Histoire d’une ambitieuse

L’histoire d’une dame qui ne devrait pas laisser les Palois indifférents, celle de Laurence Sailliet. Porte-parole du parti politique « Les Républicains », elle vient de faire savoir que son destin prenait un virage vers le monde du people. Quelle aventure !

Indifférents, c’est plutôt une façon de parler car qui se souvient du passage à Pau de cette dame ? Pourtant elle y a exercé en 1997, la profession de nutritionniste, diététicienne. Elle œuvrait en clientèle privée mais également dans les institutions telles que des EHPAD. Engagée en politique depuis 2002, elle a d’abord fréquenté le MEDEF. Certains peut-être se souviennent encore qu’en 2007, investie par le parti « L’UMP », elle s’était présentée aux législatives face à David Habib. Sévèrement battue elle attendra les législatives suivantes, 2012, pour briguer le mandat de députée de la cinquième circonscription des Français à l’étranger. Nouvel échec face encore à un socialiste. Enfin lors des récentes européennes, elle figure sur la liste du parti « Les Républicains », mais son rang ne lui permet pas d’être élue. Autrement dit voilà une politique qui n’a jamais été élue. Elle a pourtant appartenu au bureau politique de son parti en 2011 et en 2016 a fait acte de candidature à la primaire pour la présidence de celui-ci, toujours sans succès.

Puis elle exerce les fonctions de porte-parole de sa formation politique. Une responsabilité où on a rarement l’occasion d’exprimer son opinion personnelle tant ce que l’on doit dire vous a été dicté sous forme de ce que l’on appelle « éléments de langage ». Alors cette Thionvilloise, âgée de 46 ans, décide de changer d’orientation et déclare que c’est « une page qui se tourne, un nouveau chapitre de ma vie qui s’ouvre ». C’est bien connu, lorsque le bateau donne de la gîte et prend l’eau, il vaut mieux le quitter. Les rats le font bien, eux ! Pour sûr ce changement d’orientation se fait suivant un grand angle puisqu’elle va rejoindre le regrettable Cyrille Hanouna animateur d’une émission bas de gamme sur C8. C’est en effet vers « Balance ton post !» qu’elle va trouver refuge. Elle sera, si l’on croit ce qu’elle annonce, éditorialiste et chroniqueuse. Ça va chauffer ! De la part d’une ancienne politique, les réflexions qu’elle livrera seront sans doute d’une profondeur exemplaire et trancheront avec le niveau habituel de l’émission. Si certains s’interrogent sur sa véritable motivation, qu’ils réfléchissent au montant des émoluments dont elle va bénéficier.

Le cas particulier de Laurence Sailliet, même s’il doit rester anecdotique, est significatif de ce que sont maintenant certains politiques. Préférer une émission de ce niveau à un engagement idéologique en dit long sur la hiérarchie des valeurs et des préoccupations des opportunistes. La considération que les citoyens peuvent leur porter s’en trouvera bien évidemment impactée. Et pourtant il s’en trouve encore, de plus en plus rares forcément, pour y croire. Le climat de défiance qui les entoure n’est pas prêt de changer de cap.

Pau, le 22 juillet 2019

par Joël Braud

  https://www.alternatives-paloises.com/article.php3%3Fid_article=6014.html

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne / 5. Nombre de note :

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

2 commentaires

  • Merci de nous éclairer sur le CV de cette personne. Beaucoup d’ambition et finalement se vautrer dans une émission racoleuse qui ne relève pas le niveau culturel de la télévision. (mais qui plaît vu l’audience constatée tous les jours) Jacques Chancel doit se retourner dans sa tombe tous les soirs.

  • Ce n’est pas la première et ce ne sera pas la dernière à être attirée par le système du vedettariat et de l’argent. Cela ne peut que contribuer à dégrader l’image des politiques: être avant tout une star, gagner de l’argent. mais c’est son choix. Ceux qui l’ont connu comme moi sur Pau, savent qu’elle a toujours eu les dents qui rayent le plancher. Honnêtement, elle ,e s’en cachait pas. Si elle va faire de la TV, il ne faut pas oublier qu’à Pau on détient le pompon des « propulsés » députés sans expérience, soit parce qu’on est la fille à papa, soit parce qu’on est dans les très bon papiers de Mr Bayrou (qui met une adjointe directrice de la com, puis qui l’impose sur la liste européenne LREM sans pour cela que cette personne soit compétente ou ait de l’expérience en dossier européen). Alors que mme Sailliet finisse People, ca devient anecdotique dans ce monde là. Par contre je tiens à saluer et à tirer mon chapeau aux « petits » élus que se battent pour souvent pas un rond dans leurs communes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *