A Monsieur Jean-Paul Brin,


Récemment, vous avez été contacté téléphoniquement par le responsable d’un site qui se nomme « Bisque, Bisque, Basque ». D’une manière qui ne vous ressemble pas, vous lui avez raccroché au nez. Il voulait obtenir des éclaircissements sur un certain recrutement par la municipalité de Pau.

Alors, Monsieur Brin, moi qui ai gardé de vous l’image d’un homme pondéré et capable d’écoute, j’imagine mal que vous ayez pu ainsi refuser le dialogue. Vous assumez au conseil municipal de Pau, les fonctions de premier adjoint. Cette charge vous place régulièrement en première ligne pour expliquer les décisions qui sont prises au niveau communal ce dont vous vous acquittez avec constance.

Souvenez-vous, il y a maintenant bien longtemps, un maire de Pau avait fait recruter un ami très proche de lui. Il lui avait confié un emploi à responsabilités. Il ne s’agit pas ici de revenir sur ce passé et de détruire une image. Vous étiez, à l’époque, un conseiller municipal de l’opposition. A ce titre et en raison de vos convictions, vous aviez pris la tête de ceux qui blâmaient ce qui était alors considéré comme du favoritisme. Vous étiez sans concession et appuyiez votre position sur l’indispensable transparence qui devait présider à ce genre de décision.

Aujourd’hui, vous êtes invité à donner des explications sur le recrutement de Sophie Borotra par la ville, recrutement qui s’est décidé à un niveau mal défini et selon une méthode qui, pour le moins, mérite des éclaircissements. Peu importe d’ailleurs que vous ayez considéré que votre interlocuteur lisait n’importe quoi quand il faisait référence à Alternatives Pyrénées, là n’est pas le problème. Le problème est qu’il existe sur ce dossier, une impérieuse nécessité de transparence.

Alors sachez que Alternatives Pyrénées vous ouvre ses colonnes, afin que, de façon claire et réfléchie, vous puissiez par écrit, fournir les explications attendues. Nous sommes pour la transparence et vous donnons ainsi l’occasion de démontrer que vous partagez ce même idéal. De cette manière, vous saurez prouver que les convictions politiques ne dépendent pas seulement des circonstances.

Les questions sont nombreuses. J’espère que vous accepterez d’y répondre. Et surtout n’y voyez pas un piège de notre part, mais plutôt l’occasion d’un débat. En tant qu’élu, vous avez le devoir de justifier ce recrutement auprès des électeurs, la démocratie est à ce prix.

Bien sincèrement.

Pau, le 23 avril 2018

par Joël Braud

Crédit image : lahordegeek.com

Comments

  1. Oui , bouteille a la mer ou coup d’épée dans l’eau kifkif !! N’attendez rien de élus municipaux de droite ,ils font ce que le Maire leur dit de faire. Silence dans les rangs, et si vous l’avez remarqué, dans les réunions de quartier il n’y a que des paroles, des engagements
    qui ne sont jamais tenus …Bref du PIPEAU

  2. Hotoctone says:

    Ce message est une bouteille à la mer. Il aura du mal à remonter le Gave.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s