Transparence ou « tous pourris », il faut choisir


mairie-transparenteLes « affaires » impliquant des élus, même si elles ne sont pas nouvelles, semblent de plus en plus insupportables aux yeux des citoyens du pays. Parallèlement les votes « populistes » -Front National en tête- gagnent du terrain d’années en années. 

Bien sûr les raisons de ces votes sont multiples, elles sont régulièrement analysées, et il serait trop long ici de les exposer à nouveau. Néanmoins, avec des affaires type « Cahuzac » ou « Fillon » qui se succèdent aussi sûrement que les vagues sur une plage landaise, un parti comme le FN qui a fait du « tous pourris » un de ses signes de ralliement, joue sur du velours. A la limite il n’a même pas besoin de faire campagne, juste à laisser les autres lui envoyer des électeurs exaspérés (1).

C’est devenu un lieu commun de dire que les élus malhonnêtes sont des exceptions et que la grande majorité d’entre eux sont honnêtes. Vrai ou faux, cela n’a plus aucune portée auprès d’une grande partie des citoyens : d’une part parce que l’information circule désormais beaucoup plus qu’avant et que le rythme des révélations s’est par conséquent accéléré, donnant l’impression de malversations généralisées, et d’autre part parce qu’au delà des pratiques clairement illégales -probablement rares- on se rend de plus en plus compte qu’il existe tout un monde de pratiques certes légales (ou à la limite de la légalité) mais insupportables. Il se peut que Fillon n’ait rien fait d’illégal en rémunérant sa femme plusieurs milliers d’euros par mois sur son « enveloppe collaborateurs » pour ne presque rien faire -l’enquête le dira-, mais c’est éthiquement, moralement, indéfendable. Et quand les Français apprennent en même temps qu’environ un tiers des parlementaires emploient des proches comme collaborateurs, ils se demandent légitiment combien il y a là-dedans d’emplois de complaisance.

Ces pratiques dans les « zones grises » sont probablement très répandues, en tous cas loin de l’exception, car comme le dit si bien la sociologue Monique Pinçon-Charlot (bourdieusienne convaincue) :

« Il existe chez François Fillon un sentiment d’impunité sincère car ce n’est pas l’impunité d’un homme mais celle de toute une classe. Ce sentiment se construit dans l’entre-soi des puissants, qui vivent dans une bulle. » (2)

On peut bien sûr remplacer « Fillon » par beaucoup d’autres noms… Et c’est bien le problème. Mais combien sont-ils dans les « zones grises » ? Quelques uns ? Nombreux ? Une observation : la majorité des parlementaires est vent debout quand il s’agit d’évoquer des mesures concrètes pour combattre les abus, et encore plus quand il s’agit de les voter : main sur le cœur ils déplorent le climat de suspicion généralisée que ces mesures trahissent (comme si leur comportement était étranger à cette suspicion), hurlent au voyeurisme, à la « dictature de la transparence », etc, etc… Ils n’ont voté la loi 2013 sur la transparence que sous la contrainte pour éteindre le feu du scandale Cahuzac (il n’est d’ailleurs pas anodin de se rappeler que Fillon était fermement opposé à cette loi, et qu’il a arrêté de salarier sa femme juste avant son entrée en application, pressentant le vent du boulet).

Alors « tous pourris » ? Sans doute pas. Quelques malhonnêtes patentés, suivi d’un petit peloton qui ne voit pas plus de mal que ça à « s’arranger », d’un autre petit peloton qui doit penser que la fin justifie les moyens (la politique ça coûte, et tous les partis ne roulent pas sur l’or pour financer permanents etc…), un autre petit peloton qui ne mange pas de ce pain mais qui ferme les yeux par solidarité avec les collègues, et au final seule une minorité qui est prête à mettre réellement les pieds dans le plat.

Donc finalement une armée d’irresponsables, qui en ne faisant rien (au mieux) ou en freinant des quatre fers (au pire) laisse grossir l’exaspération et le vote FN.

Sur Alternatives-Pyrénées nous parlons depuis longtemps la transparence au niveau des collectivités locales, mais il est bien évident que les vertus de la transparence  ne s’arrêtent pas au niveau local. La loi 2013 sur la Transparence de la Vie Publique (celle votée suite à l’affaire Cahuzac) a permis de réelles avancées : déclarations d’intérêt (dont assistants parlementaires) publiques, déclarations de patrimoine, meilleur encadrement de l’indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) et de la réserve parlementaire, et création de la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour contrôler tout cela.

Le projet de loi initial allait plus loin sur certains points, mais évidemment il y a eu une guérilla parlementaire pour en limiter la portée. La déclaration de patrimoine ne peut être consultée qu’en préfecture, les déclarations des assistants parlementaires se limite aux noms, l’utilisation de l’IRFM reste opaque, celle de la réserve parlementaire à peine moins, etc… Il serait pourtant nécessaire d’aller bien plus loin, quelques exemples :

  • Paiement des indemnités représentatives de frais de mandats sur justificatifs uniquement
  • Publication de toutes les notes de frais
  • Justification au cas par cas de l’utilisation de la réserve parlementaire : en quoi le bénéficiaire avait-il un besoin « vital » ou « urgent » de cet apport ?
  • Déclaration des liens de parenté des assistants employés, avec leur employeur ou avec tout personne concernée par la loi sur la transparence. On pourrait aller plus loin en interdisant d’employer des proches, mais cela sort du strict cadre de la transparence
  • …et sans doute d’autre : l’association Transparency-International fait régulièrement des propositions autour du suivi de cette loi.

En réalité rien d’exceptionnel : des mesures similaires existent dans d’autres pays démocratiques. La transparence ne rend pas les gens plus honnêtes, mais elle limite les tentations : on réfléchit à deux fois avant de plonger le doigt dans le pot de confiture si on sait qu’on est observé !

PierU

(1) Alors même que le FN a lui aussi son lot d’affaires de toutes sortes ! Mais il réussit tellement bien à se faire passer pour le parti « anti-système » que ses partisans voient dans ces affaires un complot du système contre lui, ou bien un fait d’arme glorieux quand il s’agit de l’arnaque aux assistants parlementaires européens (l’Europe étant l’ennemi désigné).
(2) http://www.slate.fr/story/137177/lautre-francois-fillon

Comments

  1. Quidam says:

    Mouais… la transparence devient opaque !

  2. A force de transparence les « politiques » risqueraient de devenir invisibles et ça, c’est pas bon pour l’Ego des m’as-tu-vu !

  3. « Le monde est dangereux non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire » A. Einstein

    • HenriIV W4 says:

      Si on applique cette maxime au plan local, TOUS les ELUS SAVENT mais se TIENNENT
      Bayrou le premier!!!!
      Ce matin il pensait renouvellement en parlant de Poeyto; Pauvre agglo paloise et Macron.

  4. Pier U : « La loi 2013 sur la Transparence de la Vie Publique (celle votée suite à l’affaire Cahuzac) a permis de réelles avancées : déclarations d’intérêt (dont assistants parlementaires) publiques, déclarations de patrimoine,(…/… »

    Sur ce dernier point (déclarations du patrimoine), à noter que :

     » Seules conditions pour examiner le document : présenter une carte d’identité, une carte d’électeur ou une attestation d’inscription sur les listes électorales. Mais ces obligations fixées par la loi sur la transparence de la vie publique ne sont pas les plus restrictives. Le texte signale que « le fait de publier ou de divulguer, de quelque manière que ce soit, tout ou partie des déclarations de situation patrimoniale ou des observations relatives à ces déclarations est puni de 45.000 euros d’amende ».
    (cf http://www.20minutes.fr/politique/1654475-20150724-consulter-patrimoine-deputes-parcours-seme-embuches).

    Bon, pour le lien suivant, il faut se cogner la pub. Hier (je crois), ils avaient obtenu une centaine de réponses de la part des députés, et AUCUNE des sénateurs !

    http://www.tf1.fr/tmc/quotidien-avec-yann-barthes/videos/parlementtransparent-quotidien-envoie-questionnaire.html

    une carte intéressante parue dans la presse (bretonne), avec les réponses (Habib) et non réponses (Glavany) des députés (aucun sénateur à cette heure).
    http://www.lecourrierdupaysderetz.fr/2017/02/27/carte-transparence-du-parlement-deputes-et-senateurs-de-la-loire-atlantique-repondent-a-l-enquete-de-quotidien/

  5. Joël Braud says:

    Une observation qui va dans votre sens : ceux qui emploient la formule « tous pourris » le font dans le but d’innocenter Fillon. Eh bien non, ils ne sont pas tous pourris !
    Hier soir au journal de 20 H 00 sur la 2, un reportage sur la vie politique en Suède. Très instructif, un pays qui pourrait nous servir de modèle. Là bas on ne transige pas avec l’argent du contribuable. Un exemple : il n’est pas interdit par la loi à un député d’employer un membre de sa famille, mais cela est impensable. Les assistants parlementaires ne sont pas choisis par les députés mais par l’assemblée et sont payés par cette même structure sans que le député lui-même ne connaisse le montant de son salaire.

  6. Oui, cette description est bien réfléchie… Et alors a-t-on envie de dire ? Ce n’est pas un constat qui fait qu’il n’y aura pas d’autres drames… Pour améliorer les choses il n’y a – à mon avis bien simpliste – qu’une solution : l’exemple par le bas ! et non par le haut comme on nous le serine depuis des années… C’est à dire au niveau du vécu quotidien. Des communes : subventions aux uns pas aux autres, dérogations, favoritismes… etc… et suppression des centaines d’aides de toutes sortes… Ce sont elles qui font naître les injustices, les jalousies… les rancunes, les excès, les comportement désespérés… Comment voulez-vous que nous ayons une justice « nationale », si nous n’avons pas une justice de notre quotidien ? Chaque fois que l’on donne de l’argent à quelqu’un (mis à part la maladie et la faim…) on créait une injustice… Toute la société est bâtie sur l’argent et sur celui du plus malin que l’autre… celui qui en gagnera le plus… Cette pyramide est devenue insupportable pour beaucoup, notamment pour ceux qui travaillent dur pour vivre et ceux qui ne demandent jamais rien… Notre société est gangrénée. Rien ne peut arrêter la maladie, il n’y a pas de remède assez fort. Il faut donc opérer docteur PierU, c’est à dire amputer le malade. Cela ressemble à une Révolution. Mais toute la famille réunit au chevet a peur. Elle en connait le prix, les exactions et les sacrifices… Et il n’est pas sur qu’avec une jambe en moins la Société aille mieux… Alors ? Alors offusquons nous, faisons semblant de comprendre, parlons de Filion et des autres (pas tous, il ne faut pas exagérer tout de même !), de trouver des solutions en attendant le miracle qui n’arrivera pas… Faisons des analyses, des commentaires, faisons les effarouchés, les offusqués… Prions – Manifestons – Crions au scandale… au moins, dira le dernier médecin de campagne de la vallée d’Aspe, si cela ne guérit pas cela soulage…

    • Je suis d’accord avec vous concernant l’approche « par le bas », et j’en parlais d’ailleurs ici : https://alternatives-pyrenees.com/2017/02/01/naurait-on-pas-les-fillon-que-lon-merite/

      • Larouture says:

        Sur le défaut de transparence des élus, je rappellerais (de mémoire) une réponse de M. Labazée (alors Président du CG) à une question de M. Boutin, lors d’un colloque sur le territoire:
        « Peut-on penser que ce serait mieux avec le Front National ? » Et d’ajouter : « la majorité des demandes d’interventions des électeurs concerne des appuis pour contourner la loi. »
        La transparence c’est bien sauf pour les myopes. Ça va de soi (j’avais écrit bien entendu).
        Les élus ont vraiment mauvaise réputation. Mais la base n’est pas en reste. Nous avons les élus que nous méritons.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s