Forum d’Alternatives Pyrénées


Après avoir constaté de nombreuses dérives dans les interventions sur le forum, le bureau de l’association soucieux de la survie d’Alternatives Pyrénées, a décidé de réagir.

En effet plusieurs rédacteurs ont fait savoir qu’en raison des sarcasmes, attaques personnelles, contenues dans certains commentaires, ils renonçaient à leur collaboration avec le site.

Il est indispensable de protéger prioritairement les auteurs d’articles qui, il faut le souligner, sont des bénévoles. Ils méritent d’être respectés tant en raison des opinions qu’ils affichent que dans leur vie privée.

Sans rédacteurs, Alternatives Pyrénées n’existera plus.

En conséquence, il a été décidé que toutes les interventions sur le forum feront l’objet d’un contrôle préalable de la part des modérateurs. Ne seront retenues que celles qui s’inscrivent, comme cela est d’ailleurs prévu par la charte *, dans le cadre du débat d’idées inspiré par un article.

Le bureau

https://alternatives-pyrenees.com/notre-charte/

Comments

  1. Petite mise à jour personnelle :

    1.comme le signale Pier U, il n’y a eu aucune unanimité ni accord collégial en interne concernant à la fois le black listage d’un lecteur/rédacteur occasionnel (Marc) et la mise en route d’une modération systématique telle qu’elle est actuellement appliquée.
    2. concernant la modération donc, il faut désormais qu’un administrateur débloque le commentaire en le validant. Autant dire que les délais peuvent être très variables et quelque peu décourageants pour les interlocuteurs. A condition également qu’ils soient validés (!)…
    3.pour rappel, la mise sur liste noire de cet intervenant a entraîné l’envoi à la corbeille automatique de tout texte contenant le terme « marc ». J’ai remis en selle un post de Manaut et, aujourd’hui de Lacanette en remplaçant « démarcher » par « dém.rcher », sinon c’était poubelle direct.

    Dans ce contexte, je dois avouer que tout cela m’afflige profondément, et qu’en conséquence je ne débloquerai plus les messages postés quand je vais dans la zone administration, seuls seront remis en attente ceux envoyés à la corbeille par l’automate marc and spencer le cas échéant. Et ce, tant que durera cette pratique assez désastreuse pour AP. Et que je pourrai le faire.
    Enfin, si tout cela doit perdurer, il est certain qu’AP, lui, ne perdurera pas en tant que tel.
    Peut-être un petit salon de thé accessible uniquement aux rédacteurs triés sur le volet ?
    Mais qui vivra verra.
    Merci à tous de votre participation au débat.
    AK Pô

    • Larouture says:

      Si je comprends, l’article « islamophobe » a disparu du site.
      Les jours passant, il est devenu « odieusement antisémite » (cf. commentaire correctif de PierU). Il sombrera certainement dans l’oubli dans quelques semaines.
      Je trouve dommage que la preuve flagrante de la duplicité de l’auteur et la dénonciation dans les commentaires aient été matériellement effacées. L’opprobre est tombé sur des administrateurs du site, ce que je déplore.
      Je crois que la dénonciation la plus pertinente de l’article « islamophobe » était signée « M.rc »; le trublion de ce site qui a également des « têtes de Turcs », ce que je déplore encore.

      • Larouture says:

        La mémoire me revient parfois. En fait, le premier commentaire dénonçant l’article islamophobe était signé Ak Pô. Je pense que M..C avait également réagi.
        Mais ma mémoire doit continuer à me jouer des tours car il me semble avoir lu sur le site un article avec comme illustration une belle orange sur une plage de sable jonchée de détritus.
        En attendant l’auteur de l’article islamophobe est à la une et également à la trois avec un commentaire.

      • Toute autre considération mise à part, il y avait le risque de faire face à une plainte judiciaire en laissant cet article en ligne. Et en le publiant initialement, la certitude de décrédibiliser le site tant cet article était un tissu d’âneries.

        • Larouture says:

          J’avais bien compris le risque de plainte judiciaire en laissant l’article en ligne.
          Mais mon interrogation reste : Peut-on légalement se référer à un article qui n’existe plus ?
          Je constate d’ailleurs que vous avez édulcoré le qualificatif de l’article en « tissu d’âneries ».

          • je n’édulcore pas : le texte était islamophobe d’une part, et objectivement un tissu d’âneries d’autre part. Ce sont deux choses différentes. Mais en effet il est difficile de discuter d’un texte qui n’est plus en ligne.

  2. Michel LACANETTE. says:

    « L’association fera du respect de la personne humaine un principe immuable. »
    « L’association se réserve le droit de ne pas publier toute proposition d’article contraire à son éthique, et ce sans qu’elle ait à justifier ses choix et décisions »
    et dans la charte:
    « Le forum est un lieu de libre expression, mais dans le respect des personnes : à nouveau le débat d’idée prime. »
    « Pourront être supprimés du forum :
    les contenus non conformes à la loi française (notamment : diffamations, atteintes à la vie privée, racisme…) les attaques personnelles

    Avec ce texte de déontologie tout est dit et AP ne doit surtout pas se mettre à censurer parce qu’ un texte ne correspond pas à la bien pensance bien établie dans les instances politiques ou administratives locales. Par contre, il doit veiller en permanence à ce que les recommandations ci-dessus soient respectées à la lettre.
    Tout ceux qui ont utilisé la censure ont mal fini et ça serait vraiment dommage que AP finisse mal.Il existe des moyens tout aussi efficaces que la censure, par exemple la dérision, ou le silence. Un rédacteur qui ne trouvera pas de réponse à son article se posera vite la question du pourquoi. Si censure il doit y avoir, c’ est aux lecteurs de la pratiquer et non à AP.
    Si un article est provocateur ou conflictuel, aux lecteurs d’ apporter des informations contradictoires et de démontrer que le rédacteur est dans l’ erreur. Il ne renouvellera pas son expérience de diffuser des propos injustifiés ou prêtant à confusion.
    Le débat d’ idée, respectueux des règles établies et acceptées, doit être un laboratoire qui permette de faire avancer la démocratie et non correspondre à un ordre établi quel qu’ il soit. Si certains se sentent blessés par des propos tenus sur le site, qu’ ils se posent avant tout la question de savoir pourquoi ils sont blessés et sinon qu’ ils passent leur route.Maintenant longue vie à AP

  3. HenriIV W4 says:

    Merci A&P d’ avpir publié.
    Il en va de votre crédibilté comme de la MIENNE.
    Je demeure plus que jamais Alternatives Atlantique Pyrénées

  4. Bien que nouvelle sur ce blog, j’ai déjà eu le malheur de voir censurer un de mes commentaires que je croyais, sans doute à tort, tout à fait anodin.

    Cela me conduit à faire une suggestion dont vous excuserez la naïveté:

    Pourquoî ne pas signaler d’une maniere claire les articles dont les rédacteurs ne supportent pas la moindre critique et pour lesquels les seuls commentaires autorisés sont les remerciements et les félicitations ?

    Cela permettrait aux lecteurs qui aiment débattre et n’ont pas besoin qu’on leur enseigne ce qu’ils doivent penser de passer leur chemin et de se consacrer aux articles intéressants.

    Merci de votre avis sur cette proposition.

    • La différence, c’est que nous ne sommes pas la République des Pyrénées. On pourrait fermer les commentaires dès qu’ils deviennent scabreux. Mais notre volume de lecteurs nous permet de laisser 90% de paroles libres (les 10% restants sont issus de gens que l’on nomme trolls, petits monstres descendus de la tradition des pays nordiques (je crois,
      comme les lapins crétins de la télé-j’aime beaucoup mais deux minutes!-)).
      En quelque sorte, nous sommes assez libres d’émettre nos opinions sur ce site. Enfin, étions libres de…
      Votre question est intéressante, vu la situation actuelle du site :

      Cela permettrait aux lecteurs qui aiment débattre et n’ont pas besoin qu’on leur enseigne ce qu’ils doivent penser de passer leur chemin et de se consacrer aux articles intéressants.
      C’est tout à fait mon point de vue.
      Par ailleurs, il existe un lectorat d’AP qui vit à l’expatriation, et reste attaché à la vie de la cité et aux énergumènes qui y positionnent des photos, des textes.
      ..
      Vous n’êtes pas naïve, vous êtes ce genre de personne qui n’aime pas que les idées soient entourées de murs. De tous genres de murs.
      Bien à vous.

  5. Je me permets de signaler aux lecteurs que le point de vue exprimé dans ce texte ne résulte pas d’une unanimité parmi ceux qui font/faisaient tourner le site. Mais peu importe.

    Sur le fond, il faut donc noter que sur un site qui se définissait comme « impertinent », « poil à gratter », « empêcheur de tourner en rond », etc, nous avons désormais affaire à certains rédacteurs dont l’ego et la susceptibilité ne leur permet pas de supporter la critique.

    Les rédacteurs peuvent publier des textes dans lesquels des hommes politiques sont traités d’incompétents (ou bien pire), mais il est interdit de chatouiller la plante des pieds des rédacteurs omniscients. Les rédacteurs peuvent se poser en donneurs de leçons, mais se drapent dans leur dignité s’ils estiment avoir affaire à des donneurs de leçons dans les commentaires : le donneur de leçons, c’est toujours l’autre. Les rédacteurs peuvent même publier des textes haineux, mais attention, une remarque sarcastique envers un rédacteur c’est très très grave.

    Alors pour justifier la reprise en main, on sort l’argument censé être imparable : « attaques personnelles ». Mais étant dans les coulisses du site depuis plusieurs années j’affirme que les véritables attaques personnelles n’ont jamais été plus qu’un épiphénomène. Et elles étaient modérées la plupart du temps, même si certaines ont pu y échapper et auraient pu/dû l’être. Ou alors on prend prétexte de la forme, de la « façon de le dire », comme si AltPy avait eu la tradition d’être un salon de thé feutré.

    Mais ce qui dérange en réalité ce sont les commentaires qui remettent en cause le site ou ce qui est publié. On en arrive donc à la situation amusante où la liberté de publication est à peu près complète et sans contrôle, mais où la parole sur le forum est sévèrement contrôlée pour que rien ne dépasse.

    • Rançon du Progrès : l’Intelligence Artificielle prend le Pouvoir ! Mettez vos cervelles dans des coffres-forts ! les attaques personnelles sont dirigées par des robots !
      (mort de rire, le K.)
      pour le commentaire, c’est + 1.

      • un Passant says:

        Bien que néo-lecteur et néo-participant qui n’aurait dû que passer sans s’attarder, je le fis. Et je partage le point de vue de PierU. On me permettra 2 remarques :

        L’ambition pyrénéenne n’a pas été tenue. Je n’ai guère vu d’articles sur l’Ariège, par exemple. L’objectif palois l’avait été, lui, et semble être demeuré puisque Pierre parle d’un lectorat d’AP qui vit à l’expatriation, et reste attaché à la vie de la cité. Le site est donc resté palo-centré si je puis dire. Est-ce vraiment un mal ?
        En revanche, les articles de 10 pages (comme il n’y a pas de pagination ici, c’est plus facile), certains disent des logorrhées, sur l’origine du monde, de l’homme, de l’espèce, de la raison et autres choses certainement passionnantes mais que l’on trouve ailleurs, mieux écrit et plus savamment développé dans les revues spécialisées, ont dû faire fuir plus d’un.
        Quant aux divagations dominicales inspirées, souvent poétiques et spirituelles, photos à l’appui, elles sont (étaient ?) particulièrement originales et divertissantes. De vrais textes auxquels place doit être laissée dans des rubriques appropriées.

        On ne traite pas de l’Arège mais on redéfinit l’univers. Il manque une politique rédactionnelle, nécessaire quand on se veut un média. Sinon, on est une boîte où chacun vient déposer son papier sur tout et n’…ce qui lui passe par la tête. Je l’ai fait moi-même récemment, sur des sujets dont j’aime bien papoter. Je me sentais totalement hors sujet et pensais en recevoir la remarque justifiée.

        Qui suis-je pour donner un conseil ? Ce ne sont pas sur les interventions sur le forum que vous devez vous interroger, même si la modération est logique. C’est sur les articles. Votre excuse-prétexte de bénévolat me hérisse le poil. L’enfer est pavé de bonnes intentions. Le pire que j’ai vu ici fut un article récent odieusement antisémite, qu’aucune rédaction digne de ce nom n’eût jamais dû laisser passer et que certains défendirent sous ce prétexte de bénévolat.

        Good luck

        • un Passant says:

          L’attente de modération dure combien de temps, s’il vous plaît ?

        • J’aime bien ce qu’écrit un Passant sur le bénévolat. Je me permets d’ajouter que dans cette insistance à qualifier de « bénévoles » les rédacteurs d’un blog, quel qu’il soit, il y a un certain détournement de sens.

          Les bénévoles sont avant tout des gens de « bonne volonté » qui essaient de se rendre utiles pour autrui. On peut être bénévole en travaillant aux restos du coeur, en participant aux oeuvres du Rotary, en donnant des cours d’alphabétisation, en entrainant les jeunes d’un quartier au foot ou au tennis, etc. Il y a mille façons d’être bénévole mais avec un point commun dans tous les cas, celui de l’altruisme désintéressé aux services des autres.

          Il en va différemment pour les rédacteurs d’un blog qui, soyons francs, agissent d’abord pour eux mêmes. C’est pour soi que l’on écrit, pour le plaisir d’être publié et éventuellement d’être lu par un grand nombre de personnes. Soyons assez honnêtes pour l’avouer. On se rend d’abord service à soi-même avant éventuellement d’intéresser les autres.

          Ainsi, il est peut-être possible de qualifier les administrateurs du site de bénévoles mais en ce qui concerne les rédacteurs, c’est à mon avis pousser le bouchon un peu trop loin. Cela n’enlève rien à l’intérêt de leur travail.

          • un Passant says:

            Claire la Sagesse : voilà qui est excellemment dit

          • Le bénévolat n’est de toutes façons jamais un sacrifice, et toutes les activités humaines sont à mon avis motivées par le profit et/ou le plaisir qu’on en retire. C’est valable tout autant pour les administrateurs d’Altpy que pour le reste (côté plaisir, pas côté profit évidemment).

        • L’article en question était islamophobe, pas antisémite. Ce qui bien sûr ne change rien à son caractère odieux (mêlant ignorance et haine, qui comme on le sait vont si bien ensemble).

    • Hotoctone says:

      Voilà un commentaire de PierU qui réjouit un lecteur très occasionnel … qui s’est permis de chatouiller l’ego d’un auteur pontifiant si bien qu’il était inutile d’envisager d’argumenter pour le contredire. On sentait sa plaidoirie tellement farcie de poncifs réactionnaires qu’un début de débat ne semblait pas possible. L’aspirine était alors apparue comme la posologie la plus douce et la plus adaptée à son cas. Mais la dose semble maintenant insuffisante.

    • PierU says:
      22 janvier 2018 à 17:27
      « Sur le fond, il faut donc noter que sur un site qui se définissait comme « impertinent », « poil à gratter », « empêcheur de tourner en rond », etc, »

      Aussi bien dans les statuts que dans la charte, je n’ai trouvé cette définition » Où puis-je la lire? Par contre j’ai trouvé:
      dans les statuts:
      « L’association fera du respect de la personne humaine un principe
      immuable. »
      « L’association se réserve le droit de ne pas publier toute proposition d’article contraire à son éthique, et ce sans qu’elle ait à justifier ses choix et décisions »

      et dans la charte:
      « Le forum est un lieu de libre expression, mais dans le respect des personnes : à nouveau le débat d’idée prime. »
      « Pourront être supprimés du forum :
      les contenus non conformes à la loi française (notamment : diffamations, atteintes à la vie privée, racisme…)
      les attaques personnelles
      ……

      • Je parle de l’esprit qui était celui du site, et vous me sortez le règlement intérieur tamponné en 3 exemplaires…

        Les mots que je cite ont été régulièrement utilisés par les responsables du site dans la communication externe ou en AG, et correspondaient effectivement à ce qu’était le site.

        • « Les mots que je cite ont été régulièrement utilisés par les responsables »

          Les mots s’envolent, les écrits restent. Je n’étais pas dans les « communications externes ni les AG. Pour moi donc, ils n’ont aucune valeur.

          • Vous n’avez donc rien vu et rien entendu. Etonnant pour quelqu’un qui fréquente le site depuis si longtemps.

            • Dans une association les références sont les statuts et le règlement intérieur avec la charte quand elle existe. Il y a les décisions prises à la majorité lors des AG, écrites à tous les adhérents dans les comptes rendus. et suivies par le bureau. je n’ai jamais lu vos « propos » dans ces comptes rendus.
              Tout le reste « le vu et entendu » n’a aucune valeur officielle légitime pour conduire des actions autres dans l’association.

              • Donc en fait vous avez bien « vu et entendu », ce que je savais déjà, mais vous avez sciemment décidé de faire passer tout ça à la trappe. Un peu comme les gens qui vont acheter un appartement au-dessus d’un bar dans un quartier festif et qui ensuite lancent des actions et procédures pour faire cesser le bruit.

                • un Passant says:

                  Je suis plutôt d’accord avec l’un de vous deux, mais n’entre pas dans cette discussion, au contraire. Gardez-la en message privé ou en réunion. Pas ici, vous entraînez le navire vers le fond, c’est dommage les gars.
                  Pierre, fais virer tout cet échange, steuplé

                • Avoir lu ne veut pas dire avoir accepté; je n’ai rien passé à la trappe; nous avons déjà, sur ce forum, échangé sur ce sujet; vous connaissez mes positions, comme je connais les vôtres; je n’ai pas changé: les fondamentaux de l’association et rien qu’eux.
                  J’ai subi les conséquences de vos interprétations personnelles basées sur le « vu et entendu »; je n’étais pas plus d’accord que maintenant sur la légalité de ces conceptions. Si on adhère à une association , c’est que l’on partage ses objectifs, son règlement, sa charte. Si vous souhaitez qu’ils changent, il faut obtenir une majorité à l’AG et créer de nouveaux statuts en Préfecture.
                  En ce qui concerne votre allusion, je vous signale que j’ai acheté l’appartement appelé A@P il y a plusieurs années car il n’y avait pas de bar en dessous; depuis plusieurs mois, une personne de passage, plus ou moins tolérée par un habitant, vient perturber les consignes de bonne cohabitation. Certains copropriétaires s’en plaignent et trouvent anormal de devoir déménager à cause d’elle.

                • Je vais vous rafraîchir la mémoire sur le fait que le bar existait déjà quand vous êtes entré dans l’appartement : vous êtes arrivé sur ce site en 2009, époque à laquelle était affiché en page d’accueil un encart proclamant « A@P l’impertinente », avec une image montrant une Marianne bâillonnée. Et qu’a donc fait l’impétrant dont vous parlez, à part être impertinent ? Impertinence que vous ne supportez pas et que vous requalifiez en « attaques personnelles » afin de réclamer (avec succès) une application abusive de la charte.

            • Larouture says:

              Les brèves de comptoirs sont parfois intéressantes. Surtout si elles sont courtes.

  6. Lebasque says:

    Les pseudos ont aussi du très bon.

  7. Je suis d’accord avec vous. Mais, si les intervenants produisent des commentaires négatifs c’est parce que des articles leur sont présentés comme un plat de lentilles au menu, pouvant laisser penser que c’est à prendre ou à laisser. Et quelque soit le commentaire excessif produit, cela n’entraînait aucune réaction de la partie « adverse » , ce qui a le don d’entraîner une escalade dans les réactions.C’est mon avis, mon tout petit avis, étant entendu que j’ai déjà eu mon compte quand, pour avoir encore parler du Canfranc, un internaute s’est laissé aller pour parler de ma dém.rche obsessionnelle. La conduite de ce blog pourrait s’inspîrer de celui d’Oloron blog géré par Joêl Adam qui assure le rôle de modérateur.

  8. Lebasque says:

    Alors tres bien mais censeurs proclamés, vous n’ avez pas à reprendre pour deformer des phrases ou des mots modifiant la pensée.
    Soye crédible jusqu’ au bout.

    • Modérer un commentaire, ce n’est pas en changer des mots ou en modifier le sens. C’est l’accepter tel qu’il est, ou demander à son auteur s’il accepte de le modifier lui-même

  9. ESPOSITO says:

    Tout à fait d’accord . Je l’ai remarqué. Pour certains ce n’est pas un débat d’opinions sur le thème évoqué mais un débat d’idéologies qui revient systématiquement . Personnellement je m’y refuse et n’ai jamais répondu à des attaques personnelles.

  10. Voilà une sage décision qui, gérée par des gens responsables, n’entrave en rien la liberté d’expression mais calmera les ardeurs de tous ces trolls et autres individus bien planqués derrière un pseudo qui n’ont d’autre ambition que de perturber le fonctionnement d’un forum ou de régler leurs comptes avec le courage que leur donne le caractère anonyme de leurs commentaires

    • Monsieur Adam,
      Je suis un fidèle lecteur de votre blog, que j’apprécie. Vous êtes le seul maître à bord et pouvez modérer les commentaires qui vous disconviennent. De plus, vous traitez des sujets que vous connaissez et vos arguments sont plausibles et documentés. Comme dans tous les blogs, vous devez avoir vos propres trolls car tout le monde ne partage sans doute pas vos vues. Vous êtes seul juge pour les effacer.
      La question du pseudo est complètement annexe et ne signifie rien. Il permet une expression plus libre, quand pour des motifs professionnels par exemple, il est préférable de rester dans l’ombre. Ici, à Pau, François Bayrou pourrait collaborer en écrivant des articles sous le pseudo Tête de Chou. Les commentaires tourneraient autour de Tête de Chou, et monsieur Bayrou conserverait l’intégralité de sa vie privée. Où est le problème? Une question d’ego? En cas d’injures, l’adresse IP permet de retrouver l’individu mal faisant si nécessaire.
      Pour ma part, je participe à la vie d’AP depuis dix ans et n’ai pas l’intention de régler des comptes avec tel ou tel. Mais je suis en désaccord complet par rapport à des pratiques qui sont apparues depuis quelque temps. L’impact est désastreux mais c’est assez rigolo :un intervenant (et rédacteur occasionnel) sur le site, Marc, fait monter l’adrénaline de certains rédacteurs au point que la mesure est prise (par qui?) de le black lister. Avec un amateurisme tel que, si l’homme n’a plus du tout accès au site, tout texte contenant « marc » -par exemple dans « marcher », « démarcher » « Jean Marc » etc voit ce texte expédié directement dans la corbeille. (je viens de rattraper le commentaire de Manaut qui était passé à la trappe). Est-ce la bonne méthode?
      On critique (gentiment) le Président de BAP? Zou, à la trappe ! ça devient ubuesque!
      Je n’évoque pas ici quelques frottements internes à l’asso,(« les débilités de Karouge n’ont pas leur place sur ce site »..etc)

      AP a quinze ans, et n’a pas montré une évolution, une ouverture d’esprit susceptible d’entretenir un intérêt diversifié, d’ échanger quand ça se présente sur, par exemple, la musique ou la littérature, que ce soit sous le fil des articles ou dans le Défouloir? Cela fait trop « réseau social », ce qui n’est pas digne du site, ni son but (dixit certains membres du CA). Question : un blog doit-il se contenter de toujours servir la même soupe, avec des redites, des certitudes ego-centrées, des discours que l’ on a entendu cent fois ? Où est la vivacité d’esprit, la constructivité des idées, bref l’intérêt d’un site? Parler de politique locale, régionale, est nécessaire, mais AP possède-t-elle les liens, les réseaux nécessaires pour investiguer ? Labarrère est mort en 2006, et la com est bien réglée avec Bayrou. On peut critiquer, mais avec quels arguments ? La Presse locale? La Cour des Comptes? Les élus (« tous pourris »)?
      Mon ressenti est que la vérité des uns n’est plus la vérité des autres. C’est navrant, quand on sait qu’il y aurait si peu à faire pour restaurer la convivialité pour que tous y trouvent un certain plaisir. Mais vieillir, pour un site Web, c’est parfois mourir d’ennui. Dommage :

      • Lebasque says:

        Je partage quelques propos parce que si Mr Bayrou ou les PME du coin financent votre site tout peut se comprendre.

        • Vous aussi vous avez des idées fixes?

          AP n’est financé que par ses gentils adhérents (30 euros/an en 2017) et l’argent récolté passe en grande partie pour les frais inhérents au fonctionnement du site, le reste est mis dans une chaussette qui , pour l’heure, n’est pas trouée. Mais vous n’y mettriez pas les deux pieds, je vous le garantis!
          Nous sommes totalement indépendants financièrement. Mais attention, Lebasque, c’est moi qui tiens les cordons de la bourse (en tant que trésorier), et je saurai me défendre face à vous, bandit de grand chemin ! enfin, ça dépendra de l’arme avec laquelle vous me menacerez !

      • HenriIV W4 says:

        Dommage……………..ou le Bal des faux-culs(SURTOUT PAS MOI).
        Vous ne croyez pas Karouge que je ne vais pas réagir à ce que vous avez vu at qualifié de tristement comique.
        Je tiens à vous dire que ce fait n’est pas la premiére et toujours sur le même sujet:
        Et comme vous dites(gentiment) pas pour Saubot.
        Parce qu ‘un de vos admlnistrateurs se retrouve devant le fait accompli en ayant toujours voulu occulter volontairement les conséquences de la situation actuelle du sujet de l’ agonie de la Plaine du Pont-Long qu ‘il s’ approprie(à l’ heure des USAGES) se prenant pour le MEILLEUR et en prenant les élus pour des CONS.
        Et en invitant sur AP le roi de la FNSEA et du Remembrement un certain Bernard Layre qui maintenant se permet via la Safer d’ acheter des terrains AGRICOLES pres de l’ Aéroport en but futur d’ URBANISATION.

        Si MAINTENANT CE MESSAGE n’est PAS PUBLIE, BYE BYE comme dirait la chanson
        Et place au Théatre!!!!

        Signé le CHAT 469

    • Selon « Pour la Science », hors série N°98 de février_mars 2018 consacré au big data, vers une révolution de l’intelligence?, dans un chapitre sur la chasse au trolls:
      « Là où une dynamique sociale emporte les foules et conduit à des opinions extrêmes sur un sujet donné, il est fréquent qu’une contrepartie apparaisse sous forme de troll et en fasse la parodie….
      on a ainsi ainsi des trolls qui parlent d’abolir au Parlement les lois de la thermodynamique… »

      Quant aux pseudos, on pourra inciter à la lecture de la charte de la commission informatique et libertés (CNIL) qui fait de leur usage une recommandation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :