Homéo pour homos


Il est allé se cacher en Suisse pour proposer ses services…comme beaucoup de ses confrères avant lui, ce médecin souhaite soigner l’homosexualité dont quelques-uns parmi nous sont atteints, comme si celle-ci était une maladie!

Je ne peux que répéter que c’est en 1981 qu’il a été fait la grâce aux homosexuels de ne plus être pris pour des malades mais bien estimés tels que des êtres sains d’esprits au même titre que la plupart d’entre nous dans notre société dite civilisée ! Seulement voilà, il y aura toujours des petits malins chez certains médecins pour voir chez l’homo le chétif côté affectif. En effet, ils sont encore nombreux à souhaiter soigner l’homo, voire le guérir de ce mal d’aimer à la source de bien des plaisirs dont toutes et tous, hétéros comme homos goûtons à loisir auprès de leurs aimés. A présent, il en est un qui a choisi une médecine douce consistant à soigner le mal par le mal de telle sorte qu’il n’y paraisse plus… telle est la volonté de ce généraliste qui, de doses infinitésimales en doses infinitésimales, le médecin homéo prétend soigner les homos, n’est-ce pas Dr Jean-Yves Henri …

il est vrai que …

Parler de son homosexualité est embarrassant voire douloureux pour la plupart des homosexuels souhaitant la révéler ; un véritable parcours du combattant lorsqu’il faut en plus d’affronter le regard d’autrui, supporter les railleries ou les constants préjugés et autres mépris. De ce chemin jonché de mufleries et d’interdits comme trop souvent la violence verbale ou physique, une trop grande incompréhension, l’ignorance comme les inégalités demeurent. Quelques-uns sortent indemnes, soulagés d’avoir franchi le cap quand d’autres, incapables d’en supporter le fardeau renoncent à l’avouer ou encore tentent de se débarrasser de ce que beaucoup nomment une abomination quand ce n’est pas cette perversion sexuelle dont la plupart d’entre les gays, lesbiennes sont atteints d’après certains homophobes autrement malsains, et je ne parle pas des suicides.

Pour ceux qui ont fait le choix de suivre la voie de la guérison, il existe aujourd’hui de nombreuses thérapies et des moyens qui, de la spiritualité à la pédagogie en passant par la médecine redonnerait confiance pour soigner cette tentation homosexuelle pour peu à peu la guérir de cette emprise que d’aucun dise diabolique. Pour aider en cela les homos, ils sont nombreux à les guider vers le chemin de l’hétérosexualité, la dite normalité. D’un côté les anti-homos promus au rang de guérisseurs ou mieux encore « entraîneurs de réorientation sexuelle », avec des exemples de repentis pour soutenir leurs idéaux … et de l’autre des homophobes tout aussi éclairés que les premiers, promettant aux mortels homosexuels la rédemption ou le pardon des péchés si ces derniers abandonnent leur perverse destinée puis, aujourd’hui il y a l’homéopathie !!!

Guérir à l’ombre de l’homophobie en somme pour les homosexuels … une utopie ou une idéologie !

Bien à vous.

Samie Louve

Comments

  1. Samie Louve says:

    bonsoir Georges, je suis d’accord avec vous sur l’intégralité de votre écrit … sauf qu’hélas, ce que vous nommez « jugement de valeur » à propos d’une sexualité différente entraîne durablement chez quelques-uns l’homophobie latente et toujours aussi présente et il me faut le dire. Contrairement à ce que l’on croit, celle-ci fait bien des dégats parmi les homosexuels et en fait toujours autant de nos jours, qu’il s’agisse de violence morale ou physique poussant des êtres humains au suicide souvent (suicide plus important parmi les jeunes homosexuels)… et ce n’est pas la presse locale ni celle nationale qui en parle car il existe tant d’autres priorités… hélas, l’homophobie a la dent dure, incisive et cruelle … bonne soirée ! Merci pour votre commentaire.

    • Michel says:

      Même si la question est fort délicate et complexe, j’ose l’aborder. Vous affirmez que le taux de suicide que je suppose, à vous lire, plus élevé que la moyenne (même si je n’en ai aucune idée) parmi les jeunes homosexuels est exclusivement dû à la contrainte morale extérieure. Cela me semble une réponse une peu simple qui fait l’impasse sur l’existence de possibles fragilités internes, contraintes externes et internes étant, en général, intimement mêlées dans ces drames humains. Voir l’homophobie partout me paraît donc un peu facile et surtout très idéologique.

      • : "EsberitdePau" says:

        Un peu comme « ne pas la voir »…qui ne m’apparaît pas dénué d’arrière pensées idéologiques…C’est un peu comme si on voulait conclure que le mal être ne vient que de ce que vous nommez la contrainte intérieure….De là à conclure …sans le dire, bien sûr…que l’homosexualité est une maladie….et la boucle sera bouclée…Ah la magie de la langue de bois…

        • Un Passant says:

          Mais vous rendez-vous compte, EsberitdePau des glissements de votre raisonnement ? Mais c’est pas possible !

          Un peu comme puis ne m’apparaît pas suivi de dénué d’arrière pensées puis à nouveau C’est un peu comme si puis de là à conclure Vous rendez-vous compte de ce que vous faites dire à votre interlocuteur qu’IL N’A JAMAIS DIT : « le mal être ne vient que de ce que vous nommez la contrainte intérieure » ? Les procès d’intention sont staliniens, ici.

          Alors que Michel (que je ne connais absolument pas) a dit tout autre chose : « l’existence de possibles fragilités internes, contraintes externes et internes étant, en général, intimement mêlées dans ces drames humains« . Ce que tout psy vous confirmera pour tout cas de suicide, quel qu’il soit !

          Je suis consterné de ce que je lis ici

          • : "EsberitdePau" says:

            Votre consternation va de pair avec cette tendance qui consiste à adhérer à l’idée que l’homosexualité est une maladie qu’il faut soigner…tout en ne le disant pas…il suffit de récuser la pression extérieure que constitue l’homophobie….celle qui est exprimée en termes peu délicats….et celle des salons….juste suggérée….Les deux me hérissent…
            Je confirme que voir » l’homophobie partout est idéologique »….mais refuser de la voir ou la minorer l’est tout autant.
            Je vous remercie de votre commentaire….Michel a bien de la chance de bénéficier d’un soutien aussi talentueux…
            J’en profite pour confirmer que homosexualité, héterosexualité sont bien des orientations sexuelles et que la pédophilie est une perversion. Il y a des hétéros pédophiles comme des homos. Donc évoquer cette perversion dans un article qui traite de l’homosexualité vise à établir un critère d’anormalité sur l’homosexualité.
            En tout cas, je remercie Samie Louve pour son texte , il a permis de révéler que l’homophobie « même soft » est une réalité et que l’idée d’un suivi psychiatrique fait son chemin dans certains salons…

  2. Georges Vallet says:

    ‘Guérir à l’ombre de l’homophobie’
    C’est l’homophobie qui est à guérir, elle est le résultat d’une carence biologique profonde des déterminismes de la sexualité tant au niveau physiologique que psychologique. La moyenne d’entre nous est hétérosexuelle, c’est l’équilibre qui a été retenu par l’évolution et heureusement, car nous ne serions pas là pour échanger mais, de part et d’autre de la moyenne, « tout est possible tout est réalisable »!
    Je suis gêné car je ne veux choquer personne mNous sommes des êtres vivants et en tant que tels

    • Georges Vallet says:

      Un geste malheureux m’a coupé la parole!
      Donc, je suis gêné car je ne veux choquer personne mais nous sommes des êtres vivants et notre comportement est le fruit d’un fonctionnement chimique enzymatique influencé par l’environnement; de la fécondation à la naissance c’est le milieu intérieur et après le milieu extérieur; nous sommes tous différents car nous avons une histoire différente; vouloir culpabiliser une sexualité autre que celle de la moyenne est un jugement de valeur qui ne tient pas en dehors d’une prise de position politique ou religieuse.

    • Michel says:

      « tout est possible, tout est réalisable ».
      N’importe qu’elle sexualité n’est pas acceptable du seul fait qu’elle est possible et réalisable. La pédophilie est possible et réalisable mais ne doit pas être acceptée. Votre propos qui tend à légitimer toute sexualité qui est réalisable est donc très choquant.

      • Georges Vallet says:

         » c’est l’équilibre qui a été retenu par l’évolution et heureusement, car nous ne serions pas là pour échanger mais, de part et d’autre de la moyenne, « tout est possible tout est réalisable »! »
        Il faut comprendre le passage dans son contexte; je dis que tout est possible, tout est réalisable biologiquement; lors de l’évolution; socialement il est bien évident qu’il en est tout autrement suivant les sociétés; pour la nôtre, c’est la condamnation naturellement.

      • Un Passant says:

        Michel,
        L’inceste en est une autre, la nécrophilie une autre encore et je n’évoque pas la zoophilie.

        Mais il est très difficile de discuter après des affirmations telles que « le résultat d’une carence biologique profonde des déterminismes de la sexualité« , ce qui n’a aucun sens
        ou
        « La moyenne d’entre nous est hétérosexuelle« , ce qui est faux. Sinon il n’y aurait pas de problèmes d’homophobie !

        Surtout lorsque l’on est qualifié d’homophobe dès qu’on émet un avis différent. Vous allez voir que je vais être accusé (avec vous) de comparer pédophilie et inceste à homosexualité !

      • : "EsberitdePau" says:

        Encore la magie de la langue de bois….celle qui suggère, sans le dire bien entendu … qu’on peut établir un parallèle entre la pédophilie ( que toute le monde condamne) avec l’homosexualité que certains assimilent à une maladie…pour mieux la stigmatiser.
        La pédophilie repose sur un abus et une violence entre un adulte et un mineur qui n’est pas consentant et n’est pas à même de l’être. L’homosexualité est une orientation sexuelle qui repose sur le consentement mutuel.
        Comparer l’une à l’autre revient à rendre condamnable l’une par assimilation à l’autre.
        Ce serait beaucoup plus simple et plus sincère d’affirmer votre aversion pour l’homosexualité…

        • Un Passant says:

          Et paf… Michel. Je te l’avais dit.

          « L’homosexualité est une orientation sexuelle qui repose sur le consentement mutuel.« . Où donc allez-vous chercher ça ? L’homosexualité est une orientation sexuelle, point. Elle ne repose sur rien du tout, pas que nous sachions en tout cas, pas plus que l’hétérosexualité. L’une et l’autre sont, voilà.
          Vous voudriez nous faire croire qu’il n’y a pas de gay pédophile ? Les déviances sont observées partout.

          Michel n’a rien comparé… Vous travestissez ou ne savez lire. Quant à « …revient à rendre condamnable l’une par assimilation à l’autre » ça, plus fallacieux, tu meurs.

          Pour en revenir à l’article sur ce soi-disant médecin et sa prétendue homéopathie : il y a des fous furieux partout !

          Les satyres et les pyraustes
          Les égypans, les feux follets
          Et les destins damnés ou faustes
          La corde au cou comme à Calais
          Sur ma douleur quel holocauste

          • Un Passant says:

            J’ai omis, et m’en rends compte un peu tard, de préciser que ces 5 vers étaient de Guillaume Apollinaire De mémoire, c’est Voie lactée

        • Sauf que je ne compare rien. Dans ma réponse, je n’évoque pas l’homosexualité. Je réponds seulement à un propos de Georges Vallet sur la sexualité en général qui me paraissait inapproprié et sur lequel il s’est d’ailleurs expliqué depuis.
          Mais je constate que la prédiction de « le passant » s’avère parfaitement exacte : l’anathème arrive très vite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s