Faiblesses étatiques


La préfète trinque avec les zadistes pour les remercier d’avoir réouvert une route départementale qu’ils avaient bloquée depuis des années.

Or, l’entrave à la circulation est punie par l’article L. 412-1 du code de la route

De 4500€ d’amende,
De 2 ans d’emprisonnement,
Du retrait de 6 points sur le permis.
Mais aussi :

De la peine complémentaire de suspension, pour une durée de trois ans au plus, du permis de conduire, cette suspension pouvant être limitée à la conduite en dehors de l’activité professionnelle.
Plus encore, si le délit d’entrave à la circulation est «commis à l’aide d’un véhicule, l’immobilisation et la mise en fourrière peuvent être prescrites.

Ce dialogue avec des délinquants est une démonstration de faiblesse pour ne pas dire de peur. Non seulement, ces anarchistes auraient dû et devraient être poursuivis pénalement, mais on trinque avec eux dont certains sont allés jusqu’à baisser leurs pantalons pour montrer leurs fesses nues à la préfète, c’est-à-dire à l’État. Au contraire, on discute avec eux en les remerciant d’avoir accepté de rendre à la circulation une route départementale dont les usagers et contribuables ont été privés pendant des années.

Mais ce n’est pas fini car il va falloir remettre cette route en état ! Et aux frais de qui ? De tous les silencieux qui respectent les lois et les décisions de justice.

L’autorité de l’État est bafouée gratuitement non seulement par les zadistes mais par tous ceux qui, un peu partout, ont créé des colonies où pompiers, policiers, culture et coutumes françaises n’ont plus droit de cité.  Le territoire est annexé ! Elle l’est aussi dans les prisons où le radicalisme n’est qu’une manifestation anti-française, dans les écoles, dans les hôpitaux dans tout ce qui permet de mépriser le pays et de mettre en évidence la lâcheté de nos responsables qui n’osent pas utiliser les forces de l’ordre. Pas étonnant que les statistiques sur la délinquance sont mauvaises.

Dernière trouvaille, l’amende pour consommation de cannabis. Un autre aveu de faiblesse car tout le monde sait fort bien premièrement qu’il sera quasiment impossible de verbaliser les contrevenants, deuxièmement qu’ils ne paieront jamais l’amende. Un effet d’une annonce sans effet. Tôt ou tard cette consommation sera dépénalisée. Il faudra alors communiquer sur ses dangers car il y a bien danger pour les consommateurs mais aussi pour tout citoyen susceptible d’être victime de leur dangerosité.

Que veulent nos gouvernants ? La mort de la France ou une révolution ? Il est difficile d’imaginer une autre issue.

 

Pierre ESPOSITO

Crédit photo : nantes.maville.com

À propos AltPy Rédacteurs

Le profil rédacteur commun, pour les rédacteurs n'ayant pas un profil wordpress enregistré.

Comments

  1. Patrick T. says:

    « Faiblesses étatiques » de « l’autorité légitime »?
    Avant de déblatérer, pose toi, dans ce cas, la question de la légitimité de cette autorité. En 1942, « l’autorité légitime », à laquelle un grand nombre se soumettait, faisait la chasse à quelques uns qu’elle nommait terroristes, reconnus par la suite résistants et aujourd’hui décorés.
    Patrick T.

    • un Passant says:

      Eh, Patrick T. : cette autorité fut « légale », au début en tout cas car jamais ensuite reconnue par les urnes. Mais en tout cas légitime, jamais !

  2. Là encore je m’associe à Goldorak. Tous les vrais patriotes se félicitent de la collaboration suivie et exemplaire de M. Esposito avec Alternatives Pyrénées, marquant ainsi le site de son empreinte.
    Comme M. Esposito le dit très bien, il faut sans relâche dénoncer « tous ceux qui, un peu partout, ont créé des colonies où pompiers, policiers, culture et coutumes françaises n’ont plus droit de cité ». M. Esposito ajoute « Le territoire est annexé »: Et Pau ne fait pas exception à la règle.

  3. Encore une fois, la hauteur de vue de maître Esposito fait honneur à Alternatives Pyrénées. Bravo !

  4. Michel LACANETTE. says:

    Si les responsables politiques avaient été clair dans cette affaire, il y a bien longtemps
    qu’ ils auraient agi.

  5. Hotoctone says:

    On aurait dû envoyer les blindés soutenus par l’aviation ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s