François Bayrou ne sera pas Président


bayrouLes candidatures pour les présidentielles sont maintenant un peu clarifiées. Reste un point d’interrogation, la candidature de notre Maire de Pau : ira ira pas ? Une chose est sûre, il ne sera pas Président.

François Bayrou fait durer le suspense. Comme j’ai eu l’occasion de l’écrire, cette attitude montre à quel point ce sont les calculs politiciens qui mènent sa réflexion. Il en profite pour exister médiatiquement, bien piètre consolation.

Ce qui me frappe avant tout, c’est l’incroyable solitude du Maire de Pau. N’êtes vous pas étonné de ne voir aucune personnalité, aucun élu, même dans les Pyrénées Atlantiques, demander voire soutenir une candidature Bayrou ?  Pire, que dit et que fait le MoDem ? Aucun responsable pour prendre la parole et encore moins pour répondre à des questions de programme présidentiel. Evidemment ne parlons pas de primaire ou simplement d’avis des militants dans ce micro-parti.

Le MoDem existe-t-il encore ? Ses militants y ont-il la parole ? Y a-t-il encore des militants au MoDem ? Rien, silence radio, comme si le MoDem n’existait pas, ce qui est sans doute le cas. Ceci confirme le fonctionnement autocratique de notre démocrate palois, mais cela a aussi un inconvénient majeur, la candidature Bayrou n’a pas de support, pas de soutient.

Ayant fait le choix de ne pas pencher vers Fillon qui pourtant est soutenu par son ami Juppé, François Bayrou voit aujourd’hui le centre, enfin, le ni gauche ni droite occupé par l’OVNI Macron, dont le programme reste pourtant inconnu. Et pas d’espoir d’une alliance entre égaux car la dynamique est du côté de la jeunesse et Bayrou représente cette classe de vieux politiciens professionnels prêt à tout pour exister, ce que combattent les supporters de Macron.

Le danger premier pour Bayrou est le risque financier. Moins de 5% il règle l’addition, plusieurs millions… A moins que le MoDem participe s’il en a les moyens. Et aujourd’hui, les sondages donnent Bayrou à 5% …

Il semble en plus que ces 5% sont loin de constituer un socle fixe. Ces électeurs tentés aujourd’hui par Bayrou, dans la virtualité des sondages vont être confrontés à un choix bien différent devant l’urne. En effet, au premier tour il leur faudra voter utile entre Fillon et Macron celui qui battra Marine Le Pen au second tour. Et là, François Bayrou sera complètement oublié. L’addition suivra.

Il ne lui reste plus qu’a négocier un accord a minima avec Macron ou trouver des sponsors pour une dernière candidature suicidaire…

Ce qui est sûr, c’est qu’il ne sera pas Président, alors à quoi bon?

Daniel Sango

Crédit photo : chribactu.blogs.nouvelobs.com

Comments

  1. Apolline says:

    Il me semble que Bayrou n’a pas communiqué sur sa candidature donc on se doute bien qu’il ne sera pas notre prochain président, de plus vu le nombre de fois auquel il s’est présenté à un moment donné il vaut mieux renoncer et laisser la place aux autres

  2. Montbulaà says:

    Décidément, votre slogan est « Tirez sur l’ambulance!  » Comme disait Beaumarchais, « tout ce qui est excessif est dérisoire. Je ne suis pas là pour défendre le maire de Pau, mais je trouve qu’en toute occasion il nous fait garder tête froide et surtout analyse froide. c’est la seule façon d’appréhender, enfin si on le peut, rien n’est moins sûr, la réalité. Bayrou a fait de sa faiblesse une force : une belle leçon tirée du taoïsme. Ceci dit, bien malin qui pourrait dire s’il a fait in fine un bon choix. Au mois de mai, vous direz peut-être :  » Je vous l’avais bien dit ! » Vous serez pourtant comme Fabrizio, aux premières pages de « La Chartreuse de Parme », regardant effaré et médusé le spectacle d’une d’une bataille où il est arrivé trop tard, ne comprenant rien à ce qu’il vit, et surtout à la défaite de l’Empereur.

    • Pourriez-vous répondre sous le commentaire auquel vous répondez plutôt que d’en recréer un en tête de page presque à chaque fois ? On ne sait pas à qui vous répondez et la discussion est impossible à suivre…

      • Lou Tillous says:

        Ne soyez pas trop dur avec Montbulaa, il a un petit QI, savez vous : quand il cite, il confond Beaumarchais et Talleyrand. Bien heureux les pauvres d’esprit !

        • Montbulaà says:

          La citation de Talleyrand pour l’abruti que je suis, puisque vous le déclarez sans me connaître, ce qui relève de la petite et lâche calomnie qu’offre l’anonymat, est la suivante : « Tout ce qui est exagéré est insignifiant ». On attribue, peut-être à tort, la première citation à Beaumarchais. Qu’importe ! ce qui comptait c’est de tenter de définir vos propos toujours aussi désagréables. De surcroît, vous citez les Béatitudes, sans dire que ce ne sont pas les idiots qui méritent le Royaume des Cieux. Aucunement. L’interprétation qu’on en tire est beaucoup plus complexe, Dieu merci.

        • @Lou Tillous : merci à l’avenir d’éviter les attaques personnelles.

          • Lettre d’Alexis à Bayrou président…

            • Lettre d’Alexis à Bayrou président :
              Dimanche 26 Février 2017.
              Lettre ouverte d’Alexis Arette, Paysan à Momas, à Monsieur François Bayrou, au sujet de son alliance avec Monsieur Macron)

              François,
              Tu le sais, je suis un homme du peuple, un paysan qui n’a été qu’à l’école primaire et qui pour faire vivre les siens dans la république anti-Paysanne à pas mal galéré sur de maigres coteaux. Autrement dit, avec quelques autres expériences qui m’on fait connaître la guerre, une présidence syndicale dans le syndicalisme d’opposition, les prisons du régime, et la responsabilité culturelle à la région Aquitaine, je me sens, avec une retraite Agricole de 809 Euros par mois, assez loin d’un député ou d’un sénateur. Mes réflexions ne peuvent donc être que très différentes de ces catégories où parfois on a l’air de bien penser pour se conduire mal…
              Mais il se trouve que, partie tous deux de l’Egrégore Béarnais, nous avons toujours pu dialoguer, malgré nos divergences politiques. Nous n’avons eu qu’un seul différent sérieux il y a 3O ans ; C’était le temps où la presse locale n’étant pas entièrement franc-maquereautée j’y pouvais écrire. Et j’avais donc rapporté un propos de Roncalli, futur Jean XXIII, à son ami, Jean-Georges Bardet, au sujet de la démocratie Chrétienne. Il avait dit : « Le Christianisme social est la pire des hérésies ! ». Tu en avais pris pour ton compte, car, oeuvrant dans cette mouvance, tu ne te sentais pas hérétique. Tu avais vertement essayé de me faire comprendre que j’avais dépassé la bienséance républicaine, et que Roncalli et moi-même étions en faute. Mais comme j’étais assuré de ma vérité, autant que tu l’étais de la tienne , Il a bien fallu que tu me supportes, et nous avons même eu, peut-être en raison de quelques affinités culturelles, plutôt de bons rapports. Je crois que le dernier entretien sérieux que nous eûmes, ce fut après les obsèques d’un ami commun à Doumy. Je t’avais reproché de t’être prononcé en faveur de Monsieur Hollande, et tu m’avais répondu que Sarkozy étant encore pire, tu n’avais fait que choisir le moindre mal ! Ce n’était peut-être pas faux . Mais moi le pensais, et je pense toujours, que te taire eût été suffisant. Et cela me conduit à te donner mon avis, au sujet de ton Choix actuel.
              Avant cela, je tiens à te dire que, quittant des travaux plus divertissants, je me suis obligé à lire ton dernier ouvrage sur la « Résolution Française. ». Dans sa forme, je le trouve très bien écrit, avec même quelques élégances de style, et une véritable érudition. En sus, si j’avais su écrire, j’aurais pu moi-même signer les trois quarts de tes analyses. L’autre quart tient à l’idéal Démocrate-Chrétien qui n’est pas le mien, et cela fait que les solutions nouvelles que tu proposes à une société en crise, me paraissent tomber dans l’analyse qu’en faisait ton prédécesseur à la Mairie, Louis Sallenave qui disait :« Qu’est-ce qu’une idée nouvelle ? C’est une idée qu’ont eu nos ancêtres, mais qu’ils ont abandonnée quand il en ont vu les inconvénients ! »
              Autrement dit, il me semble que tes idées généreuses ne tiennent pas compte des leçons de l’histoire. Et c’est ainsi que l’on dit le chemin de l’enfer pavé de bonnes intentions…
              Malgré tout, étant donné que les Français sont romantiques, ton livre me paraissait une bonne rampe de lancement pour une candidature aux élections Présidentielles. Et de fait, tu as hésité, avant de considérer les sondages. Ce qu’ils semblaient dire, c’est que tu ne pouvais guère peser sur le second tour, et que si par malheur tu ne dépassais point la barre fatidique des 5%, c’était la ruine assurée ! La démocratie-Chrétienne méritait-elle que tu prennes un tel risque ? D’ailleurs, existait-elle encore cette démocratie ? Et peut-on espérer contre toute espérance ?
              Certes, Monsieur Ben Gourion qui a connu des moments difficiles a pu dire, « Celui qui ne croit pas au miracle n’est pas réaliste », et l’Evangile avait dit avant : « Si vous aviez la foi comme un grain de sénevé vous déplaceriez les montagnes ! ». Mais il est encore écrit : « Tu ne tenteras pas le Seigneur ton dieu ! ». Et je ne suis pas sur que Dieu eut accepté de ressusciter la démocratie Chrétienne comme il avait ressuscité la fille de Jaïre. Cependant il est évident que tu as encore foi en ton destin, et finalement, après avoir dit pis que pendre du personnage, tu fais le même choix qu’a la dernière élection Présidentielle en choisissant un ministre qui ne s’est fait connaître qu’en tant que Hollandien. Mais ce n’est qu’une apparence ! Et en fait, c’est avec un Super-Sarkozy que tu as traité ! Et je pense qu’avec lui, tu as épousé Rothschild, Obama, la braguette de Clinton, le « Fast-food » et la culotte de Madonna ! Ca sera difficile à gérer. Et je ne sais qui sera cocu dans l’affaire !
              Je pense au vers célèbre de Corneille : « Rome n’est plus dans Rome, elle est toute où je suis ! ».Pour t’aventurer ainsi aujourd’hui, dans un terrain que tu jugeais hier ennemi, je me suis demandé si tu ne t’étais pas convaincu, que « le Modem dont je fus, est entier ou je suis ! »…Certes l’implosion n’est pas à craindre… Mais c’est vrai que tu as un « aura » bien meilleur que Fillon qui, avec sa tête de sacristain constipé a l’air de demander indulgence pour ses procédés pourtant républicains, puisque plus d’une centaine de ses congénères en use de même. Mais penses-tu vraiment que ton nouveau partenaire soit plus honnête que lui ? Bien sur, que Fillon ait accepté d’être si longtemps l’escarpin à talonnette de Sarkozy est grave. Mais Macron n’a-t-il pas été la docile Serpillère de Hollande ?
              C’est vrai que sa position « ni droite ni gauche », paraît en faire une sorte d’électron centriste. Mais tout le monde sait que la centrale nucléaire dont il dépend est entre les mains de Rockefeller !
              Malgré tes détracteurs, on ne peut contester que tu sois honnête homme, bon époux , bon père, et bon Citoyen. Pour le bon chrétien, il y a une réserve. De même que Lamennais qui semble à l’origine de la démocratie Chrétienne, finit par défroquer après avoir souhaité un Christianisme sans Eglise , ce n’est guère que toi , avec peut-être les Francs-Macs, qui te sois indigné de ce que lors des obsèques de Jean-Paul II , le drapeau de la République ait été mis en berne. ! Mais enfin, tu ne parais pas avoir piqué dans les caisses de l’Etat, et j’ai retenu qu’en premier lieu tu as proposé à Macron une sorte de code moral. Seulement voila, je m’interroge sur le code moral de la démocratie Chrétienne, étant donné que c’est exactement à l’encontre du code moral Catholique, que tes amis Démocrates-chrétiens, on fait légaliser le meurtre prénatal, qui a permis depuis de jeter dans les incinérateurs 8 millions de petits Français ! C’est bien un ministre démocrate Chrétien qui a la libération , face aux moscoutaires qui lui reprochaient de n’en pas faire assez, a pu prouver, que, question de sang versé, Robespierre à coté de lui n’était qu’un enfant ! C’est bien encore un ministre Démocrate-chrétien qui au temps de la grande infamie, démissionna avec fureur de son poste Justicier, car il avait donné l’ordre au procureur de la République de requérir la peine de mort contre le général Salan, et il n’avait pas été obéi ! Mais c’est vrai qu’en compensation, le F.L.N. le fit citoyen d’honneur de la ville d’Alger. Et je trouve qu’il y a comme une identité entre cet abominable malfrat, et Macron, qui vient à Alger de déclarer la France coupable de crimes contre l’humanité !
              C’est depuis lors que j’ai eu pour la cinquième république à peu près les mêmes sentiment que Pétrone lequel, harcelé par ne sais quelle hétaïre, écrivait dans le Satiricon » : « J’étais si las des familiarités de cette pute que je ne pourpensais que d’évasion ! » . Je remplacerai seulement en ce qui me concerne, le terme « d’évasion ». Dut-il m’en couter une vie que j’ai déjà pas mal risquée, c’est sans hésitation que je la donnerais pour détruire le régime abject qui s’est fondé sur le génocide des harkis..
              Et pourtant je reconnais que la petite déjection qui t’a subjugué a des chances électorales, étant donné que les français ont la mémoire courte, et que le devoir de mémoire républicain comporte de grandes pages blanches ! Et puis Mitterrand l’a bien dit : « Après Chirac, n’importe qui peut être Président de la République ! ». Mais qu’ont donc fait notre éducation nationale et notre presse pour donner conscience à notre peuple qu’il est des complaisances qui font mourir ?
              Et pourtant François, tu t’élèves dans ton ouvrage contre cette presse vautrée, et dans des termes que ne désavouerait point la presse réactionnaire, à tel point que tu vas jusqu’à proposer une instance indépendante qui aurait des moyens d’intervention sur la presse républicaine de l’ordure.
              Mais la république n’a-t-elle pas déployé d’immenses moyens pour que cette instance indépendante ne puisse exister ? N’a-t-elle pas mobilisé l’opinion pour lui faire hurler qu’elle était « Charlie » ? Et n’est-ce pas le souhait des loges que de permettre l’expression de Charlie-Hebdo, lorsque le journal montrait en couverture la caricature du Pape sodomisant un enfant ?
              La Concentration est dans l’ordre des moyens du mondialisme, afin qu’un jour, comme l’a avoué David Rockefeller, l’ «Elite » des banquiers puisse gouverner une planète ou l’on ne gardera que quelques citoyens, là ou les machines au service de l’Elite n’auront pu prendre le relais des ouvriers.
              Ainsi le mondialisme ne peut fonctionner que sur le meurtre scientifique. Le meurtre prénatal est entré dans les mœurs, le meurtre euthanasique se met en place, ce sera ensuite le meurtre gérontologique. Hitler qui supprimait les handicapés était un précurseur. Staline qui faisait fusiller dès 12 ans, les irrécupérables enfants de Koulacs était un précurseur ! Et le brave Commandant Coustau qui, dans le courrier de l’Unesco estimait qu’il faudrait tuer 350 000 bipèdes par jour, pour parvenir en 4 ans à un résultat acceptable, était un modéré, car les projets Yankees sont effarants ! Et si déjà leurs virus mis au point dans leurs laboratoires, ne sont pas entièrement entrés en action, contre les peuples trop nombreux, c’est qu’ils n’ont pas encore trouvé le moyen d’en prémunir leurs « Elites » ! Alors oui, François, tes critiques à ce sujet sont justes ! Mais c’est utopique de compter sur une conversion de la démocratie meurtrière pour inverser la tendance. Quand tu te rendras compte que Macron est un accélérateur de décadence, comme sont les cyclotrons des « accélérateurs » de particules tu auras compris, qu’il est des êtres programmés pour le Mal. Mais peut-être sera-t-il trop tard !
              Monsieur Chevènement qui vient de publier un ouvrage digne d’intérêt, n’écarte pas la possibilité de la guerre civile dans une société qui n’a plus de repères ! Il me semble qu’en cela aussi Monsieur Macron, pourrait être un « accélérateur » !
              Le code moral dont tu rêves existe. Mais il semble que tu l’ais oublié. ! Monsieur Masliah, qui était à l’époque Président du Consistoire juif de France me disait après une discussion serrée sur le sujet : « La démocratie ne peut exister que dans le cadre du Décalogue ! » C’est pour cela qu’une société qui se veut laïque, mais qui admettrait dans l’espace public des pratiques contraires au décalogue, ne serait qu’une société laïciste, donc forcément immorale ! Tel est le piège de la modernité ! Mais j’ai bien parlé d’espace public. L’espace privé est autre et il doit être le domaine reconnu de la liberté intime de chacun.
              Sans doute devant Dieu, les intentions comptent-elles, puisqu’il a le pouvoir de tirer un bien d’un mal. Mais en politique, ne comptent que les faits. Alors je suis effaré d’un « jeunisme sans mémoire » autour de Macron ! Oui, je suis révulsé que tu fasses l’impasse sur ses à cotés mégalomanesques ! Tout de même il n’a pas pu t’échapper qu’a Toulon son : « Parce que je veux être président , je vous ai compris… ! » était le rappel d’un immense mensonge dont nous portons toujours la honteuse blessure !
              Et n’était-ce point le ridicule achevé d’un prétentieux qui, se targuant déjà de la victoire, reprenait le mot de Napoléon après Austerlitz : « Si vous dites j’y étais, on dira : voila un brave ! »
              Je crains pour toi que tes complaisances à l’égard de l’erreur, ne finissent par te changer : Il me reviens d’un coup à l’esprit un mot de Paul Bourget dans « Le disciple » que j’ai du lire voici 60 ou 70 ans : Il disait : « Quand on ne vit pas comme l’on pense on finit par penser comme l’on a vécu ! » La fin de François Bayrou serait à ce moment aussi pitoyable qu’a été la fin de la démocratie Chrétienne ! Mais n’as-tu pas été déjà le directeur de campagne d’une Simone Veil dont le projet n’avait rien voir avec le Décalogue ?
              Tu viens en sus, d’assister en bonne place, dans un aréopage aussi foutral que solennel, aux funérailles de Xavier Belin, un délégué du régime auprès des paysans, et cela presque au moment où une mère de famille Agricultrice se donnait la mort en se voyant acculée à la faillite. Elle était une des victimes du syndicalisme de Belin. Si, a l’époque de la piraterie, un certain Montbars recut le titre « d’exterminateur », c’est celui qui me vient à l’esprit quand je considère les 10 présidences rétribuées du premier importateur des volailles américaines nourries aux OGM… Fidèle aux consignes des Synarques, qui, profitant du prodigieux mépris de De gaulle pour les hommes de la terre, programmèrent la disparition des Paysans, Belin était l’agent régimiste destiné à donner le change sur le Génocide ! Ainsi, grâce a des valets de cet ordre, le général félon put goguenarder : « Les paysans, c’est comme les anciens combattants quand il n’y en aura plus, le problème sera résolu !». Et c’est ainsi qu’a eu lieu une sorte de meurtre différé de la paysannerie, qui comptait sur le fait que les paysans se supprimeraient d’eux-même. Le programme mis au point par le Banquier Rueff, qui consistait à faire pression sur les prix pour rendre l’agriculture invivable à réussi. On a avancé le chiffre de 78O agriculteurs qui se seraient détruits en 2016, et la moitié de ceux qui survivent le feraient, avec parait-il, quelque chose comme 350 Euros par mois. Ce qui fait , si j’ai bien compris, 20 fois moins que pour les éminents travaux de Madame Fillon. Mais il y a aussi les paysans dans le Centre qui survivent grâce aux restaurants du cœur . Si Coluche revenait je pense qu’il définirait un peu mieux qui sont les « enfoirés !
              Bien que tes chevaux de Bordères n’en soient pas là, peut-être devant cette réalité comprendras-tu que le professeur Mendras, spécialiste des questions agricoles, ait pu dire au vu de ces résultats que les dirigeants Agricoles actuels, dans un bon régime, « auraient du être pendus haut et court ! » Je regrette un peu que nous n’ayons pas un bon régime. Et j’assimilerai à ce vœu tous les politiques qui étaient présents aux obsèques de Belin avec les mines consternées qu’ils n’ont pas quand nous portons en terre nos suicidés…
              Et voila : alors qu’il semblerait à te lire que tu as encore un cœur sous le portefeuille, tu te trouves, avec Macron, non pas en réaction contre les défaut de notre société, mais en pleine adhésion vers un nouvel état de prédation : C’est celui de donner au peuple d’une main et de lui prendre des deux autres ! C’est déjà ce qui se produit à l’échelon de l’Europe synarchique, qui, pour nourrir ses escarpes, nous prend je crois 12 Milliards de plus qu’elle ne nous reverse ! Avec Macron, on élargira le système.
              Je dois encore dans cette lettre ou les sentiments que j’ai pour toi m’ont obligé à de grandes réserves, te dire que tout le vieux Béarn, ( et ton père en cela était plus de ma race que de la tienne), te considère déjà plus comme son représentant. Tu le sais déjà, mais sans en avoir tiré les leçons. Après que grâce aux sondages que tu avais toi-même diligentés pour connaître l’avis de notre province sur son identité, une immense majorité se fut reconnue Béarnaise, et une petite minorité, avec quelque implantés, se voulut Occitane, tu n’as pas reconnu la « Vox populi, vox Déi » ! Le peuple Béarnais tenait l’occitan comme une fabrication étrangère, qui n’avait jamais eu d’effet sur notre culture Aquitanique, et toi qui pensais avoir raison contre la voix populaire, tu appliquas donc en politique locale la recommandation de Jean-Jacques Rousseau : « Ecartons les faits, ils n’ont rien à voir à l’affaire ». Et c’est ainsi que tu imposas, avec d’énormes subventions, un Institut Occitan colonialiste qui permit à quelques implantés de se faire de confortable matelas, alors que nous, les Béarnais, nous étions traités comme une minorité raciale.
              Tes successeurs au Conseil général et à ton exemple, on continué à mépriser les cent poètes et prosateurs, qui firent du Béarn un fleuron de l’Aquitaine.
              Il y a une similitude dans la façon dont la république a traité les paysans Français, et la façon dont tu nous as traités. Si tu conçois la démocratie de la sorte, il est certain qu’avec toi, Macron aura une recrue de choix, pour nous imposer le Mondialisme qui rejoint curieusement le projet de l « Internationale » : « Du passé faisons table rase ! » Mais Pie XI, en condamnant la synarchie comme « coupable des plus grands crimes », avait déjà relevé cette collusion.
              Aujourd’hui, et c’est la seule qualité que je reconnaisse au découpage Hollandais des régions, L’Occitanie a de nouveau réintégré le Languedoc dont elle n’aurait jamais du déborder, ni sur la Catalogne, ni sur la Gascogne. Donc aujourd’hui, administrativement, les Occitans sont chez nous une troupe d’occupation dont tes complices nous font payer l’entretient : Mais il est vrai que préfigurant déjà ta complicité avec Macron, en Béarn, socialistes et centristes se sont trouvé complices du même mépris populaire !
              Pour te rapprocher de tes adversaires, tu as commencé à leurs trouver des qualités. Un dicton a déjà dit la chose : « Quand on enlève un poil à la queue du diable, on le trouve ensuite moins poilu ! »
              Je ne chercherais point aujourd’hui d’autres poux dans la toison du diable. Simplement, si certains pensent qu’à condition d’avoir une longue cuillère on peut souper avec le diable, je crois moi que c’est la soupe plus que la cuillère qui est en cause. J’ose prophétiser qu’elle te pèsera sur l’estomac !
              Le livre de Job dit : « Il y a une guerre ordonnée aux mortels sur cette terre ». Alors, avec peut-être le dernier carré, je fais cette guerre pour rester dans l’ordre.
              Et bien sur, je te réécrirai au cours de l’expérience que tu mènes « au risque de te perdre », pour tenter de t’éviter le pire. Et ceci, de tout cœur.
              Alexis Arette
              Paysan.
              Maître en Gay savoir du Félibrige.
              Combattant volontaire . Médaille militaire. Légion d’honneur.

              • HenriIV W4 says:

                Et oui Alexis, tu es de cette génération de Paysans d’ après guerre que le syndicat majoritaire a tué.
                Bayrou est entouré de petits industriels de paucotille qui veulent nous voler le foncier.
                Une autre bataille est engagée!!!!

                • HenriIV W4 says:

                  A Montbulaà,
                  Vous osez penser que j’ ai omis le FN de Lendresse et non la FNsea de Bayrou.
                  A mon tour de vous poser une question: Qu ‘attendez vous de Bayrou, à,Pau pour commencer?

                • Montbulaà says:

                  Je n’attends rien de lui, ni des autres. Je sais qui il est. A titre personnel, je le connais depuis des lustres et ne m’en suis jamais plaint : on n’efface l’enfance au prétexte que notre vie d’adulte nous attriste ou nous déçoit.
                  Je suis depuis fort longtemps sans illusions. J’ai eu le temps de voir et d’apprécier ce que Debord appelait la « société du spectacle » (lecture faite en 1976) et en ai tiré quelques leçons et règles. D’aucuns diraient que je suis de ces désenchantés qui ne savent plus que penser du spectacle de la vie politique nationale, régionale et locale (l’espagnole me semble plus ouverte à plus d’un titre). Je voterai en avril prochain par défaut, comme précédemment, « malaja/malaye », pour ne pas assister à l’insupportable. Je ne suis pas palois ; je le fus naguère. J’observe et tente, ce qui n’est pas aisé, de comprendre ce qui se déroule sous nos yeux. Je me trompe, Dieu merci et c’est tant mieux.

                • HenriIV W4 says:

                  A Montbulaà,
                  Merci de votre réponse.
                  A titre personnel je ne le connais pas mais aucune confiance à ce type d’opportuniste.
                  Et j ‘ai bien peur que Macron soit TOMBé dans le panneau(d’ affichage).

  3. Lou Tillous says:

    Nov 1940, Pétain: « je fais don de ma personne à la France pour atténuer son malheur ».

    22 Fev 2017, Bayrou: je me sacrifie pour la France et je fais don de ma personne à Monsieur MICRON que j’ai beaucoup critiqué (contre un groupe de parlementaires MODEM-12 au moins).

    Coeur de Nabucco médiatique, on chante les louanges, on tresse les couronnes et on oublie la girouette politique qui a mangé à tous les râteliers:
    barriste avant la présidentielle de 1988, rénovateur en 1989, giscardien jusqu’en 1993, balladurien pendant la campagne, chiraquien au lendemain du 1er tour, juppéiste contre un ministère important, hollandiste en 2012 (en espérant un maroquin ministériel) et surtout bayrouiste pour toujours…

    Ainsi font, font, font, les petites marionnettes…

    Ne manquez surtout pas ce succulent article de Raphaëlle BACQUE et Philippe RIDET:

    François Bayrou et son double – Le Monde du 20.03.2007:

    http://WWW.lemonde.fr/societe/article/2007/03/20/francois-bayrou-et-son-double

    Et si vous avez le temps et l’envie d’en savoir plus, chercher sur Google: Bayrou et le CDS

    Bonne journée.

    • HenriIV W4 says:

      Il est obligé de s’ investir dans la Présidentielle sinon ses enfants ne votent pas.
      A son KK nerveux je lui réponds ;Pour la jeunesse, Plus rien à faire, Plus rien à foutre.
      La faute à qui????

  4. Haute Autorité pour la
    transparence de la vie publique
    98-102 rue de Richelieu- CS 80202
    75082 Paris Cedex 02
    14 février 2017
    Madame la Présidente,
    La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) que vous présidez est une autorité
    administrative indépendante (AAI) chargée d’une mission de service public : promouvoir la probité et
    l’exemplarité des responsables publics.
    Selon votre site internet : « tout citoyen peut adresser à la Haute Autorité des observations sur les
    déclarations »
    C’est en tant que citoyens que nous avons l’honneur de porter à votre connaissance nos observations quant à
    la déclaration de revenus et de patrimoine faite par M. Emmanuel MACRON le 24 octobre 2014 (voir PJ)
    suite à sa nomination comme ministre de l’Economie le 26 août 2014.
    Il en ressort que :
    1. Ses revenus 2010-2013 ont été de 3 010 996 €
    A savoir :
    a/ Des salaires à hauteur de 1 022 583 €
    356 095 € de salaires en 2010 (Rothschild)
    403 557 € de salaires en 2011 (Rothschild)
    100 811 € de rémunération 2012 (Présidence de la République)
    162 120 € de rémunération 2013 (Présidence de la République)
    b/ Des « bénéfice industriels et commerciaux » à hauteur de 1 426 831 €
    706 310 € de bénéfice industriels et commerciaux en 2011 (Rothschild)
    720 521 € de bénéfice industriels et commerciaux en 2012 (Rothschild)
    c/ Des revenus de capitaux mobiliers à hauteur de 561 582 €
    291 286 € de revenus de capitaux mobiliers en 2011
    270 296 € de revenus de capitaux mobiliers en 2012
    Total des revenus: 3 010 996 €
    2. Sa fortune déclarée en 2014, lorsqu’il fut nommé ministre, était de 156 160.43 €
    A savoir :
    a/ des liquidités à hauteur de 195 097.75 €
    86 344.84 € pour un contrat d’Assurance vie souscrit le 25/4/11
    53 192.19 € sur son compte courant chez le Crédit Mutuel, le seul déclaré.
    52 467.85 € placée dans un PEA
    3 092. 62 € sur son compte d’associé chez Rothschild.
    b/ des investissements à hauteur de 1 015 330,62 €
    20.92 € pour 1 action Lagardère
    74 309.70 € de « valeurs en bourse et placements divers »
    935 000 € (valeur estimée pour son appartement acquis en juin 2007 au prix de 890 000 €)
    6 000 € (valeur estimée pour sa voiture achetée en 2005)
    c / des dettes à hauteur de 1 054 267.32 €
    – 295 689.79 restant dû sur prêt du Crédit Mutuel pour travaux résidence secondaire
    – 558 577.53 € restant dû sur prêt du Crédit Mutuel pour achat résidence secondaire
    – 200 000 € restant dû sur un prêt particulier sur 10 ans obtenue en 2007 (550 000 €) et remboursable 55 000 €
    / an)
    Fortune nette totale : + 156 160.43 €
    Observations / Questions:
    Nous nous interrogeons dès lors sur la sincérité du patrimoine déclaré. En effet,
    a/ Comment peut-il se faire qu’après avoir eu en 2010-2013 des revenus supérieurs à 3 000 000 € sa fortune
    déclarée en 2014 n’ait été que de 156 160 € ?
    b/ Comment peut-il se faire qu’il n’ait eu en 2014 que 56 254,41 € sur son compte courant alors que plus
    de 3 000 000 € y avaient été crédités durant les trois années précédentes ?
    Et où est passée la différence, sachant que, sur la période 2010-2013, il n’a pas utilisé ses liquidités pour
    investir substantiellement dans l’immobilier ou en Bourse, ni pour rembourser ses emprunts, à l’exception de
    son emprunt privé remboursé à hauteur de 220 000 € (4 x 55 000 €) ?
    c/ Enfin, où est passé le portefeuille lui ayant permis de toucher 561 582 € de revenus mobiliers en 2011-
    2012, car il n’apparaît pas dans sa déclaration de patrimoine ? A noter que pour pouvoir générer de tels
    revenus, il se devait d’être au moins de 3 000 000 € (sur la base d’une rentabilité moyenne de 10 %) ?
    Et si son portefeuille a été liquidé en 2012, juste avant qu’il n’arrive à l’Élysée, où est alors passé le produit
    de la vente, puisqu’il n’est manifestement pas arrivé sur son compte au Crédit Mutuel, le seul déclaré ?
    Il nous serait agréable que vous nous fassiez savoir si nos interrogations sont ou non fondées, sachant qu’
    « omettre de déclarer une partie substantielle de son patrimoine ou en fournir une évaluation mensongère est
    un délit pénal ».
    Dans l’attente des réponses que vous voudrez bien apporter à nos interrogations, nous vous prions d’agréer,
    Madame la Présidente, l’expression de notre profond respect.
    Paul Mumbach
    Candidat des maires en colère à la présidentielle
    Maire de Dannemarie (68), Président des maires ruraux du Haut-Rhin
    25 rue de Cernay, 68210 Dannemarie / Mail: paul.mumbach@dannemarie.fr
    Jean-Philippe Allenbach
    Président du Mouvement Franche-Comté
    3 Place du 8 septembre, 25000 Besançon / Mail: pfed.allen@gmail.com
    Serge Grass
    Président de l’Union Civique des Contribuables Citoyens (U3C)
    77 Grande rue, 25360 Nancray / Mail: sg44@free.fr

  5. Montbulaà says:

    Certes, mais il a fait ce qu’il a décidé, sans doute même contre lui même.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s