Jean-Luc Mélenchon : un programme mortel pour la France


melenchon-charb-1020Cette élection présidentielle, par son incertitude, par les programmes qui sont proposés par les candidats, par le rejet des citoyens de la classe politique, constitue une originalité dangereuse. Dangereuse car deux des principaux candidats amèneraient la France à sortir de l’Europe.

A l’extrême droite, le programme de Marine Le Pen est clair, c’est une sortie de l’Europe a valider par referendum. Les français qui ont l’intention de voter pour elle ont-ils une vision claire des conséquences d’un tel acte ? On peut en douter, ils sont sans doute plus animés par un rejet de la politique et de la problématique de l’immigration. Une consolation, si les français rejetaient cette sortie, ce qui aujourd’hui est fort possible, Marine Le Pen partirait. Ouf ! (il faut quand même mieux éviter cette extrémité …)

A l’extrême gauche, le programme économique apocalyptique de Jean-Luc Mélenchon est encore plus délirant, et sa coloration écologique ne masque pas un programme mortel pour la France.

Pour faire croire qu’il n’est pas opposé à l’Europe il envisage dans un premier temps de vouloir en révolutionner le fonctionnement (ci après citations en italique de son programme « L’avenir en commun »)

Refuser le chantage à la dette publique. La dette n’est pas un problème

S’exonérer du pacte de stabilité et des règles européennes encadrant les déficits

Abandonner le traité budgétaire européen et la surveillance de la Commission sur les budgets nationaux

Mettre fin a l’indépendance de la Banque centrale européenne, modifier ses missions et statuts, autoriser le rachat de la dette publique directement aux Etats, interdire à la BCE de couper les liquidités à un Etat membre

Organiser une conférence européenne sur les dettes souveraines débouchant sur des moratoires, une baisse de taux d’intérêts, des rééchelonnements et annulations partielles.

Rien que des affirmations qui sont totalement inacceptables par l’immense majorité des Etats européens, l’opposé de la politique allemande y compris de son parti social démocrate.

Qui peut adhérer à une politique qui pose en postulat que la dette n’est pas un problème ? Où trouve-t-on dans le monde ce pays de cocagne où la dette n’est pas un problème ? Pourquoi l’hologramme de Mélenchon, Tsipras, n’a pas suivi ce chemin alors qu’il a été élu avec un programme très à gauche ?

Et cela sans parler des propositions en termes de fiscalité et d’entreprise qui n’obtiendront aucun écho favorable dans les pays européens. La France sortira donc très vite de l’Europe… et de l’euro.

Appliquer un « plan B » en cas d’échec des négociations (avec l’Europe)

Stopper la contribution de la France au budget de l’Union européenne ( 7 milliards d’euros de contribution nette)

Réquisitionner la Banque de France pour transformer l’euro en monnaie commune et non plus unique (en clair revenir au franc …)

Mettre en place un contrôle des capitaux et des marchandises aux frontières nationales pour éviter l’évasion fiscale des plus riches et des grands groupes, et se protéger des attaques spéculatives et du dumping social, fiscal et écologique

Proposer une alliance des pays d’Europe du Sud pour sortir de l’austérité et engager des politiques concertées de relance écologique et sociale de l’activité

Sortir du FMI et de la Banque mondiale pour œuvrer à la création d’un Fonds d’urgence sociale et d’une Banque solidaire d’investissement

Refuser le libre-échange, instaurer un protectionnisme solidaire et la coopération économique

 Nous voilà donc revenu à la situation proposée par Le Pen enfin pire puisque la politique interne aux entreprises proposée par l’insoumis nous rappelle les grandes heures du communisme :

Accorder de nouveaux droits de contrôle aux comites d’entreprise sur les finances de leur entreprise

Instaurer le droit pour les salaries à un vote de défiance à l’égard des dirigeants d’entreprises ou des projets stratégiques

Renforcer le pouvoir d’intervention des salariés contre les licenciements économiques par un droit de veto suspensif des comités d’entreprises

Interdire les licenciements boursiers, interdire le versement de dividendes dans les entreprises ayant recours à des licenciements économiques

Appliquer réellement et immédiatement les 35h

Revenir sur la flexibilisation, l’annualisation, l’intensification et les horaires fractionnés

Revenir sur le forfait-jour et le limiter aux seuls cadres dirigeants

Revenir sur les élargissements du travail du dimanche

Favoriser le passage à la semaine de quatre jours pour aller vers les 32h et appliquer les 32h pour les salariés en travail de nuit et les métiers pénibles

Porter le smic mensuel à 1300 euros nets pour 35h en début de mandat contre 1143 euros en 2016

Immédiatement, plus aucune création d’entreprise, transfert des sièges sociaux dans les pays voisins, fuite des chefs d’entreprise, délocalisation…etc

Mais ce n’est pas fini, c’est sans compter sur l’application d’une politique financière et fiscale délirante :

Revenir sur les programmes de privatisation (aéroports, autoroutes, parts publiques, etc.)

Créer un pole public de l’énergie pour mener une politique cohérente en renationalisant EDF et Engie (ex- GDF)

Rendre effectif le droit de réquisition des entreprises d’intérêt général par l’Etat

Contrôler les mouvements de capitaux

Instaurer une taxe réelle sur les transactions financières

Mettre fin à la cotation continue des entreprises en bourse

Pénaliser le versement de dividendes

Fixer un salaire maximum autorisé pour limiter l’écart de 1 à 20 entre le salaire le plus bas et le salaire le plus haut dans une entreprise

Supprimer les stock-options

 Plus aucune entreprise privée, plus de CAC 40, plus de bourse de Paris …etc.

Et si par hasard il reste encore des Français fortunés qui n’ont pas quitté la France la fiscalité les fera fuir immédiatement :

Refonder l’imposition sur les revenus en transformant la CSG et l’impôt sur le revenu actuel en un nouvel impôt citoyen sur les revenus, garantissant les recettes de la Sécurité sociale et de l’Etat

Instaurer un revenu maximum autorise : 100% d’impôt pour la tranche au-dessus de 20 fois le revenu médian soit 400 000 euros de revenus annuels (33 000 euros par mois)

Renforcer l’impôt de solidarité de fortune (ISF)

Augmenter les droits de successions sur les gros patrimoines et créer un héritage maximum pour les fortunes les plus importantes (égale au patrimoine des 0,01 % les plus riches soit 33 millions d’euros en 2012)

Construire une prise en charge solidaire de la dépendance financée par une mise à contribution des revenus immobiliers et des successions sur les gros patrimoines

Mettre en place la taxation différentielle permettant de soumettre chaque citoyen français aux impôts français quel que soit son pays de résidence (mesure contestable car contraire à tous les accords internationaux)

Ceci dit en trois mois tous les entrepreneurs, les créateurs, les artistes, les sportifs de haut niveau, les vedettes du show-biz, les fortunés, les retraités auront quitté la France…il ne restera que des pauvres, exonérés d’impôts, une France ruinée et à l’arrêt… qui paiera ? Ah oui on fabriquera de la fausse monnaie …

On connaissait la haine de Mélenchon et d’une minorité d’extrême gauche pour le capitalisme, le marché et l’entreprise. Là JL Mélenchon fait des propositions qui nous ramènent il y a près d’un siècle, ce n’est pas « l’avenir en commun », c’est « le passé communiste »

Les conséquences sont immédiates :

Transfert des sièges sociaux de toutes les entreprises dans les pays voisins.

Fuite de toutes les personnes riches chez nos voisins qui s’empresseront de leur accorder la nationalité, supprimant toute possibilité de récupération de leur fortune.

Faillite immédiate de toutes les banques françaises …etc.

Bref l’apocalypse, y compris pour ceux qui auront cru à ces balivernes.

Ce qui est scandaleux, c’est que les media français, les journalistes jouent avec un danger public comme Mélenchon en faisant du buzz sur ses bon mots, et en laissant de côté son programme complètement délirant.

Messieurs les journalistes des grands media, mettez donc sur la table ce futur apocalyptique présenté par une bande n’ayant jamais connu que l’enseignement et la fonction publique (« Quelle Equipe ! » AP du 13/12/2016) Faites connaître ces délires à vos téléspectateurs, lecteurs et auditeurs car il n’est pas possible que près de 20% de français sains d’esprit aient lu ce programme et soutiennent cette politique qui transformerait la France au mieux en Cuba des années 80.

 Vous avez sûrement quelque ami séduit par l’esprit et les prestations de Mélenchon, faites lui suivre cet article qu’il vote au moins en toute connaissance de cause…

Daniel Sango

Comments

  1. Un article de ce jour sur la situation au Vénézuela, un pays modèle pour Mélenchon (en plus ce pays est assis sur les plus importantes réserves pétrolières du monde (en volume) vu par un media vraiment à gauche : Médiapart :

    Ecrasé par la crise, le Venezuela connaît un exode massif de sa population
    11 avril 2017 Par Jean-Baptiste Mouttet

    Ils quittent le pays, ses pénuries, son inflation, son insécurité par centaines de milliers, voire par millions. Ce ne sont plus seulement les cadres qui s’envolent, mais aussi les plus jeunes, avec moins de moyens, qui traversent les frontières terrestres. Les voisins tentent de faire face à l’urgence.

    • Pauvre Mélenchon, renvoyé outre-atlantique entre la baie des Cochons, l’alliance (sud américaine) de madame Bolivar-Bovary, au Vénézuela dont la capitale, Caracas, est bien loin de Pézenas. Ce qui se passe au Vénézuela est profondément « encré »(bleu pétrole) dans l’abus de pouvoir, la corruption et la main mise sur les institutions d’un pouvoir qui n’a plus répercuté les bénéfices du pétrole sur les nécessités sociales et structurelles , ce qui fut le cas au début, sous Chavez, mais tournèrent court très vite sous l’ivresse des pétro-dollars. Le pouvoir corrompt, c’est une maladie génétique (Walesa, Dilma Roussef, Lula…) Les plus honnêtes finissent concierges, comme Dubcek (je fais référence à un jeu télévisé des années 80, « la course autour du monde », où des candidats l’avaient trouvé, en Tchékie ou Slovaquie -où il est enterré-, encore Tchékoslovaquie).
      Sur ce pays : http://www.lemonde.fr/ameriques/video/2017/04/11/la-crise-au-venezuela-expliquee-en-quatre-minutes_5109364_3222.html
      sur la campagne electorale, case Mélenchon : https://francais.rt.com/france/36854-clementine-autain-apprend-direct-melenchon-allier-cuba-venezuela

      Au final, je vous le dis : VOTEZ PATACHON !

      • Votez Patachon et faites un don à son mouvement:

        http://asso-patounesdechats.e-monsite.com/

        • Notre National Mélenchon lance une campagne (pétition) sur change.org pour demander la création d’un conseil de déontologie du journalisme en France. Le pauvre minou, après les avoir envoyé paître, il nous fait le coup à la Marine LP d’être persécuté par les Médias.
          Le monde des populistes fonctionne avec des roues carrées. Difficile d’avancer, mais Trump Poutine et les cinglés qui sèment potentiellement la guerre (nous avons eu Bush et les dictatures africaines, par le court Passé) continuent de brouter les herbes fertiles de la Paix et de l’Humanité.
          Alors, effectivement , comme dit Marc:

          Votez Patachon et faites un don à son mouvement:

          http://asso-patounesdechats.e-monsite.com/

          OUPS! le site n’existe plus! Patachon va être obligé de créer un nouveau mouvement : la griffe insourisgrises

  2. Panique à droite! M. Mélenchon pourrait se retrouver au 2ème tour! Les marchés commencent même à intégrer cette hypothèse. Chez les politiques, l’ordre est donné d’ouvrir le front Mélenchon, jusque là ignoré.

    Ainsi le 12 avril, le Figaro lui consacre sa une « Mélenchon, le délirant projet du Chavez Français » et trois pleines pages intérieures! Du jamais vu.

    En bon soldat, M. Sango s’est dépêché d’appliquer la même stratégie à A&P. Mêmes outrances, mêmes raccourcis, mêmes références aux dictatures étrangères …

    Tout cela me rappelle furieusement la campagne de 1981 quand la droite, en proie à la même panique, agitait le chiffon rouge autour du programme commun et faisait feu de tout bois pour discréditer François Mitterrand… qui finalement sera élu.

    • Aucune outrance, juste le texte du programme de Mélenchon.
      Marc et d’autres ont tout à fait le droit de vouloir un avenir communiste à la France. Il faut simplement que tous les votants pour Mélenchon le fassent en toute connaissance de cause.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s