BHNS, inquiétudes


Selon les informations diffusées par la ville de Pau (voir le site rubrique BHSN : la métamorphose commence ! *) les travaux devaient démarrer le 20 mars. Il y a quelques jours de retard, mais cela est habituel. Ce qui l’est moins cependant c’est la destruction des arbres de ce qu’il est convenu d’appeler la coulée verte. Combien d’arbres vont être abattus ? Quelle surface va ainsi être détruite ? Tous les arbres vont-ils être remplacés ?

Rappelons que l’axe de circulation de ce BHNS (Bus à Haut Niveau de Service) ira de l’hôpital à la gare SNCF. Il empruntera le boulevard de la Paix et circulera allées Condorcet, avenue Dufau dans le sens nord-sud et cours Lyautey et avenue Louis Sallenave dans le sens inverse. On sent bien à la lecture du site de la ville ainsi que des affiches placées sur la voie publique (voir image) que les élus ont le souci de communiquer sur ce sujet sensible. Le nouveau visage de cet axe d’entrée vers le centre et dont les Palois sont si fiers va être modifié. Quel visage va-t-il prendre ? Il y aura vraisemblablement une diminution de l’espace de verdure.

L’animation proposée par la ville, à ce sujet, ne permet pas d’avoir une idée très précise. Il y aura, selon ce qui nous est dit, deux fois plus d’arbres plantés et cinq hectares d’espaces verts supplémentaires. Bon, admettons ! mais cela ne nous empêche pas d’être quelque peu inquiets. Il est difficile de comprendre qu’en augmentant la surface consacrée à la circulation, on puisse parvenir à augmenter celle réservée à la verdure. Il y a là comme une incohérence et il sera difficile de nous faire admettre ce qu’une logique nous impose.

Il faut souhaiter que ce nouveau mode de transport sera non seulement utile, mais très utile car la destruction d’une partie exceptionnelle de la ville de Pau est douloureuse pour les Palois. Vous en connaissez beaucoup, vous, des villes qui peuvent se targuer de posséder une entrée ainsi arborée ? L’actuelle équipe en place, il faut le reconnaître, n’est pas à l’origine de cet investissement, elle ne fait que réaliser ce qui a été programmé par ses prédécesseurs. On verra bien si ce nouveau moyen de transport permettra de réanimer un centre ville agonisant. Rien ne le laisse réellement présager : les parkings relais seront payants et récemment les tarifs Idelis ont augmenté.

L’information sur le sujet est en effet essentielle, la ville s’y emploie, et elle s’y emploie avec tant d’insistance que le doute s’installe. Il faut vendre !

Pau, le 29 mars 2017
Joël Braud

* BHNS : la métamorphose commence !
Dans le cadre du projet de Bus à Haut niveau de Service qui va permettre une métamorphose de la ville avec des voies rénovées qui feront place aux vélos et aux piétons, des interventions vont avoir lieu sur le patrimoine arboré.
Afin de réaliser les aménagements des carrefours existants, le Syndicat Mixte des Transports Urbains fait procéder à l’abattage d’arbres à partir du 20 mars et jusqu’à la fin du mois d’avril 2017.
Certains arbres seront récupérés (4 palmiers de Chine, 4 dattiers des Canaries, 1 arbre à Laque, 4 magnolias, 4 trachycarpus) et seront transplantés par le Service Espaces Verts de la Ville de Pau au domaine de Sers, dans le cadre du projet d’embellissement du site.
Pour les autres arbres concernés, le bois récupéré sera évacué en déchetterie de compostage et servira à alimenter la chaufferie du Hameau. Il est important de souligner que l’aménagement du Bus à Haut Niveau de Service laisse une large part à la mise en place de nouveaux espaces verts : avec deux fois plus d’arbres plantés  et 5 hectares d’espaces verts  supplémentaires à l’issue du chantier.
Cet aménagement paysager verra le jour à partir de l’automne 2017, avec la plantation de 382 arbres à tiges et 172 arbres cépées et une grande diversité d’essences.
Ce parcours arboré proposera un espace particulièrement riche et varié :
Suite ici une liste de 39 variétés d’arbres.
Ce parcours arboré sera aussi composé de 5432 m2 de massifs arbustifs, 12747 m2  de massifs de tapissantes et 285 m2  massifs de graminées créés en domaine public.

Les plantations prévues feront l’objet de toutes les attentions pour assurer un développement optimal en milieu urbain. Cette opération s’inscrit dans le long terme dans le cadre du plan de gestion du patrimoine arboré.

Ce planning pourra évoluer en fonction de l’avancement des chantiers et des conditions météorologiques.

Comments

  1. Larouture says:

    M. Braud rappelle des motifs d’opposition au BHNS. Je rappelle que je ne vois rien d’urbain à cette entrée de ville . Le BHNS peut être un facteur de « pacification » de cette avenue.
    Une interrogation : A l’angle cours Lyautey/Bd Alsace-Lorraine, je vois un immeuble en construction. Je ne comprends pas bien le choix de cet emplacement ainsi que le choix dans l’aménagement de ce carrefour.

  2. isabelle says:

    Les arguments en faveur de ce réaménagement ne manquent pas à ce que je constate. J en ai rien à faire de la municipalité qu elle soit de gauche de droite ou du centre. Moi je me bats pour les arbres. On coupe à tout va. Un jour il faudra bien qu on s interroge car à Pau c est pas encore visible mais il est des villes où il n y a plus que le béton

    • PierU says:

      Avez-vous consulté le projet ? Au final il y aura plus d’arbres replantés que d’arbres actuellement coupés.

    • Fagot-Barraly says:

      Mr Bayrou n’aime pas les arbres . Que dire alors de notre quartier du Buisson ? Il faut en remplacer une bonne partie ,c’est ce que souhaite la majorité des résidents . En face de nous nous avons un monument d’inertie .

      • Au lieu de tout attendre de la mairie, plantez des cerisiers du Japon dans vos jardins, rien ne vous en empêche!

        • sinon bouturez (brexitez?) vos arbres hors de France, c’est la sainte Jeanne d’Arc, aujourd’hui!. On ne va quand même pas se faire envahir par les sakuras , ces cerisiers du Japon dont on ne tire, au Buisson, aucun fruit, juste des fleurs qui traînent en tapis sur la chaussée et dont personne ne sait mettre en valeur le parfum.

        • Fagot-Barraly says:

          Vous vous trompez on ne devrait pas pouvoir mettre des arbres dans nos jardins .En effet le cahier des charges du quartier (1.926) interdit la plantation de végétaux dépassant 1 ,50 m de hauteur et a 2 mètres en retrait de la clôture ,mais ce cahier des charges est tombé dans l’oubli et nous n’avons pas l’intention de le remettre a l’ordre du jour .
          Quand aux arbres (cerisiers du Japon ou Prunus il fleurissent 3 semaines par an et c’est un beau spectacle ,et le reste de l’année c’est de la verdure et c’est aussi cela qui fait le charme du quartier

          • Eh bien, joignez l’utile à l’agréable en plantant des arbres fruitiers, à deux mètres minimum de chez votre voisin, comme le prescrit l’article 671 du code civil.

            Si vous plantez un figuier, j’irais vous aider à ramasser ses fruits, c’est promis!

  3. isabelle larreta says:

    Quelle peine j éprouve de voir ce qui fait le charme de la ville où je suis née, détruit à jamais pour des aménagements dont je doute qu’ils redynamiseront le centre ville. Quel gâchis !

    • Dire que les allées Condorcet ou de Bourbon font le charme de Pau relève de l’imposture la plus totale.

      Comment peut on prétendre que ces avenues, construites il y a moins de 50 ans, bordées de cités, de centres commerciaux et d’immeubles disparates aient une réelle valeur esthétique!

      Implanter le BHNS sur ces avenues est parfaitement conforme à la raison pour laquelle elles ont été conçues, à savoir faciliter les déplacements entre le centre ville et le nord de Pau.

      Une fois de plus, tous les coups sont permis quand il s’agit de s’attaquer à la municipalité et au maire.

      le benêt

      • PierU says:

        Sur ce point, même si je pense que ce n’est pas une raison pour ne pas faire les travaux du BNHS, je suis d’accord avec ceux qui disent que cet axe avait un certain charme grâce à ses plantations d’arbres. Quand on débarque de l’autoroute et qu’on va vers le centre, ça en jette, surtout quand on voit le Pic du Midi d’Ossau au loin.

        Ceci dit la partie qui a le plus de cachet c’est la partie Nord, au delà du Bd de la Paix, donc qui ne sera pas touchée par les travaux. La partie Sud, Duffau/Lyautey est également assez chouette avec ses grands arbres qui pour le coup sont plus anciens, et ceux-là ne seront pas coupés.

        La partie médiane, celle qui est le plus touchée par les travaux, est effectivement celle qui avait le moins de cachet. Je pense même que cette partie sera plus agréable après les travaux, une fois que les nouveaux arbres auront un peu grandi. Et la partie Duffau/Lyautey sera sûrement mieux aussi avec la partie centrale réaménagée en petit parc urbain.

        Bref, pas de quoi broyer du noir.

  4. Fagot-Barraly says:

    Ils plantent des arbres , ils en arrachent d’autres et nous , Quartier du Buisson nous attendons toujours que Mr Brin nous propose une solution de remise en état de nos prunus et cerisiers du Japon ,ça traine ça traine !!!
    Mais bon , je viens d’en apprendre une bien bonne :Le stade du Hameau est en réfection et quelle réfection !! Le nombre de loges pour les VIP!!! Passe d’une centaine ? a plus de 300 ou 400 et le prix a l’année se monte a 50.000€ avec les exonérations d’impôts qui vont avec !!!

  5. « Quelle surface va ainsi être détruite ? Tous les arbres vont-ils être remplacés ? »

    La réponse d’une précision et d’un détail maximum se trouve dans les documents sur le site de la ville BHNS Enquête publique (voir lien ci dessous)
    La précision y est remarquable chaque implantation d’arbre y est indiquée ainsi que son essence.

    http://www.pau.fr/1799-enquete-publique.htm#par28532
    Consulter le premier dossier : Plan aménagement paysager

    • PierU says:

      J’allais poster le même lien !! Des liens vers ces documents avaient d’ailleurs été postés dans les commentaires de l’article qui disait à peu près la même chose il y a un an :
      https://alternatives-pyrenees.com/2016/02/18/est-il-reellement-indispensable-denlaidir-notre-ville/

      Donc pour une fois on ne peut pas dire que l’information complète n’est pas disponible, ni affirmer un peu vite qu' »il y aura probablement une diminution de l’espace de verdure » avant d’avoir consulté les documents.

      Par contre il est vrai que les trouver sur le site de la ville n’est pas simple, j’ai navigué un moment avant de tomber dessus. Et Ceux sur le site de l’Agglo ont carrément disparu (mais le site de l’Agglo semble déconner actuellement).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s