Inacceptable intolérance

« De toutes les superstitions, la plus dangereuse, n’est-ce pas celle de haïr son prochain pour ses opinions ? »

Voltaire. « Traité sur la tolérance »

Félicitations aux ministres Didier Guillaume et Jacqueline Gourault pour avoir participé mercredi soir à cette corrida Bayonnaise exceptionnelle à bien des égards. Ce n’est pas, de leur part, un acte extraordinaire, simplement un peu de curiosité et une bienveillance pour une pratique artistique qui a séduit de nombreux autres personnalités politiques ou artistiques avant eux. Pratique légale faut-il le préciser ? Bravo aussi aux organisateurs Bayonnais, décidément bien inspirés, pour les avoir invités.

Tant d’intolérance dans les réactions des prétendus défenseurs des animaux fait froid dans le dos. Leur déferlement liberticide renvoie à de tristes souvenirs et ces excès ne leur profiteront pas. Ils ont le droit certes d’avoir leur sensibilité il faut le respecter, mais l’ostracisme, la violence verbale qu’ils utilisent se retourneront contre eux et confortera la position des taurins qui sont des modérés. C’est donc une stratégie contre-productive que ce déferlement nauséabond, ces attaques ad hominem. Elle inquiète tout le monde dans le moment d’intolérance que nous traversons. Quel monde nous préparent-ils ? Que deviendront nos libertés ? Aurons-nous le droit de choisir ? Car après tout personne n’est obligé. Il est bien loin, dans ces esprits sectaires, qui, pour certains, se voient comme des progressistes, le slogan de mai 68 : « il est interdit d’interdire »…

Ils sont complaisamment relayés par des ignares qui se prétendent journalistes, souvent des stagiaires inexpérimentés ont remplacé les journalistes titulaires dans les rédactions désertées pour les vacances d’été. On le sait, le 15 août il n’ y a rien à se mettre sous la dent du point de vue de l’ « actu » et faire de l’anti-corrida c’est devenu un « marronnier » comme l’est la rentrée des classes ou le premier bébé de l’année.

Sauf que les temps changent et que la violence verbale se substitue au débat. Il y a de la haine envers les ministres incriminés et du mépris à notre égard, gens du sud, dans les propos adoptés par les antis et complaisamment relayés par les médias globalement de mèche. Il y a bien longtemps que l’objectivité, la simple équité, la prise en compte des points de vue contradictoires, a deserté cette belle profession de journaliste désormais sinistrée.

Pierre Vidal

P.S. Dans cette affaire les militants écologistes ont été rejoints par Florian Philipot ex Rassemblement National, patron d’une formation d’Extrême Droite. On a la compagnie qu’on se choisit… Rajoutons que Noël Mamère, écologiste de la première heure, se range dans le camp des pro-corridas.

Photo: Le maire de Bayonne Jean-René Etchegaray entouré des ministres Didier Guillaume et Jacqueline Gourault aux arènes de Lachepaillet, à Bayonne.

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne / 5. Nombre de note :

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

6 commentaires

  • Afin de clore pour ma part, ce long débat qui perdure et perdurera encore longtemps entre défenseurs et opposants à la corrida en France, je ne peux résister de vous rappeler l’existence d’un article intitulé « Faut-il haïr ou adorer la corrida ? » paru dans le « Figaro Magazine » du 2 mai 2009 (pages 56 et 57 : propos recueillis par Patrice de Méritens . Mis à jour le 05/05/2009)
    Chapeau de l’article : « «De la torture, du business et du sang !», s’exclame Christian Laborde. «De l’esthétique, du romantisme et de l’accomplissement de soi», lui répond Simon Casas. »
    URL : http://www.lefigaro.fr/lefigaromagazine/2009/04/30/01006-20090430ARTWWW00511-faut-il-hair-ou-adorer-la-corrida-.php

    Bien que disposant chez moi, de ce magazine et donc de cette article en totalité, le contenu de ce dernier n’est pas en libre consultation sur le site web « Le Figaro », par contre, je suggère aux internautes de consulter les 151 commentaires parus à ce jour, commentaires qui résument un peu, les arguments des uns et des autres…

    Etant d’humeur taquine en cette rentrée et aussi un peu provocateur (Merci de bien vouloir m’en excuser 😉 ), j’ose en extraire le commentaire d’un internaute, paru le 29/07/2010 à 10:07 :
    « Je serai pour la corrida le jour ou il y aura autant de toreros que de taureaux qui sortiront de l’arène « les pieds devant » !

    Je vous laisse le soin, de choisir le commentaire qui vous conviendra le mieux, selon que vous soyez… «aficionados » ou fervents anti-corrida, ambiance « Corrida, Basta ! ». 😉

  • V’là, ci-dessous, quelques articles qui devraient (?)… plus ou moins, vous ravir…. 😉 ou ;-( :

    1) Site web de « Mediapart » :
    Article « La corrida mise à mort par l’esprit critique » publié le 29 janvier 2019 par Florence Dellerie (Blog : Questions d’éthique – Florence Dellerie) :
    Chapeau de l’article : « La corrida, illégale presque partout en France, perdure pourtant dans onze départements. Ses adeptes la défendent avec un acharnement extrême dont la pugnacité n’a d’égale que l’invalidité des arguments avancés. Tour d’horizon de la malhonnêteté intellectuelle du monde tauromachique. »
    URL : https://blogs.mediapart.fr/florence-dellerie/blog/241018/la-corrida-mise-mort-par-lesprit-critique

    Voir par ailleurs, le blog « Questions d’éthique » de Florence Dellerie :
    URL : https://blogs.mediapart.fr/florence-dellerie/blog

    blog, sur lequel, vous trouverez, outre des articles sur le « Véganisme » et surtout dans un autre registre, celui des… « Antispécistes », dont l’idéologie est tout simplement ridicule (humble avis), l’article d’ Alice Develey, publié le 25/08/2018 dans le site web « Le Figaro » : « «L’antispécisme veut abolir la discrimination envers les animaux» »
    URL : http://www.lefigaro.fr/langue-francaise/actu-des-mots/2018/08/25/37002-20180825ARTFIG00011-l-antispecisme-veut-abolir-la-discrimination-envers-les-animaux.php

    2) Parution récente, mise en ligne le 22/08/2019 à 11:22, par le site web « Le Courrier picard » (Société) :
    Article « Les corridas pourraient bientôt être interdites aux mineurs »
    Chapeau de l’article : « À chaque été ou presque, les polémiques reprennent sur les corridas. La saison estivale ne déroge pas à la règle. »
    URL : https://www.courrier-picard.fr/id31666/article/2019-08-22/les-corridas-pourraient-etre-bientot-interdites-aux-mineurs

    Encore « jeunot » (10-11 ans), je me rappelle être allé avec mon père assister à une corrida, et je dois dire, que depuis, je n’ai jamais plus assisté à ce genre de spectacle plutôt affligeant, mais toutefois, je peux comprendre que des arènes soient remplies d’amateurs de corrida, après tout, chacun est libre de choisir et loin de moi, de crier « Corrida, Basta ! ».
    Je suis effectivement d’accord avec cette proposition de loi d’ici la fin de l’année, qui permettrait l’interdiction de ces événements aux mineurs…

    Article « Taureau mon ami » du 21 août 2019 : https://alternatives-pyrenees.com/2019/08/21/taureau-mon-ami/
    Article « Corrida, l’exception de cruauté » du 23/08/2019 :
    https://alternatives-pyrenees.com/2019/08/23/corrida-lexception-de-cruaute/?unapproved=15896&moderation-hash=448078c5ad4b51aad8bbdc54876fdfba#comment-15896

  • Prendre ce fait divers comme une justification d’une montée généralisée de l’intolérance est, à mon sens, un peu exagéré. Je pense plutôt que cette indignation sert d’abord à conforter les « afficionados » (je pourrais dire les « fans » pour parler …français) qui sont bien à la peine pour justifier la barbarie de la corrida.

    Les traditions ou les usages ont de l’importance et je veux bien admettre qu’ils ne peuvent pas être rayés d’un coup de plume. Mais la protection de la maltraitance animale en a également.

    Vous aurez du mal à faire passer durablement un postulat pour un axiome (cf. Pierre Bentata ; L’aube des idoles ; Editions de l’Observatoire ; 2019 par exemple).

  • Je suis Catalan et ma famille a fui le Franquisme, mon Grand-Père a été torturé et tué par les Franquistes. Est-ce pour autant que je dois détester la Corrida? Dans ce cas je n’irai plus à Madrid, ni à Séville ( D’ailleurs, villes de corridas!), je ne visiterai plus los Pueblos Blancos d’Andalousie, je boycotterai les danses sévillanes et le Flamenco, les délicieux plats d’Espagne hors Catalogne Etc…etc…
    Je n’ai pas approuvé la fermeture des arènes de Barcelone plus pour des raisons anti-Madrid que pour des raisons tauromachiques. Ma famille est plus tournée vers le Barça que vers les Taureaux mais nous sommes tolérants et acceptons les autres. Je renvoie à la phrase de Voltaire bien choisi par Pierre Vidal.

  • Voilà une réaction intelligente que j’approuve à 100%. Laissons les gens libres de choisir de respirer et défendons la corrida.
    Que ceux qui n’aiment fassent autre chose et respectent les choix de ceux qui apprécient

  • Pour moi, qui suis du sud, comme pour les catalans,la corrida c’est le franquisme.
    Je suis du sud et je suis anti.
    Pendant mes années d’études, en cours d’espagnol, j’avais droit à une semaine de corrida chaque année.
    Je m’étais juré de ne jamais aller à une corrida, et j’ai tenu mon engagement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *