Ce sont les élus qui sont trop nombreux, pas les ours !


ours 2    On aura donc deux ourses en Béarn, et ce ne sont pas les positions incongrues de nos parlementaires qui y changeront quelque chose, enfin si, on peut espérer qu’ils seront, eux, à l’avenir, moins nombreux.

Une majorité des Maires des PA s’étaient déjà tristement prononcé sur ce sujet ( « Les élus béarnais veulent la peau de l’ours ! » AP du 17/6/2018 cliquer sur le titre ), même ceux dont la commune n’a vu que des ours en peluche…

Lors d’un déjeuner avec Nicolas Hulot concernant la réintroduction de deux ourses en Béarn, il a eu droit à un refus unanime des parlementaires des Pyrénées Atlantiques. Les propos de David Habib furent clair :  » Nous lui avons répondu qu’entre l’ours et les bergers nous choisissons sans hésiter les bergers » (La République du 31/7/2018). Enfin, une partie des bergers…

Cette opposition unanime est pour le moins étonnante. Tout d’abord on aimerait des prises de parole claires des députés MoDem, la position de Josy Poueyto ou Jean Paul Mattéi confronté à l’ours dans leur circonscription, cela doit être piquant… Et que dit notre François, roi du Pays de Béarn ?

Mais ces élus oublient un peu vite ce que pensent leurs électeurs. Un sondage IFOP sur l’ensemble des Français diffusé le 1/3/2018 montre que 84% des Français sont favorables à cette réintroduction (8 points de plus que lors du précédent sondage) ainsi que 78% des Pyrénéens !

D’ailleurs la mascotte de la Section Paloise, Bearny est bien un ours et le Béarn juste un peu plus qu’un ours anglais… Rappelez vous, le slogan publicitaire du Conseil Général (aujourd’hui lui aussi opposé à l’ours) pour leur station de ski : « A la Pierre Saint Martin les oursons vous regardent skier » …

Quels arguments ont ces girouettes pour démontrer que ce qui est possible en Espagne, en Italie en Roumanie ou en Slovénie est impossible en Béarn ?

Comment est-il possible que nos élus s’opposent à cette démarche écologique défendue par le plus populaire des écolos, exigée par l’Europe, et approuvée par l’immense majorité des citoyens et des Pyrénéens ?

Devant un tel désaveu on aimerait avoir un argumentaire détaillé de la part nos élus !

J’espère que les électeurs se souviendront de ces prises de position lors des prochaines élections, mais surtout qu’avant, la population des parlementaires, bien trop nombreuse, sera diminuée d’une manière sensible comme promis par le Président candidat. Trop de politiciens professionnels dont les dégâts sur la population des moutons citoyens sont considérables.

On n’envisage pas de les introduire ailleurs, personne n’en manque …

Daniel Sango

 

Pour prolonger cette lecture, un article qui nous montre que les bergers, en particulier la jeune génération, est favorable à la cohabitation :

https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/biodiversite/grand-format-si-l-ours-disparait-mon-metier-va-mourir-le-plaidoyer-d-une-bergere-en-bearn_2863767.html

Crédit photo : goldenmoustache.com

 

 

Comments

  1. Robert contrucci says:

    V’là ci-après, le dernier communiqué du F.I.E.P. (Fonds d´Intervention Eco-Pastoral : FIEP, Groupe Ours Pyrénées, association de protection de la Nature à but non lucratif crée en 1975).
    Actualité : article « Malgré le départ de N. Hulot, le lâcher de deux ourses en Béarn doit se faire » publié le 28/08/2018
    URL : http://www.fiep-ours.com/lecture.php?op=lecture&sid=509

    Pour aller plus loin, voir aussi et entre autres, les rubriques suivantes :
    1) « Info sur l’ours » :
    URL : http://www.fiep-ours.com/lecture.php?op=listeparcateg&macateg=6

    2) « Actions associatives communes pour l’ours »
    URL : http://www.fiep-ours.com/recherche.php?topic=17

  2. Robert Contrucci says:

    Dernières actus sur nos amis les ours :
    1) « Réintroduction d’ourses dans les Pyrénées. Résultats favorables d’une consultation publique » (Source : Ouest-France avec AFP : article publié le 23/08/2018)
    URL : https://www.ouest-france.fr/sciences/animaux/reintroduction-d-ourses-dans-les-pyrenees-resultats-favorables-d-une-consultation-publique-5933298

    2) Divers (ailleurs en… Ariège) : « Ariège : un jeune randonneur nantais poursuivi par une ourse » (Source : La Rép des Pyrénées : article publié le 22 août 2018)
    URL : http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2018/08/22/ariege-un-jeune-randonneur-nantais-poursuivi-par-une-ourse,2407628.php
    V’là une randonnée dont se souviendra le randonneur ! 😉

    Nota : peut-être, que si cette ourse avait rencontré un élu béarnais opposé à la réintroduction des ours dans les Pyrénées, élu égaré dans les Pyrénées Ariégeoises, cela se serait terminé autrement… ; à mon humble avis, on l’aurait entendu couiner jusqu’ici à Pau ! 😉 😉 😉

  3. Robert Contrucci says:

    Allez, une petite dernière (?) :
    Certains politiques qui, pour des raisons bassement électoralistes (bien évidemment, afin d’être réélus…), appuient les éleveurs dans leurs revendications « contre l’introduction de l’ours dans les Pyrénées », devraient penser (?) à la création de zones exclusivement réservées à l’ours dans le Parc national, et donc sans bergers et ses brebis, ni touristes et randonneurs, dont pas un,pour ces derniers, à ce jour, n’a été dévoré ou croqué… (au choix) : dommage pour… les vautours ou les loups, qui eux, ne se contentent pas de la peau de l’ours ! 😉

    C’est peut-être « le politique » qui n’aurait pas dû être introduit dans les vallées des Pyrénées… 😉

  4. BONNIN Alain says:

    Cela apporte quoi d’avoir des ours …? Combien cela coûte ? Des touristes viennent-ils pour les voir ? A quand a la ré-introduction du dinosaure ?

    • Darfeuil Pierre says:

      Pour moi c’est important de conserver voire développer la richesse de notre patrimoine. L’ours c’est un témoin de la qualité de nos montagnes. Sans lui et d’autres espèces cela deviendrait un relief sans âme. Si on aime la nature on aime l’ours. Je comprends et soutien à 100% ceux qui se battent pour faire survivre l’ours.

  5. Monique says:

     » the mountain belongs to the collectivity » The entire Pyrenees are a national park? There is no private land?

  6. Si le Béarn représenté par ses élus ne souhaite pas d’ours, que les financements prévus et acceptés par ces mêmes élus soient rendus jusqu’au derniers centimes aux populations européennes qui financent depuis presque trente ans le pastoralisme dans les Pyrénées.
    Si les ours ne sont pas bienvenus en montagne mais les brebis oui, que le marketing « ours » soit remplacé par une commucation sur les ovins et les caprins.

    • Michel LACANETTE. says:

      Si les ours ne sont pas bienvenus en montagne mais les brebis oui, que le marketing « ours » soit remplacé par une commucation sur les ovins et les caprins.

      Pas d’ accord pour que l’ argent du  » marketing ours » aille dans la poche des loobies agricoles qui profitent de la manne de l’ ours depuis bien une quarantaine d’ années ,sans jamais avoir fait le moindre geste de reconnaissance en sa faveur.
      C’ est argent doit revenir aux vrais bergers qui sont sur le terrain en estive et non aux éleveurs, ou éventuellement il faut qu’ il retourne aux instances donatrices avec effet rétroactif.

      • « Si le Béarn, représenté par ses élus ne souhaite pas d’ours »: je n’ai pas lu de prise de position sur l’ours lors de la campagne électorale. Si un élu, dont le nom ne fait pas le moine; se permet de dire à l’assemblée nationale, au sujet de la pollution à Lacq, que seuls les élus béarnais sont pertinents sur le sujet, il est grand temps refuser cette représentation.
        Comme l’a écrit Descola: à qui appartient la nature? elle n’appartient pas aux béarnais, encore moins aux éleveurs dont ont vient de subir la déclaration par la voix de la présidente de la FNSEA.

  7. Robert Contrucci says:

    Apparemment, la cohabitation avec les ours, se passe mieux en Slovénie… 😉

    Voir article de Bojan Kavcic, AFP, paru dans la presse locale en page 5 (Faits du jour), article consultable sur le site web « larepubliquedespyrenees.fr »
    Titre : « Comment la Slovénie vit en harmonie avec ses ours »
    URL : http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2018/08/06/comment-la-slovenie-vit-en-harmonie-avec-ses-ours,2399229.php

  8. : "EsberitdePau" says:

    Le texte de Daniel Sango est très parlant ainsi que les documents qui sont un vrai réquisitoire à l’encontre de ceux qui récusent l’ours tout en encaissant les subventions liées à sa survie….
    La malhonnêteté a ses limites et jamais l’image du « beurre et de l’argent du beurre » n’a été aussi pertinente.
    C’est à la fois se moquer des contribuables qui sont à l’origine des subventions ainsi que des consommateurs qui ont le droit de considérer que la montagne appartient à la collectivité.
    Retenons la cohérence des bergers et producteurs qui prônent la cohabitation et défendons les, contre les autres qui doivent assumer leurs choix.
    Les premiers ont élaboré un label ‘ Pédescaous » pour un fromage produit dans une montagne ouverte à la diversité biologique,encourageons les en achetant massivement leur production.
    Dans le droit fil d’une agriculture raisonnée il faut défendre un élevage raisonné….
    Demain chez le fromager…demandez du « Pédescaous »….( » Pé-descauç….le va-nu-pied…le surnom de l’ours en béarnais )…

    • Michel LACANETTE. says:

      Je partage totalement vos propos. Nos Elus sont totalement  » hors sol » dans cette affaire, mais malheureusement une fois de plus il vont gagner, en faisant un bras d’ honneur aux contribuables. Avec le soutien de certains syndicats agricoles qui ne défendent pas les vrais berger(e)s mais des éleveurs, qui pour certains ne mettent les pieds en montagne qu’ une fois par semaine.

  9. Robert Contrucci says:

    « Z’avez bien raison ! », le « Sieur » Sango : que les ours croquent quelques élus politiques (Nota : de tous bord…), élus égarés dans les Pyrénées lors d’une randonnée ou peu après, l’un de leurs discours à géométrie variable devant leurs électeurs potentiels et/ou les médias (Presse, radio et TV) … 😉

    Pour info. et/ou rappel, encore quelques liens, juste pour la petite histoire (Source : france3-regions.francetvinfo.fr) :
    « 20 ans de batailles autour de l’ours des Pyrénées » (Archives : Dominique Cassagne – Publié le 25/05/2016 à 07:06, mis à jour le 07/07/2017 à 14:08) :
    URL : https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/20-ans-de-batailles-autour-de-l-ours-des-pyrenees-981352.html

    Autre lien (Source : france3-regions.francetvinfo.fr) :
    « ours des Pyrénées : A la différence des Pyrénéens, les Slovènes s’entendent bien avec les ours »
    URL : https://france3-regions.francetvinfo.fr/decouverte/animaux/ours-des-pyrenees?r=occitanie

    et rappel : site web « .francetvinfo.fr » (Rubrique : Découverte / Ours)
    URL : https://www.francetvinfo.fr/decouverte/ours/

    « Bonne lecture, mais voir aussi les vidéos…« 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s