La poste Blériot du Perlic à LONS


Voilà un bureau de poste à taille humaine où on est toujours accueilli avec sympathie et j’allais dire avec prévenance. Un modèle de service de proximité dont par ailleurs on nous vante tant les mérites. Pourtant il est question que ce bureau ferme prochainement.

Dans un encart du journal « La République des Pyrénées » (31 mai 2018, page 12), il est dit qu’en février dernier, le maire de Lons a reçu une communication des responsables régionaux et locaux de la poste (anonymes sans doute) disant que devant la faible fréquentation de ce bureau, ils sont à la recherche d’un partenaire avec enseigne alimentaire ou buraliste dans le bourg de la ville. Ce qui signifie en clair que le bureau de poste Blériot du Perlic à Lons va prochainement fermer ses portes.

La raison évoquée est classique elle tient en un mot : le numérique. Ce moyen de communication froid et impersonnel va donc remplacer les agents de la poste. Par expérience je peux dire que j’ai décidé de ne m’adresser qu’à cet endroit pour diverses opérations. Les guichetiers sont toujours à l’écoute avec le sourire et ont une qualité que bientôt on ne retrouvera nulle part, ils vous demandent ce que vous désirez et ne vous désignent pas d’un coup de menton autoritaire l’automate. Ils accueillent le client.

Ah les automates ! Avec leur aspect mécanique ils ne remplaceront jamais ces employés qui sont capables de vous tenir une conversation à partir de sujets sans importance. C’est un truisme de le dire, mais ces échanges rendent les contacts autrement plus chaleureux. Comme il est essentiel de parler de ce qui n’a pas d’importance. Nous dirigeons-nous vers une société où ses membres ne feront que se regarder sans s’adresser la parole ?

Le maire de Lons sera sans doute sollicité par les administrés de la commune afin de s’opposer à la fermeture de ce lieu de vie. Il n’y peut mais ; cependant il dira haut et fort qu’il a fait tout ce qui est en son pouvoir pour maintenir ce service public. Et le bureau de poste Blériot du Perlic à Lons fermera, sacrifié sur l’autel de la rentabilité.

Pau, le 31 mai 2018

par Joël BRAUD

Crédit photo : La République des Pyrénées.

Comments

  1. Si un point Poste est assuré dans un commerce, les services sont maintenus et c’est bien ce qui compte. Ca se passe comme ça aujourd’hui dans de nombreux villages, à l’épicerie, au bar-tabac, et ça donne satisfaction… Tous les services n’y sont pas assurés, mais il y a l’essentiel, et du point de vue des horaires d’ouverture c’est même mieux qu’un bureau de Poste traditionnel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s