La ville de Pau s’endette


Un document publié par l’opposition municipale de la ville de Pau déclare que l’endettement de la ville va être multiplié. Il s’agit d’une projection entre 2016, et 2020 année de la fin du mandat de l’équipe municipale actuellement en exercice. Quelques réflexions.

Que dit ce document ? « Un endettement de la Ville de Pau multiplié. En quatre ans, de 2016 à 2020, la dette de la ville aura presque doublé (de 700 € à 1200 € par Palois) ». Retenons pour raisonner sur l’ensemble du mandat – 2014 à 2020 – que l’endettement par habitant de la ville qui était de 760 € en 2014, passerait à 1200 €, selon l’opposition paloise. Ce serait donc un coefficient multiplicateur de 1,58.

Ainsi l’encours de la dette qui était de 60 248 000 € en 2014 serait en 2020 de 95 191 840 € (ou de 93 400 000 selon une trajectoire anticipée – orientation budgétaire).

La dette par habitant atteindrait donc 1200 €. Elle doit être comparée à la moyenne nationale qui est de 947 €.

L’annuité (remboursement capital et intérêt) de la dette de la ville de Pau qui était de 8 136 000 € serait en 2020 de 12 854 880 €. Répartie par habitant cette annuité passerait de 103 € à 163 €. La moyenne nationale étant de 123 €.

Enfin la capacité de désendettement ou ratio de désendettement en années, qui était de 3,4 ans serait en 2017 de 4,55 ans, en 2018 de 6 ans, en 2019 de 6,6 ans et en 2020 de 7 ans.

Quant aux dépenses réelles de fonctionnement, elles évolueraient de la manière suivante : 2017 = 94,9M€ – 2018 = 95M€ – 2019 = 96,7M€ – 2020 = 97,6M€

Bien sûr, ces chiffres doivent être pondérés parce qu’entre temps des remboursements partiels auront été réalisés mais a contrario, il convient aussi de considérer que d’autres dépenses auront été engagées.

Si l’on veut faire la liste des réalisations dépensières de l’équipe municipale au pouvoir, on n’est pas certain d’en dresser une liste exhaustive.

Les réalisations terminées à ce jour : Le Hédas, la place de Verdun, le boulevard des Pyrénées, le stade du Hameau.

Les réalisations en cours : le BHNS, le stade de foot, les halles, le musée des Beaux-Arts, l’École supérieures des Arts des Pyrénées,

Les réalisation projetées : Le foirail, la friche industrielle du stade d’eaux-vives, le quartier Saragosse.

Cet inventaire donne le tournis, il est sans doute significatif de la tendance dépensière des politiques en général. Tandis que les prélèvements obligatoires augmentent, les dépenses ne sont pas maîtrisées. Ainsi sur le plan national, en 2017, les prélèvements obligatoires ont progressé de 1%, ils atteignent 45,4 % du PIB (INSEE). Cette donnée fait de la France, le pays où la fiscalité est la plus élevée d’Europe. La dette publique a progressé de 2%. Il devient donc impératif de baisser les dépenses. Mais cela, nos politiques ne savent pas faire.

Il faut reconnaître à l’équipe actuelle de la ville de Pau, le mérite d’avoir choisi de ne pas augmenter le taux des impôts locaux. Dont acte ! Mais ce sera au prix d’un endettement qui deviendra vite insupportable. Il ne restera d’autre choix à la prochaine équipe que de limiter de façon drastique les investissements.

Pau, le 4 avril 2018

par Joël Braud

http://www.journaldunet.com/business/budget-ville/pau/ville-64445

Crédit image : leconomistemaghrebin.com

Comments

  1. André Duchateau says:

    Megatherion pourrait avoir raison de soustraire les projets agglo …. Sauf que le Maire de Pau a fait voter des subventions  » ville de Pau  » aux deux projets de stade, ce qui est contestable et contesté, nous avons voté contre la participation de la ville au stade du hameau . Nous sommes contre le projet du foirail en grande partie parce que la salle de spectacle et le mélies sont des politiques culturelles qui devraient être intégralement appréhendées sous l’angle des besoins ( ou de l’absence de besoins…) de l’agglomération . Un besoin d’une salle de 800 à 1000 places avait été le prétexte au lancement urgent des études, en 2015 car  » il y avait trop de salles de 400 -500 places  » : résultat : nous aurons une salle de 500 places au foirail !
    Quant aux banquiers qui auraient  » récusé  » la ville de PAU sous MLC …. Soyons sérieux. Nous avions fin 2011 un ratio de désendettement de 2,5 années . Le problème avec les banques fut National, à cette période entre l’été 2011 ( au moment ou N.Sarkozy se rend compte qu’il est sur une mauvaise pente de son déficit public , avec une projection à 7,5 % du PIB pour la fin de l’année, il écrase la pédale de freins pour finir à 6 % … Espagne, Portugal, Grèce freinent encore plus fort ! ) et le début de l’année 2012 . Mais les restrictions d’investissements n’ont jamais êté dictées par les banques. Certes, pendant 9 mois , les banques ont diminué le volume de leurs engagements car elles devaient elles mêmes se reconsolider mais ce n’était pas au point d’empêcher les projets . Il y a eu des arbitrages politiques assumés par la Maire, c’est tout . A D .

    • où peut on se procurer le document qui sert de base aux projections financières de la ville ?
      Existe t il la même chose pour l’agglo car on ne peut séparer les deux.
      Merci

  2. megatherion says:

    Vu que vous parlez de l’endettement de la ville de Pau, il faut retirer de votre liste le stade du Hameau, le stade de foot, une bonne partie du BHNS, et l’aménagement de la friche des bords du gave : ce sont des projets communautaires, qui apparaissent sur le budget de la communauté d’agglomération et donc sans influence sur la dette de la ville de Pau.

    Ce qui reste dans la liste concernant la ville : le Hédas, la place de Verdun, le boulevard des Pyrénées, les halles, le musée des Beaux-Arts, l’École supérieures des Arts des Pyrénées, le foirail, le quartier Saragosse. L’un dans l’autre ce n’est pas du clinquant à part la salle de spectacle du Foirail (mais le quartier du Foirail ainsi que le bâtiment méritaient quand même une rénovation). On est encore dans le rattrapage de l’immobilisme des années Labarrère sur tout ce qui concerne la rénovation urbaine.

    • B.Porté says:

      Bonjour ! Pourquoi les « commentateurs » d’AltPy écrivent-ils avec un pseudo et non avec leur nom véritable (mégathérion, « Peyo » etc….) ?

      • Parce qu’ils suivent les recommandations de la CNIL (Commission Nationale Informatique et Libertés):
        7. Utilisez un pseudonyme

        Seuls vos amis et votre famille sauront qu’il s’agit de vous.
        Trouver des pseudonymes différents selon les services

  3. Les chiffres d’endettement doivent être vus sur la durée, au minimum la période de 2008 à 2020 .

    F. Bayrou a hérité en 2014 d’un endettement qualifié de contrôlé et vertueux par M. Duchateau et consorts. Certes. Mais il faut revenir sur l’épisode précédent.
    Madame Lignières Cassou et ses adjoints Duchateau et Lavignotte avaient prévu un programme d’investissements très important et ils ont tenté de les lancer. Sauf que, patatras, ils ont du  »différer »(comme ils disaient) plusieurs investissements pourtant présentés comme prioritaires.

    En fait ils se sont heurtés au problème de financement avec l’aveu de M. Lavignotte « les banques vont-elles nous suivre ou pas ? ». La suite: face au risque de sur-endettement où Pau se serait exposé les 3 ou 4 banques qui jusque là prêtaient à la ville sans trop de problème se sont récusées. D’où peu d’ investissements engagés par la ville contrainte et forcée par rapport aux engagements pris par la majorité MLC de l’époque.

    [ pour retrouver des données précises et voir les questions soulevées à l’époque en Conseil municipal, posez donc sur google une interrogation comme
    « alain lavignotte » + banques ]

    Ce qui explique que F. Bayrou a hérité d’une relativement bonne situation d’endettement … à charge pour lui de rattraper/réaliser les investissements que Mme Lignières-Cassou n’a pas su/pu faire durant son mandat municipal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s