ETE INDE # 3 et Eurockéennes de Belfort

“Il faut être absolument moderne.” Arthur Rimbaud.

Positivons ! Je vois que l’on va célébrer à Pau « Les Eurockéennes de Belfort » et pour avoir fait partie de la première équipe qui a créé ce festival sur l’étang de Malsaucy, il y a trente et un ans maintenant, je m’en réjouis. C’est un bel exemple en effet de ce que peut faire une collectivité locale, le Conseil Général du Territoire de Belfort et son président chevénementiste, Christian Proust à l’époque, sans qui cette belle aventure, qui attire désormais 130 000 festivaliers chaque année n’aurait ni existé ni perduré.

Pourquoi célébrer cette expérience que beaucoup de jeunes aquitains connaissent de réputation seulement ? Parce qu’un festival « ETE INDE # 3 » : « panorama des cultures indépendantes dont les mots clés sont liberté, autonomie, indépendance » va occuper le terrain palois ce mois de septembre et s’est placé sous le patronage justement des Eurockéennes. L’actuelle équipe gestionnaire belfortaine fera partager une expérience sensationnelle qui est donc devenue une référence.

Bâti ex-nihilo, le festival des Eurockéennes est un événement européen qui a le double avantage de s’adresser à la jeunesse mais aussi de permettre de repérer un lieu méconnu qui a ses charmes : le Territoire de Belfort. Il a été créé avec cette double intention. La priorité à ce moment-là c’était le développement local et nous avions une série d’élus locaux dévoués à leur ville et visionnaires pour elles, d’une certaine manière… Je pense à Christian Proust justement mais aussi à Hubert Dubedout à Grenoble ou à Michel Crépeau à La Rochelle. Les plus anciens se souviennent que ces hommes politiques ont trouvé dans leur jardin de quoi nourrir leurs ambitions pour le bonheur de leurs concitoyens. Il y en eut d’autres, on ne peut pas tous les citer…

« ETE INDE # 3 » proposera donc une série de concerts de musique nouvelle dans des lieux variés de Pau, notamment Place Récaborde au Hédas ou à la Forge Moderne lieu réhabilité récemment qui a son charme. On attend cependant toujours l’ouverture du hall de la Sernam magnifique cathédrale de béton, lieu unique, qui serait le plus approprié à ce genre d’aventures. Car en septembre à Pau, il pleut… Mais il pleut aussi aux pieds des Vosges et cela n’a pas empêché les Eurockéennes de tenir le coup.

Concerts donc, expos aussi à la chapelle de la Persévérance et à la Médiathèque André Labarrère où l’on pourra rencontrer les membres de l’équipe actuelle des Eurockennes de Belfort le 14 septembre pour un débat sur le thème « Etre un festival indépendant en 2019 a-t-il encore un sens ? »

La réponse pour moi est oui ! Les « eurocks » c’est un festival écolo et convivial où les déchets sont recyclés, la violence bannie où les jeunes de toute l’Europe se retrouvent et fraternisent autour de la musique qu’ils aiment ; essentiellement des jeunes  Français, Suisses et Allemands. Une sorte de Woodstock qui aurait perduré. Cette magnifique expérience a pu exister, malgré bien écueils, grâce à la détermination de quelques-uns et notamment des élus du Territoire à l’écoute de la jeunesse. Ils ne se sont pas cachés derrière leur petit doigt quand il a fallu passer à l’acte.

Pierre Vidal

Photo DR

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne / 5. Nombre de note :

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

2 commentaires

  • Pour info et/ou rappel : extrait de mon commentaire du 18 août 2018 paru à la suite de l’article « « La ville s’endormait et j’en oublie le nom » » publié le 7 août 2018 par Pierre-Michel Vidal :
    URL : https://alternatives-pyrenees.com/2018/08/07/la-ville-sendormait-et-jen-oublie-le-nom/

    Sans être exhaustif : l’organisation d’un festival lancé la plupart du temps par des passionnés, nécessite beaucoup de bénévoles qui sont indispensables : sans eux, pas de festival et leur nombre varie en fonction du type de festival : un festival de spectacles dans les rues n’en nécessite pas autant que l’organisation d’un festival de musique; de plus, pour ce dernier genre de festival, il faut un minimum de salariés qui organise la programmation une ou deux années avant, sinon plus… + autorisations auprès des autorités compétentes, organisation des réunions et communication auprès des différents médias, sécurité, etc…

    Salariés + bénévoles forment un couple indissociable, une bonne gestion des bénévoles est d’autant plus importante, que l’on peut repérer d’éventuels futurs responsables dans son équipe pour de… futurs festivals !
    Régulièrement, des organisateurs de festival, recherchent des bénévoles prêts à s’impliquer dans la convivialité et… dans l’efficacité, sans perdre le sourire lors de coup(s) de bourre ou d’imprévu(s); de plus est-il utile de préciser que beaucoup de festivals n’existent ou ne subsistent que grâce aux bénévoles…
    Par ailleurs, il faut un outil (logiciel spécifique : gestion du planning pour les bénévoles et/ou les équipes, gestion de la billetterie et autres…) pour gérer toute l’organisation d’un festival important (supervisé par le management et bien évidemment aidé par un ou plusieurs salariés…), la professionnalisation des différents métiers nécessaires à une telle organisation, constitue une réalité depuis très longtemps…

    « Last but not least » : un peu de lecture pour mieux comprendre… (Exemples)
    A) Sur l’organisation d’un festival :
    1) Site Animafac : « Les guides pratiques d’Animafac » (60 pages)
    URL : https://www.animafac.net/media/Organiser-un-festival-culturelBD2.pdf

    2) Site du CIDJ (Centre d’Information et de Documentation Jeunesse) : « Organisation d’un festival : de la programmation à la production . CIDJ »
    URL : https://www.cidj.com/orientation-metiers/secteurs-a-decouvrir/organisation-d-un-festival-de-la-programmation-a-la-production

    3) Site Hype Gallery : « Comment organiser un festival de musique local en 10 étapes »
    URL : http://hypegallery.fr/organiser-festival-de-musique-local-10-etapes/

    B) Pour avoir une petite idée, même à minima… : imaginez un peu (???), l’organisation de l’un des festivals listés parmi les 3 liens ci-après, que je vous propose :
    1) Site France Festivals :
    URL : http://www.francefestivals.com/

    2) Site ConcertAndCo (Rubrique : « Festivals ») :
    URL : http://www.concertandco.com/festivals/

    3) Site Wikipédia : « Festival de musique » :
    URL : https://fr.wikipedia.org/wiki/Festival_de_musique

  • Compléments d’informations sur le site web de la MIAL (Médiathèque André-Labarrère à Pau) :
    Exposition « 31 ans d’Eurockéennes de Belfort – un Festival indépendant et militant »
    Lieu : salle d’exposition Rez-de-Chaussée
    Date : du samedi 14 septembre au vendredi 18 octobre 2019.

    + Vernissage le vendredi 13 septembre à 18h dans le cadre de la 3e édition de l’Été Indé – Partenariat Ville de Pau.

    + Conférence rencontre avec l’équipe des EUROCKÉENNES :
    « Être un festival indépendant en 2019 a-t-il encore un sens ? »
    Date : le samedi 14 septembre à 11h dans l’Auditorium.

    Plus d’infos, quoique…, puisque j’ai presque tout écrit 😉 , via le site de la MIAL :
    URL : https://mediatheques.agglo-pau.fr/agenda/calendrier-et-evenements/752-exposition

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *