Ils marchent en silence


les singes    La candidature d’Emmanuel Macron a suscité un grand engouement pour ce mouvement parti de rien, La République En Marche. En Béarn, où la situation est particulière avec la concurrence du MoDem, LREM est muette. Pourquoi ?

Si le positionnement idéologique du MoDem et de LREM sont tous deux situés au centre, il existe des différences fondamentales entre ces deux mouvements.

Le MoDem est un parti de l’ancien monde politique, vestige de l’UDF de la grande époque, éclaté en différents mouvements centristes et réduite à néant grâce au talent de François Bayrou . Il en est le maître incontesté vu qu’il y reste peu de militants et quelques grognards qui ont bénéficié de l’opportunité incroyable de la vague Macron. Quand il parle du MoDem, Bayrou dit « je », pas « nous », on a tout dit. Ses cadres sont des vieux de la vieille, élus et ré élus depuis des années, ou qui ne vivent que pour cela. François Bayrou, Josy Poeyto et les autres ne correspondent en rien par leur parcours à ce qu’attendent les marcheurs de leurs représentants. Ils souhaitent du renouveau, des candidats qui ont connu, et si possible réussi dans la vraie vie, qui ne veulent pas faire carrière, car cette volonté a pour corollaire de sacrifier à la démagogie pour être ré élu.

Et la situation en Béarn est très particulière : aucun élu LREM ! Mais surtout on ne voit pas bien ce qui changerait vu que les marcheurs sont muets. Aucune intervention dans les media, aucune critique ou propositions face à la gestion calamiteuse de Bayrou ou Lasserre, … Comment exister dans ce cas ? Comment convaincre ?

Ah oui, une opération pour nettoyer les berges du Gave… un début avant de nettoyer la vie politique ?

Il faut dire que l’organisation du mouvement ne favorise pas l’émergence de nouveaux talents, comme si LREM avait choisi d’abandonner les Pyrénées Atlantiques à son allié tout heureux de cette opportunité. Le responsable départemental du mouvement a été parachuté par Paris, il a en prime chuté face à Jean Lassalle ce qui est vraiment peu glorieux. Dans l’organisation, ce sont en suite des Comités qui constituent le maillage, mais des comités créés par qui le souhaite, et qui restent eux aussi muets. Il faut dire que personne ne dispose d’une légitimité démocratique, ni peut-être des idées nécessaires, ce qui entraîne sans doute cette réserve en particulier au niveau local.

Il est clair que dans ces conditions le mouvement dans les Pyrénées Atlantiques va dans le mur. Pour les européennes dont le mode d’élection ne donne pas vraiment la parole aux candidats, cela n’est pas trop grave, les élections se font à Paris dans les coulisses des partis, les citoyens votent pour un maillot…

Mais que dire des municipales ? Comment ce « parti » peut-il envisager d’avoir des résultats alors qu’il reste invisible et muet ?

Il est pourtant indispensable que les marcheurs affirment leur opposition aux méthodes Bayrou et à ses candidats. Mais au fait, vous en connaissez vous des marcheurs ?

Aucune personnalité visible, aucun débat ni proposition, les marcheurs Béarnais muets sont des fantômes, une autre façon de faire de la politique …

 

Daniel Sango

Comments

  1. Joël Braud says:

    Il s’agit là de la démonstration selon laquelle les politiques s’arrangent entre eux lorsqu’arrivent des échéances électorales. Il y a des petits arrangements d’arrière boutique et des calculs électoralistes où le reste « entre soi » guide toutes les réflexions. On est évidemment bien loin du souci de l’intérêt général. Bayrou est surnommé M. 5% selon l’estimation qui dit qu’il a apporté des voix à Macron lors de la présidentielle. Mais une supposition n’est pas une preuve. C’est à ce titre qu’il revendique d’être considéré comme un faiseur de roi.
    Et pourtant il reste encore des électeurs, de moins en moins nombreux cependant, à considérer que l’idéologie politique guide nos élus. Tu parles…

    • Pascal lacoste says:

      Bonsoir Mr Braud,
      J ‘espère en tous cas pour nos superbes régions du Sud (françaises et espagnoles) que le débat Palois va davantage enchanter que la venue de la Ministre des Affaires Européennes à Sauvagnon.
      Qu’en pense Mr André Duchateau?

  2. Pascal lacoste says:

    « Ils souhaitent du renouveau, des candidats qui ont connu, et si possible réussi dans la vraie vie, qui ne veulent pas faire carrière, car cette volonté a pour corollaire de sacrifier à la démagogie pour être ré élu ».
    Oui ,dans la Com.
    EM veut tellement de renouveau qu ‘il fait tout pour rester dans l’ Histoire avec la primauté de 2 quinquennats consécutifs.

  3. Pascal lacoste says:

    Bonsoir Daniel,
    Emmanuel macron est le jeune cadre dynamique de la Haute Fonction publique, comme je les ai connu il y a 30 ans.
    Beaucoup, comme toi ,ont cru à du Neuf, alors qu’il est l’ ombre de Ségolène et DSK(sans compter qu ‘il est comptable de la situation après avoir succédé à Montebourg).
    L’ immobilisme est en Marche, et cette situation ne va pas aider le Prochain( pour les électeurs qui ont cru en Jupiter).
    N’ oubliez pas et je vous le répète: Il faut 500 signatures donc…
    Même Edouard Philippe a du mal à supporter mon cousin Bayrou,qui fait le DRH(comme en Béarn)
    Ils sont censés être de grands garçons.
    Mieux vaut être seul que….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s