La psychiatrie, papale,


Oyez oyez braves gens, priez pour les pauvres pécheurs que sont les homosexuels … dont « le démon infiltré dans les âmes » sans nul doute les rend infâmes … priez donc vous tous afin qu’auprès de la jeunesse, ce fléau ne pousse et ne devienne cette calamité que le Pape François fait sienne tandis qu’il appelle les parents à fustiger leurs enfants dès leur homosexualité annoncée, ces derniers les supposant déments, juste bons à soigner la maladie ayant pour cause l’homosexualité !

Ah la belle affaire que voilà, qui sait afin d’oublier ce que des hommes d’église commettent de perversités, eux qui, loin de bénir des enfants, pieusement, les enduisant d’eau bénite à tout venant, fouillent dans les plis des petits pantalons aiguisant leurs désirs malveillants, celle d’une foi plutôt malsaine commise par des prêtres obscènes … certains d’entre eux violant les rejetons qu’à leur messe ils entraînent tout en invoquant à leur dieu le pardon ! Alors où sont ces modèles de saints évangélisateurs, ils ne sont en effet que des hommes dont la mission consiste à la seule vision d’un esprit qui loin d’être sain abuse sexuellement le menu fretin !

Ah cette sainte quéquette en quête des petites braguettes ouvertes, séduisant le pédophile clérical, un mâle, docile, soumis à ces élans de convoitise, lui que l’Eglise catholique cache en son sein craignant de la ire des fidèles ouailles qu’elles la quitte pour finir sur la paille …

Telle est la vie des moines dont quelques-uns, trop peu, témoignent de leur mal, certains cachant leurs odieux secrets quand les victimes elles, de plus en plus nombreuses se dévoilent à la face du monde, sachant, ce dernier et depuis trop longtemps, combien dans la sainte église et jusqu’au Vatican, il se trouve des relents dont l’infection gagne ses enfants …

Bien à vous.

Samie Louve.

Comments

  1. : "EsberitdePau" says:

    Mondeigneur Aillet ! ….sors de ce corps…!

  2. Samie Louve says:

    ouh là .. gardez votre calme … passant ou passante que vous êtes, et qui n’appréciez pas ma poésie ni les homos apparemment, ni même certains auteurs que vous vomissez sans doute … ce texte ne s’adresse en aucun cas à vous mais à ce sieur proclamé pape par des soupapes iiii je ris … il n’y a pas de polémique stérile sinon vous ne seriez pas ici en découdre à propos de nos propos et d’une sexualité qui doit vous déranger … bien à vous madame ou monsieur qui ne faites que passer … au plaisir de ne pas vous relire sur ce sujet qui me tient à coeur : l’homophobie ! 😉

    • Un Passant says:

      Une petite dernière avant de partir :
      Je laisse tomber les deux premières calomnies :

      « qui n’appréciez (…) ni les homos apparemment »
      « et d’une sexualité qui doit vous déranger »

      et ne réponds qu’à la troisième réflexion :

      « au plaisir de ne pas vous relire sur ce sujet qui me tient à coeur : l’homophobie ! »
      La lutte contre l’homophobie me tient à cœur autant que l’honnêteté intellectuelle, la droiture du raisonnement et la rigueur de la pensée.

      Je vous présente mes hommages

      • Samie Louve says:

        trop de rigueur tue l’honnêteté intellectuelle … quant au raisonnement, s’agissant de sa droiture, il peut s’avérer sinueux … appelant à d’autres réflexions échangées librement, courtoisement et qui ne sont pas vaines … j’accepte vos hommages et vous en remercie !

  3. Samie Louve says:

    jacter, jacter, vous en avez de bonnes Mlle Plume … oui, revenons aux sources lorsque le Pape lui-même alors cardinal parle de l’homosexualité comme du « démon infiltré dans les âmes » … pour être une tournure d’esprit cela en est une ne croyez-vous pas de la part de ce petit diablotin de cardinal devenu pape et qui depuis tente de modérer ses paroles afin de nous faire oublier celles de travers d’alors mais plus encore les perversités de ses émissaires pédophiles inondant l’église. Et que pensez-vous Un Passant de ce même cardinal devenu le pape François, lâchant en 2015 (ce n’est pas si vieux) « à propos du mariage pour les LGBT auquel il s’opposait farouchement l’assimilant à une « colonisation idéologique » cherchant à infliger aux « peuples » des « modèles de vie anormaux et irresponsables »…. » jactons en choeur si vous le voulez oui … pour ne trouver que le bonheur de chacun, sans le moindre préjugé qui ne vienne entacher nos petites vies d’humains dont certains sont bannis au nom d’une religiosité et d’êtres malsains, des voleurs, des violeurs d’amour ou de bien-s !

  4. Melle Plume says:

    Merci, Passant, de nous avoir ramenés aux sources.
    Quelle fâcheuse tournure d’esprit de la part de nos contemporains que de jacter sans cesse à propos d’un mot, d’une expression sortis de leur contexte.
    « Le sage tourne sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler  » dit le proverbe.
    Est-ce que cela marche aussi avec un clavier ?

  5. Un Passant says:

    il appelle les parents à fustiger leurs enfants dès leur homosexualité annoncée, ces derniers les supposant déments, juste bons à soigner la maladie ayant pour cause l’homosexualité !

    Pitoyable. Je ne veux répondre qu’en citant textuellement ce qu’a dit le pape dans cet avion car, avec ce buzz, je suis allé le chercher ; ce que m’enseignèrent mes maîtres, « le texte, rien que le texte », et qui est à 100 lieues de cette bouffonnerie de logorrhée.
    Chacun tirera la conclusion qu’il souhaite :

    « Il y a toujours eu des homosexuels et des personnes avec des tendances homosexuelles. Toujours. Les sociologues disent – je ne sais pas si c’est vrai – que dans les périodes de changement d’époque, certains phénomènes sociaux et éthiques grandissent, parmi lesquels celui-ci. C’est l’opinion de certains sociologues ».
    « Mais ta question est claire. Que dirais-je à un papa qui verrait que son fils ou sa fille a cette tendance ? Je lui dirais premièrement de prier, ne pas condamner, dialoguer, comprendre, donner une place au fils ou à la fille, lui donner une place afin qu’il s’exprime. Et puis, à quel âge se manifeste cette inquiétude ? C’est important. C’est une chose quand cela se manifeste dès l’enfance, il y a beaucoup de choses à faire par le biais de la psychiatrie, pour voir comment sont les choses et les comprendre. C’est autre chose quand cela se manifeste après vingt ans. Je ne dirai jamais que le silence est un remède. Ignorer son fils ou sa fille qui a des tendances homosexuelles est un défaut de paternité ou de maternité. Tu es mon fils. Tu es ma fille. Comme tu es. Je suis ton père ou ta mère : parlons. Et si vous, père et mère, vous ne comprenez pas, demandez de l’aide. Mais toujours dans le dialogue. Parce que ce fils ou cette fille a droit à une famille. Et sa famille, qui est-elle ? Ne le chassez pas de la famille. C’est un défi sérieux qui relève de la paternité et de la maternité ».

    • Georges Vallet says:

      « Chacun tirera la conclusion qu’il souhaite : »
      Voici, en ce qui me concerne, ce que je tire de ce texte:
      « Il y a toujours eu des homosexuels et des personnes avec des tendances homosexuelles. Toujours.»
      Le pape reconnaît donc que l’homosexualité n’est pas anormale puisqu’ il admet que son existence est la normalité depuis que l’homme existe.

      «C’est une chose quand cela se manifeste dès l’enfance, il y a beaucoup de choses à faire par le biais de la psychiatrie»
      C’est le passage qui a généré le plus de confusion et d’interprétations possibles. D’après le contexte, accordons au pape la pensée que la psychiatrie peut servir aux parents pour les aider à comprendre leur enfant et pour l’enfant à comprendre ses parents, et non comme un thérapie possible d’une pathologie.

      «Je lui dirais premièrement de prier, ne pas condamner, dialoguer, comprendre, donner une place au fils ou à la fille, lui donner une place afin qu’il s’exprime.»
      «Tu es mon fils. Tu es ma fille. Comme tu es. Je suis ton père ou ta mère : parlons.»
      La aussi, il y a ambiguïté car on peut considérer que le but des échanges est essentiellement de se comprendre mutuellement et de s’accepter comme on est, ou alors, de convaincre l’enfant, par le dialogue, qu’il n’est pas dans la bonne voie.

      «C’est autre chose quand cela se manifeste après vingt ans.»
      Il n’apporte pas de réponse. Pourtant:« Je ne dirai jamais que le silence est un remède»!
      Ce silence ouvre la voie, là aussi, à toutes les interprétations possibles! Le texte est-il incomplètement rapporté?
      Ces différentes interprétations possibles sèment la confusion dans les esprits et expliquent les réactions. Un peu de jésuitisme peut-être!!!

      • Un Passant says:

        Pas de jésuitisme, mais de la mauvaise foi pure et simple. Et des conclusions qui n’en sont pas. Juste pour l’exemple, une conclusion fausse, une déviance intellectuelle et du raisonnement :
        « le pape reconnaît donc que l’homosexualité n’est pas anormale puisqu’ il admet que son existence est la normalité depuis que l’homme existe »
        Le pape ne parle absolument ni d’anormalité ni de normalité. C’est VOUS ici, et vous seul. Et conclure que c’est parce qu’il y en a toujours eu que c’est normal, est aberrant ! La normalité ? Pourquoi l’homo serait-elle la normalité ? Pourquoi l’hétéro serait-elle la normalité ? Vous introduisez une notion de norme là où jamais il n’en fut question. Votre raisonnement est fallacieux.

        « ou alors, de convaincre l’enfant, par le dialogue, qu’il n’est pas dans la bonne voie. » interprétez-vous.
        « COMME TU ES » dit-il. Qu’avez-vous besoin d’interpréter une telle phrase aussi simple ? L’exégèse est aussi inutile que vos engluages de mouches.

        Vous : « «C’est autre chose quand cela se manifeste après vingt ans.»
        Il n’apporte pas de réponse. Pourtant:« Je ne dirai jamais que le silence est un remède»!
        Ce silence ouvre la voie, là aussi, à toutes les interprétations possibles!
         »
        Quelle réponse ? A quelle question ? Il vous dit que la personne est homo, point. Quelle question ? Celle que vous vous posez vous-même ?
        Et quel silence ? Il vient de parler longuement et de dire tout ce qui est à dire. Où est le silence qui prêterait à interprétation ? Il vous dit que la chose EST et qu’il en est ainsi. Que cherchez-vous de plus ?
        Sinon, il est pape et parle donc de prière. Si l’on est insensible à cet encouragement, on le laisse courir et puis c’est tout. Ce qui ne le remet pas en cause.

        Pour ce qui est de l’auto-proclamée poétesse, dite louve, je ne réponds pas à la mauvaise foi, la calomnie n’appelle aucune réponse. Juste une réflexion : vous ne jactez pas, madame, vous vomissez.

        Mais cette polémique est stérile : je me retire de cet échange. je ne voudrais pas perdre ma patience et oublier les convenances, je crois en avoir assez dit.

        • Georges Vallet says:

          Puisqu’il était précisé que chacun pouvait tirer la conclusion qu’il souhaitait, je me suis permis de le faire. Vous n’avez pas la même, c’est votre droit et je respecte votre opinion.

          « Mais cette polémique est stérile : je me retire de cet échange »
          Vous avez raison car le texte du pape que vous avez publié a disparu; plus de références donc, pourquoi?
          Vous avez aussi raison de ne pas oublier les convenances!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s