L’affaire


« Un scandale d’État »… on croit rêver. Le feuilleton de l’été, plutôt… L’affaire Benalla mettrait donc la République en danger. Le moloch médiatique qui a besoin d’infos pour vendre son papier et qui désormais a son pendant médiatique avec les chaînes « d’infos » en continu a trouvé de quoi se nourrir à bon compte : après la coupe du monde de foot voilà donc l’affaire Benalla estampillée Le Monde c’est-à-dire la Bible, celle qui donne l’imprimatur et qui permet de se déchaîner sans craindre d’être contredit ou surtout d’avoir, à bon compte, son brevet de  politiquement correct –c’est Le Monde qui le dit !

Oubliés les scandales Strauss Khan ou Cahuzac, les donneurs de leçons de leurs amis et se sont faits une virginité nouvelle. Oubliée aussi la longue série de turpitudes de la Vème république : affaires Fontanet, Boulin, Yan Piat autrement plus tragiques. Oubliée aussi la campagne désolante de François Fillon… Ne parlons pas du montreur d’hologrammes qui s’est fait une spécialité dans l’invective c’est le supporter numéro un de régimes qui ont assuré la prospérité de leurs dirigeants sur le dos de leurs peuples, les fameux bolivaristes : Vénézuela, Bolivie, Equateur et désormais le Nicaragua ou Daniel Ortega, ex-icône de la gauche radicale, sévit avec une violence sans pareil…

On a les scandales d’État que l’on se choisit. Benalla est un personnage sinistre, violent et qui n’avait rien à faire dans l’environnement d’un chef d’État. Il faut le sanctionner sans ambiguïté et durement. Cela ne fait aucun doute. Ses actes sont inqualifiables et sa proximité avec le Président est condamnable. Les dernières déclarations de Macron là-dessus sont claires, même si elles ne l’absolvent pas des faits eux-mêmes. Peut-être est-il tombé lui-même dans un piège ou une provocation, sans doute est-ce de la légèreté de sa part…

Ceci dit, tout de même il y a plus sérieux, plus grave, plus matière à contestation : le statut des cheminots par exemple (ils sont toujours en grève), le report du plan pauvreté pour cause de football, le rythme effréné des réformes, l’accueil des migrants, etc. De tout cela les médias et nos hommes politiques s’en moquent-ils pour en faire si peu cas ? Ou n’ont-ils pas le biscuit nécessaire pour s’en prendre au chef de l’État ? Avec l’affaire Benalla, en fait, ils exploitent le filon. Ils ont senti le bon coup. C’est l’info spectacle. Il y a des rebondissements, du romanesque dans cette histoire, avec de nombreux sous-entendus et le président a dû monter au créneau lui-même assurant que non l’individu en question n’était pas son amant. Il y a ainsi un léger relent homophobe avec une pointe de racisme islamophobe. Même si ce n’était pas l’intention on ne peut en ignorer la conséquence. Les fakenews se sont agrégées à l’Affaire assurant par exemple: « que Benalla avait en sa possession le code nucléaire ». La théorie du complot s’est faite ainsi à bon compte une nouvelle pelote.

Du papier aura été vendu c’est sûr et l’audience aura été assurée. A quel prix ? La crédibilité des journaux qui se drapent dans leurs habits vertueux aura-t-elle été renforcée ? Et les hommes politiques qui auront fait monter la mayonnaise seront-ils mieux entendus sur les sujets qui préoccupent les Français : le chômage ou l’immigration par exemple ?  On est en droit d’en douter…

 

Pierre Vidal

Comments

  1. Lo Béez says:

    Mais enfin qui a pris sous son aile protectrice ce jeune homme, ambitieux, Julien Sorel en herbe, qui lui a confié des responsabilités hors du commun qui a irrité voire plus la hiérarchie de la sécurité interne de l’Elysée, qui lui a même permis des avantages (des prénendes ?) que seul les très proches du maître peuvent bénéficier ? Qui l’a couvert pendant une étrange période qui pourrait laisser entendre qu’il considérait les incidents du jeune homme comme sans conséquence ? Et la liste des questions ne s’arr pas là hélas. Quant à la presse elle fait son job, point à la ligne !

  2. Jean Pierre Ryf says:

    Je reviens sur l’affaire Benalla car je considère que les politiques et une partie de l’opinion a pris vraiment un coup de chaleur! Que l’opposition qui,jusque a présent , n’a strictement rien eu a proposer de sérieux et qui était inaudible se réunisse (alors que ces oppositions n’ont strictement rien en commun) pour faire de cette affaire un scandale d’Etat( au point de paralyser le déroulement d’un débat important) montre en réalité l’état de déliquescence de cette opposition et l’état de déliquescence de l’opinion publique.Reprenons avec un peu de sérénité cette affaire.
    -Qu’un Président de la République confie a quelqu’un en qui il a confiance une mission de sécurité on peut toujours y trouver a redire mais je ne vois pas là un scandale d’Etat!
    -Que ce personnage n’ait pas vu les limites de ses interventions, qu’il ait d’ailleurs été conforté par certains éléments de la police c’est évidement un dysfonctionnement qui doit être sanctionné mais , là encore où se trouve le scandale d’Etat. Est-ce Macron qui lui a demandé de frapper, est-ce Macron qui lui a donné des pouvoirs de police?
    -Enfin il est plus que probable qu’il a ai été pris dans le feu de l’action policière ,et si c’est une faute indiscutable et qui doit être sanctionné où est la faute de l’Etat?
    -Autrement dit où est l’organisation d’une force parallèle, de barbouzes et autre officine?
    L’opposition et une partie de la presse sont en train de se déshonorer par leur excès.
    Cela pour les critiques officielles et quant aux rumeurs on verra mais ce ne sera pas le premier homme politique a avoir eu des faiblesses, genre de faiblesses qui relèvent de l’intime et qui n’empêchent jamais d’être ,par ailleurs ,à la hauteur de sa tâche.

    12 commentaires4 partages

  3. Lo Béez says:

    La presse peut être ou excellente mais elle doit être totalement libre de l’être. Tous ceux qui ont attaqué la presse ou qui l’attaquent font le lit de tous les césarismes. Laissons-lui faire son travail et nous verrons in fine ce qu’il en retourne pour Macron et ses contempteurs !
    q

    • : "EsberitdePau" says:

      Je suis en total accord avec l’analyse de JP RYF et notamment sur le fait ,qu’une partie de la classe politique et de la presse a failli à son honneur. Baptiser scandale la défaillance d’un homme renvoie aux faiblesses des uns et des autres lors de certaines affaires hautement scandaleuses. Je crains que si on connaissait un nouveau scandale du niveau de la mort de Robert Boulin, certains soient en panne d’épithètes….à l’instar de leur discrétion d’alors.
      Quant à la presse, qu’elle fasse son travail, tout son travail, rien que son travail…celui d’informer de façon équilibrée en laissant de côté le sensationnel et en s’abstenant de juger et de tenter de qualifier des faits, dès lors que ceux ci sont entre les mains de la justice…

  4. Lo Béez says:

    Où donc ai-je écrit que notre jeune président était le clone fort tardif de Louis-Napoléon Bonaparte ? Il me semble avoir écrit qu’il en avait tous les traits et les comportements et qu’il fallait replacer ses pratiques qu’on prétend à tort monarchiques dans le contexte d’une Vème République à bout de souffle qu’il voudrait envers et contre tout remettre sur ses pieds. Il est d’a remarquable de voir ici ou là toute une iconographie figurant le sacre de Napoléon le premier se répandre dans la presse.

  5. 100% d’accord avec vous Mr Vidal. En ce qui concerne M. Macron, il faut se souvenir qu’il est parti seul en campagne présidentielle. Sans structure pour l’accompagner. Il a du s’entourer de beaucoup de monde. Rapidement. Pas trop le temps pour des CDD reconductibles !!! Qu’il y ait des « moutons noirs » autour de lui, c’est « normal ». Qui ne se trompe pas ? D’ailleurs, parmi les parlementaires En Marche, tôt ou tard, apparaitront quelques brebis galeuses.

    • Mont Bula says:

      Vous vous moquez du monde M. Boutin, Macron qui se réclame, chaque jour qui passe — entendez lorsqu’il dit à la cantonade  » qu’ils viennent me chercher », devant ses affidés et non devant la presse, alors qu’il est hors de portée de la Justice — de De Gaulle, voire plus anciennement des icônes de la République irréprochable (l’a-t-elle été un seul jour ?), serait hors de portée de ce qui fonde la démocratie, c’est à dire la simple demande réitérée du bon peuple qui l’a élu — non sans mal, à choisir entre le Diable et un ange déguisée en diablotin le choix était vite fait — de faire ce qu’il a annoncé et non son contraire : un pouvoir transparent et exemplaire !
      Selon vous, vous devrions être donc cléments dans nos jugements. Nous devrions pardonner à la jeunesse qui a toutes les qualités. Et bien non, M. Boutin, nous, citoyens d’une République qui n’en est plus une véritable, nous avons le droit de malmener ce Prince-Président qui est que vous le vouliez ou pas, un digne descendant de Napoléon le Troisième. N’oubliez pas le premier décret qu’a pris son prédécesseur, Louis Napoléon-Bonaparte, après son coup d’Etat du 2 décembre 1851 fut de bâillonner la presse. Si Emmanuel le pouvait, il le ferait illico, à sa manière certes, en catimini, comme il voulait le faire pour le Parlement dans sa réforme constitutionnelle, ajournée pour l’isntant. Ses attaques contre la presse sont inadmissibles : elles nourrissent le populisme le plus outrancier, le complotisme qui a vu les Italiens, les Autrichiens, les Hongrois, les Polonais à élire des gouvernements qui font honte aux principes qui ont fondé l’Europe.

      • Ses attaques contre les media sont totalement justifiées. Si j’ai le temps je le démontrerai plus longuement.
        Et dans cette affaire, Le Monde a laissé croire beaucoup de chose, l’affaire est en train de se dégonfler à grande vitesse.
        1 Benala n’a rien demandé, il a été invité par les autorités policières qui lui ont fourni tout l’équipement sans qu’il le demande (confirmé par des mails sans équivoques et par Le Monde …).
        2 le couple de petits jeunes badauds sont filmés lançant elle un cendrier suivi d’un bras d’honneur, lui une carafe sur les forces de police. J’espère qu’ils seront poursuivis
        3 Benala a indiqué aux gendarmes ce couple de fauteur de trouble, ce qui est son devoir.
        4 il a fait une erreur celle de s’en mêler directement et pour cela il n’aura rien car ce n’est qu’une bousculade.
        Quant à Macron il n’a strictement rien à voir dans cette affaire et il a bien raison de s’en amuser.

        Maintenant il faudra demander à tous ces media de gauche (a commencer par France Info honteux media public ) et de droite qui ont tiré à boulets rouges sur Macron de chanter ses louanges pendant 15 jours en pénitence..
        Quant aux comique politiques professionnels comme Mélenchon et autres Le Pen on ne va plus les entendre…

      • Hotoctone says:

        Mont Bula, votre comparaison Macron – Napoléon III est tout à fait pertinente. A quand le coup d’Etat ? A quand la vraie presse d’investigation bâillonnée ?

    • Ne mélangeons pas tout : le problème n’est pas qu’un collaborateur ait (gravement) dérapé, c’est qu’il ait été couvert jusqu’au plus haut niveau. Et que rien ne se serait su si Le Monde n’avait pas tardivement identifié ce collaborateur.

  6. Le moloch médiatique qui a besoin d’infos pour vendre son papier […] a trouvé de quoi se nourrir à bon compte

    Altpy n’étant d’ailleurs pas en reste avec 4 articles en 2 jours.

  7. Lo Béez says:

    Cher monsieur Vidal,

    Votre article pour le moins lénifiant qui se veut une défense discrète de notre Prince-Président. S’il est vrai comme le Prince de Machiavel nous l’a appris que tout pouvoir finit toujours par élever la méfiance au plus haut niveau de son paroxisme, que tout pouvoir corromp les corps et les âmes, La réaction de notre jeune monarque hier soir relevait de la plus grande des puérilités : un adolescent en mal de virilité présidentielle qui lançait à la cantonade devant ses affidés qu’il attendait à l’Elysée ses détracteurs. Cela ém’a fait penser à ces vieux adolescents qui visitaient tous les bals de la région pour en découdre en lançant à leurs adversaires potentiels des phrases du genre : Viens ici que je t’en foute une !
    Hier soir, Macron s’est affaibli lui même imaginant sans doute que nul ne pouvait l’atteIndre. Il se trompe lourdement : un désaveu deu bon peuple est si vite arrivé ! Il

  8. Hotoctone says:

    On croirait entendre « la voix de son maître ». Un ancien commissaire de police pourrait nous dire ici tout le bien qu’il pense d’une forme de privatisation de la police autour du Président de la République.

  9. voilà donc l’affaire Benalla estampillée Le Monde c’est-à-dire la Bible, celle qui donne l’imprimatur et qui permet de se déchaîner sans craindre d’être contredit

    Cela me rappelle un media local… J’ai le nom sur le bout de la langue mais je n’arrive pas à remettre le doigt dessus !

    Ceci dit, tout de même il y a plus sérieux, plus grave, plus matière à contestation : le statut des cheminots par exemple (ils sont toujours en grève), le report du plan pauvreté pour cause de football, le rythme effréné des réformes, l’accueil des migrants, etc. De tout cela les médias et nos hommes politiques s’en moquent-ils pour en faire si peu cas ?

    Car bien sûr Le Monde -puisque c’est votre cible initiale- ne parle jamais de tout ça, hein ! Depuis combien de temps n’avez-vous pas ouvert un exemplaire ?

  10. J’espère que les français dans leur majorité auront la même vision pertinente de la réalité. Ils renverront ainsi les pantins politiques professionnels (et les journalistes de pacotille) à leurs jeux d’enfants.
    Bravo !

    • Effectivement les français ne sont pas si idiot, ce jour dans Challenge la cote de Macron remonte …:

      « Emmanuel Macron remonte légèrement dans l’opinion en dépit de l’affaire Benalla, qui a peu affecté les personnes sans préférence partisane, montre la dernière édition du baromètre Harris Interactive – Délits d’Opinion publié samedi. Au total, 42% des personnes interrogées font confiance au chef de l’Etat, un score en hausse de deux points de pourcentage par rapport au mois dernier. Le Premier ministre Edouard Philippe bénéficie exactement de la même progression, à 42%. »

      Le comportement des media est nul sur cette affaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s