Pollution et espérance(s) de vie.


imageUn mal qui répand la terreur,
          Mal que le ciel en sa fureur
                    Inventa pour punir les crimes de la terre,
La Pollution,
          Puisqu’il faut l’appeler par son nom,
                    Refait au populo la guerre.

+ «L’Obs » a fait analyser 63 mèches de cheveux d’un panel d’enfants de moins de 12 ans. Résultat : les perturbateurs endocriniens, des substances chimiques qui dérèglent les hormones, s’y bousculent !»

+ «Dans certaines populations humaines vivant en Arctique, la proportion de femmes qui allaitent leur bébé est élevée. Leur lait maternel est cependant fortement contaminé par des pesticides alors qu’elles vivent loin de toute exploitation agricole.» (pst.chez-alice.fr/bacesl/beslME15sea.htm)

+ Exposition aux HAP pendant la grossesse et obésité chez l’enfant… (www.projetnesting.fr/Exposition-aux-HAP-pendant-la-.html)

+La pollution attaque même avant la naissance… Grossesse (http://destinationsante.com > Femme / Famille > Grossesse / accouchement)
Non seulement on est contaminés, mais on naît contaminés.

Dans un débat précédent, des propos ont fait valoir que la pollution n’empêchait pas, malgré tout, l’augmentation de l’espérance de vie.

«notre espérance de vie est quand même bien plus élevée aujourd’hui et ne parlons pas du confort…»

«Perdre un an d’espérance de vie par la pollution pour en gagner 20, 30 ou 50 par le progrès médical laisse un bilan largement positif, sans compter la qualité de vie que permet tout le confort moderne.»

A l’époque actuelle, dans notre monde imprévisible où la pollution s’accroît partout, s’appuyer sur des prévisions statistiques à long terme pour anticiper une longévité ne me semble pas très sérieux.

Rappelons le principe de l’évaluation de l’espérance de vie.

80 ans d’espérance de vie, à la naissance, en 2017, c’est supposer que pendant les 80 ans à venir, on rencontrera les même conditions de vie que celles existantes en 2017, dans le même pays.

On comprend la grande incertitude du sport !

Il est bon de faire une différence entre le passé et l’avenir, entre la longévité enregistrée et la longévité supposée(espérance de vie).

a) Statistiquement parlant, depuis 1969, en France, femmes et hommes ont gagné plus de 10 ans de longévité, les conditions ont été très favorables dans de nombreux domaines: emplois, progrès techniques, progrès en médecine, développement de l’hygiène, absence de guerre, circulation modérée,  toutefois la progression semble ralentir.

Est-ce généralisable pour l’avenir ?

b) L’espérance de vie dépend d’un grand nombre de paramètres :

+ La longévité de l’espèce humaine c’est-à-dire la durée de vie pour laquelle elle est programmée en tant qu’espèce biologique. Plus la longévité réelle s’en rapproche, plus la progression est lente.

+ Le sexe d’un point de vue génétique et comportemental.

+ Les conditions de vie : logement, alimentation, exercice, métier, niveau de vie, utilisation de tabac, alcool…

+ Les conditions environnementales :

++Contraintes physiques ou psychiques du métier : D’après l’Insee,«l’espérance de vie d’un ouvrier de 35 ans est inférieure de six ans à celle d’un cadre.»(www;miroirsocial.com/). Les suicides (burn-out) se multiplient.

++Exposition (lieu d’habitation, du métier…) aux sources de pollution : proximité de la circulation, des zones agricoles, des usines.

Le confort dont on revendique l’énorme avantage est une source de pollution importante ; l’air intérieur est considéré comme plus pollué que l’air extérieur.

OMS. Pollution de l’air à l’intérieur des habitations et la santé. (www.who.int/mediacentre/factsheets/fs292/fr/)

Près de 300 substances y sont retrouvées: (santemedecine.journaldesfemmes.com/…)

Matériaux de construction, décoration, isolation, peintures, vernis, colles, vitrificateurs…

Produits d’entretien : nettoyage, désodorisants, détachants, insecticides, bougies parfumées« odeurs fraîches »…

Déodorants, laques…

+ Les conflits, l’insécurité, les guerres…

+ Les avancées médicales.

Depuis 1945, les conditions générales de vie se sont améliorées, la paix s’est maintenue, tout était favorable pour une longévité croissante.

Les prévisions concernant les années à venir sont plus sombres car elles sont dominées par de nombreuses incertitudes; bien des facteurs limitant l’espérance de vie sont en ligne de mire :

+Perspectives d’insécurité et de conflits armés.

+Instabilité économique et sociale, niveau de vie de plus en plus inégalitaire, alimentation trop riche, industrielle, inadaptée au nouveau mode de vie, exercices physiques insuffisants, tabagisme, alcoolisme, pollution en baisse dans certains secteurs et en forte hausse dans d’autres…,

«d’après le Quotidien du médecin (supplément décembre 1983) et l’étude du CREDES (1991) qui mène des enquêtes décennales sur un échantillon de 20 000 personnes pour l’ensemble des cancers, la mortalité a progressé de 137% chez les jeunes, contre +65% chez les personnes âgées. L’accroissement de la population âgée n’explique donc pas à lui seul l’effrayant développement des cancers.
Pour la tranche d’âge 0-24 ans, certains cancers ont augmenté de manière explosive en 20 ans : leucémie +16% ; lymphomes+57% ; cerveau +83% ; glandes endocrines +165% ; tissus mous+536% ; foie et voies biliaires : +2200%» forum.futura-sciences.com
«Alors que les projections de l’Insee et l’ONU prédisent une évolution vers le haut, certaines études contredisent ce scénario. Elles relèvent principalement la non prise en compte de phénomènes considérés comme des «bombes à retardement» que sont l’obésité, le tabagisme, les impacts des produits phytosanitaires et de la pollution sur la santé.  Bien que la mortalité due au cancer régresse — tout au moins dans nombre de pays développés dont la France – les cas de guérisons ne suffisent pas à compenser les nouveaux décès dus à la rapide progression de cette maladie.»wikipedia.
Un autre aspect du problème est à aborder quand on évoque l’allongement de l’espérance de vie, le quantitatif et le qualitatif : la vie normale en bonne santé et la vie après les traitements chirurgicaux et médicaux souvent très handicapants physiquement, physiologiquement et mentalement. Les individus sont en vie, parfois assez longtemps c’est vrai, comptabilisables donc dans les vivants, mais dans quel état pour eux, leur entourage, les retombées financières.

Sur ce point, les avis sont nombreux :

«On vit plus vieux en France, mais en moins bonne santé. L’espérance de vie sans incapacité est passée de 62,7 ans à 61,9 ans pour les hommes entre 2008 et 2010 et de 64,6 ans à 63,5 ans pour les femmes». Le Monde.fr

«entre 2004 et 2011, une augmentation de près de 2 ans, pour les hommes, comme pour les femmes, ce qui est susceptible de mener les citoyens à un âge avancé, mais dans quel état ? Pendant ce temps, les fils et les filles qui naissent aujourd’hui, voient leur durée de vie s’allonger de 2 ans, mais dans le même temps souffriront d’une durée d’incapacité augmentée de 2 ans et demi !» Mediapart

D’où la vignette proposée !

En fait, la «vie normale ou en bonne santé» n’est pas forcément vécue de la même façon par tous.

+ Le ressenti d’un allongement réel s’appuie sur le développement de l’action préventive par un suivi médical régulier des enfants et des adultes, permis par une sécurité sociale efficace mais en danger actuellement ; bien des maux handicapants de jadis ont disparu, cela a permis une vie plus confortable et plus longue : vaccinations, surveillance dentaire, rachitisme, développement de prothèses, surveillance radiographique…

+Par contre les nombreuses opérations chirurgicales de plus en plus étendues et performantes permettent de sauver de la mort un grand nombre de personnes atteintes de maladies ou traumatismes graves qui allongent leur vie mais les laissent souvent handicapés jusqu’à la fin de leur vie avec toutes les retombées sur le moral et les conditions de vie de la personne, de son entourage et de ses finances.

Qu’en sera-t-il dans un avenir un peu plus lointain ?

Les chercheurs travaillent déjà à l’hybridation de l’humain avec la machine. Ils veulent relier l’organisme aux systèmes informatiques : nano-robots qui nettoient les artères et combattent les processus de vieillissement ; remplacement des neurones par d’autres plus performants et inusables; implantation de neuro-prothèses qui permettront de commander par la pensée un œil électronique…

Pour les « trans-humanistes » américains l’homme est une machine complexe, qu’il faudra améliorer jusqu’à la rendre pluri-centenaire, voire immortelle… C’est déjà le projet d’une filiale de Google.

La pollution ne sera donc plus un vrai problème, l’espérance de vie non plus ; restera à savoir si on sera plus heureux et si on sera toujours l’humain !

Georges Vallet

Comments

  1. Complètement illisible cet article. Comme d’habitude avec les articles de M. Vallet

    • Georges Vallet says:

      « Complètement illisible cet article. Comme d’habitude avec les articles de M. Vallet »

      Deux possibilités:
      1°)Une intervention ayant pour but de nuire et d’insulter.
      Je ne le pense pas car il n’y a sur ce site que des gens instruits, responsables et respectueux.
      2°) Le constat que vous ne savez pas lire; c’est alors plus grave; il n’est pas trop tard car on peut apprendre à lire à tout l âge, il existe de nombreuses associations qui pourront vous aider, dépêchez-vous si vous voulez continuer à suivre avec profit les échanges sur notre site.

      • HenriIV W4 says:

        « Je ne le pense pas car il n’y a sur ce site que des gens instruits, responsables et respectueux »
        Heureusement et on essaie chacun à notre manière de faire bouger les choses avec nos moyens.
        Le mérite en revient aussi à JB qui a cette capacité à « tempérer » et à rediriger, le moment venu.

  2. Puisque vous me faites honneur (!) je vais répondre que je trouve cet article intéressant. D’ailleurs, il est très bien noté !
    « L’espérance de vie sans incapacité » serait donc en baisse. Je ne sais pas d’où vient cette information, mais c’est possible.
    Evidemment qu’il faut réduire la pollution autant que possible.
    Vous citez un grand nombre de problèmes, mais quelles mesures TRES CONCRETES proposez-vous ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s