Fresque de la Sernam à Pau : saudade


Le 16 septembre a eu lieu l’inauguration de la fresque de la Sernam, dessinée et peinte par des artistes de rue(s). Le terme « inauguration » est assez marrant, d’ailleurs, il semble que tout le monde rigolait (cf les photos de la Rép). Le Street Art a pris ses lettres de noblesse depuis déjà quelques décennies, mais s’est toujours voulu en marge. Maintenant, et c’est tout à fait normal pour les plus audacieux et créatifs, cet art entre dans les galeries et bientôt (si ce n’est déjà fait) les musées.

Il suffit de se promener sur la toile pour voir le talent, le génie créatif, l’impact social que nombre compositions génèrent sur les vieilles façades décrépites, les bidonvilles internationaux et le sol des rues du monde entier ; et là, il y a de la texture, de la voilure et l’on peut dire, avec un peu d’observation et de curiosité saine, que l’imaginaire est devenu un véritable pays palpable, sensible, qui habille la misère et donne au-delà des murs lépreux un sentiment passager de bonheur, celui de l’instant, du regard fugitif, de l’espoir que suscite et apporte l’image révélatrice.

Maintenant, pour être plus local, FB a décrété l’éradication de tout tag, graff etc, pour transformer la ville en clinique-blanchisserie pour vieillards. Des lieux réservés sont dédiés aux jeunes atteints d’Alzeimer qui secouent des bombes à trois balles sur des murs en ruine. Vous faites là et là, mais faut pas éclabousser le mur des voisins. Oui, m’sieur ! Bon, vous êtes trop mignons, les artistes (car vous en êtes), alors on va s’amuser un peu : vous avez trois couleurs en bombes de peinture : une blanche, une noire, une rouge. Et vous nous faites une jolie fresque de 160 mètres de long sur la façade visible de la Sernam. Allez !

Bonnes maîtrises graphiques, bons rendus, bon travail de l’ensemble des intervenants, mais, c’est un avis tout à fait personnel (j’attends les critiques car je peux me tromper), c’est d’une tristesse…Comment peut-on s’ennuyer, c’est à dire ne pas s’inclure dans tous ces descriptifs liés à la ville et ses alentours que ces coloris tristes mettent en scène. Le street art pète de couleurs, d’éclats, d’étincelles lumineuses, bref d’une gaieté qui saute aux yeux, émeut, agace parfois mais reste festive ; là, c’est saudade, on attend Amalia Rodriguez sur le quai, que la Sernam nous livre un colis dans dix ans, que le buffet de la gare soit classé au guide Michelin, c’est 160 mètres qui font le périmètre d’une cour de prison, c’est le beth ceu de Pau et le béret pas basque mais pas festif, c’est la fin du monde et c’est heureux, car on a envie d’aller se noyer dans le stade d’eaux vives, à quelques arpents de là, et avant de mourir contempler une dernière fois la fresque de Nacre, un artiste « local », qui donne envie de nager comme un poisson, on a envie d’aller dans les frasques de Ers65, et puis on a envie de prendre ce qui nous manque tant : du plaisir. Pas du poncif.

AK Pô
17 09 2017
Ptcq

Voici une revue de détails des différents artistes qui sont intervenus, certains habillés, d’autres plus nus  (raison pour laquelle nous ne publierons pas leur véritable nom):

Comments


  1. IL EST VRAIMENT MéCHANT NACRE
    ON DIS JUSTE CE QUE L’ON PENSE
    EN PLUS ON AIME ET ON PREND PLEIN DE PHOTO DE SON TRAVAIL
    C VRAIMENT TROP INJUSTE
    C’EST UNE SPéCIALE POUR TOI CAROUGE CET VIDEO DE CALIMéRO
    ET CI TU C PAS CE QU’EST UN GALION
    BEIN VOILA
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Galion

    • Bon, grâce à vos nombreux commentaires on a bien compris votre point de vue je pense, et on a appris à mieux vous connaître. C’était très intéressant et instructif, mais ce serait peut-être le moment d’arrêter. Merci.

      PS : les commentaires qui continueront à polémiquer sans aucun argument seront supprimés.

  2. AK Pô
    ton appel téléphonique fut bien instructif sur ta personne…
    et ce dans les 2 sens…
    DONC A PRESENT MERCI DE NE PLUS ME CITER DANS TES TORCHONS

  3. Hé ouaihh

  4. Cette fresque est convenue, bien pensante et bien léchée. Elle est sans inspiration. Elle ne dit rien. Elle est la négation de tout ce qui fait l’intérêt de l’art urbain,
    créatif, provoquant, stimulant, attachant.
    tout ce que tu n’est assurément pas.. a part provoquant et encore
    Espérons que cette fresque, aujourd’hui bien gardée, sera rapidement détournée

    non mais sérieu ca veut dire quoi exactement..que tu vas t’en charger?

  5. ALLE MARC LACHE TON NOM SOIE MIGNON
    PREND T Responsabilitées

    • Un dernier commentaire avant de mettre un terme à cet échange qui n’en est plus un.

      En désespoir de cause, je vous ai dédicacé une chanson de FH dont vous n’avez pas compris le message: « Étonne moi! » C’est un minimum de ce que je j’attends de l’art urbain, m’étonner, me provoquer, me questionner.

      Ce n’est pas le cas de la fresque réalisée sur le mur de la Sernam suite à une commande de la mairie, y compris le panneau grotesque sur FB. Je ne l’aime pas, j’ai donné mes raisons, je pense que c’est mon droit de penser ainsi et de l’exprimer. Dans un autre message, j’ai aussi mentionné que je trouvais bien plus intéressant d’autres oeuvres de votre part, oeuvres que j’apprécie depuis longtemps, ne vous en déplaise.

      Si vous pétez un plomb chaque fois que quelqu’un critique votre travail ou celui de vos amis, je ne pourrais que le regretter mais il vaudrait mieux pour votre santé que vous changiez d’activité (par exemple vous contenter de peindre l’intérieur des murs et pas l’extérieur).

      • YO Marc..Ce sont T AMALGAMES qui m’exaspère ta Confusion volontaire d’idées et de concepts distincts visant a discréditer..et de plus tu nous tape des roman interminable a chaque post..

        Puis si pour toi ma reaction s’apparente a un pétage de plomb je te conseille de prendre un peu l’air.. cela te feras le plus grand bien..Ton écran t’abruti c le propre du phénomène..Ne te reste plus ka te refaire
        Quant a la santée..Garde tes regrets pour ta prochaine consultation.
        il te seront certainement plus utile..

        • Marc a 100% raison, vous donnez l’image de quelqu’un d’arrogant et qui ne supporte pas la moindre critique. Ni cet article ni les commentaires qui allaient dans le même sens ne vous ont insulté, ils expriment un avis sur une réalisation qui occupe l’espace public (et sans doute financée avec de l’argent public ?), et ça suffit pour que vous partiez en vrille ? Vous revendiquez votre liberté d’expression en occupant l’espace avec vos peintures, mais nous ne supportez pas la liberté d’expression chez les autres.

  6. c’est la fin du monde et c’est heureux, car on a envie d’aller se noyer dans le stade d’eaux vives, à quelques arpents de là, et avant de mourir contempler une dernière fois la fresque de Nacre, un artiste « local », qui donne envie de nager comme un poisson, on a envie d’aller dans les frasques de Ers65, et puis on a envie de prendre ce qui nous manque tant : du plaisir. Pas du poncif.

    c du grand art non sérieu a ce stade..ON NE CE CONNAIT PAS QUE JE SACHE ALLOR VOILA CE QUE CA DONNE PLANQUE DERRIERE UN ORDI

    DU TOUCHE …………………

    • C’EST PAS GENTIL, çà ! Depuis dix ans que je photographie les graffs ici et là, et que les vôtres en font partie, je n’en ai jamais dit du mal ou ne les ai dénigrés, bien au contraire.
      Maintenant, c’est sûr, je n’ai pas une bombe dans les mains, juste des doigts qui tapent sur un clavier ou appuient sur un déclencheur.
      Dans la phrase que vous citez, je pense que vous avez compris le contraire de ce que je voulais exprimer, mais bon ! , de toute façon, je n’ai qu’une chose à dire ; EH MIAOU!

  7. appel moi marc

  8. ET au passage n’hésitez surtout pas a me contacter directement par tel
    On s’fait une bouffe et on en parle

  9. vide
    comme votre article et commentaire

  10. vous n’avez plus k effacer tout ca a present ..ou pas
    A bon entendeur
    Salut

  11. (Espérons que cette fresque, aujourd’hui bien gardée, sera rapidement détournée)
    un grand bravo Marc says pour ces klk mots.. un bel exemple de votre ouverture d’esprit…
    Et puis a mon sens quand on pige que dalle a une discipline on a la politesse de s’abstenir de tout commentaire..

  12. Je ne suis grand fan de FB mais je suis parfaitement d’accord avec lui pour l’éradication des tags débiles sur les murs. Il faudrait aussi s’attaquer à l’affichage sauvages des spectacles dans les salles paloises, mais cela est un autre combat. Allez en Norvège et vous constaterez que les murs sont propres de toute affiche non officielle.

  13. Le « street art » n’est rien de moins que de l’art pariétal. Évidemment, le dire en anglais ça fait mieux ! Une pointe de snobisme par ci, par là… and we will find ourselves talking only English!

    • Ah! Ah! Excellent! Assimiler art pariétal et art urbain, il fallait le faire!

      Il est clair que l’on ne manque pas d’artistes (y compris primitifs) dans les colonnes d’AP!

  14. Merci pour ce reportage. Est ce que cette fresque est triste? Oui. Triste à mourir, pour ne pas dire sinistre. Heureusement, je l’ai regardé par temps gris. S’il avait fait soleil cela aurait été encore pire.

    Cette fresque est convenue, bien pensante et bien léchée. Elle est sans inspiration. Elle ne dit rien. Elle est la négation de tout ce qui fait l’intérêt de l’art urbain, créatif, provoquant, stimulant, attachant.

    Le point d’orgue est le grand panneau – placé au centre gauche – , où est inscrite la phrase marquant la date de l’inauguration « par le maire de Pau François Bayrou », phrase censée être prononcée par un personnage de la fresque. Il est rare de trouver de tels exemples de vanité d’un maire en exercice. Mais FB ne recule décidément devant rien quand il s’agit de faire le beau. Cela fait encore plus de peine pour les auteurs de cette commande qui compromettent ainsi leur art.

    Espérons que cette fresque, aujourd’hui bien gardée, sera rapidement détournée par des artistes de street art, des vrais ceux-là!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :