « L’avenir commun »

 Daniel Sango

Comments

  1. Lou Tillous says:

    Il manque des gens qui comme un patron doit tous les jours pouvoir donner du travail à ses quelques centaines de salariés ou bien un exploitant agricole qui dans une nuit peut avoir toute sa récolte compromise. Il n’est pas question de tirer sur les fonctionnaires, il en faut. Mais c’est une profession on ne sait pas ce que c’est que la notion de risque.

  2. Georges Vallet says:

    «qui pourraient, s’ils étaient au pouvoir, couler la France.»

    Résultat? Il ne faut donc rien changer!
    Ceux qui sont au pouvoir depuis plusieurs mandatures n’auraient donc pas couler la France et les Français!

    «9 personnes jeunes puisque toutes ayant moins de 40 ans»

    C’est une critique? Pour moi, il n’y en a pas assez!

    «Et ne parlons pas des ouvriers commerçants, agriculteurs ou chômeurs, incapables bien sûr de savoir et de rédiger ce qui est bon pour eux…»

    Incapables dîtes-vous? Comme c’est choquant!

    «les délires d’enfants gâtés déconnectés du réel
    «aucune personne ayant connu la vraie vie !»

    La vraie vie, pour la plupart de ces intellectuels méprisés, ce sont des dimanches entiers passés à bosser, des soirées à la plonge ou à faire du baby baby-sitting pour gagner de quoi pouvoir continuer des études, c’est manger, à midi, sur le pouce un sandwich en revoyant les cours…..
    Parler d’enfants gâtés, c’est pour eux une injure.
    Je me demande si ceux qui sont déconnectés du réel ne sont pas ceux qui s’expriment au travers du texte.

    Quand on suit les conseils donnés dans les revues pour surmonter ses problèmes psychologiques, il est dit qu’il faut écrire son journal intime et vider son sac pour expulser toutes ses pulsions qui nous détruisent. Avant, il était jalousement rangé dans son tiroir, à l’abri des parents et des intrus éventuels.
    Maintenant, ce journal est de moins en moins secret, il sert à animer des débats dans les réseaux sociaux. Plus il est provocateur, mieux il réussit car il enflamme rapidement les participants.
    Le bon sens paye rarement car il ne fait pas débat; il faut du sport extrême pour attirer le chaland.

    Je vois dans cette caricature la mise en pratique de cette psychothérapie.

    Merci à Daniel de s’épancher ainsi sur le site, il a le mérite de le faire vivre intensément et peut-être de lui servir à retrouver de l’équilibre

  3. Une équipe nombreuse performante c’est autre chose

  4. C’est la révolte de la fonction publique !…

    Pourtant je reste choqué qu’une équipe qui veut parler pour le « peuple » soit composée de 42% de fonctionnaires (hauts fonctionnaires et enseignants du supérieur), 32% d’étudiants et 26% de salariés de parti politique.
    Cette équipe n’est absolument pas représentative du peuple dont elle se réclame.

  5. Je-ne-suis-pas-fonctionnaire-mais-je-les-respecte says:

    Merci beaucoup à M. Sango de nous livrer le fond de sa pensée:
    Les cinq millions de fonctionnaires français ne connaissent pas la vraie vie, ne travaillent pas et ne font pas partie de la société civile.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s