Le couple Franco-Allemand

Les feuilles brunes, jaunes et rouges de l’automne inclinent mes réflexions vers nos relations, anciennes avec l’Allemagne. On n’arrête pas de parler de « couple franco-allemand ».

Pour le comprendre il faut remonter dans le passé.

Dans les années 1740 il y avait presque un couple franco-prussien, grâce au roi Frédéric II qui avait d’excellentes relations avec la maison de France et invitait Voltaire à sa table, couple sympathique. L’opposition a commencé par un renversement des alliances en 1756, début de la guerre de 7 ans : la France cessant d’être alliée à la Prusse pour devenir l’amie de l’Autriche. Est-ce la faute de Frédéric II ou celle de Louis XV (sacré Louis XV !) ?

Mais c’est lors des guerres napoléoniennes que la haine entre les deux nations s’est cristallisée **. En 1806 Napoléon défait l’armée prussienne à Iéna. Puis il est battu, en 1813 par cette même armée à Leipzig. A Waterloo l’armée prussienne joue un rôle capital. Cette haine explique que la France ait sur-réagit à la « dépèche d’Ems » et à déclaré la guerre à la Prusse.

En 1870 commence, alors la série des trois guerres franco-allemandes.

Il fallait bien en finir avec cet antagonisme, et c’est le grand mérite du Général de Gaulle et du chancelier Conrad Adenauer d’avoir acté la réconciliation des deux nations. Ensuite, dans les années 1970, à cause de la bonne collaboration entre VGE et Helmuth Smidt on a commencé à parler de « couple franco-allemand ».

J’ouvre ici une parenthèse sur le mot « couple ». En mécanique, on appelle « couple » un ensemble de deux forces égales et de sens opposé qui, appliquées à un solide, lui imprime une rotation. Dans les affaires humaines je prétends que tout antagonisme forme couple et que, inversement tout couple est « quelque part » ou, parfois, antithétique. C’est dans cet esprit que je fais remonter le couple franco-allemand à l’année 1740 pour l’accord entre la France et la Prusse de l’époque et malgré tous les désaccords qui ont suivi. Le terme franco-allemand est anticipé, mais il se justifie par le fait que c’est la Prusse qui a réalisé l’unité allemande, en partie, d’ailleurs, grâce à sa victoire de 1870.

Bon !, pour l’instant j’admets que la France et l’Allemagne forment un couple sympathique, je soupçonne, cependant qu’on s’y réfère bien plus souvent en France qu’en Allemagne. S’il n’y a pas d’antagonisme il y a des « différences irréductibles » d’après Nicolas Baverez dans « le Point » de Novembre 2019 : « Régime parlementaire et fédéralisme côté allemand, monarchie présidentielle et hypercentralisation côté français. Culte de l’industrie et de la stabilité d’un coté, de la dépense et des services publiques de l’autre. Reconstruction autour du Droit et du marché d’un côté, du pouvoir de l’État de l’autre. Ordolibéralisme et pacifisme d’un côté, culte de l’étatisme et de la puissance de l’autre. Les deux nations sont confrontées à une impasse dont l’Europe est la seule issue ».

Un lien

En général, les couples ont un lien entre eux. En ce qui concerne la France et l’Allemagne, il y en a deux :

~un lien constamment ajustable et donc satisfaisant : L’Union européenne.

~un lien plus contraignant et plus discutable : l’Euro

En effet, le Président Mitterrand s’est positionné, en fin 1989, contre la réunification de l’Allemagne, au nom d’un antagonisme remontant à Louis XV, (sacré Mitterrand !) et a exigé de l’Allemagne le passage à l’Euro.

Les économies des deux nations ont commencé à diverger au lieu de la convergence attendue. Lire dans « Le couple franco-allemand n’existe pas » , page 114 :  «  L’euro ou l’art français de se tirer une balle dans le pied ».

En tant que fervent européen, je suis pour l’effacement du couple franco-allemand au profit d’une relation équilibrée avec tous les pays européens. Comme l’écrit Corelie Delaume : « L’amitié franco-allemande peut (et doit) perdurer, comme doivent vivre l’amitié franco-britannique, franco-italienne, franco-espagnole dans le cadre d’une Europe des nations égales et souveraines qui reste à inventer » , dans le livre cité plus haut.

Pau, Dimanche 24 novembre 2019

par Jean-François de Lagausie

** Stendhal ne parle-il pas de cristallisation du sentiment amoureux ?

Bibliographie : « Le complexe de l’autruche « de Pierre Servent

« Le couple franco-allemand n’existe pas « de Coralie Delaume

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne / 5. Nombre de note :

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

3 commentaires

  • On peut toujours et de façon permanente, passer en revue, l’histoire des relations entre nos deux pays , alors que… le présent politique et économique de l’Allemagne, devient « un peu » chaotique, et ce, outre et surtout (?), son refus perpétuel, de remettre en cause son dogme budgétaire…

    /à votre opinion suivante « En tant que fervent européen, je suis pour l’effacement du couple franco-allemand au profit d’une relation équilibrée avec tous les pays européens. » : j’émets de sérieuses réserves lorsque certains pays européens sont en difficulté (Politique et… économique) et que par un passé recent, la crise financière a révélé, entre eux, de profondes divergences !

    Évoquer un rééquilibrage dans les relations entre pays européens, me paraît difficile lorsqu’on parle, entre autres motifs : d’équilibre budgétaire (/Traité budgétaire et Pacte de stabilité), de différence entre taux d’intérêt (Nota : merci à la BCE : Banque Centrale Européenne pour la baisse des taux d’intérêt dans la zone euro + Taux directeurs ET… décisions de politique monétaire de la FED : Federal Reserve = réserve fédérale, banque centrale des États-Unis), de différence de fiscalité, de difficultés de rééquilibrage des finances publiques respectives de ces pays, d’inflation, de taux de croissance par pays et croissance dans la zone euro…
    Par ailleurs et donc en bref, on peut constater, l’absence de coopération entre pays de la zone euro, mais je peux me tromper, quoique…

    Question : comme vous le suggérez, « en tant que fervent européen », que proposez-vous, pour réaliser l’effacement du couple franco-allemand au profit d’une relation équilibrée avec tous les pays européens ???

    Et encore, une p’tite revue de presse sur l’économie, principalement sur « le couple Franco-Allemand » : voir svp les articles suivants (Sélection non exhaustive…) :

    1) Site web « OpenEdition Books » (Presses Sorbonne Nouvelle) : encore un peu d’histoire, via la publication « Le rôle du couple franco-allemand dans la création et le développement des Communautés européennes » (Publication « Le couple franco-allemand en Europe » | Henri Ménudier . Extrait pages 24-53 : Pierre Gerbet)
    URL : https://books.openedition.org/psn/5701?lang=fr

    2) Site web « Les Echos » (Tribune) :
    Article « Opinion | Le couple franco-allemand ou la vraie rupture européenne » (Publié le 30 octobre 2019 à 9h32)
    Chapeau de l’article : « Alors que l’Europe entière reste suspendue au Brexit, la vraie rupture continentale se situe ailleurs. Précisément au sein du couple franco-allemand dont les divergences économiques – voire militaires – sont de plus en plus sensibles, estime Antoine Santoni. »
    URL : https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/opinion-le-couple-franco-allemand-ou-la-vraie-rupture-europeenne-1144184

    3) Site web « Ouest-France » (Économie ) :
    Article « L’horizon économique s’assombrit en Allemagne » (Ouest-France . Berlin (AFP), publié le 17/10/2019 à 12h39)
    Extrait de l’article : « De modèle, l’Allemagne est devenue « l’enfant à problème » de l’économie mondiale, écrit jeudi le quotidien Süddeutsche Zeitung. Italie mise à part, dans aucun pays industrialisé la croissance ne devrait être aussi faible l’an prochain. » (…)
    URL : https://www.ouest-france.fr/economie/allemagne-les-menaces-sur-la-croissance-se-precisent-6569393

    4) Site web « Economie Matin » (Les Experts) :
    Article « Union européenne : où en est le « couple franco-allemand » ? » (par Nicolas Perrin . publié le 26/05/2019)
    Chapeau de l’article : « L’Allemagne n’est plus la RFA, et la France n’a peut-être pas tant intérêt à lier son sort économique à celui de nos voisins d’outre-Rhin. »
    URL : http://www.economiematin.fr/news-union-europeenne-ou-couple-franco-allemand-

    5) Site web « franceinfo: » (Monde / Europe / Allemagne) :
    Article « Économie : l’Allemagne tourne au ralenti, la France prend le relais » (franceinfo . France Télévisions, publié le 06/11/2019 à 10:36)
    Chapeau de l’article : « Trente ans après la réunification de l’Allemagne, l’économie allemande se porte moins bien que celle de la France. Simple coup de mou ou mal plus profond ? »
    URL : https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/allemagne/economie-l-allemagne-tourne-au-ralenti-la-france-prend-le-relais_3690951.html

    Rappel : consulter le site web « franceinfo: » (Monde / Europe / Allemagne) pour plus d’informations générales sur l’Allemagne :
    URL : https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/allemagne
    Nota : je laisse le soin aux internautes de décrypter l’actualité dans ce pays…

    6) Site web « Trésor Direction Générale » (Ministère de l’Économie et des Finances) : conjoncture
    URL : https://www.tresor.economie.gouv.fr/Articles/tags/conjoncture

    Et comme d’hab : bonne lecture… 😉 😉 😉

  • Je vous invite à lire « le Brexit franco-allemand : mythe ou réalité » d’Antoine Santoni sorti récemment chez Ramsay. Tout est dit comme repris dans l’article et le commentaire. Et dans le domaine militaire les Allemands ne jouent pas franc jeu non plus…

  • Pierre-Michel Vidal

    Avez-vous entendu Jean Pierre Chevénement lors des « Idées mènent le monde »? Il partage les mêmes préoccupation que vous et depuis bien longtemps. Des idées à l’opposée de celles des Démocrates Chrétiens et de leurs successeurs groupés autour de Bayrou. Le couple franco-allemand est une marotte française et la réunification de l’Allemagne -même si nous avons de l’amitié pour ce pays- puis l’élargissement vers l’Est lui ont donné une puissance impossible à équilibrer. Dans le couple Franco-Allemand l’Allemagne porte la culotte. Le dernier film de Costa Gavras sur la Grèce le montre bien. Nous n’avons plus de politique industrielle et sous la pression des écologistes nos ressources énergétiques, le nucléaire pour l’essentiel, seront abandonnées. Nous deviendrons définitivement un pays de second plan, dépendant de ses voisins sur le plan énergétique, économique et stratégique.
    Si vous permettez, il ne suffit pas d’être « un fervent européen » comme vous le dites mais il faut être aussi un européen raisonné. Il faut revenir à la grande idée de Nation au sens républicain qui ne se confond pas avec le nationalisme des démagogues dangereux, évidemment. Et de ce point de vue je partage votre conclusion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *