Bayrou et les réformes


   Dans son article « La réforme », Pierre Vidal mélange deux démarches totalement différentes, celle de l’Etat qui est une vraie évolution courageuse du fonctionnement de l’Etat et de la société, et celle de l’agitation dépensière de Bayrou à Pau. L’une est complexe et difficile, elle sera bénéfique, l’autre est aisée et mortelle pour Pau.

Je ne reviendrai pas sur les détails de l’action de Macron, c’est une démarche indispensable mais ô combien difficile dans un pays où une partie des citoyens, des syndicats, croient encore aux vertus d’un socialisme d’une autre époque, d’ailleurs disparu de la surface de notre planète. Elle est indispensable pour que la France se hisse au niveau de ses voisins qui ont des années d’avance sur nous. Elle est faite au détriment de la popularité, sans arrière pensée vers une carrière politique, sans penser à une ré élection, et c’est assez nouveau. Mais il reste beaucoup à faire, en particulier diminuer drastiquement de 10 points de PIB notre dépense publique.

A Pau, André Bayrou fait le contraire, il ne s’attaque pas aux vrais problèmes du bassin de vie. Il papillonne, dépense à tout va, endette la ville et l’agglomération : tout pour le clinquant, l’inutile, le facile, la démagogie. C’est le comportement de nos vieux politiciens professionnels, ceux dont la France ne veut plus.

Voyons donc ce que fait André Bayrou. Il se trouve d’abord que certains investissements étaient inéluctables.

Les Halles, il fallait bien les refaire, ce dossier traîne depuis des années, on ne pouvait plus reculer. Sont elles trop grandes ? Trop chères ? On ne se battra pas là dessus.

Pour Fée Bus c’est encore plus caricatural, je l’ai écrit moult fois, le projet est lancé depuis 2003 !!! (Cliquer sur :  2003 on bouge ). Les deux lignes et leurs parkings relais devraient être en service depuis plusieurs années…  Le projet s’est ensuite raccroché in extremis (dernier projet éligible) à une série de réalisations subventionnées par l’Etat (par le péage à portiques…), le coup était parti.

Rappelons quand même que François Bayrou a été élu en étant contre ce projet … Et surtout il faut dire ici que le projet initial, le seul cohérent et qui a un sens, ne peut se concevoir sans la seconde ligne, la plus importante puisqu’elle draine l’agglomération est/ouest et aussi les parkings relais qui justifient ces énormes travaux.

Or aujourd’hui on fait le plus facile (ligne courte Nord Sud sur la pénétrante où existent les voies pour le passage en site propre) la plus inutile, puisque sans parking relais au Nord. L’Agglomération de Bayrou, le dépensier, a-t-elle les moyens financiers de se lancer dans la suite ?

Comptez sur Bayrou pour reporter ces travaux aux calendes grecques car ils sont plus difficiles (voies en site propre bien moins évidentes) et surtout sans financement dans une ville dont il a déjà doublé l’endettement (et ce n’est que le début) et une agglomération exsangue qui n’a plus aucune marge de manœuvre (« Bayrou double les impôts à Pau » AP du 11/03/2018). Les habitants des autres communes seront cocus une fois de plus, ils auront payé pour une ligne intérieure à la ville de Pau et n’auront rien pour eux …

Pour Pau, les vraies réformes cela serait :

– Une agglomération homogène correspondant au bassin de vie donc avec Montardon, Serres Castet, Sauvagnon. (« Pour une agglomération multipolaire équitable » AP du 12/1/2010). Une agglomération où la mutualisation a des objectifs à 10 ans vers une intégration maximale avec de réelles et importantes économies d’échelle.

– Une optimisation des coûts de fonctionnement en particulier de la masse salariale (mais là il faut du courage …) pour équilibrer les investissements ( « Coûts du personnel : Bayrou absent ! » AP du 18/3/2018)

– Etablir des relations privilégiées et organisées avec Tarbes notre voisine

– Une fédération complète des communes limitrophes : Fusion de Pau avec ses voisines immédiates (Billère, Lons, Bizanos, …) pour une vraie logique et une diminution des coûts.

– Une réelle réfection de l’habitat en centre ville où l’on trouve des milliers de logements insalubres et vétustes, inoccupés (énorme chantier où rien n’est fait…)

– Une vraie organisation multimodale des déplacements avec un vrai périphérique à deux fois deux voies prolongé au nord jusqu’à l’aéroport et au sud jusqu’à Gan.

– etc…

Mais tout ceci c’est du travail, long et peu spectaculaire rapidement. Et Bayrou n’aime pas les vrais défis, les vrais réformes.

Il est plus facile de créer un Pays de Béarn, totalement inutile, sur réaliste, dans un mille feuille territorial dont seule la France a le secret.

Il est plus facile de construire des tribunes pour les gladiateurs, une énième salle de spectacle alors qu’il existe un zénith modulable à partir de 1000 places et une ribambelle de salle non utilisées.

Il est plus facile de construire trois salles de cinéma supplémentaires dans une agglomération qui en compte déjà 30 ( « Pau, la gabegie en spectacle : Folie au Foirail » AP du 15/2/2016).

Mais la folie furieuse continue, on apprend que Billère veut construire aussi trois salles de cinéma Art et Essais et une salle de spectacle !!! Pourquoi pas, plus on est de fou., et tant qu’il y a des contribuables pour payer… Rappelons quand même que la culture est une compétence de l’Agglomération et que le Méliès est largement subventionnée par celle ci… Quel merdier ! Un point positif cependant pour Billère, ils veulent travailler avec Utopia dont j’ai souvent parlé comme référence, chaîne indépendante et non subventionnée.

Il faut que les citoyens qui payent des impôts (hélas ils ne sont pas nombreux et endormis) se révoltent ! Une telle gabegie ne peut avoir lieu, Pau a déjà fait le 20h00 de la 2 et sera à nouveau la risée de toute la France. Car en plus, ces investissements qui seront inutilisés dans leur ensemble, génèrent toujours plus de coûts de fonctionnement pour des activités qui ne vivent que grâce aux subventions publiques !

Construire des maquettes pour montrer un Pau futuriste est un jeu d’enfant, une mystification quand les financements n’existent pas, et l’agitation coupable d’André Bayrou n’a rien à voir avec les vraies réformes.

A la réforme Monsieur Bayrou.

Daniel Sango

2003 on bouge

Crédit photo : L’Internaute

Comments

  1. Quidam says:

    Au final, nous aurons une belle et agréable ville.

  2. André Duchateau says:

    Le fond de l’analyse est assez juste de mon point de vue bien que le redactionnel cède parfois à l’emportement, l’excès … Pour 2003 , c’était juste le lancement de la réflexion dans le cadre du premier Plan de déplacement urbain … Le lancement, c’est 2009, quand les affreux socialistes disparus de la planète, engagent l’extension du périmètre de transports urbains, engagent le projet de bhns qui permet le niveau de services que vous avez aujourd’hui : 3 lignes à 10 minutes de fréquence , 2 lignes transversales , une navette de centre ville digne de ce nom, des services de soirée 7 jours sur 7, désserte de Morlaas, Serres Castet, Aressy etc …. Et 100 emplois créés en 2010 . Sinon, je suis d’accord, tout cela est trop long et aurait du aller beaucoup plus rapidement . A. D .

  3. B.Porté says:

    Juste une petite précision à Mr Sango : c’est François Bayrou et non André … ! Dommage pour votre crédibilité !

    • à M Porté
      J’espère que vous deviendrez un lecteur assidu d’AP.
      J’ai pris l’habitude d’appeler François Bayrou, Andrè Bayrou quand il est le Maire dépensier de la ville de Pau comme son illustre prédécesseur, ou de l’appeler Henri Bayrou quand il se prend pour son encore plus illustre prédécesseur pour son Pays de Béarn. Profitez en pour relire tous ces articles passés. Bien cordialement

  4. Larouture says:

    Avec l’article de Pierre Vidal, je me suis demandé s’il n’y avait pas un point commun entre M. Bayrou et le pape Sixte V, un artisan de la contre-réforme catholique :
    « Embellissement de la ville afin d’acquérir prestige et dignité » (voir wikipédia par exemple).
    M. Bayrou veut certainement contrer les difficultés de la plupart des villes moyennes. Il veut rendre plus désirable la ville confrontée au développement incontrôlé (voire hérétique) de sa périphérie ; j’ajouterais cause de désordres.

    Deux remarques sur un article qui rappelle beaucoup d’évidences :
    – Febus devrait être vu comme une liaison entre plusieurs centralités et non comme un moyen de transport plus rapide qu’il faudrait dupliquer.
    – L’amélioration des infrastructures (doublement voies, parking relais) peut se justifier si elle ne disperse pas les populations et les activités. Or jusqu’à présent, l’amélioration ou la création d’infrastructures de transport a toujours dispersé l’habitat ainsi que les activités et accru l’usage de la voiture.

    • « Febus devrait être vu comme une liaison entre plusieurs centralités »
      C’est ce que j’écris, et les centralités sont sur la ligne est ouest. Et ces centralités devraient être développées dans ce que j’appelle une agglo multipolaire, le contraire de ce qui se fait avec Bayrou

      « l’amélioration ou la création d’infrastructures de transport a toujours dispersé l’habitat »
      Oui parce que les politiques n’ont jamais voulu afficher clairement les vrais enjeux :
      – Le réchauffement climatique impose de limiter les déplacements et il faudra taxer plus fortement les combustibles fossiles
      – il n’y aura pas de services publics dans toutes les campagnes
      – les Maires des petits villages qui veulent repeupler avec des urbains sont gravement coupables.
      – …etc

      Par contre personne ne peut imaginer que dans 30 ans il n’y aura pas les infrastructures de transport dont je parle car cela est absolument indispensable pour une intermodalité efficiente dans une agglo dont la population va augmenter au détriment des campagnes (et plus on retarde ces travaux, plus ce sera difficile). Mais Bayrou est une calamité pour Pau il préfère construire des choses inutiles, car c’est beaucoup plus facile. C’est d’une simplicité enfantine de construire des salles de spectacle, c’est autre chose pour un vrai périphérique…

      Mais les citoyens préfèrent aller voir les gladiateurs, cela leur évite de réfléchir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s