Les « néo-Dalton » prolifèrent, certains sont daltoniens.

La vie culturelle nous a fait connaître les cousins Dalton ; la vie politique, économique et médiatique nous les ressuscite en chair et en os !

Goscinny écrivit, en 1977, (cité dans le Dictionnaire Goscinny p.690) : « C’est avec enthousiasme que j’ai inventé les Cousins Dalton, ….Quand je dis «éléments moteurs», cela ne veut pas dire qu’ils vont de l’avant, ils errent plutôt dans toutes les directions sauf la bonne (..). …bien qu’affichant peu ou prou des sentiments humains, ils ont un sens de la famille indéfectible… »

Ces critères sont très répandus dans notre société, «la voix vote en permanence», «Il n’y a plus que de la motricité, plus de spectateurs mais des acteurs. disait M. Serres ; tout le monde s’agite de plus en plus en un pseudo-mouvement brownien, cela va dans tous les sens ; la température sociétale, comme le climat, grimpe !

La «famille», au sens propre et figuré, et ses synonymes, joue un rôle de premier plan, politiquement, financièrement, économiquement.

Par souci de non transparence, toute ressemblance avec des personnages importants est exclue ;

Quoique, dans la sphère politique!

En parallèle, la façon dont sont traités les problèmes environnementaux laisse penser que, beaucoup, sont atteints dedeutéranopie ou deuteranomaliepsychologique.

Ils confondent le Rouge et le Vert.

+ Les propos rouges, proposés verts, sont partout dans les médias, la pub, les discours des pseudo-spécialistes, les entreprises…, c’est du jargon écologique sans preuves ni crédibilité.

On est écoresponsable, pour une agriculture raisonnée afin de protéger la planète qui est en danger et de permettre un développement durable !

« L’homme, mis au courant de l’entreprise d’autodestruction de sa propre espèce répond par cette formule étrange et totalement inappropriée : «La planète est en danger». Si la planète pouvait s’exprimer, elle lui répliquerait : «La planète te dit merde !». La disparition du mammifère humain laisserait la place à d’autres manifestations de l’évolution. Non, la planète n’est pas en danger, c’est l’espèce humaine qui se dissimule à elle-même la situation catastrophique dans laquelle elle se trouve.» L’écologiste N°54 , avril juin 2019.

On fabrique la voiture propre comme des voitures électriques « zéro émission ». Les constructeurs automobiles vantent les prouesses écologiques de leurs modèles électriques, hybrides ou particulièrement économes en carburant et performants en termes d’émissions de GES. Ils en «oublient » de signaler l’origine (rarement verte) de l’électricité qui recharge les batteries et les différentes tricheries aux tests de pollution et autres chiffres « améliorés ».

Depuis le début des années 2000 se multiplient les «écolabels» destinés notamment aux collectivités territoriales. La phraséologie mélange le «développement durable», la «biodiversité», les «puits de carbone», et la «gouvernance», la «cohésion sociale»… C’est de la communication politique et non de la méthodologie scientifique.

Le green computing ou « informatique verte ». Les nouvelles technologies en général, et l’informatique en particulier, économisent le papier et le transport mais son exploitation est écologiquement désastreuse ; des « terres rares »sont indispensables à la fabrication des composants, et l’énergie électrique, pour l’alimentation des appareils et des dispositifs de refroidissement, est le premier facteur mondial d’émissions de CO2 dans l’industrie.On confond recyclable et recyclé… Des logos auto-décernés se multiplient avec des termes évocateurs comme «extrait naturel», «origine végétale», «préserve l’environnement»… .La couleur verte est de bon ton.

+Il y a aussi les comportements présentés comme Verts :

++ Trier les déchets alors que «le Vert» serait d’en diminuer la qualité et la quantité.

++ Créer des stations d’épuration des eaux usées alors qu’elles déversent dans la mer ou la rivière les résidus toxiques (micropolluants) non transformés et une quantité importante de protoxyde d’azote, gaz à effet de serre 300 fois plus impactant que le CO2. Le Vert serait de diminuer drastiquement la production de ces matières organiques, résultats du gaspillage, de la surproduction, de l’inutilité aussi.

++ Multiplier les méthaniseurs (méthane=GES) alors que le Vert serait de diminuer les ordures et les élevages industriels producteurs de lisier.

++ Etiqueter les aliments de pastilles, tableaux, %,…, illisibles et incompréhensibles, pour beaucoup ; le Vert serait de ne pas laisser vendre des aliments industriels.

++ Reboiser en monosylviculture de résineux alors qu’il faudrait un reboisement en espèces locales donc variées.

+ Isoler les bâtiments…, réguler la circulation par des certificats de couleur « Crit’air ».

Ces mesures ne cherchent pas à diminuer les «dérèglements» mais seulement à lutter contre eux. Il faut que les catastrophes continuent car :

Le libéralisme préfère le Rouge qui permet les gros profits, en s’attaquant aux conséquences, au Vert qui s’attaque aux causes en diminuant les bénéfices!

Hélas !

Le Rouge est inséparable du sang, des incendies, des guerres, de la misère… des profits, du despotisme; le Vert est le symbole de l’espérance par la transition écologique.

Ne sachant plus parler français, on a créé, pour dénoncer les dérives de ce genre, le terme de «Greenwashing» : (blanchiment) ou brainwashing (lavage de cerveau): stratégie de marketing adoptée par des entreprises ou autres organisations. On met en avant des arguments écologiques pour se forger auprès du public une image favorable, alors que la réalité des faits ne correspond pas à la teneur explicite ou implicite des messages diffusés. D’après wikipedia.

Le gouvernement et les structures régionales en font largement usage, pour convaincre !

= Pour soi-disant enrayer le scénario catastrophe ou contribuer à limiter les dégâts, le Conseil régional Nouvelle-Aquitaine propose « NEO TERRA » !

Néo terra, la feuille de route de la transition environnementale et …

https://www.nouvelle-aquitaine.fr › toutes-actualites › neo-terra-feuille-rou…

«D’ici à 2030, la Région s’engage à ce que tous les Néo-Aquitains soient sensibilisés aux enjeux de l’eau, de l’érosion de la biodiversité, de la raréfaction des ressources, de l’efficacité énergétique, des énergies renouvelables, de la mobilité douce et propre… en lien avec les effets du changement climatique.»

Hervé Le Treut, qui préside le comité scientifique régional Acclima Terra, s’est exprimé sur la nécessité, aujourd’hui, d’atténuer les effets du changement climatique, mais également de s’y adapter.

Lutter contre les conséquences n’a rien à voir avec la lutte contre les causes !

Conclusion : 10 ans pour convaincre, 11 mesures proposées et en attendant, s’adapter !

Les agriculteurs ne semblent pas franchement d’accord !

450 chercheurs mobilisés !!! Inutile !! Cela fait des dizaines d’années que les chercheurs se décarcassent et diffusent à des «sourds» les mesures à prendre !

Perdre encore du temps ne serait-t-il pas l’objectif réel ?

Tant que la croissance libérale sera prioritaire, on aura droit aux beaux discours, aux engagements, au « y’a qu’à, faut qu’on », au blabla,…

=Pendant ce temps, un maire est attaqué en justice, par la préfecture, pour avoir imposé un arrêté interdisant l’utilisation de produits phytopharmaceutiques «à une distance inférieure à 150 mètres de toute parcelle cadastrale comprenant un bâtiment à usage d’habitation ou professionnel». Si ce dernier n’est pas autorisé à légiférer sur les pesticides, il aura le droit d’être attaqué en justice par les habitants, pour non assistance à personne en danger, si une personne, un enfant par exemple, est arrosé et rendu malade, dans sa circonscription, par ces pesticides.

= Dernièrement (17/08/19), dans Sud Ouest, on évoquait le traitement anti-moustique à Mourenx «avec un insecticide «biologique» «sans classement toxicologique et écotoxicologique»: le Vectobac WG, sélectif anti-moustique, sans risque pour les prédateurs naturels du gîte, poissons et autres».

En me rendant sur l’étiquette du produit, je suis tombé des nues.

https://www.rentokil.fr/assets/content/files/etiquette-vectobac-wg.pdf

Vectobac WG : Peut provoquer des réactions de sensibilisation. Éviter de respirer les aérosols, …porter un équipement adapté : des gants, un vêtement de protection, des lunettes de protection et un masque anti-aérosol FFP3, pendant toutes les phases exposantes. (manipulation, préparation, chargement et application terrestre)… ..Ne pas se débarrasser du produit biocide dans les canalisations (éviers, toilettes…), les caniveaux, les cours d’eau, en plein champ ou dans tout autre environnement extérieur. Respectez les instructions d’utilisation pour éviter les risques pour la santé humaine et l’environnement……. Ne pas utiliser par des personnes fortement immuno-déprimées ou sous traitement immunosuppresseur…….

Pour un produit sans danger et toléré par l’ANSES, c’est quand même étrange !!

Les répulsifs existent, l’agréable citronelle par exemple !

En fait, avec la réforme  en cours, on enseigne aux jeunes un comportement orienté dans le Rouge, car dépendant des contraintes libérales ; le comportement Vert est objectif, c’est l’instruction et l’éducation aux besoins et dangers réels de la vie humaine, au respect du bien commun ainsi qu’au sort de la descendance ; il est à promouvoir dès le plus jeune âge, et dans tous les domaines, de la maternelle à l’ENA, tant qu’elle existera, dans toutes les formations, les écoles de commerce et professionnelles.

Merci M. Vidal, vous me fournissez une conclusion :

Comme dit le proverbe chinois «l’ignorance est la nuit de l’esprit»

Signé Georges Vallet

crédits photos:https://www.happyview.fr/…/etre-daltonien-quest-ce-que-cela-veut-dire.ht…

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne / 5. Nombre de note :

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

4 commentaires

  • Commentaire de puriste : Pour traiter la pyrale du buis, j’utilise également une sous-espèce de bacille de thuringe avec également des précautions à prendre dans l’utilisation.
    Si je rassemble les notions de sécurité qui me restent en mémoire, je dirais qu’il y a une différence entre danger et qu’en général on considère le risque. C’est-à-dire le danger dans des conditions données.
    Par exemple l’utilisation du bois dans la construction présente un danger car il est combustible. Les conditions d’utilisation tendent à diminuer les risques d’incendies.

    Autre commentaire indirect: Je vois que vous reprenez le proverbe chinois présenté par M. Vidal: «l’ignorance est la nuit de l’esprit» .
    Je proposerais un proverbe français datant du XIVe siècle : « « il n’est de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre ». Ou dans une version partiellement adaptée à la tauromachie : « esprit coincé n’a point d’oreilles».
    Proverbe pour proverbe ou expression pour expression, je préfère celle de Victor Hugo, rappelée par Samie Louve dans « Taureau mon ami ».

  • > « Etait surtout associé il ya 40 ou 50 ans car cela a bien changé »

    Pas du tout. Le rouge est toujours et encore la couleur de référence de la plupart des partis ou mouvements qui se placent de la mouvance communiste (que le mot soit employé ou pas). Que ces partis soient désormais très minoritaires ne changent rien à l’affaire.

    > « Le profit, aussi bien en Union soviétique, jadis, qu’en Chine actuellement et peut-être en Corée du N, etait et est bien présent dans la caste des « fidèles » serviteurs habiles du régime! »

    Ce qui n’a rien à voir avec le profit dont vous parliez, qui est constitutif. Dans toute société ou organisation vous trouverez des opportunistes se coulant dans le moule et agissant pour leur propre compte et profit. Et ce serait certainement vrai aussi dans la société dont vous rêvez, ce qui revient à la disqualifier d’avance…

    Par ailleurs ne généralisez pas ce genre de lieu commun qu’il est de bon ton de répéter dans le camp des « vainqueurs ». A Berlin on peut visiter les anciens appartements privés du chef de la Stasi, qui était probablement le personnage le plus puissant de la RDA. Ils sont au coeur du siège de la Stasi, transformé en musée : et bien ils n’avaient rien d’extravagants ou de luxueux. J’avais dans ma chambre à la même époque un système hifi plus moderne que le sien. Des panneaux expliquent que les berlinois, après la chute du régime, avaient même été surpris de ne pas trouver plus de signes de richesse dans les « propriétés » des dignitaires déchus.

  • Pourquoi gâcher une réflexion légitime par l’utilisation, que l’on sent forcée, d’un symbolisme complètement tiré par les cheveux ?

    > « Le libéralisme préfère le Rouge qui permet les gros profits, […]. Le Rouge est inséparable […] des profits… »

    Sauf qu’en matière polico-sociétale le rouge est plutôt (et surtout) associé au communisme. Quoi qu’on pense du communisme, l’attrait du profit n’est certainement pas sa caractéristique première.

    « Ne sachant plus parler français, on a créé, pour dénoncer les dérives de ce genre, le terme de «Greenwashing» »

    On ne l’a pas « créé », il existait en anglais et on l’a « importé » (comme bien souvent). Mais vous pouvez fort bien utiliser le mot français « écoblanchiment » à la place.

    • « Sauf qu’en matière polico-sociétale le rouge est plutôt (et surtout) associé au communisme. Quoi qu’on pense du communisme, l’attrait du profit n’est certainement pas sa caractéristique première. »

      Etait surtout associé il ya 40 ou 50 ans car cela a bien changé; il n’est plus dans les préoccupations prioritaires immédiates, surtout en France où il fait partie de l’histoire; c’est pour cela que je ne l’ai pas cité; il a changé de longueur d’onde et persiste sous forme de péril jaune dans le monde.
      Si le profit n’est pas théoriquement sa caractéristique première, reconnaissez que cette caractéristique n’a jamais été appliquée. Le profit, aussi bien en Union soviétique, jadis, qu’en Chine actuellement et peut-être en Corée du N, etait et est bien présent dans la caste des « fidèles » serviteurs habiles du régime!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *