Horoscope 2018


Horoscope 2018 plus astral qu’un castor

(mais avec la complicité du calendrier 2018 du facteur):

Verseau : vous débutez l’année et affrontez de fait neige et verglas, pendant que les autres signes astraux restent sous la couette en attendant que vous fassiez tout le travail. Néanmoins, vous prendrez votre revanche en février, car les vacances scolaires de votre zone (A) débuteront une semaine avant celle des autres (du 11 au 24/2). Attention cependant aux Gabin, qui le 19, voleront votre Aimée !

Poissons : cette année pas d’élections, vous pourrez pécher à loisir avec votre Aimée, ou pêcher et mordre tous les vers de terre et les hameçonnages que la publicité et la politique vous font habituellement avaler à contre-cœur et à longueur d’année. Mais vous aurez la chance inouïe d’ouvrir le Printemps (le 20/3) avant de disparaître dans les eaux du gave dès le lendemain.(sainte Clémence)

Bélier : on se moque de vous en disant que vous foncez tête baissée dès que l’on dit le contraire de ce que vous pensez. A vrai dire, vous ne pensez jamais : vous foncez ! Cependant, les contrôles de gendarmerie les radars les drones et les pédales d’accélérateur qui se bloquent ne vous sauveront pas des infractions. Pour les plus malins, qui exploitent leurs capacités dans les distributeurs de banques ou les vitrines de luxe, un conseil : apprenez à reculer, sinon un bouc commissaire vous emboutira avant même que vous n’enclenchiez la bonne vitesse . Il serait dommage pour un bélier de devenir chèvre.

Taureau : pour vous, finies les fêtes, les arènes et la grande mort majestueuse, quand on traîne votre corps ensanglanté sur le sable, tiré par deux chevaux harnachés. Adieu les toreros. Vous finirez suspendu dans un abattoir, électrocuté, au même titre que les vaches, les bœufs, les veaux (toute la parenté). Vous, qui étiez parfaitement vegan, vous voici transformés en pièces de boucherie. Zeus vous a abandonné, mais Europe aussi ; l’Inde, le Pakistan (province du Penjab) et le bassin Méditerranéen vous seront d’un grand secours pour vous redonner un peu de bonne humeur. Il ont créé la marque « Taureau Ailé » pour mieux vous cuisiner.Profitez du lundi de Pentecôte (21/05) car dès le lendemain il vous faudra céder la place (au risque de finir sur le gril, tel saint Sébastien ou Jeanne d’Arc, en côte de bœuf) face aux feux de la saint Jean.

Gémeaux: voici six mois que votre CSG a augmenté (de 1,7%). Au début, vous avez opté sur une diminution compensatoire de la taxe d’habitation, mais pouic, que d’ale ! Du coup, vous voici obligés de vous rendre dans les boutiques low-coast (Gémo, la Halle, Toto soldes…), et les supermarchés Hard Discount (Leader Price, Lidl, Aldi…). Ce qui vous oblige à prendre la voiture. Mais aïe ! Les taxes sur le gas-oil augmentent en janvier de 6,7%, celles de l’essence de (environ) 3%. Vous fulminez. Mais si en plus vous fumez, c’est un euro de plus par paquet. L’Eté (21/06) vous attend donc au cimetière, un signe de croix sera offert aux chrétiens à barbichette qui le désirent. Mais il sera trop tard. Ne vous regrettez pas vous-mêmes, Macron s’en occupe.

Cancer : ce sera pour vous une année dramatique. Il vous faudra fuir aux confins du monde. En effet, les chercheurs de la Planète entière veulent vous éradiquer. Ce qui, à terme, signifie votre disparition totale. Un vrai génocide. Tous les hôpitaux vous pourchassent. Que sont les réfugiés climatiques, en comparaison ? Vous planquer, mais où ? Alternatives Pyrénées est la dernière cachette où vous pourrez encore survivre en tuant un paquet de lecteurs. Mais n’oubliez pas que la Science avance et que votre destin est tracé. Sainte Marie Madeleine vous attend le 22/07 pour mettre un terme à vos mauvaises pensées et vous envoyer au diable.

Lion : depuis que l’astrologie est aux mains des voyantes vous apparaissez comme le soleil dans la savane : grand, fort, crinière rousse. Mais il faut bien en finir avec les stéréotypes, et La Fontaine en est un des initiateurs. En fait, vous êtes vieux, moche, et râlez en permanence et sur tout : les impôts, l’état des pistes (cyclables), les taxes foncières et les coupes franches des acacias et autres arbres magnifiques de votre vaste domaine. Votre assurance vie est menacée, comme celle du guépard. Vous n’ouvrez votre boîte à lettre que le dimanche et la trouvez vide, car personne ne vous envoie de carte postale. Ce qui vous rassure, c’est que le facteur est en vacances à Mimizan, ou visite le zoo de la Palmyre où vous avez un frère. C’est dur d’être représenté quand on évolue entre fin juillet et un peu plus que mi-aout. Les chats vous charrient, fument du cannabis et passent leur temps à picoler et plonger dans l’océan. Vous êtes trop vieux, la MGM n’existe plus. Vous ne vous appelez pas de Rugy, vous ne trônez plus dans une quelconque assemblée. C’est ainsi que meurent les lions, un soir (dans la jungle Salvadorienne)

Vierge : vous êtes une page blanche, une ligne dont le train de vie déraille dès que vos narines s’en inspirent. Vous êtes le petit train de la Rhune, qui coûte cher aux contribuables mais fait du bien au passage, quand les touristes en masse reniflent le grand et bon air de la poudre de perlimpinpin. Un peu d’embruns maritimes, un peu de brise des Pyrénées. Le tout ensaché dans le souffle des ventas. A quelques kilomètres les Basques vous ont érigé un rocher, qui surplombe la mer. Avec vue sur l’hôtel du Palais. Les russes y passent quelques jours par an, dit-on, à sniffer l’océan, mais personne ne vous demande quel goût cela laisse dans la bouche, les narines. Quand on pense qu’ Artigarrède pourrait attirer toute cette clientèle à Oloron, quelques saupoudrages, et ceci tout en concevant des pommes d’Adam (avec les vergers de Lahontan) pour happy fews ! Vierge, vous êtes une page blanche à tendrement raturer, dans le sens du poil. Maurice viendra, le 22, clore vos bienfaits. Qui est Maurice ? Vous seule le savez, perchée sur votre rocher.

Balance : les gens en sur-poids vous disent « sans pitié ». La justice elle-même doute de votre équité. Le boucher rajoute un os lors de la pesée et par un tour de passe-passe l’enlève en l’emballant. Le boucher marge à l’os. Que faut-il croire, le cœur ou l’épanchement ? Mais, finalement quel indicateur êtes-vous, Balance ? Avec vous on ne sait sur quel pied danser, et on finit par jouer à cochon pendu, comme le Taureau astral, dans un abattoir répertorié L214. Pourtant, vous valez bien mieux. Vous êtes un genre de Bitcoin dont la valeur se jauge dans une sébile. Un bandeau sur les yeux, vous justifiez à la fois la misère et la folie du monde.

Scorpion : sur vous, tout est déjà dit. Quand vous étiez petit, vous étiez aussi meurtrier que la tarentule du sud de l’Italie. Plus grand, dans des contrées pas trop climatiquement éloignées, on vous mange rôti. Il serait bon pour notre petit pays que votre progression soit aussi lente que celle des mygales. Vous avez des congénères dans la Drome, également vers Montpellier. Prenez votre temps. Et puis, soyez autant que faire se peut, plus sélectifs : piquez en priorité ceux qui vident nos poches à des fins personnelles, sans se préoccuper du bien de tous. Mais pensez également à réjouir les amateurs de Hard Rock, car l’automne (23/10) est là et le frimas sévit sous les capuches des écoliers. Sainte Cécile, par mégarde, pourrait déclencher une épidémie de grippe. Les onze vaccins obligatoires pour les bambins ne les immuniseront pas. Scorpion, sors des scopitones et met du vaccin dans ta queue, pas du venin. Assez de ces  » In coda venenum » machos. Enfin, fais ce que tu veux. Les feuilles meurent en automne et tapissent les jardins, quand les chrysanthèmes colorent les cimetières. Alors, quelle importance ?

Sagittaire : vous avez un défaut, vous parlez trop. En plus, vous racontez n’importe quoi, à ceux qui vous prêtent l’oreille et, en général, ne la récupèrent pas, car vous les rendez sourds. Imaginez le mal que vous faites à l’Humanité : vous prenez la parole et on finit par oublier qu’on vous écoute. Le lendemain, vos victimes se rasent et s’aperçoivent qu’il leur manque une oreille. C’est arrivé à Van Gogh. Que deviennent les oreilles que vous avez subtilisées ? Vendues, mangées, refourguées au marché noir à des malentendants ? Sagittaire, vous n’êtes pas digne de figurer dans un horoscope aussi sérieux que celui-ci. L’année qui s’annonce sera pour vous la déclaration de guerre des sonotones à votre encontre. Telle que fut celle des Horaces contre les Curiaces. Le cérumen en plus.

Capricorne : vous êtes cocus. A force de jouer les insectes et de faire votre habitat dans les maisons des humbles citoyens, à dévorer les poutres en bois, votre épouse est partie vivre dans un chêne presque centenaire avec un cerambyx cerdo, un ravageur protégé par le lobby de la gueule de bois lors des réveillons de fin d’année. Des amis à vous, les hannetons, sont tenus au bout d’une ficelle par leurs épouses, exemple que vous devriez suivre. Mais vous n’en faites qu’à votre tête. Vous êtes comme le Cancer : vous propagez les fake news dans les maisonnées et le réchauffement climatique sert votre politique irraisonnée. Donald Trump vous paie, c’est de notoriété publique, pour grignoter tous les documents écrits sur papier. Vous êtes cocus : Capri, c’est fini. Et vive l’Aspidistra*(ction) !

AK Pô

30 12 2017

Ptcq

(*) roman de Georges Orwell

Tous mes vœux aux lecteurs et lectrices de ce site, et surtout aux expatriés qui le lisent !

Comments

  1. bois "dit l'ours " says:

    merci de nous dire par devant ce que chacun pense par derriere,
    que vive 2018 https://www.youtube.com/watch?v=jEI5wRzI4cc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :