Réflexions

L’actualité immédiate conduit à s’interroger sur l’évolution de notre société parce qu’il s’agit bien de cela. Des événements divers se produisent devant nos yeux et chacun, comme moi, n’est pas certain d’en comprendre le sens. Alors les réflexions et interrogations sont ouvertes.
Le bilans des grands débats. A Pau, il faut le reconnaître, les différents actes du grand débat national se sont déroulés dans de bonnes conditions. Même si quelques questions se posent sur la place de François Bayrou qui, en réalité, a été plus un débatteur qu’un simple animateur. Il a le mérite d’avoir été très présent. Cependant, même si l’idée était bonne d’inviter ceux qui ont été appelés les « grand témoins », il eût été plus valable de les solliciter davantage. Ils étaient là pour apporter des éclairages sur la pertinence de certaines revendications des gilets jaunes. Maintenant, sur le plan national, il faut laisser la place au bilan. On se demande comment toutes ces idées, toutes ces propositions pourront être analysées. Déjà se font entendre des critiques sur la réelle objectivité des algorithmes qui serviront à ce dépouillement inédit.
Les manifs. Samedi 16 mars ont été organisées (ou inorganisées) plusieurs types de manifestations. D’abord celle des gilets jaunes qui a entraîné des violences et dégradations graves. Il faut rappeler que ce mouvement a débuté le 17 novembre 2018. Ce qui s’est passé ne peut être admis plus longtemps. Les forces de l’ordre font l’objet de critiques, et leur efficacité est mise en doute. On s’interroge : manque de moyens ou manque de coordination. Les politiques sont à la recherche d’un fusible.
Ce même samedi, des jeunes étaient descendus dans la rue. Leur manifestation se nomme « la marche du siècle pour le climat ». Ils ont été un modèle de calme et de modération. Il n’y a pas eu d’incidents. Ces collégiens ou lycéens ont manié l’humour pour alerter l’opinion. L’humour, oui à en juger par cette pancarte sur laquelle était inscrit : « Les calottes sont cuites ». Sans doute la meilleure manière d’être entendu.
Un autre modèle, s’est aussi déroulé en Algérie. La population est dans la rue pour sauver la démocratie qui pourrait bien être confisquée. Ils ne cassent rien, agissent dans la dignité et avec beaucoup d’humour, eux aussi.
Collapsologie. Voilà un néologisme qui va faire les beaux jours des penseurs ou de ceux qui se classent dans cette catégorie. Une autre fin du monde est possible nous disent-ils. Ce serait l’effondrement de la civilisation industrielle telle que nous la connaissons depuis deux siècles. Il faut se préparer à un grand changement, comme une sorte de révolution de notre manière de vivre. Mais pourquoi être pessimiste ? A quoi ça sert sinon à décourager les gens ?
Que l’on se place du côté des gilets jaunes, du côté des jeunes qui nous alertent sur l’évolution du climat ou enfin du côté de ceux qui prônent un changement pour les générations à venir, le point commun tient dans le mot révolution. Alors en guise de conclusion, ce dialogue entre Raymond Aron et Charles de Gaulle :
R. Aron : « Les Français font de temps en temps une révolution, mais jamais de réformes. »
C. de Gaulle : « Il ne font des réformes qu’à l’occasion d’une révolution ».*

Pau, le 18 mars 2019

par Joël Braud

 
* In De Gaulle, le politique de Jean Lacouture. Édition du Seuil.

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne / 5. Nombre de note :

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

9 commentaires

  • Pour info. et/ou rappel (Quelques réflexions complémentaires…) :

    Voir svp dans la rubrique « Économie / Actualité économique », l’article suivant :
    « Les inégalités de revenus de moins en moins acceptables pour les Français » (Par LEXPRESS.fr avec AFP , publié le 17/04/2019 à 08:04)
    Chapeau de l’article : « Ils sont aussi plus nombreux qu’en 2017 à juger qu’il faut augmenter le SMIC et sont plus nombreux à s’opposer à la baisse des aides de l’Etat.  »
    URL : https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/les-francais-acceptent-de-moins-en-moins-les-inegalites-de-revenus_2073439.html

    Lire aussi le dossier complet (Rubrique : « Actualité / Société ») :
    « Les inégalités sociales des revenus et le fossé entre riches et pauvres »
    URL : https://www.lexpress.fr/actualite/societe/les-inegalites-sociales-des-revenus-et-le-fosse-entre-riches-et-pauvres_1853244.html

  • L’ambiguïté du « mouvement des Gilets Jaunes » sur la violence lors des manifestations n’est toujours pas dénoncée. Je constate qu’elle est toujours excusée et que seul l’exécutif est mis en cause. Considérer que le mouvement des GJ est toujours l’expression du peuple devrait aussi avoir des limites.
    Hier je suis allé déposer une plainte au commissariat de Pau pour une tentative de vol par effraction.
    Les deux agents que j’ai rencontré m’ont manifesté leur exaspération face aux violences auxquelles devaient faire face les forces de l’ordre.
    En rentrant j’ai entendu à la radio une interview sur la gestion du maintien de l’ordre. J’ai retenu entre autres, la faiblesse d’une culture de médiation et surtout la crainte d’une bavure. Cette crainte habite les forces de l’ordre ainsi que nos gouvernants bien sûr.
    Pour stopper leur « carnaval », je suis persuadé que les GJ attendent un martyr. Ils (ou elles) n’ont pas encore assez de « Gilles ».
    (
    ) : Je constate que les femmes sont très présentes dans ce mouvement, notamment au volant de voitures arborant (encore) un GJ.

  • Pierre-Michel Vidal

    Le ministre de l’intérieur se fait filmer en bringue en boîte de nuit, le président fait du ski et cause avec des « intellectuels » qui lui servent la soupe au lieu de faire leur boulot d’intellectuels. Comment voulez-vous résoudre la crise des gilets jaunes en plein délire ? Dans le JDD François Bayrou réclame « un changement profond de méthode de gouvernance ». Ça s’impose sans aucun doute

  • Michel LACANETTE.

    Même si quelques questions se posent sur la place de François Bayrou qui, en réalité, a été plus un débatteur qu’un simple animateur.
    Il faut également regarder à l’ étage au-dessus sur la place qu’ a occupé le Président dans le GD. Il eût été souhaitable que le Président n’ intervienne pas dans le GD. Ce débat devait rester uniquement le débat du peuple. Seule son intervention aurait été souhaitable après les résultats du GD. Mais peut être que devant la montagne que le GD va accoucher on ne
    l’ entendra plus tellement, tant le travail sera immense et le temps compté pour agir.
    Ma crainte est que tout cela finisse en quenouille.

    • Pierre-Michel Vidal

      Bien sur que le Président ne devait pas intervenir dans le Débat. D’abord c’est LE Président et ensuite on ne peut pas être juge et partie. Quelle est désormais la crédibilité du GD ? C’est un élément de pagaille supplémentaire et demain de frustrations.

      • Depuis que j’ai écrit cet article, les politiques ont trouvé le fusible en la personne du préfet de police de Paris. C’est pas nous, c’est lui qui est responsable. Nos politiques ne changeront pas. Les mesures annoncées par le premier ministre pour éviter les débordements et les violences suffiront-elles ?

        • Michel LACANETTE.

          Se décharger sur les seconds couteaux ne fait que démontrer le manque de maturité de nos dirigeants. Cela ne fait qu’ apporter de l’ eau au moulin des casseurs. Maintenant le mal est fait et bien installé. Ce ne sont pas quelques  » meusurettes » prises au pied levé qui atténueront le problème. Personne actuellement ne connaît l’ issue de cette affaire, seul le Président en détient la clef, mais ne sait même dans quel trousseau elle se trouve, ni quelle est la bonne serrure qui pourra ouvrir au vrai dialogue et non au monologue au quel nous assistons.

        • Dernières « News » sur le limogeage du préfet de police de Paris (Nota : entre beaucoup d’autres et donc, sélection non exhaustive…) :
          1) Article paru sur le site web « franceinfo: » (Radio France) publié le 19/03/2019 à 11:05 :
          « « Gilets jaunes » : trois questions sur le limogeage du préfet de police de Paris» »
          Chapeau de l’article : « Didier Lallement, jusqu’alors préfet de la Nouvelle-Aquitaine, remplace Michel Delpuech, sur la sellette depuis près d’un an. »
          URL : https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/gilets-jaunes-trois-questions-sur-le-limogeage-du-prefet-de-police-de-paris_3240059.html
          2) Et toujours dans le même registre, voir svp sur le site web « Le Parisien », l’article « Violences sur les Champs-Élysées : deux nouvelles têtes tombent à la préfecture de police de Paris » publié le 19/03/2019 à 11:48 par Jean-Michel Décugis, Jérémie Pham-Lê, Pauline Théveniaud :
          Chapeau de l’article : « Selon nos informations, les départs de deux autres cadres de la préfecture de police de Paris ont été réclamés par l’exécutif : le directeur de cabinet de Michel Delpuech et le patron de la DSPAP (Direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne). »
          URL : http://www.leparisien.fr/faits-divers/violences-sur-les-champs-elysees-deux-nouvelles-tetes-tombent-a-la-prefecture-de-police-de-paris-19-03-2019-8035101.php
          Un p’tit festival de chaises musicales, mais ce n’est pas pire qu’à la Maison Blanche (…) 😉
          Je laisse aux lecteurs, le soin de faire éventuellement des commentaires sur ce qui précède (Lecture de ces 2 articles, hors… commentaires qui suivent les 2 articles précités).

  • « Rapidos », dernières « News » (Nota : entre beaucoup d’autres et donc, sélection non exhaustive…) :
    1) « François Bayrou réclame « un changement profond de méthode de gouvernance » »
    (article du site web du « JDD« , à 12h29 le 18 mars 2019 par Thomas Liabot)
    Chapeau de l’article : « François Bayrou revient dans une interview au Monde sur la crise des Gilets jaunes et appelle Emmanuel Macron à un changement de gouvernance. »
    URL : https://www.lejdd.fr/Politique/francois-bayrou-reclame-un-changement-profond-de-methode-de-gouvernance-3876143
    2) Dans un autre registre, écouter ou voir svp l’interview de Frédéric Péchenard, ce matin à « franceinfo » (Article + vidéo parue sur le site web « franceinfo » (Radio France) publié le 18/03/2019 à 10:17
    «  « Gilets jaunes » : Frédéric Péchenard préconise d' »interdire les manifestations dans toute la France » »
    Chapeau de l’article : « Le vice-président de la région Ile-de-France estime lundi que la seule interdiction des Champs-Elysées ne ferait que reporter les violences dans d’autres arrondissements. »
    URL : https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/video-gilets-jaunes-frederic-pechenard-preconise-d-interdire-les-manifestations-dans-toute-la-france_3238649.html
    Je laisse à votre entière appréciation l’opportunité de faire éventuellement des commentaires suite à ce qui précède (Lecture de ces 2 articles, écoute et/ou visionnage de la vidéo, hors… commentaires qui suivent cette même vidéo (…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *