La Capitale Humaine et l’Institut Confucius

“On peut tout fuir, sauf sa conscience.”

Stefan Zweig.

Il fut un temps où, au fronton de la mairie de Pau, le drapeau tibétain était accroché occasionnellement en signe de solidarité avec le peuple de l’Himalaya. Un pays envahi, colonisé par le régime chinois qui allie la violence autoritaire inhérente au communisme à l’injustice agressive d’un capitalisme exacerbé, soi-disant d’Etat, en fait géré par et pour une nouvelle classe sociale arrogante, vivant dans un luxe soigneusement occulté. A cette époque, ici et là, dans de nombreux lieux du Béarn, des comités de soutien au Tibet proposaient des journées de solidarité où l’on servait des repas inspirés de la cuisine du toit du monde. Ca n’était pas forcément gastronomique mais elle était sympa cette solidarité avec une culture millénaire, écrasée par l’ogre chinois.

La situation des minorités qui vivent en Chine est devenue pire aujourd’hui qu’elle n’était en ces années de protestation timide. Car, si on parle moins du Tibet on sait que la colonisation forcée chinoise y avance rapidement. Elle se fait en détruisant les traditions et les spécificités spirituelles millénaires au profit d’un matérialisme désespérant.

Désormais, ce sont les Oïghours qui font l’objet des protestations internationales. Cette minorité musulmane est majoritaire dans la province du Xinjiang, située au nord-ouest du pays. Comme au Tibet, les Hans, ethnie majoritaire en Chine mais qui représentait seulement 6 % de la population du Xinjiang en 1949, sont arrivés en multitude, sur leur territoire. Si bien qu’aujourd’hui, ils sont presque aussi nombreux que les Ouïghours qui tentent de résister et de préserver leur culture.

Un million de ces derniers sont enfermés dans des camps que des ONG qualifient « de concentration ». Le Parisien Libéré cite un document officiel  qui établit le règlement de ces camps: « Les portes des dortoirs, des couloirs et des étages doivent être fermées à double tour immédiatement après avoir été ouvertes et refermées. Le document spécifie que les internés doivent être constamment sous surveillance, y compris lorsqu’ils se rendent aux toilettes, afin de prévenir tout risque d’évasion : « Une vidéosurveillance complète doit être établie dans les dortoirs et les salles de classe, sans angles morts, de façon à ce que les gardiens puissent exercer leur surveillance en temps réel, enregistrer les choses dans le détail et rapporter immédiatement tout événement suspect. »

Il faut aussi évoquer la lutte désespérée de la jeunesse de Honk-Kong qui mène un combat héroïque pour la défense de la démocratie et de la liberté. Combat suivi par les médias et surtout les réseaux sociaux du monde entier. Il vient d’obtenir un soutien unanime du sénat de l’Amérique de Trump, pourtant si fustigée par ailleurs.

La situation des populations chinoises ne concerne apparemment pas nos édiles locaux. Le site de la ville, « Pau Capitale Humaine », fait une promotion grandiose de l’institut Confucius qui vient de s’installer dans le centre-ville il y a quelques semaines. Plusieurs pages lui sont consacrées et une vraie publicité gratuite lui est offerte dans ce support payé par le contribuable : « L’Institut Confucius propose des cours de chinois et des activités culturelles et corporelles. L’Institut Confucius de Pau démarre ses activités dès le 30 septembre 2019. Inscrivez-vous aux cours de chinois proposés pour tous les niveaux et tous les publics, ainsi qu’aux activités culturelles et corporelles. »

Cet « Institut », on le sait, est une émanation du gouvernement chinois, une sorte de fanion planté pour la diffusion progressive de son influence culturelle d’abord, puis commerciale et enfin politique. Le site de la ville annonce d’ailleurs la couleur : L’Ambassadeur de Chine Lu Shaye a participé lundi 28 octobre à l’inauguration de l’Institut Confucius de Pau en présence de représentants de la ville de Xi’An. Une plaque a été dévoilée sur le bâtiment de la rue Valéry Meunier.

L’Institut Confucius s’est-il installé à Pau par hasard ? Il aura fallu -sans faire de « complotisme »-, l’accord des ministères concernés, certainement celui des affaires étrangères et peut-être plus… On le sait la montée en puissance de la Chine est irrésistible, c’est un marché immense, en forte croissance qui bénéficie d’une main d’œuvre illimitée sans droits ni recours. Un pays qui ne s’embarrasse pas du discours sur le climat -en fait le plus polluants de la planète -avec un record concernant la production de CO2-, qui pratique un espionnage industriel à grande échelle masqué derrière le paravent d’une collaboration culturelle. Par ailleurs, une réserve sans fin de consommateurs potentiels. 

Il y a la raison d’Etat, d’accord, mais l’indignation ne peut être toujours sélective. L’argent n’a pas d’odeur, mais que vaut une politique sans morale ? A-t-elle un sens ? Nos propres enfants ne nous demanderont ils pas des comptes ? Qu’avez-vous fait pour le Tibet, Honk Hong ou les Ouïghours ?

Peut-être, avant qu’il ne soit trop tard, faudrait-il envoyer un signe, un message aux victimes de ce régime inhumain ? Un communiqué pour condamner les exactions des dirigeants chinois. Une adresse symbolique. Un geste : le simple drapeau d’une de ces populations martyres au fronton de la mairie de l’autoproclamée « Capitale Humaine ».

Pierre-Michel Vidal

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne / 5. Nombre de note :

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

4 commentaires

  • Au-delà des coopérations pour le rayonnement culturel international (Promotion de la langue et de la culture), tels que l’Alliance Française (Fondation française liée au ministère de l’Europe et des Affaires étrangères : France), les Instituts français de recherche à l’étranger (IFRE : placé sous l’autorité des ambassadeurs et intégré au réseau diplomatique – une spécificité française –, il permet de mettre en œuvre tous les volets de l’action extérieure de l’État . Source : site web « France Diplomatie » URL : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/le-ministere-et-son-reseau/missions-organisation/le-reseau-de-cooperation-et-d-action-culturelle/ ), le « Goethe Institut » (liée par un contrat-cadre au ministère des affaires étrangères à Berlin : Allemagne), les centres du « British Council » (organisation d’utilité publique à but non lucratif : Royaume-Uni), avec les « Instituts Confucius », il y a quelques « légères différences »… (« slights differences »…), aussi, je ne peux m’empêcher de faire encore, une p’tite revue de presse (Voir svp ci-après, les articles suivants selon les sites web : sélection non exhaustive…) :

    1) Site web « Les Echos » (Tribune) :
    Article «Soft power à la chinoise » (Par Nathalie Silbert, publié le 10 septembre 2019 à 6h00)
    Chapeau de l’article : « Fortement contesté à Hong Kong, le pouvoir central de Xi Jinping étend son influence culturelle avec l’ouverture de centres Confucius un peu partout dans le monde, et notamment en France. Ils diffusent l’image d’un pays stable, pacifique et civilisateur, une image qui fait nécessairement polémique. »
    Extraits (Déclarations) :
    . « Je ne crois absolument pas qu’il s’agisse d’un cheval de Troie de la Chine » (François Bayrou)
    . « Ce partenariat nous offre la possibilité de mieux faire comprendre la Chine d’aujourd’hui à nos élèves, qui seront de futurs leaders » (Léon Laulusa : Directeur général adjoint – professeur- Executive Vice-President chez ESCP Europe)
    . « Ces instituts ont pour vocation de propager une image expurgée de tous les sujets sensibles et donc non objective du territoire chinois. » (Thomas Boutonnet, Directeur du département d’études chinoises de l’Université de Strasbourg)
    URL : https://www.lesechos.fr/monde/chine/soft-power-a-la-chinoise-1130247

    2) Site web « The Epoch Times » (Chine : Histoire cachée du communisme) :
    Article « Qui se cache derrière les Instituts Confucius dont Emmanuel Macron veut faire la promotion en France ? » (Par Ludovic Genin . publié le 17 septembre 2019 . Mis à jour : 9 novembre 2019)
    Chapeau de l’article : « Les Instituts Confucius sont de véritables armes de propagande et d’espionnage du régime chinois. En France, on en dénombre 16, principalement présents dans les universités. Dans un discours du 12 janvier 2018, le président français Emmanuel Macron a déclaré souhaiter « que nous puissions mutuellement davantage développer la présence et le rôle des Instituts Confucius » lors de d’une déclaration commune avec le leader du régime chinois Xi Jinping. »
    URL : https://fr.theepochtimes.com/qui-se-cache-derriere-les-instituts-confucius-dont-emmanuel-macron-veut-faire-la-promotion-en-france-942189.html

    Rappel : consulter le site web « The Epoch Times » (Rubrique : Chine) pour plus d’informations générales sur la Chine :
    À propos de Epoch Times : « Le site fr.theepochtimes.com est publié par Epoch Times France. Notre affiliation à Epoch Media Group nous donne accès à des contenus de journalistes primés du monde entier. Mais Epoch Times France est une association française indépendante détenue et exploitée en France. »
    URL : https://fr.theepochtimes.com/c-chine
    Nota : je laisse le soin aux internautes de décrypter l’actualité dans ce pays…

    3) Site web « BFM RMC » (RMC > Emissions > Bourdin Direct ) :
    Article « « Expliquez-nous »: quand le contre-espionnage français s’inquiète des mariages entre des militaires bretons et des étudiantes chinoises » (BFM avec RMC, publié le 24/10/2019 à 10h55)
    Chapeau de l’article : « Les services de contre-espionnage français s’inquiètent du nombre de militaires bretons qui se marient avec des étudiantes chinoises. C’est une des révélations d’un livre qui vient de sortir sur l’espionnage chinois en France »
    Nota : voir le paragraphe « Un institut Confucius à Brest »…
    URL : https://rmc.bfmtv.com/emission/expliquez-nous-quand-le-contre-espionnage-francais-s-inquiete-des-mariages-entre-des-militaires-bretons-et-des-etudiantes-chinoises-1793476.html

    4) Site web « Géoconfluences » (Géoconfluences est une publication en ligne à caractère scientifique pour le partage du savoir et pour la formation en géographie) :
    Dossier « La Chine, la modernisation encadrée d’un territoire global » : « « Sur les routes de l’influence : forces et faiblesses du soft power chinois » (Article de Nashidil Rouiaï, Docteure en géographie – CNRS, Université Paris IV La Sorbonne / Géoconfluences, publié le 14/09/2018)
    Chapeau du dossier : « Il est acquis que la Chine est une grande puissance mondiale. Pourtant, les autorités chinoises ont encore une bataille à gagner : celle de la séduction sur la scène internationale, d’autant que leurs tentatives sont contre-productives dès qu’elles sont perçues par l’opinion mondiale comme de la propagande. À partir de plusieurs exemples, l’article montre que le défi du soft power ne peut pas être dissocié des éléments traditionnels de la puissance. »
    URL : http://geoconfluences.ens-lyon.fr/informations-scientifiques/dossiers-regionaux/la-chine/articles-scientifiques/forces-et-faiblesses-du-soft-power-chinois

    5) Site web « Reinformation.TV » (International) :
    Article « « Les Instituts Confucius pour véhiculer la propagande et le “soft power” du régime communiste chinois » (par Olivier Bault, publié le 19 janvier 2018 16 h 00 min)
    URL : https://reinformation.tv/chinois-instituts-confucius-regime-communiste-soft-power-bault-79480-2/

    6) Site web « In the Name of Confucius » (Revue de presse) :
    Page « Revue de presse sur la controverse liée aux Instituts Confucius » (Dans cette rubrique, vous pouvez connaître l’évolution de la controverse liée aux Instituts Confucius : articles les plus récents en haut de la liste, en français et… en anglais)
    URL : https://inthenameofconfuciusmovie.com/fr/media-reports-on-confucius-institutes/

    Voir aussi, dans la rubrique « À propos » :
    . « Rupture avec les instituts Confucius »
    Chapeau de l’article : « D’après Hanban, l’organisme gouvernemental dépendant du ministère chinois de l’Éducation, chargé de superviser l’ensemble des instituts Confucius dans le monde, il y aurait 548 instituts Confucius et 1.193 classes Confucius à travers 147 pays (ou régions) fin 2018.
    En février 2013, l’université McMaster au Canada est devenue la première université connue des médias à avoir fermé son institut Confucius. En 2020, on comptabilise 39 universités, 2 gouvernement et 1 conseil scolaire à travers le monde, ayant rompu leurs liens avec les instituts et classes Confucius, ce qui a mené à la fermeture de 38 de ces instituts. »
    URL : https://inthenameofconfuciusmovie.com/fr/cutting-ties-with-confucius-institutes/

    . « Sélection d’articles » (sélection d’articles, investigations et études à propos des instituts Confucius) : pour les anglophones… 😉
    URL : https://inthenameofconfuciusmovie.com/fr/important-reports-on-confucius-institutes/

    7) Site web « NouvelsObs » (L’Obs > Rue89 > Chine) :
    Article « « Soft power chinois : faut-il fermer les Instituts Confucius ? » (Par Pierre_Bonnard, publié le 04 novembre 2014 à 10h42)
    Chapeau de l’article : « Voilà quelques mois que les Instituts Confucius font l’objet d’attaques répétées, en particulier de l’autre côté de l’Atlantique. Attaques parfois relayées en France. Un diplomate français en poste en Chine me disait il y a…»
    URL : https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-chine/20141104.RUE6440/soft-power-chinois-faut-il-fermer-les-instituts-confucius.html

    Et comme d’hab : bonne lecture… 😉 😉 😉

    « Last but not least » :
    1) Pour les personnes doutant de la neutralité des « Instituts Confucius », au menu du « Nouvel An chinois » (samedi 25 janvier 2020) : « Canard laqué de Pékin », en dessert… « Papilottes de fruits exotiques aux noix de cajou », « Wok de poires au miel et aux noix » et/ou « Sorbet aux litchis et au gingembre »… 😉 😉 😉
    2) Pour les personnes « un peu » naïves et peu vigilantes, au menu du « Nouvel An chinois » (samedi 25 janvier 2020) : filet de cuisse de moustique, en dessert… « Confiture de peau de saucissons », rien et/ou « rien de…rien !!! » 😉 😉 😉

    • Pierre-Michel Vidal

      Si, comme vous le dites, François Bayrou a pu dire à propos de l’Institut Confucius : « Je ne crois absolument pas qu’il s’agisse d’un cheval de Troie de la Chine » qu’il se prononce désormais contre la répression dans ce pays. Que le maire de Pau se manifeste clairement en faveur du respect des Droits de l’Homme dans le pays le plus peuplé de la planète. La « Capitale Humaine » s’honorerait ainsi et justifierait son titre. Que flotte le drapeau du Tibet au fronton de la mairie comme par le passé… Chiche!

      • Je pense que vous risquez d’attendre longtemps pour la réalisation de votre souhait, que cela soit à Pau ou ailleurs en France, en Europe et dans le monde, la réalité s’imposant dans le cadre des échanges économiques, la Chine étant depuis des décennies l’usine du monde et vous le savez !
        C’est une triste réalité de constater que nous sacrifions les droits de l’homme aux intérêts commerciaux : géopolitique et droits de l’homme pour les non-Occidentaux atteignent vite leurs limites (Exemple : pour le droit d’ingérence…) ou si vous préférez (variante), les intérêts économiques et commerciaux sont au-dessus des droits de milliers, sinon de millions de personnes…
        Voir svp à ce propos, l’article « Les intérêts économiques internationaux au-dessus des droits d’1 million de musulmans emprisonnés en Chine » (Article du site web du Huffpost (International : par Akbar Shahid Ahmed, publié le 23/08/2018)
        URL : https://www.huffingtonpost.fr/entry/les-interets-economiques-internationaux-au-dessus-des-droits-d-1-million-de-musulmans-emprisonnes-en-chine_fr_5c92d39ae4b02a7e2d53b7ef

        Divers, quoique… : je me demande qui n’a pas chez soi, un objet « Made in China », sauf… vous ??? 😉

        Par ailleurs, allez demander :
        . aux multinationales françaises, aux entrepreneurs de tous les pays de ne pas essayer de s’implanter dans le si vaste marché qu’est la Chine…
        . aux entrepreneurs de la région Aquitaine, de ne pas essayer de vendre du vin, du foie gras, d’autres spécialités locales ou autres produits spécifiques que les chinois ne trouvent pas chez eux…
        Voir svp l’article « La France invitée d’honneur de la China International Import Expo » (Article du site web Entreprendre.fr (Spécial Chine : par Julien Buffet, chercheur associé Paris 10 Nanterre – publié le 04/11/2019)
        URL : https://www.entreprendre.fr/la-france-invitee-dhonneur-de-la-china-international-import-expo/

        Pour vous consoler (???), ci-dessous, la p’tite revue de presse de ce jour (Voir svp ci-après, les articles suivants selon les sites web : sélection non exhaustive…) :
        1) Site web « The Epoch Times » (International) : initiative de « nos amis américains »… 😉
        Article « Ouïghours: les députés américains appellent à des sanctions contre Pékin » (Par Epochtimes.fr avec AFP, publié le 4 décembre 2019 . Mis à jour: 4 décembre 2019 )
        Chapeau de l’article : « La Chambre américaine des représentants a approuvé à une écrasante majorité un projet de loi appelant à imposer des sanctions contre la Chine en raison des internements de musulmans ouïghours, provoquant « la vive indignation » de Pékin. »
        URL : https://fr.theepochtimes.com/ouighours-les-deputes-americains-appellent-a-des-sanctions-contre-pekin-1139217.html

        Rappel : consulter le site web « The Epoch Times » (Rubrique : Chine) pour plus d’informations générales sur la Chine :
        URL : https://fr.theepochtimes.com/c-chine
        Bis repetita : je laisse le soin aux internautes de décrypter l’actualité dans ce pays…

        2) Site web « The Epoch Times » (International) : réplique de « nos amis chinois… » 😉
        Article « Projet de loi sur les Ouïghours: les USA « devront en payer le prix », prévient la Chine » (Par Epochtimes.fr avec AFP, publié le 4 décembre 2019 . Mis à jour: 4 décembre 2019 )
        Chapeau de l’article : « La Chine a prévenu mercredi que les Etats-Unis devraient « payer le prix » de l’adoption par la Chambre des représentants d’un projet de loi appelant à des sanctions contre Pékin en réponse à l’internement de musulmans ouïghours. »
        URL : https://fr.theepochtimes.com/projet-de-loi-sur-les-ouighours-les-usa-devront-en-payer-le-prix-previent-la-chine-1139349.html

        Par ailleurs, j’ose vous renvoyer à un ancien article en date du 14/04/2017 et donc à resituer dans son contexte… :
        . Site web « Figaro Vox » (Vox Société : Figaro Vox /Grand entretien) :
        Article : « « Renaud Girard : « En diplomatie, le réalisme n’est pas le cynisme ! » » (Par Vianney Passot, publié le 14 avril 2017 à 17:57)
        Chapeau du dossier : « Grand reporter au Figaro et auteur de Quelle diplomatie pour la France ? (éd. du Cerf, 2017), Renaud Girard a longuement répondu aux questions de FigaroVox. Pour lui, la France est devenue inaudible sur la scène internationale à cause d’une vision de la diplomatie moraliste et déconnectée du réel. »
        Extraits (Voir le contenu des paragraphes suivants) :
        . « Il est nécessaire de parler avec tout le monde sans préjugés si l’on veut trouver une solution aux situations de crise »
        . « Le réalisme est un courant de pensée politique qui affirme que les considérations idéologiques ou morales ne doivent pas intervenir dans l’action diplomatique.» (« «Prendre les réalités telles qu’elles sont» »)
        . « Abandonner la morale ne signifie absolument pas renoncer à améliorer les choses. »
        . « Notre politique de sanctions est contre-productive. Elle jette la Russie dans les bras de la Chine. Face à la Chine, la Russie devrait être avec nous et pas contre nous. »
        . « Prise en étau entre les États-Unis et la Chine, l’Europe doit rester l’allié des États-Unis sur les sujets cruciaux, mais être allié ne signifie pas être soumis.. »
        URL : https://www.lefigaro.fr/vox/societe/2017/04/14/31003-20170414ARTFIG00216-renaud-girard-en-diplomatie-le-realisme-n-est-pas-le-cynisme.php

        Et comme d’hab : bonne lecture… 😉 😉 😉

  • Je ne sais si le jumelage de Pau avec Xi An lancé par l’équipe de gauche en 2012 est toujours d’actualité.
    Déjà à l’époque c’était un peu sur réaliste, de se jumeler avec une ville de 6,5 millions d’habitants, d’un pays où les droits de l’homme ne sont pas respectés…
    Les idées chinoises elles restent les mêmes et cet « Institut » n’est sûrement pas neutre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *