A toutes les Mamans de par le monde


J’ai pensé à toutes les mamans hier, à celles aussi dont ce n’est pas la fête aujourd’hui … celles du bout du monde comme à celles qui en sont privées car des enfants ont décidé depuis longtemps de les chasser de leur mémoire … de les oublier pour des raisons qui leur sont personnelles ou si intimement liées à la maternité qu’ils en oublient le réel, c’est qu’être maman, ce n’est pas inné, cela s’apprend. J’ai pensé aux mères privées de leurs enfants pour faute d’incompréhension, de conflit de générations, de mauvaise entente ou d’incompatibilité d’humeurs, enfin aux mères qui n’ont plus que le souvenir de ces enfants qu’elles mirent au monde … elles qui se sentent coupables durant toute une vie de n’avoir pas su les aimer car le reproche leur en a souvent été fait. Des mamans qui se sentent moches au crépuscule de leur vie de ne pas avoir été fidèles à cet amour que l’on dit maternel, si essentiel qu’il apparaît être providentiel de l’aube à la fin de la nuit, tandis que fantoches elles se raccrochent au fil de la vie qu’elles ont donné en se heurtant chaque jour plus durement au mur de l’incompréhension que devient le silence des ans tandis qu’elles ont perdu un enfant ! J’ai pensé à toutes les mamans hier et plus encore aujourd’hui, celles qui étaient fières de voir leurs rejetons les aborder de timide façon pour leur offrir leurs baisers divinement essuyés après et le billet d’amour écrit pour la circonstance, à l’école de préférence… j’ai pensé aux mamans qui sont fières de sentir l’accolade de leurs jeunes enfants qui prennent à la rigolade cette fête de toutes les attentions, j’ai pensé à celles attendant de leurs grands qu’ils se souviennent combien elles se sentent belles mais si fatiguées en souriant à leur arrivée. Oui … j’ai pensé à nous toutes les mamans, nous qui le devenons intentionnellement pour atteindre ce bonheur que procure la naissance d’un enfant, des mendiantes d’un amour qui durera toujours pensent-elles, un amour qui ne sera jamais sourd à leur appel même s’il ne fut pas des plus maternels car une maman restera toujours une maman. J’ai pensé à nous les mères, celles plus ou moins farouches mais qui ont eu l’eau à la bouche de cette expérience qui éveillent en nous tous les sens et nous lie pour la vie à celle ou celui que l’on chérit car il est ce fruit que nous aurons cueilli pour l’aimer à jamais.

J’ai pensé à toutes les mamans qui ne seront jamais plus que des mamans, en soignant cette image qui appelle à bien des tourments, dont celui d’être une femme et le demeurer !

En résumé, que nous en soyons pourvues ou non, l’amour maternel après l’avoir goûté est un merveilleux sentiment, il fait battre les cœurs, il attendrit, émeut, parfois violemment, celles et ceux qui en sont les témoins et je l’espère pour longtemps.

Alors Bonne Fête à toutes les Mamans.

Samie Louve

Comments

  1. Quidam says:

    Merci Samie Louve !

  2. Hélas les femmes deviennent de plus en plus des hommes, en ce sens qu’elles en prennent les mêmes défauts. Dans peu de temps, celle qu’on appelait « minette » en la caressant tendrement se nommera « Minotaurette ». De plus, elles se laisseront pousser la moustache et n’aimeront que les glabres !

  3. Helene Lafon says:

    Un texte magnifique ! Merci Samie.

  4. Troll Benêt says:

    Je me permets d’indiquer à toutes les personnes intéressées que le bouquet figurant en illustration est vendu par la société 123fleurs sous l’intitulé fleurs de corail pour un prix allant de 58 à 78 euros selon la taille, auxquels il faut ajouter 10,90 euros de frais de livraison.

    https://www.123fleurs.com/produit/bouquet-fleurs-de-corail-25570

  5. Fagot-Barraly says:

    Belle façon de célébrer la fête des Mères . Ce texte mériterait d’être largement diffusé a travers le monde surtout en direction de ces fous-furieux , qui, se réclamant d’une religion ne cessent de commettre d’odieuses exactions .Mais encore , seront-ils a même de le comprendre ? J’en doute .

    • Troll Benêt says:

      Votre commentaire me paraît erroné en mettant l’accent, semble-t-il, sur l’islamisme. Les « exactions », la violence envers les femmes ne sont certainement pas une spécialité de pays ou de groupes islamistes, ce sont hélas des problèmes quasiment universels.
      A vrai dire, la plupart des pays où les femmes sont le plus en danger ne sont pas des pays majoritairement musulmans. On pourrait par exemple citer le Mexique, terre bien chrétienne, où environ 2 000 femmes sont assassinées chaque année et où près d’une femme sur deux est victime de violences conjugales, des pays en guerre comme la RDC qui enregistre plus de 1 000 viols par mois, l’Inde où la violence envers les femmes est endémique et où donner naissance à une fille est généralement considéré comme une malédiction, etc…

    • un passanr says:

      Dans tout le moyen-Orient, la fête des mères est le 21 mars

      • Troll Benêt says:

        La fête des mères est célébrée dans de très nombreux pays, à différentes dates, en fonction des coutumes locales.

        En sus de la France, il me semble que seuls Madagascar et Maurice observent la fête des mères le dernier dimanche de mai. De nombreux autres pays ont choisi le second dimanche de mai.

        En tout état de cause, le mois de mai est largement préféré pour cette fête. On peut penser que c’est par référence à la tradition chrétienne qui fait du mois de mai le mois de Marie, mère du Christ.

        Au Moyen-Orient, le 21 mars a été choisi car c’est le premier jour du printemps. Il s’agit d’une tradition récente, d’abord introduite en Égypte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s