Pyjama à vendre (faire offre)


Il faut rentrer dans sa folie mais uniquement quand elle est habitable. Ce n’est pas toujours le cas. J’en veux pour preuve le pyjama que m’a offert Ginou-Ginette pour mon anniversaire, cent pour cent coton, bio, éthique et tout le bazar. Sauf qu’il est « connecté ». Il possède une intelligence artificielle incorporée à la fibre textile. Le modèle acheté est, de plus, à rayures, semblable aux vêtements de travail des anciens bagnards de Guyane. Mais ça, c’est pour l’esthétique.

Le plus terrible dans l’affaire n’est pas tant que je ressemblasse à un bagnard quand je me regarde dans le miroir de la salle de bain, mais les mille contraintes qui apparaissent dès que je veux l’enfiler ou m’en défaire. Dès huit heures du matin, neuf le dimanche, je sens de petites pulsions électriques monter le long des jambes, puis des picotements dans les manches. Elles s’intensifient au fur et à mesure que je reste allongé, après l’heure programmée. Ginou ne connaît rien en systèmes électroniques, ni en programmation, mais je l’ai surprise à trifougner les boutons de la veste pyjamale, à vérifier le passage des boutons dans les boutonnières, à mettre les mains dans les poches latérales pour en vérifier la vacuité, et je trouve cela suspect. Mais le résultat est là : tous les matins, je me lève à huit heures, à neuf le dimanche. Et toujours contre ma volonté.

Les choses se sont envenimées très vite, sans pour autant remettre en cause le cadeau d’anniversaire en tant que tel, puisqu’il s’agissait au départ d’un geste d’amour de la part de ma compagne. Non, le problème est venu de mes chaussettes qui, à ma grande surprise, se sont elles-mêmes révélées être connectées. J’ignore la rivalité ancestrale qui existe entre le coton hindou et le fil mercerisé écossais, mais la guerre entre les jambes de pantalon et les chaussettes devînt pour moi un vrai calvaire : les socques agrippaient le pantalon, que l’on tente de s’habiller ou de se déshabiller, des fils se mettaient en embuscade le long des cuisses et des mollets, pendant que les doigts de pied s’emberlificotaient entre chaussettes glissantes et élastique faisant office de ceinture molle. C’était une gymnastique éreintante à laquelle je devais me plier, tant le matin que le soir (à vingt deux heures trente, moment du couvre-feu instauré par Ginou-Ginette (une heure de plus le samedi soir).

Si vieillir n’est pas marrant, rajeunir est pire quand on vous affuble d’un pyjama de bagnard, que vous n’êtes ni Papillon, ni Marius Alexandre Jacob, ni Jean Valjean. C’est un peu comme faire glisser AP sur une toile cirée. Mieux vaut vivre nu et rentrer à l’heure du dîner dans sa folie, (mais uniquement si elle est habitable). C’est ce que l’on nomme l’entame d’un nouveau monde. Les ados, les adultes, regardent plus les écrans de leurs GSM que la vie réelle, le monde qui les entoure. Connected People. L’homme est-il encore capable de gérer son pyjama, demanderez-vous, est-il encore capable de trouer le bout de ses chaussettes en laissant pousser ses griffes animales de vieux lion ? La réponse : demandez cela à votre épouse, moi je dormirai tout nu dans mon lit très très bientôt.

En effet, j’ai commandé sur Amazon un réveil matin very amazingue, on enregistre une seule phrase, que l’intelligence artificielle retranscrit et programme en temps réel selon certains critères personnels de celui qui en a fait l’achat. Le mien, celui que doit me livrer la Poste demain, a pour phrase type : « lève-toi Ginou, feignasse, et laisse moi dormir en paix ». Pour la montre de coureur à pied avec données multiples (rythme cardiaque, vitesse de pointe, taux d’albumine, adresse du Mac Do le plus proche, dénivelés, GPS intégré etc), tout comme pour le prochain réfrigérateur avec écran télé scotché sur la façade et liste de courses automatique, je pense que nous attendrons l’hiver 2040, quand le pétrole fera office de lampe d’Aladin, avec en option ce souhait immense qu’une goutte d’humanité se répande sur la planète, bleue comme une orange…

AK Pô
10 12 2017
Ptcq

Comments

  1. 🙂 délirant même!

  2. SAGNIMORTE Annie says:

    Hilarant
    Plus sérieusement ,je trouve tres inquiétante cette manie du tout-connecté,dans le domaine de la santé par exemple : pour vous materner ou vous épier ??

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :