Ghosn : piégé par les Japonais ?


Ghosn france Inter    L’affaire Carlos Ghosn montre à l’évidence des facettes où l’invraisemblable et la cabale interne sont la base de cette incroyable événement. Où est la vérité ?

La mise en examen à la japonaise ne permet pas de connaître les détails de cette affaire incroyable. Les media ne disposent pas d’éléments précis, les fuites, contrairement à la France sont quasi nulles mais sur ce qui est publié je ne puis qu’avoir des doutes importants.

Première accusation, Carlos Ghosn n’aurait déclaré au fisc japonais que la moitié de ses revenus. Or ceux-ci sont connus et publiés dans des dizaines de journaux, ainsi que dans les documents officiels boursiers. Impossible de frauder d’un centime, une fausse déclaration serait un suicide. C’est pourtant ce qu’affirme la presse … incroyable.

Deuxième accusation, à partir des dires d’un lanceur d’alerte interne, il aurait utilisé des fonds de Nissan à des fins personnelles. Possible bien sûr, mais là on se heurte à une situation illogique, pourquoi vouloir gratter des miettes alors qu’on roule sur l’or ? Et si c’est le cas cela ne peut porter que sur des montants très faibles.

Mais surtout, l’origine des accusations incite à penser à un coup d’état interne. Il suffit d’écouter le discours de son numéro deux chez Nissan qui va prendre sa place : condamnation sans état d’âme, pas de place pour la présomption d’innocence, pas une parole de bienveillance pour celui qui a sorti Nissan de la faillite… bizarre. La procédure japonaise avec une garde à vue très longue et le manque d’information concernant la défense de Carlos Ghosn, avec seulement des fuites à charge, mais mineures, de la part du Procureur, laisse le champ libre à beaucoup d’hypothèses…

Mais le coup est parti, Carlos Ghosn est mort au Japon même si la suite montre qu’il n’y a rien de répréhensible. Et les Japonais de Nissan en profitent.

Il est clair que les Japonais n’ont jamais digéré que le petit Renault possède presque la moitié du grand Nissan… l’hypothèse d’une cabale interne me paraît plausible.

Le feuilleton ne fait que commencer …

Daniel Sango

Comments

  1. Robert Contrucci says:

    Au « Sieur » Daniel Sango :
    Vu sur le web, une analyse extraite du site de l’IRIS (Institut de Relations Internationales et Stratégiques), rubrique « Equilibres internationaux et mondialisation », tribune du 28/11/2018 « Gilets jaunes, Carlos Ghosn et équité fiscale » par Éric Vernier (Chercheur associé à l’IRIS) :
    URL : http://www.iris-france.org/124876-gilets-jaunes-carlos-ghosn-et-equite-fiscale/

    Extrait : « Des textes législatifs et réglementaires sont censés réguler les excès et la fraude. Mais si sur le papier, les règles sont plus rigoureuses, c’est peu suivi d’effets sur le terrain, contrairement à ce qu’affirment certains « spécialistes ». L’argent caché dans les paradis fiscaux ne cesse d’augmenter. Les banques sont sanctionnées de plus en plus lourdement, mais continuent à accueillir l’argent criminel et la fraude fiscale dans les territoires les plus laxistes. Le dernier scandale, par la révélation des délits fiscaux et financiers de Carlos Ghosn, PDG de Renault-Nissan, ne révèle pas une meilleure efficacité de la lutte contre la fraude fiscale. En effet, la dénonciation vient de salariés eux-mêmes en délicatesse avec la justice et qui ont profité de la toute nouvelle procédure nipponne anti-mafia de négociation de peine, non d’une procédure quelconque de contrôle fiscal et bancaire. Nissan profite aussi de ce lâchage pour alléger ses propres sanctions et pour peut-être se débarrasser de Carlos Ghosn à bon prix. »

    « As usual » : bonne lecture…

  2. Ce qui me gêne dans cette affaire (médias TV, presse écrite ) c’est que l’on ne parle pratiquement pas du rôle prépondérant dans la stratégie du magement de ces entreprises pour arriver a être numéro 1 du secteur automobile. Ne revenons pas sur les turpitudes vraies ou supposéesde C Gohn mais sur sa vision à long terme de cette industrie qui génère des emplois.

  3. Episode 2 : Carlos Ghosn nie tout… mais les japonais ont sa peau…
    Qui dit la vérité? à suivre …
    https://www.challenges.fr/automobile/actu-auto/ghosn-rejette-toute-malversation-selon-nhk_628178#xtor=EPR-1-%5BChaActu10h%5D-20181125

  4. Joël Braud says:

    En Afrique lors d’élections, la sagesse populaire considère qu’il faut élire le plus riche des candidats car celui-ci sera moins tenté de voler l’Etat en raison du fait qu’il a déjà les poches pleines. Et ensuite on se rend compte que la cupidité n’a pas de limites et que ce n’est pas parce qu’on est riche qu’on ne désire pas s’en mettre encore plus dans les poches. Chez nous c’est pareil et Carlos Ghosn appartient à cette catégorie qui, assurée de sa toute puissance, ne voit pas où sont les limites de l’acceptable. La nature humaine est ainsi faite.

  5. Hotoctone says:

    Cabale, piège ou pas, les Japonais doivent avoir suffisamment d’éléments pour faire tomber ce « capitaine d’industrie » cupide. Le complotisme joue sur les plausibilités, vous semblez être tombés dans ce piège-là.

  6. Robert Contrucci says:

    Au regard de ce qui est écrit et dit dans les médias (Presse, Radio, TV), et même si à ce jour, il n’y a pas de preuve de la fraude, ce qui est dommageable pour la réputation de ce capitaine d’industrie, c’est l’impression laissée auprès du public : cupidité et… toujours plus !

    Laissons faire la justice japonaise…

  7. Georges Vallet says:

     » l’hypothèse d’une cabale interne me paraît plausible. »
    Moi aussi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s