Horoscope 2017 (courage, fuyons, allons ici, c’est bien !)


imgp0862Capricorne (22/12-20/01) : après un excellent réveillon vous sentirez quelques problèmes au niveau de l’audition. Aucune inquiétude cependant : votre épouse vous enguirlande car vous avez trop bu pour fêter l’an nouveau. Si vous vous prénommez Guy, prénom à la mode dans vingt ans, excusez-vous, et revenez en arrière de quelques années, quand vous avez embrassé cette femme pour la première fois sans envisager un quelconque futur : il est là. Vous aurez des cornes, ou des enfants capricieux.

Verseau  (21/01-19/02) : cette année, évitez les jeux de mots qui peuvent vous vexer, comme verseau-litaire, ou verseau d’eau. Ils sont stupides, sont l’apanage des hommes sans culture qui tentent de vous séduire. Comment vous tirer de ces mauvaises situations, au cas où elles se présenteraient ? Riez-leur au nez. Généralement, ils ne s’en remettent pas , ces vermisseaux. Ensuite, épousez un général à la retraite, qui vous fera visiter Leningrad et les sentiers enneigés de la Sibérie. Portez avec élégance le deuil de vos anciens maris, pour être reconnue sur la perspective Nevski, quand vous serez couverte de bijoux. Sinon, vous passeriez pour une gogole.

Poissons (20/02-20/03) : vous avez de la chance. Votre peau est rose et le monde souffre d’une dégénérescence chronique des saumons sauvages. Ainsi ferez-vous bonne figure à toute table plus ou moins huppée, ce qui est une opportunité pour vous, bien plus intéressante que le franchissement des passerelles dans les gaves pollués du Sud-Ouest. Mais ce qui est dommage, c’est que vous ne paraîtrez plus chez Gaïa, rachetée par Actes Sud depuis que la banquise fond et dont les pages sont blanches comme elle en hiver. Heureusement quelques auteurs nègres (Mabamckou, Laferrière,…) y laisseront de magnifiques traces, empreintes digitales qui vous donneront envie de dormir avec un ours, repu de saumons ou de lectures de Jon Ryel, voire avec votre ombre.

Bélier (21/03-20/04) : cette année, non seulement vous filerez droit dans le mur (à vous d’identifier lequel), mais, en plus, vous serez cocu(e). C’est, quand on connaît votre tempérament, une énorme surprise. Offrez-vous (si vous êtes deux natifs du même signe) un voyage en Crète, et visitez le labyrinthe du Minotaure. Rapportez quelques copies des tableaux et dessins de Picasso : votre libido en sera démultipliée. Sinon, allez faire du jogging en Grèce, pour économiser le voyage vers Héraclion, et visitez le port du Pirée en vous disant qu’ici ça pourrait aller encore plus mal. Si la neige tombe en avril, restez au plumard.

Taureau (21/04-21/05) : le chômage vous guette, pire, il vous surveille ! Vos scarifications, dans les prairies ombragées de l’Alentejo et d’Andalousie, suivent votre valeur sournoise et massive jusqu’au bureau dans lequel vous faites office de responsable : on vous respecte et vous craint. Même le Cgétiste, qui déploie son drapeau quand il vous voit arriver sur le parking de l’usine. Et les ouvriers vous lancent des véroniques en criant « olé ! Tiens, toi aussi, on t’a viré ! ».

Gémeaux (22/5-21/06) : vous n’avez aucune confiance en vous, raison pour laquelle vous allez changer la face du Monde : vous allez voter a contrario de vos pensées, sachant que vos bulletins iront dans le bon sens : quel que soient les résultats, vous liquiderez un verre de vin blanc, en hommage aux votants aveugles. Une femme, un homme, vous attendra à la sortie du bureau électoral, elle épousera votre cause, et vous passerez de longues soirées à disserter sur la misère tout en vous embrassant démocratiquement. Vous danserez le tango au son du bandonéon et finirez dans un stade, avec plusieurs milliers d’insupporteurs. Vous connaîtrez le sens de ce mot au même titre que celles et ceux qui utilisaient jadis la clé des champs pour parler d’évasion. Sauf que la clé sera perdue et le champ sera une pelouse synthétique de stade clos comme un coquillage d’où, quand on y prête l’oreille, n’émerge pas le moindre son de vagues.

Cancer ((22/06-22/07) : vous vous saviez plus rusé qu’un vaccin, plus terrifiant qu’une poitrine gangrénée, plus diabolique que la science. Désormais, il faudra (du moins pour cette année), vous en convaincre, Cancer. L’année étant riche en évènements, vous créerez le vôtre en vous présentant, vers la fin février, à une élection présidentielle. Comme vous ignorez encore laquelle (évitez les USA, c’est réglé), vous irez par le chemin Henri IV demander à la Vierge de quelle nature sera votre avenir. N’hésitez pas à faire halte à Coarraze, où une jouvencelle vous espère, endroit bien tenu, avec cabinets ministériels, mais d’une autre époque. Vous épouserez un chancelier, mais qui n’aura que l’aura d’un chandelier. Fiat lux. Vous arrêterez de fumer car l’ambiance planétaire calcinera vos poumons, la pollution vous obligera à ne péter que dans des petits ballons, et il faudra que vous passiez au détecteur de flatulences pour démarrer votre véhicule sans chauffeur.

Lion (23/07-22/08) : pour passer inaperçu, cette année le lion se rasera barbe et moustache. Il aura le poil court et l’oreille attentive. Il traversera, dirait Vialatte, essentiellement les carrefours munis de feux tricolores, car le lion est patriote. Mais, à l’instar des girafes entrées dans la catégorie des animaux en voie de disparition (décembre 2016), le lion ne mangera que les hommes en bonne santé, avec une préférence pour les noirs du Kénya, du Tanganyka et du Mozambique (et vous êtes prêts à avaler ces sornettes?). En vérité le lion vous mangera tout cru dès que vous sombrerez dans un sommeil sophronique, mais alors il ne restera que quelques os de votre mère , selon la théorie de NTM . Les natifs de ce signe astral se peindront les griffes et tatoueront leur peau bronzée de petits codes barres afin d’avoir leurs entrées réservées dans les meilleurs restaurants de la ville. Avant que ceux-ci ne deviennent uniquement végétariens ou végétaliens.

Vierge (13/08-22/09) : ce signe astral est aussi austral. Il vérifie le cierge autant qu’il l’enthousiasme. Ainsi, en Australie, en Nouvelle Zélande, sur les îles de Tasmanie, le manchot de ces contrées se fait homme. Il serre son nœud de cravate juste sous la jugulaire, relit un article de DS, se coiffe d’un petit chapeau idiot et, sous sa pèlerine grise, couvre, en pèlerinage à Lourdes, femme et enfants en descendant la rue de la Grotte jusqu’à la basilique, où personne ne les attend, seule leur foi. A ces instants il n’est point de mystère. En traversant le pont du gave, le manchot  se souvient des ravages de la fonte des neiges et de cette pluie incessante. 2017 sera pour vous ce que vous aviez prévu en 2016 : une accumulation de chiffres négatifs, mais ceux qui vous aiment vous resteront fidèles… Le prince de Bordères allumera quelques cierges en priant que ce diable de Macron ne vienne violer quelques ambitions dont vous aurez compris le divin enjeu : laisser vos prières brûler dans les flammes du pouvoir. Vous consulterez un psy qui vous conseillera de porter autour du cou une amulette dédiée à saint Christophe, car votre route sera longue et périlleuse, avec tous ces fadas.

Balance (23/09-22/10) : le nouveau régime s’est installé. Ceux et celles qui peuvent grossir vont le faire sans honte aucune, ceux et celles qui ne le peuvent le feront sans mot dire. Il s’agira pour vous d’appliquer la logique deux poids deux mesures : les bras de la Justice seront fondus en un seul (en forme de manche de parapluie) afin de satisfaire votre incessante soif de pouvoir : la victoire de Samothrace et la cohorte de bras cassés qui composent votre signe n’auront aucun poids sur les décisions internationales, mais votre grain de sel sera essentiel pour faire pencher l’opinion, surtout la vôtre. Vous mourrez vieux dans un fauteuil de rotin, avec un gros chat sur les genoux, ou un petit chien sur vos pantoufles Isotoner de dieu.

Scorpion (23/10-22-11) : en naissant, vous avez acquis la formule « in coda venenum ». Cette année sera propice pour deviner et tester vers ce à quoi mène cette citation latine. Certains de vos proches hésiteront à vous tourner le dos, d’autres le feront, par amour ou introspection. Les échéances électorales étant passées, vous vous cacherez sous le tapis en toussant. Le pollen vous obligera à porter le masque de la bienséance, alors que vos sentiments très ancrés au Sud épouseront la poussière suffocante remontant du Mahgreb. Vous serez acerbe avec vos proches, surtout les orientaux qui sentent le sable chaud volé aux légionnaires. Mais les chèvres, les boucs et les brebis galeuses vous soutiendront, avec des concerts de clochettes. Vous pourrez mettre deux doigts dans votre nez, si vous épousez une Balance (ce qui ferait du buzz sur le Net).

Sagittaire (23/11-21/12) : ce signe vous a gratifié d’une grande aisance. Il vous suffit de regarder vos pieds quand vous marchez sans avoir besoin d’un GPS pour savoir où vous vous rendez. Depuis des siècles on vous suit dans la rue, parfois en chantant, en hurlant, en silence, des milliers de gens vous font cortège. Personne d’autre que vous n’en connaît la raison. Mais attention, Sagittaire ! Vous risquez, cette année, de faire remonter de vos pieds la sueur des peuples qui, par attraction terrestre, cette sueur qui a pris l’ancestrale habitude de descendre du front, de glisser sur les reins, les fesses, les jambes,cette sensualité du labeur et d’enfin humidifier les chaussettes ou de noyer les crocks, formule américaine des sabots de bois. Mais vous avez conservé la langue, cet outil plus précieux que l’or, pour dorer les palais et les hautes grilles des jardins et places renommés. Vous êtes aimable mais vos proches doutent qu’en vieillissant vous franchirez l’année. Chameaux !

Meilleurs vœux aux lecteurs d’Alternatives Pyrénées et surtout à celle et ceux qui en assurent la maintenance. Des messages chaleureux je l’espère leur seront envoyés sur le forum, sans ponctuaction de ma part point final 2016

AK Pô
29 12 2016 Ptcq

imgp7949

Comments

  1. pierre lafon says:

    Bonjour,Il m’est impossible de lire la suite (malgré de nombreuses tentatives).Karouge serait il censuré ? Je n’y crois pas.En attendant une éventuelle réparation, tous mes voeux de nouvel an 2017.Bien cordialement à vous,Pierre Lafon.

  2. 2017 sera aussi très technologique : J’ai donc partagé cet excellent sujet sur ma page FB et mis un « j’aime ». Pas de case à cocher pour le « beaucoup » en plus. Dommage mais cela viendra en 2017. Pour re-twitter, je laisse aux autres le soin de le faire.
    Bonne année à tous en 2017 et surtout pas de prise de tête. Dès que la température monte (sens figuré), chaussez vos baskets et allez donc respirer un grand bol d’air frais en montagne, à la campagne ou au bord de la mer.

  3. Georges Vallet says:

    Une information bien utile pour prendre les dispositions nécessaires afin d’affronter la prochaine année.
    Personnellement, en tant que «poissons», si ma peau est rose, je n’ai guère envie de dormir avec un ours, surtout repu de saumon, même bio, car paraît-il, c’est Sud Ouest de ce matin qui le dit, il serait pollué lui aussi car il mange des farines de poissons pêchés dans la mer; une ourse à la limite, tout en redoutant ses ardeurs libidineuses!

    J’ai beaucoup apprécié la photo du chaton, elle est pleine de poésie, de sensibilité, d’équilibre et d’harmonie des couleurs; un vrai tableau, un vrai sujet de dissertation pour un prochain bac!; elle associe la naïveté et le besoin de protection, elle illustre aussi la relation de l’homme avec l’animal; peut-être, aussi, et c’est moins lyrique, l’attirance de l’odeur de sueur qui émane des chaussures!!!! Un côté scientifique donc aussi!

    Je m’associe pleinement aux vœux exprimés à la fin des ces prédictions astrales, aux lecteurs et contributeurs d’Alternatives Pyrénées ainsi qu’à toute l’équipe dévouée qui assure la diffusion et parfois la régulation, de toutes nos idées qui mènent le monde.
    Bonne année à tous.

  4. Jardins de Viven says:

    C’est « top »

    mais alors ce malicieux chaton n’est il pas en train de virer la gauche , sans en avoir l’air…. ???

    amitiés

    jeg

    • Larouture says:

      Je dirais que le chaton se prépare, comme nous tous, à changer de chaussure.
      Mais, que diable, il se méfie.
      Merci et bonne année à A@P et à tous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :