Dithyrambique

Nous savons tous qu’en période électorale, il n’y a pas de mots assez forts pour faire l’éloge de sa propre action. Le journal « Le Parisien » qui n’est pas, comme on le sait, un journal local, rapporte dans son édition du vendredi 20 septembre 2019 les propos de François Bayrou, prononcés la veille, à l’occasion de l’inauguration de la station d’hydrogène à Pau.

Et là, notre édile à nous, il a frappé fort. « Je suis fier que tout commence ici, et que Pau devienne le centre du monde pour les énergies propres. Ce n’est pas si fréquent de pouvoir dire qu’on est les premiers dans le monde alors oui, moi je le dis avec fierté ». On aura bien compris que pour lui cette réalisation d’un bus à haut niveau de service baptisé Fébus, est la grande réalisation de son mandat. Peu importe d’ailleurs que ce projet ait été conçu sous la mandature précédente. Il en fait un argument électoral incontournable.

On pourra, à l’envie, chercher à savoir si ce genre de réalisation n’a pas eu quelques précédents dans le monde, savoir si l’originalité du dispositif tient ou non à la longueur de 18 mètres du véhicule, enfin savoir s’il existe d’autres villes qui ont simultanément mis en place ce moyen de transport et une station à hydrogène, afin de vérifier l’exactitude des affirmations de François Bayrou. Cela ici n’est pas l’essentiel. Ce qui est le trait dominant du personnage est cette capacité à faire dans le grandiloquent, dans l’emphatique et le pompeux.

Il va même plus loin quand il évoque la portée internationale de la réalisation. « Nous avons des contacts avec la Chine, les États-Unis, plusieurs États scandinaves et bien d’autres qui veulent en savoir plus. Nous allons d’ailleurs recevoir des délégations pour des voyages d’études ». Donc Pau va devenir un modèle mondial, un centre technologique planétaire. L’hydrogène, en effet sera 100% palois et 100% renouvelable. On savait Pau, capitale du Béarn, Pau capitale humaine, Pau, capitale du Tour de France, voilà que maintenant, grâce à l’action du maire, Pau prend une place de premier plan au niveau planétaire.

Défense de rire… Nous sommes en campagne électorale, on peut tout dire.

Pau, le 23 septembre 2019

par Joël Braud

Crédit image : Arbrealettre-WordPress.com

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne / 5. Nombre de note :

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

17 commentaires

  • Quand Carlos Ghosn est arrivé chez Renault, il a changé le directeur de la recherche(PB) qui ne jurait que par l’hydrogène et a imposé la voiture électrique. Il n’a pas non plus misé sur l’hybride, qui correspond à une clientèle de niche(taxis et usages des grandes villes).

    Dans le cas qui nous intéresse, transport en site propre, il y a plusieurs solutions possibles:
    -tramway alimenté par câbles ou rails comme à Bordeaux,
    -bus électrique rechargé sur condensateur ou batteries en différents points de la ligne comme à Bayonne)
    -bus à moteur électrique entrainé par une pile à combustible hydrogène, de grande autonomie payée par le faible rendement du vecteur hydrogène

    La solution hydrogène est pertinente quand on recherche une grande autonomie .
    (trains allemands sur voies non électrifiées en remplacement du diesel).

    Dans le cas d’une flotte captive, confinée sur sa voie propre,
    on a du mal à comprendre le choix palois pour le bus à haut niveau de service.

    A Bayonne, comme à Bordeaux et forcément comme à Pau , ce sont des premières ,peut-être pas mondiales,
    mais sûrement en Aquitaine.

  • Pieru, je veux bien oublier Bayrou mais observez juste qu’il était au centre de l’article et de plusieurs commentaires y compris de l’un des votres sur la juste ou usurpée dimension  » mondiale  » .
    Je partage le reste de votre analyse mais le pragmatisme Allemand prend en compte le fait que la solution hydrogène est surconsommatrice d’énergie électrique dans l’État actuel de la technologie et économiquement non pertinente. C’est d’ailleurs pour cette même raison que France Stratégie recommandait de poursuivre la R&D en 2014 et jugeait prématurée la commercialisation du H2 .
    Le nouveau PDG de WOLSWAGEN est là parceque les responsables du dieselgate ont été écartés et je n’ai pas de raison de suspecter un raisonement qui me parait juste sur le plan énergétique. Au moins aussi juste que celui de Patrick Pouyanné de TOTAL qui affirme que  » la France est un trop petit pays pour se payer deux réseaux , un H2 et un bornes électriques  » .
    Sinon… Oui la solution idéale repose sur une diminution drastique de nos déplacements et de notre consumérisme qui engendrerait un changement assez radical de société dans des délais à dix ans disent certains …
    Sur le comment faire là, humblement , je coince !

    • Le raisonnement énergétique est juste et d’ailleurs je ne défends pas la solution H2. Par contre il y a un problème quand la critique de la filière H2 est utilisée par certains industriels comme contrepoint pour promouvoir la filière à batterie comme si on tenait là le saint graal qui allait sauver notre mode de vie : leur discours (VW, Total, et les autres) n’a rien de sincère à partir du moment où ils occultent les problèmes que vont poser les véhicules électriques à batterie (sauf qu’on s’en rendra compte uniquement dans quelques années, quand on commencera à avoir sur les bras des montagnes de batteries en fin de vie et qu’on ne sait pas recycler… Et à ce moment là on mettra une « taxe batterie » et VW et Total viendront en sauveur avec le « H2 qui n’a pas besoin de batterie » ou tout autre truc à la mode du moment pour continuer à faire rouler des SUV de 2 tonnes).

  • Comme d’hab, pour info. et/ou rappel, p’tite revue de sites web sur la production d’hydrogène et les premiers bus à hydrogène à circuler en France (Sélection non exhaustive) :
    Nota : outre la lecture des articles ci-dessous, voir aussi certains commentaires qui suivent après ces derniers… 😉

    1) Source : site web « ADEME »
    Guide d’information publié en juin 2015 au format .pdf :
    « Guide d’information sur les risques et les mesures de sécurité liés à la production décentralisée
    d’hydrogène
    »
    Etude réalisée par INERIS et ENEA Consulting pour le compte de l’ADEME – Contrat N° 1394C0002.
    URL : https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-information-securite-production-decentralise-hydrogene-8505.pdf

    2) Source : actus « Toutes les news Environnement » du site web « orange.fr »
    Article « Les premiers bus à hydrogène entrent en service en France » (AFP, publié le vendredi 13 septembre 2019 à 10h30) :
    Chapeau de l’article : « Les premiers bus à hydrogène, une technologie propre, sont entrés en exploitation commerciale en France cette semaine entre Versailles et Jouy-en-Josas, en Ile-de-France, avant des lancements similaires dans le Pas-de-Calais et à Pau. »
    URL : https://actu.orange.fr/societe/environnement/les-premiers-bus-a-hydrogene-entrent-en-service-en-france-CNT000001iZ1i3/photos/l-un-des-deux-bus-a-hydrogene-reliant-versailles-a-jouy-en-josas-deux-villes-des-yvelines-le-12-septembre-2019-a-versailles-fc731cc5a703b867b92365cbcac7aae3.html

    3) Source : actus « L’Usine Energie » du site web « L’Usine Nouvelle »
    Article « Les premiers bus à hydrogène de France débarquent dans les Yvelines » (par Hubert MARY, publié le vendredi 13 septembre 2019 à 7h00) :
    Chapeau de l’article : « Les premiers bus à hydrogène, une technologie 100% propre, circulent entre Jouy-en-Josas et Versailles, dans les Yvelines. Le géant du gaz français, Air Liquide, s’occupera de l’approvisionnement et de la distribution de l’hydrogène, tandis que c’est le modèle de bus du constructeur belge Van Hool qui a remporté l’appel d’offre. »
    URL : https://www.usinenouvelle.com/article/le-premier-bus-a-hydrogene-de-france-debarque-dans-les-yvelines.N883780

    4) Source : « Dépêches » du blog « leblogauto.com »
    Article « Pas-de-Calais: présentation de la première ligne de bus à hydrogène en France » par AFP, publié le 24 juin 2019.
    Chapeau de l’article (extrait) : « Le premier bus de transport 100% hydrogène en France a été présenté vendredi à Houdain (Pas-de-Calais) lors de l’inauguration de sa station d’alimentation, un « pari sur l’avenir pour le zéro carbone » selon ses concepteurs. »
    URL : https://www.leblogauto.com/2019/06/de-calais-presentation-de-premiere-ligne-de-bus-a-hydrogene-france.html

    5) Source : site web « ID : L’Info durable » (ID en régions)
    Article « Le premier bus 100 % hydrogène roule sur les routes du Pas-de-Calais » (publié le 25 juin 2019)
    URL : https://www.linfodurable.fr/environnement/le-premier-bus-100-hydrogene-roule-sur-les-routes-du-pas-de-calais-11970

    6) Source : extrait du site web « La Voix du Nord » (Edition : Béthune-Bruay . 7 juin 2018)
    Article au format .pdf « Bus à hydrogène : nouvelle technologie, nouveaux risques pour les pompiers » par le journaliste : Antoine Hasebrouck.
    Chapeau de l’article (extrait) : « La ligne Bulle 6 du bus à haut niveau de service (BHNS) devrait être la toute première en France à être équipée à 100 % de bus à hydrogène. Dès le printemps 2019 pourraient circuler ces bus révolutionnaires, propres mais pas totalement sans danger. Sans être alarmiste, des questions se posent. »
    URL : https://www.bulles-tadao.fr/wp-content/uploads/2017/10/2018-06-07-LA-VOIX-DU-NORD-07-JUIN-18-10000000054462529.pdf

    7) Source : site web « Techniques de l’ingénieur »
    Article « Les bus à hydrogène se déploient en Europe » (par Matthieu COMBE dans Énergie, posté le 7 septembre 2018) :
    Chapeau de l’article : « Afin de faire baisser le coût des bus électriques à hydrogène et favoriser l’émergence d’une offre industrielle européenne, des stratégies d’achats groupés se mettent en place. La France attend ses premiers bus pour 2019. »
    URL : https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/les-bus-a-hydrogene-se-deploient-en-europe-57995/

    « As usual » : bonne lecture…. 😉

    • A partir de 2015- 2016 , les Ministres Macron et Royal engagent la France dans une stratégie Hydrogène au nom de l’innovation , de la transition énergétique .
      Dès lors, les organes de l’État tels que ADEME , INERIS, France Stratégie sont priés de suivre …
      Les commandes d’études dans ces organismes appelés à intégrer une culture d’auto- financement dans leur gestion sont une ressource vitale pour le maintien des emplois et des compétences . Dès lors , les collaborations avec les industriels requises par l’autorité gouvernementale pour assouplir la réglementation Française sur les normes et seuils techniques aboutissent à une altération forte de l’indépendance de ces organismes d’État , vis à vis du looby H2 . Le décret du 22 octobre 2018 en est une petite illustration … Le rapport remis à Nicolas Hulot en mai 2018 aussi !
      Tout ça pour dire que vos liens sont interressants mais il m’apparait necessaire de les
      accompagner de quelques contrepoints antérieurs à 2016 :

      https://www.strategie.gouv.fr/sites/strategie.gouv.fr/files/atoms/files/201-08-06na-fs-hydrogene-hd.pdf

      http://www.smartgrids-cre.fr/index.php?p=hydrogene-france-strategie

      Des positionnements d’avant 2016 qui étaient alors vraiment indépendants et dépouvus de communication politique , cause principale selon moi de cette gabegie d’argent public autour de l’hydrogène , quelqu’en soient leurs auteurs , de gauche, de droite ou du  » centre  » .

  • Selon le site aqui.fr l’électrolyseur de la station hydrogène de fébus
    serait d’origine ITM Power, une société anglaise installée à Sheffield
    dans le South Yorkshire.
    L’électrolyseur installé à Houdain (pour les bus français safra) est lui un
    modèle Mac Phy, Mc Phy étant une société française de la Drôme,
    à 26190 La Motte-Fanjas.
    Il serait intéressant de comparer les prix de revient de ces
    électrolyseurs en fonction de la production quotidienne.
    Mc Phy peut produire 200 kg/jour (avec une extension possible de 30%)
    et ITM POWER produirait 270 kg/jour.
    La solution française est-elle la moins chère ?

  • @Gilles Renous

     » sérieux, compétent , et efficace, mais en oubliant quand même deux « légers » détails dans votre démonstration:

    – les bus mis en service dans le Nord sont des bus « simples » de 10m50, alors qu’à Pau ce seront des bus articulés de 18m : qu’ils soient 2 fois moins chers n’est alors plus si étonnant vu qu’ils sont presque 2 fois plus petits.

    – Safra n’a aucun bus articulé de 18m à son catalogue, donc non Pau ne pouvait pas « acheter français » sur ce coup là.

    • Tout à fait. Vous avez entièrement raison.
      Reste à savoir comment varie la fréquentation
      entre les heures pleines et les heures creuses.
      Vendredi dernier vers 18H, il n’y avait qu’un seul passager
      à l’arrivée du bus à l’hôpital.
      Probablement parce que 18H c’est l’heure du diner à l’hôpital
      et que la plupart des visites ont plutôt lieu en début d’après midi.
      Il faut aussi savoir si les passagers montent tous à la gare
      et descendent tous à l’hôpital, ou bien s’ils montent en cours de
      trajet et descendent en cours de trajet.
      Il faudrait que le directeur d’Idelis nous fournisse les chiffres
      de fréquentation de la ligne heure par heure et jour par jour.

  • Bonjour,
    Pour trouver les videos de youtube sur le bus à hydrogène businova construit à Albi
    il suffit de taper dans google : youtube businova albi
    Il y a au moins 5 vidéos.

  •  » (…) afin de vérifier l’exactitude des affirmations de François Bayrou. Cela ici n’est pas l’essentiel »
    Ben si, justement. Si c’est vrai votre diatribe est nulle et c’est lui qui a raison.

    • Un passant : Et bien ce n’est pas vrai … Les 2 premiers bus à pile à combustible hydrogène de 18 mètres au monde ont été livrés en 2011 à Amsterdam ( marque ATPS Phileas ).
      Les 2 suivants de 18 mètres ont été livrés à Cologne en 2014 ( SOLARIS )
      La  » diatribe  » est parfaitement pertinente et c’est  » lui  » qui a tort .

      Quant au site de production d’hydrogène par électrolyse, il est loin d’être le premier au monde , deux ont d’ailleurs déjà explosé accidentellement en Norvège et aux États Unis ( Californie je crois me souvenir … ) à la fin du printemps dernier . De capacité bien plus faible, Ils n’avaient que 2 d’ancienneté environ, ce qui corrobore les propos d’Etienne Beeker, auteur d’une note de France Stratégie en 2014 , dans son interview éloquente de 2015 au sujet de la sécurité . La pression nécessaire ( 300 à 700 bars ) accélère l’usure des matériaux et implique une maintenance très pointue , donc CHÈRE avec des changements de pièces et joints tous les 4 à 5 ans .
      Suite à cet accident, le seul constructeur Mondial de VL hydrogène de série TOYOTA a cessé sa production .

      La seule  » performance  » notable à PAU est sur la quantité de stockage d’hydrogène produit par électrolyse à PAU qui sera de 900 Kgs .
      Placé à 400 mètres du coeur du centre Jean Faeger, de ses 2800 salariés et de son plus gros ordinateur du monde , l’avenir dira si le record du monde de François Bayrou n’est pas autour de cette décision !
      Bravo à tous pour vos échanges d’infos justes et de qualité .

      • Les bus hydrogène APTS livrés à Amsterdam et Cologne faisaient partie d’un test d’exploitation grandeur nature dans le cadre d’un projet européen d’évaluation de ce type de motorisation. Si on joue sur les mots Bayrou n’a totalement tort : A Pau il s’agira d’une ligne entièrement exploitée par des bus 18m hydrogène, et pas dans le cadre d’un test avec quelques bus insérés dans une flotte différente.

        Par ailleurs Toyota n’a aucune intention d’arrêter de produire des voitures à hydrogène, ils ont juste suspendu les ventes le temps de l’enquête sur l’explosion de la station norvégienne, et ils viennent d’annoncer un nouveau modèle pour 2020 : https://www.caradisiac.com/toyota-deja-une-nouvelle-mirai-pour-2020-178754.htm

        • Et Toyota n’est d’ailleurs pas le seul constructeur à proposer un modèle hydrogène, Hyundai en vend un également :
          https://www.hyundai.fr/gamme/vehicules-hybrides-electriques-suv/nexo/decouvrir

        • Effectivement , Toyota et Hyunday avaient cessé leurs livraisons et non la production . Ils remettent le couvert comme l’indique votre article du 25 septembre sans doute parceque l’amorçage de cette technologie est plus avancée en Asie en ce qui concerne les VL .
          Pour ce qui est des Allemands BMW – DAIMLER MERCEDEZ et WOLSWAGEN AUDI , l’analyse et les décisions sont parfaitement claires .
          Chaque lecteur pourra apprecier le pragmatisme germanique dans cet article .

          https://reporterre.net/La-voiture-a-hydrogene-est-un-miroir-aux-alouettes-de-la-transition-energetique

          F.Bayrou a t’il raison ou tort ? Une chose est certaine, jouer sur les mots est son exercice favori !

          • Je sais bien que les élections municipales approchent, mais vous est-il possible d’oublier Bayrou un instant ?

            Le « pragmatisme germanique » que vous vantez ici c’est aussi celui du dieselgate du groupe VW, dont les procès sont encore en cours ! Une gigantesque fraude pour vendre des moteurs diesel. Et maintenant il faut leur accorder une confiance aveugle quand ils racontent de belles histoires sur la voiture électrique à batterie ??

            Les constructeurs automobiles n’ont qu’une préoccupation : continuer à faire fonctionner leur business et vendre si possible autant de voitures demain qu’aujourd’hui, quitte à faire passer des vessies pour des lanternes : occulter que pour faire rouler des voitures électriques, l’électricité vient majoritairement des centrales à fuel/charbon (surtout en Allemagne) ou nucléaires (en France), occulter que les batteries utilisées ne sont pas recyclables en l’état des technologies actuelles, et surtout occulter que l’enjeu réel est de moins consommer d’énergie et donc de moins se déplacer.

  • D’autant plus que le premier bus hydrogène mis en service en France n’est bien sur pas Fébus, mais un bus fabriqué par l’entreprise SAFRA d’Albi.
    Il s’agit des 6 autobus de la ligne Bulle 6 qui circulent entre Bruay et Auchel, dans le bassin minier du nord de la France (voir l’article du 26 juin 2019 sur lavoixdunord.fr )
    Les Bus Hydrogène de la SAFRA ont aussi l’avantage d’être 100% français, en particulier grâce à des piles hydrogène fabriquées par une filiale de Michelin. Ils sont aussi 2 fois moins chers
    que les bus Van-Hool de fébus. Les bus Van Hool (belges) ont des piles hydrogène canadiennes et des moteurs siemens.
    Donc l’effet sur la balance commerciale de la France, et le taux de chômage en France est bien meilleur à Houdain (dans le Nord). Mais dans le Nord, on est sérieux, compétent , et efficace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *