Féminicides

Le silence me pèse parfois tandis qu’un flot de pensées m’envahit … celles-ci me parviennent pour m’assaillir et résonner à mes oreilles, si fort qu’elles s’insinuent formant sur mon esprit des images telles qu’elles le rompent d’un flot ininterrompu ! J’aimerai tant ne plus avoir à penser à ces atrocités, mais c’est plus fort que moi tandis que les nouvelles pleuvent sur nous pour s’abattre alors que des femmes meurent sous les coups de leurs conjoints ou ex conjoints, ces êtres ne méritant pas le nom d’hommes, (celui-là dont la condition se veut être celle d’un humain) car se faisant les justiciers de sentences que ces dernières n’ont pas méritées !

D’aucuns parmi nous diront, le monde est fou quand d’autres demeurent dans le flou banalisant ces drames ou trouvant des prétextes à ce qui arrive à ces femmes quand elles sont prisonnières et soumises à ceux-là qui en font de malheureuses victimes après avoir été des promises !
Chloé est la 85ème victime depuis le début de cette année à trouver la mort sous les balles de son ex-conjoint, qui, en la tuant a aussi tué le bébé que portait la jeune femme quand son autre enfant se trouvait proche du lieu du drame.

Les mortes, les victimes de violences, morales ou physiques dont on fait le décompte sont plus nombreuses que l’on ne le croit car demeurent celles qui se terrent dans le silence, ce silence même qui m’envahit parfois tandis qu’une nouvelle me parvient annonçant le décès de l’une d’entre nous. La plupart n’osant porter plainte ou faisant une main courante au commissariat qui sera classée sans suite … une victime de harcèlement qui sera déboutée car elle n’a pas de certificat médical par exemple … mais que dire de la violence économique maintenant une femme prisonnière de son geôlier de mari ou de concubin, lorsque ce dernier entraîne volontairement la perte de l’autonomie financière empêchant celle-ci de quitter le foyer !

Alors oui … quelques-unes d’entre nous l’ont subie, hier, et encore aujourd’hui, cette violence qui fait son lit lentement à l’ombre des cloisons où se font et se défont les folles rages du logis qui n’ont d’autres aspirations qu’à réduire les femmes à leur simple expression… . des femmes qui taisent le démon qui les harcèle, lui qui les plonge dans le désarroi et la barbarie qui règnent sur leurs corps de femmes, trop tôt assouvis et trop vite détruits. Elle est là, présente, sourde et aveugle cette violence s’abattant sur elles d’une telle force qu’elle les bleuit jusqu’au profond de l’âme tout en se morfondant sous leurs yeux qu’elle cocarde de son mieux. Une violence indigne qui ne se signe pas devant elles mais les résigne à un choix qu’elles n’ont pas, celui d’encaisser chaque jour un peu plus le dégoût, la haine et la crainte de ce courroux qui s’exprime par des coups. Une violence qui forge sous ses doigts de bien piètres exploits, un acharnement qui façonne la douleur et la peur qui pèsent sur ses victimes pour laisser l’empreinte de ceux qui se prétendent des rois. Une violence qui règne en maître avec véhémence en se croyant au-dessus des lois, une violence qui baigne dans le sang des sommes d’hématomes qu’elle enferme dans une cellule que l’on souhaitait familiale ! Une violence qui s’acharne sur des corps qu’elle décharne les entraînant lentement, hélas brutalement souvent vers la mort qui rôde autour de sa proie ! 
Je ne citerai pas le nom de toutes ces malheureuses victimes ici dont le prénom désormais hante certains esprits …

Aussi je me permets de lancer ici un appel pour le Collectif Nous Toutes, Nous Toutes 64 Béarn plus exactement, lui qui se trouvera ce samedi 10 Août sur la Place Clemenceau pour un Die-In … comme il s’en produit chaque deuxième samedi du mois afin de dénoncer les violences sexuelles et sexistes … les victimes trop nombreuses cette année encore … si quelques-unes parmi vous souhaitent nous rejoindre, c’est à 16 h Place Clemenceau.

NousToutes (et tous) vous en remercions de tout cœur.

Bien à vous

Samie Louve.

Voir article : https://alternatives-pyrenees.com/2019/07/15/soixante-quinze/

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne / 5. Nombre de note :

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *