Plus elle tournera tard, plus la roue tournera vite.

Plus elle tournera tard, plus la roue tournera vite ! Et plus la vitesse augmente plus le choc est violent. Les gilets jaunes ne sont qu’un tour de chauffe et s’ils recueillent une majorité de sympathies c’est parce que le mal du pays est plus profond. Quelques idées ?
1) l’assemblée nationale ne représente pas le pays réel ,
2) la majorité présidentielle est une fiction qui permet en fait à un président de gouverner les mains libres en considérant que ses idées expriment celles d’une majorité de la nation , la minorité ne servant à rien ,
3) la meilleure preuve en est que bien des lois sont votées par une poignée de députés présents ,
4) ainsi sont-ils rémunérés sans aucune obligation d’être à leur mission ,
5) ils bénéficient aussi de privilèges puisqu’ils n’ont aucun compte à rendre pendant leur mandat,
6) tous les politiques condamnés pour des délits affectant les finances publiques ne sont jamais emprisonnés profitant d’un système pénal immoral,
7) Et tout est là en réalité ! La morale, le bon sens populaire , la chose la mieux partagée , comme disait DESCARTES , n’y trouve pas son compte quand …
– le travail est moins rémunéré que le chômage,
– des familles modestes ne peuvent se loger décemment,
– des trafiquants peuvent agir impunément,
– l’ordre et donc la paix ne sont plus assurés,
– les forces de l’ordre ne sont plus respectées,
– on peut s’interroger sur l’utilité d’un conseil économique , social et environnemental qui sert surtout à apaiser la peine de candidats non élus ou réélus,
Etc, etc .
Les gilets jaunes c’est aussi un peu tout cela et on attend en vain une parole du président ou du premier ministre.
La gouvernance doit refléter ce que ressent profondément le pays et quand personnels soignants, enseignants, forces de l’ordre affichent leur insatisfaction, quand le vivre ensemble s’efface devant des revendications idéologiques, on peut craindre que les gilets jaunes ne sont  que le prélude à des protestations dont la plus violente, malgré sa passivité, pourrait être une abstention électorale massive.

Pierre Esposito

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne / 5. Nombre de note :

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

2 commentaires

  • Fort bien….les attendus ne sont pas faux….mais pas nouveaux ni récents et ne justifient en rien ce mouvement antirépublicain, déguisé ou pas.
    Vous dénoncez un parlement qui ne représente le pays réel….ce débat sur le pays réel n’est pas nouveau et a des relents, peu républicains, qui font écho aux  » on est chez nous » entendus sur les ronds points.
    Quant à la notion de majorité présidentielle elle est conforme à l’esprit de la constitution et convenez qu’elle est nette et qu’elle a été élue sans ambiguïté et sur le programme en cours d’exécution. A part le le renoncement à la démocratie représentative…et l’aventurisme de démocratie directe proposé par le mouvement jaune, je ne vois guère de solutions.
    Pour le reste vous égrenez des évidences qui ne datent pas d’aujourd’hui, et que je n’ai pas beaucoup lues, hier, sous la plume des censeurs d’aujourd’hui.
    Elles visent à condamner un exécutif qui, s’il n’est pas exempt de reproches, surtout sur la forme, vise à corriger un certain nombre des problèmes que ce soit sur le plan de la valeur travail, du logement , des retraites. Quant au non respect des forces de l’ordre convenez que le mouvement gilet jaunes et ceux qui les soutiennent ( ou les inspirent) y ont fortement contribué…

  • La 4èm république très grande représentation parlementaire 12 ans d’existence 25 gouvernements …Comme dirait une personne célèbre c’était la Chienlit .Combien de fois faut-il que l’on mette le pied dans la merde pour s’apercevoir que cela pue …?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *